Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 01 juil. 2009, 12:51

J' ouvre ce fil pour la création de l' Agence Internationale des energies renouvelables : IRENA
Irena, agence internationale des énergies renouvelables

L'Agence Internationale des énergies renouvelables (Irena) a tenu sa 2ème réunion mardi à Charm el Cheikh, en Egypte. Hélène Pelosse, directrice adjointe du cabinet du ministre d'Etat à l'Ecologie, a été élue à la tête de l'Agence.
Hélène Pelosse était en charge des relations internationales au MEEDDAT et a notamment participé aux négociations climatiques au niveau européen, en particulier concernant la directive énergies renouvelables.

La 2ème réunion a également été l'occasion de désigner Abou Dhabi pour l'implantation du siège de l'Agence. Bonn, en Allemagne, accueillera pour sa part le centre de technologie et d'innovation, et Vienne (Autriche), le bureau de liaison pour la coopération avec les autres organisations actives dans les énergies renouvelables.

500 participants étaient présents en Egypte, et 22 nouveaux pays ont signé le traité de fondation de l'Irena. Désormais, la toute jeune agence internationale comprend 136 pays membres*.

"Parallèlement à l’amélioration de l’efficacité énergétique pour réduire nos besoins, la mise en commun des compétences mondiales en matière d’énergie renouvelable est une décision cruciale dans cette course contre la montre. Elle devrait en outre permettre la mise en place de meilleurs moyens pour atteindre les 23 % d’énergie renouvelable décidés dans le cadre du Grenelle Environnement et du paquet Climat-Energie européen. C’est aussi un nouvel outil et une bonne nouvelle sur la route de Copenhague pour décembre 2009" a déclaré Jean-Louis Borloo.

L'Irena est la première organisation internationale consacrée à la lutte contre le changement climatique, au renforcement de la sécurité énergétique, lutte contre la pauvreté et développement de l’accès à l’énergie. Irena aura pour mandat de favoriser une transition mondiale rapide vers les énergies renouvelables. Elle devra surmonter des obstacles tels que le défaut d’information ou l'insuffisance de capacités technologiques.

* Parmi les premiers signataires : France, Allemagne, Autriche, Chili, Colombie, Danemark, Egypte, Espagne, Ghana, Inde, Islande, Jordanie, Kenya, Lituanie, Mali, Maroc, Nigeria, Norvège, Pays-Bas, Pakistan, Philippines, Pologne, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Suède, Syrie, Turquie.

Enerzine
http://www.enerzine.com/14/7894+irena-a ... bles+.html

le site de l' IRENA : http://irena.org/index.php?option=com_c ... &Itemid=90

un pdf en Français sur la création de l' IRENA, activité future et objectifs : http://irena.org/downloads/IRENA_brochure_FR.pdf

Avatar de l’utilisateur
horco
Kérogène
Kérogène
Messages : 94
Inscription : 13 sept. 2008, 17:33
Localisation : Rennes

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par horco » 17 juil. 2009, 00:14

Hélène Pelosse, première directrice du nouvel Institut international pour les énergies renouvelables, nous présente l' "agence de toutes les réconciliations" qui regroupe déjà plus de 130 pays.

Comment présenteriez-vous ce nouvel institut ?
Les pays producteurs de pétrole ont créé l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour mieux se défendre vis-à-vis des pays du Nord. En réaction, les pays non producteurs ont formé l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Cette fois, avec l'Irena, tout le monde est représenté, le Nord, le Sud, les pays attachés au nucléaire, les puissances pétrolières ... C'est l'agence de toutes les réconciliations. Et le fait que ce soit la première organisation internationale installée dans un pays arabe, qui plus est aux Emirats arabes unis, pays pétrolier qui se tourne vers les énergies renouvelables, est d'autant plus symbolique.

Comment est né l'Irena ?
Au départ, l'Irena est un rêve Allemand. En 2004, ils ont d'abord lancé la Conférence mondiale sur les énergies renouvelables qui a lieu tous les deux ans, avec alternance, dans un pays du Nord ou du Sud. En 2005, la coalition portée par Angela Merkel s'est engagée sur la création d'une agence internationale pour les énergies renouvelables. Avec le soutien du Danemark et de l'Espagne, en janvier 2009, l'Irena était officiellement créée.
Cette genèse est assez extraordinaire. La création d'une organisation internationale, ça n'arrive que tous les 50 ans et on compte déjà, cinq mois après sa création, plus de 136 pays adhérents.

