Alimentation electrique dans les iles

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Hierro, la première île autosuffisante

Message par epe » 20 juil. 2005, 15:48

tunishebdo.com.tn

ENERGIE

Hierro, la première île autosuffisante

Jusqu’à récemment, de nombreux habitants de Hierro, la plus petite île des Canaries, n’étaient pas sûrs de trouver de l’eau chaude quand la journée s’annonçait nuageuse ; leurs maisons n’étant pas encore raccordées au réseau électrique, les panneaux solaires étaient plus courants.
Aujourd’hui les nuages ne sont plus un obstacle au confort quotidien. Avec le perfectionnement du système d’auto-alimentation en électricité (accumulateur électrique) et l’installation d’une éolienne, on assiste même à un excédent de production énergétique, et de nombreux habitants et l’administration locale ont opté pour l’autosuffisance durable.
Hierro pourrait même bien devenir d’ici cinq ans la seule île au monde autosuffisante en énergie. Elle cessera alors de dépendre de ce pétrole de plus en plus rare et de plus en plus cher, dont elle consomme 40 mille barils par an, et réduira de 26% ses émissions de gaz à effet de serre.