Où en êtes-vous actuellement ?
En attendant que nos futurs locaux soient bâtis dans la future « écocité »de Masdar, nous allons nous installer dans un immeuble d'Abu Dhabi. L'Irena a maintenant un toit et un capitaine.
Je vais maintenant m'atteler à ce que l'Institut atteigne rapidement sa vitesse de croisière, en recrutant 150 collaborateurs.

Quels seront les principaux axes de travail de l'agence ?
L'Irena entend lever les obstacles au développement des énergies renouvelables dans les mix énergétiques des pays adhérents, en travaillant sur trois axes.
L'Irena apportera du savoir et de l'expertise à tous les pays membres. Il les éclairera sur les techniques les mieux adaptées à leurs contextes nationaux et les politiques à mettre en œuvre.
L'Institut se chargera aussi de combler la pénurie de main d'œuvre compétente, autre frein important. Pour cela, il développera des partenariats avec des universités et mettra en ligne des modules de formation.
Le troisième grand chantier de l'agence sera la mise en place de coopération avec les institutions de financement afin de lever les obstacles financiers.

Propos recueillis par E.L | Source LE MONITEUR.FR
Les optimistes sont ceux qui n'ont pas tous les éléments pour comprendre la situation.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 26 juin 2010, 11:54

La Quatar rejoinl l' IRENA.
Qatar joins renewable energy agency


DOHA: Qatar yesterday joined the International Renewable Energy Agency after endorsing IRENAa s statute during the fifth Administrative Committee Meeting yesterday in Abu Dhabi, the headquarters of the IRENA General Secretariat.
http://www.topix.net/world/qatar/2010/0 ... rgy-agency

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 08 juin 2012, 18:25

L'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) a rendue publique mercredi une analyse complète des coûts et des performances des principales technologies de production d'électricité issues de sources renouvelables.

Elle est constituée d'une série de cinq études - d'environ 40 pages chacune, couvrant le solaire photovoltaïque (PV), l'énergie solaire à concentration (CSP), l'énergie éolienne, l'hydroélectricité et la biomasse.

Ainsi, on apprend que le coût des modules solaires photovoltaïques - silicium cristallin - a diminué de façon spectaculaire, de l'ordre de plus de 60% au cours des 2 dernières années pour atteindre le dollar par watt.

La capacité installée cumulée de l'énergie solaire photovoltaïque dans le monde aurait augmenté de plus de 70% en 2011. L'organisation basée à Abou Dhabi assure que si cette croissance est maintenue, voire augmentée, alors "d'autres réductions de coût sont fort probables". Par ailleurs, elle indique que même si les technologies de l'énergie solaire thermodynamique (CSP) et du photovoltaïque sont en concurrence, elles n'en demeurent pas moins complémentaires.

L'Irena montre également dans l'étude dédiée qu'en Espagne et aux Etats-Unis, le CSP à grande échelle, sans stockage d'énergie possède des coûts inférieurs aux installations photovoltaïques en 2010. L'ajout de la fonction stockage d'énergie thermique augmente certes les coûts d'installation, mais elle permet en contrepartie à une centrale CSP d'offrir des perspectives de fonctionnement le soir.

Dans les régions possédant de bonnes conditions climatiques, l'éolien terrestre est devenu une option "hautement concurrentielle". Le prix des turbines éoliennes a récemment commencé à baisser et cette tendance devrait se poursuivre à condition que la présence des fabricants 'low cost' des pays émergents s'intensifie sur le marché mondial, note l'Irena. Le coût de l'électricité issu des meilleurs parcs éoliens en Amérique du Nord s'établissait entre 0,04 et 0,05 dollar le kWh en 2010, en concurrence directe avec les centrales à gaz. En Chine, le coût des éoliennes est de 50 à 60% moins cher qu'en Amérique du Nord !

Par ailleurs, partout dans le monde, de grandes quantités de déchets agricoles et forestiers restent sous-employées. En les utilisant comme matières premières pour fournir de l'énergie et de la chaleur, cela aurait pour effet de produire une électricité beaucoup moins coûteuse. D'après l'organisation, les projets les plus compétitifs pour produire ce type d'électricité atteignent un coût de 0,06 dollar le KWh.

Concernant l'hydroélectricité, cette technologie mature possède un coût moyen actualisé de l'électricité (LCOE) généralement faible. Le LCOE pour les grands projets hydroélectriques est généralement compris entre 0,02 et 0,19 dollar le kWh en supposant un coût d'investissement de 10%.

Enfin, les énergies renouvelables créeront au moins 4 millions d'emplois dans le seul secteur de l'électricité dans des zones rurales des pays en développement. A ce jour, environ 5 millions d'emplois dans le monde sont liés au secteur de l'énergie renouvelable et plus de 1,3 milliard d'individus (surtout en Afrique et en Asie), n'ont pas accès à l'électricité, selon Irena.



Accédez gratuitement à toutes les études (en anglais).

Analyse des coûts - Eolien - 2.17 MB (.pdf)

Analyse des coûts - Solaire photovoltaïque - 2.13 MB (.pdf)

Analyse des coûts - Hydroélectricité - 2.38 MB (.pdf)

Analyse des coûts - Solaire à concentration CSP - 2.13 MB (.pdf)

Analyse des coûts - Biomasse énergie - 2.33 MB (.pdf)

Analyse des coûts - Emplois et accès aux énergies renouvelables - 6.58 MB (.pdf)
Pour ceux qui veulent approfondir allez sur la page enerzine il y a les liens actifs vers les pdf.
http://www.enerzine.com/14/14054+les-en ... lles+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 15 janv. 2013, 14:16

L'IRENA veut doubler la part des énergies renouvelables d'ici 2030

enerzine le 15 Janv 2013

Selon une feuille de route lancée lundi à l'occasion de l'Assemblée de L'Agence Internationale des Énergies Renouvelables (IRENA), des efforts considérables d'investissement restent nécessaires afin de doubler la part des énergies renouvelables dans le monde, d'ici 2030.

Plus de 150 pays participent pendant 2 jours à ce rassemblement politique, à Abu Dhabi, dont le but est de favoriser l'adoption des énergies renouvelables.
................
http://www.enerzine.com/14/15115+lirena ... 2030+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 17 janv. 2015, 21:22

L'Irena craint que la baisse du pétrole ne gêne l'essor des énergies propres

Abou Dhabi, Emirats arabes unis | AFP | samedi 17/01/2015

L'effondrement des prix du pétrole pourrait avoir un impact négatif sur le développement des énergies propres, ont estimé samedi à Abou Dhabi des participants à l'assemblée générale de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena).

La surproduction mondiale combinée à l'atonie de la demande dans un contexte de crise économique ont, entre autres facteurs, fait perdre au cours de l'or noir plus de la moitié de sa valeur depuis le mois de juin.

Selon le représentant koweïtien à la réunion de l'Irena, "la chute des prix du pétrole dans les années 80 avait été la principale cause de l'abandon de nombreux projets d'énergie renouvelable". La baisse actuelle pose donc un "problème majeur", a ajouté Salem al-Hajraf.

Ces crainte s'inscrivent dans un contexte de hausse des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables. Elles ont atteint 264 milliards de dollars (228,2 mds d'euros) en 2014, soit une augmentation de 50 milliards par rapport à l'année précédente, selon le directeur général de l'Irena, Adnan Amin.

Pour le vice-ministre italien du Développement économique, Claudio Vincenti, l'effondrement des cours pourrait "changer la donne" et modifier "l'équilibre" entre les sources de production d'énergie, notamment parce que la hausse des prix du pétrole avait contribué dans le passé à une augmentation des investissements dans les énergies propres.

Les énergies renouvelables sont indispensables pour atteindre les objectifs mondiaux de réduction des émissions de CO2. En décembre prochain, 195 pays se réuniront à Paris pour décider d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), pour éviter que la hausse de la température de la planète n'atteigne des niveaux dangereux.

Parmi les participants à l'Assemblée générale de l'Irena -soit quelque 150 pays et 110 organisation internationales- se trouve une délégation d'Israël, pays qui n'a pas de relation diplomatique avec les Emirats arabes unis.

Cette réunion se déroule dans le cadre d'une semaine consacrée au développement durable à Abou Dhabi, où aura également lieu jusqu'au 24 janvier un sommet de l'énergie auquel le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi prendra part, ainsi qu'un sommet international de l'eau, où la ministre française de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal sera présente.
http://www.tahiti-infos.com/L-Irena-cra ... 18864.html

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8646
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par mobar » 22 janv. 2015, 08:35

energy_isere a écrit :
L'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) a rendue publique mercredi une analyse complète des coûts et des performances des principales technologies de production d'électricité issues de sources renouvelables.
Le rapport complet

http://www.irena.org/DocumentDownloads/ ... report.pdf

Ou comment anticiper la fin des fossiles et du nuke avec Gauss et les exponentielles ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 25 janv. 2015, 14:18


Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8646
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par mobar » 14 févr. 2015, 23:06

Prospective du Fraunhofer pour les prix et couts des EnR à l'horizon 2030
http://www.ise.fraunhofer.de/en/publica ... ergies.pdf
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 25 mai 2015, 13:28

Une nouvelle étude de l' IRENA.

Les energies renouvelables emploient 7.7 millions de personnes dans le monde. (6.5 millions l' an dernier).
Le solaire PV largement en téte.
Renewable Energy Employs 7.7 Million People Worldwide

May 19, 2015 evwind

More than 7.7 million people worldwide are now employed by the renewable energy industry, according to a new report released today by the International Renewable Energy Agency (IRENA). This is an 18 per cent increase from last year’s figure of 6.5 million. The report, Renewable Energy and Jobs – Annual Review 2015, also provides a first-ever global estimate of the number of jobs supported by large hydropower, with a conservative estimate of an additional 1.5 million direct jobs worldwide.

Image

Image

................
http://www.evwind.es/2015/05/19/renewab ... wide/52223

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 07 juin 2015, 13:19

L' IRENA à maintenant ses propres batiments a MASDAR.

1000 m2 de solaire PV sur le toit
International Renewable Energy Agency (IRENA) will now operate from one of the UAE’s most sustainable buildings

June 4, 2015 reve

High-level officials from around the world gathered in Masdar City today to celebrate the official inauguration of the permanent headquarters of the International Renewable Energy Agency (IRENA). The event celebrated the history and achievements of the Agency since its foundation in 2009, while recognizing the move as the latest milestone in the global clean energy movement.

Image

“We are delighted to finally be home in our new global headquarters, an extraordinary building that is a paragon of sustainability throughout the region,” said IRENA Director-General Adnan Z. Amin. “Its advantageous location in Masdar City, and in Abu Dhabi, positions the headquarters as a nerve centre for renewable energy action and knowledge for the future.”

The IRENA headquarters building is the first in the UAE to achieve a four-pearl Estidama construction rating – a UAE-certification system stressing energy, water and carbon efficiency. Located at the geographic centre of sustainable Masdar City, the 32,000 square metre complex consists of three interconnected buildings, which work together to conserve energy and water, and create shared space.
..................
http://www.evwind.es/2015/06/04/interna ... ings/52540

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 15 juin 2016, 14:13

Evolution des ENR en 2025 selon l' IRENA

15 juin 2016

Un rapport de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) estime que d'ici 2025, les coûts moyens de l'électricité produite pourraient baisser de 59% pour le solaire photovoltaïque (PV), de 43% pour le solaire thermodynamique à concentration, de 39% pour l'éolien en mer, et de 26% pour l'éolien terrestre. Le rapport prévoit aussi que d'ici 2025, les prix du solaire PV et de l'éolien terrestre convergeront autour de 0,05 à 0,06$ par kWh.

"Le solaire et l'éolien sont déjà les sources d'énergie les moins coûteuses dans de nombreux marchés à travers le monde, et les nouvelles baisses de coûts attendues vont encore renforcer la compétitivité des renouvelables par rapport aux énergies fossiles", analyse Adnan Z. Amin, directeur général de l'Irena.

Déjà, les prix des modules solaires PV ont chuté d'environ 80%, et ceux des turbines éoliennes de 30 à 40% depuis 2009. A chaque doublement de la capacité installée, les prix des modules PV diminuent de 20% et les coûts de l'électricité issue des parcs éoliens baissent de 12%, en raison d'économies d'échelle et des progrès technologiques.

Le rapport de l'Irena souligne que la poursuite de la réduction des coûts dépendra de plus en plus des innovations technologiques, des coûts opérationnels et de maintenance, de la performance dans la gestion des projets et des coûts "balance of system". Ces derniers comprennent les coûts des équipements autres que les panneaux solaires, tels que les onduleurs, les systèmes de fixation et les travaux de génie civil. D'où l'appel lancé par Adnan Z. Amin aux décideurs politiques : "Pour accélérer la transition énergétique, l'attention des législateurs doit maintenant se porter davantage sur les domaines qui permettront de faire encore baisser les coûts, et ainsi d'accroître encore le potentiel économique des technologies renouvelables".

Dans un précédent rapport, l'Irena avait calculé qu'un doublement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial à l'horizon 2030 permettrait d'économiser un montant 15 fois supérieur à leurs coûts.
http://www.actu-environnement.com/ae/ne ... 26996.php4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 15 janv. 2017, 18:35

Energies renouvelables: pas assez d'investissements

Par Lefigaro.fr avec AFP le 15/01/2017

Le niveau des investissements dans les énergies renouvelables reste insuffisant pour limiter la hausse des températures à 2° Celsius, a averti l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) qui a tenu ce week-end son assemblée annuelle à son siège d'Abou Dhabi. "Même si les investissements dans les énergies renouvelables ont beaucoup augmenté ces dix dernières années (...), leur niveau reste insuffisant pour atteindre les objectifs climatiques", a déploré dimanche le directeur général de l'Irena, Adnan Amin. "Nous continuons à nous acheminer vers des (augmentations de températures) de 2 à 3°C", a-t-il souligné.

La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique s'élève aujourd'hui à 18%. Pour limiter la hausse des températures à 2°C, elle devrait doubler d'ici 2030, selon un rapport de l'Irena. Les énergies renouvelables et l'amélioration de l'efficacité énergétique permettent de réduire de moitié les émissions de CO2 et de respecter l'objectif de 2°C, note le rapport. "Les investissements dans les énergies renouvelables doivent passer de quelque 305 milliards de dollars (286 milliards d'euros) en 2015 à environ 900 milliards de dollars (845 milliards d'euros) par an entre 2016 et 2030", a précisé M. Amin.

Selon lui, le récent développement de nouvelles technologies a permis une baisse drastique du coût des énergies renouvelables, leur permettant de passer "du statut de niche au statut de solution préférée" comme source d'énergie, malgré la baisse des prix des énergies fossiles."Les panneaux solaires sont le meilleur exemple. Leur coût a baissé de moitié depuis 2010 et devrait baisser encore de 60% dans les dix prochaines années", projette le rapport.

"Les énergies renouvelables fournissent de l'électricité à 90 millions de personnes dans le monde" et s'imposent notamment dans les régions où il est difficile de déployer les réseaux classiques, a ajouté M. Amin. "Au Mali, nous avons besoin d'électrifier 10.000 villages", a indiqué à l'AFP Souleyman Berthe, le directeur général de l'agence des énergies renouvelables dans ce pays. "Les énergies renouvelables avec les technologies hors réseau nous ont permis de passer de 1% de villages électrifiés en 2004 à 17% aujourd'hui", a-t-il souligné.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/0 ... ements.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 24 mai 2017, 20:19

Les énergies renouvelables représentent près de 10 millions d’emplois dans le monde

Tirée par le géant chinois, l’Asie est devenue le centre de gravité d’un secteur économique en forte progression.


LE MONDE | 24.05.2017 à 16h24 | Par Pierre Le Hir


C’est un palier symbolique. En 2016, le secteur des énergies vertes représentait à l’échelle mondiale, toutes filières confondues, près de 10 millions d’emplois : précisément 9,8 millions, selon le rapport publié mercredi 24 mai par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena).

Comparée au niveau de 2015, la progression est d’à peine 1 %, un tassement de l’activité ayant été constaté dans le domaine de l’hydroélectricité et des bioénergies. Mais, par rapport à 2012, l’année où l’Irena a entrepris d’effectuer ce décompte, l’augmentation est de près de 40 %. « La baisse des coûts et les politiques mises en place ont continûment poussé à la hausse l’investissement et l’emploi dans les énergies renouvelables », commente l’agence. Elle estime que d’ici à 2030, ce secteur pourrait totaliser 24 millions d’emplois, faisant ainsi « plus que compenser les postes perdus dans les énergies fossiles » et devenant « un moteur économique majeur dans le monde ».

Image

Le solaire photovoltaïque est de loin le plus gros pourvoyeur d’emplois : à lui seul, il compte pour près d’un tiers du total (3,1 millions) et, en cinq ans, son poids a plus que doublé (+127 %). Suivent, loin derrière, les biocarburants (1,7 million), les grands barrages hydrauliques (1,5 million) et l’éolien (1,1 million).

.................
.................
http://www.lemonde.fr/energies/article/ ... 53054.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52887
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Agence Internationale des energie renouvelables IRENA

Message par energy_isere » 14 mai 2018, 17:46

MAJ annuelle de l'étude IRENA sur le nombre d'emplois dans les ENR dans le monde.

[Infographie] Où sont les 10,3 millions d’emplois des énergies renouvelables dans le monde ?

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 14/05/2018

Infographie Le secteur des énergies renouvelables emploie 10,3 millions de personnes à travers le monde, selon le dernier décompte de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena). 43% de ces emplois sont en Chine. Mais où sont les autres ? Peu en France apparement

En 2017, les énergies renouvelables ont créé 500 000 nouveaux emplois dans le monde, soit 5,3% de plus en un an. Ainsi, à fin 2017, ce sont 10,3 millions de personnes qui travaillaient dans ce secteur, dont 1,5 million dans la grande hydroélectricité. Les 8,8 autres millions travaillent dans le solaire photovoltaïque (38,2%), dans les bioénergies (34,7%), dans l’éolien (13%), dans le solaire thermique (9%) et 5,1 % dans les autres renouvelables (petite hydro, géothermie…).

Image

Sans surprise, la Chine, où sont fabriqués la majeure partie des panneaux photovoltaïques dans une industrie qui emploie 2,2 millions de personnes, concentre la majorité de ces emplois, avec 43% de l'ensemble. La Chine est aussi le premier pays en terme d’emplois pour toutes les autres énergies renouvelables, avec 1,9 million d’emplois dans les biocarburants, 1,15 million d'emplois dans l’éolien, 808 000 dans le solaire thermique ou encore 344 000 dans le biogaz.

Image

Le Brésil champion des biocarburants

Les secondes places sont partagées. Le Japon est deuxième dans le solaire photovoltaïque avec 272 000 emplois devant les Etats-Unis (233 000). Avec 795 000 emplois dans le biocarburant, le Brésil distance tous les autres pays y compris les Etats-Unis (299 000). Et c’est l’Allemagne qui décroche la place de second dans l’éolien avec 160 000 emplois, devant les Etats-Unis (106 000).

Image

Les Etats-Unis ne décrochent une place de second que dans la biomasse solide (80 000 emplois) devant l’Inde (58 000), et la géothermie (35 000). Au total, Chine, Brésil, Etats-Unis, Inde, Allemagne et Japon ont créé 70% des emplois du secteur.

Image

Seulement 107 000 emplois dans les EnR en France

La France ne figure qu'en troisième place européenne avec 107 000 emplois, dont 30 000 dans la biomasse et les biocarburants, selon l’Irena. Un nain sur le plan mondial (0,12%) pour les emplois dans les renouvelables. C’est trois fois moins que l’Allemagne et ses 325 000 emplois, dont 160 100 dans le seul éolien. Surtout, la France perd sa deuxième place au profit du Royaume-Uni qui comptabilise 128 000 emplois dans le secteur, dont 41 800 dans l’éolien et 13 700 dans le photovoltaïque. Dans le rapport de 2017, l’Irena comptabilisait en effet 162 000 emplois dans les renouvelables en France, contre 110 000 au Royaume-Uni.

La France, qui ne figure même plus sur la carte du monde des emplois des énergies renouvebales de l'Irena, alors qu'elle y était représentée en 2016, aurait donc perdu 55 000 emplois dans le secteur en un an? Pas vraiment. L’Ademe, qui ne compte que les emplois directs, évalue à environ 80 000 les emplois dans les EnR en France. Le Syndicat des énergies renouvelables, qui inclut en plus les emplois de l’agriculture dédiés aux bioénergies, arrive à un peu plus de 100 000, explique Jean-Louis Bal, son président. Le chiffre de 162 000 en 2016 pourrait s’expliquer par une estimation incluant les emplois indirects, habituellement évalués à un pour un.
https://www.usinenouvelle.com/article/i ... de.N692199

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités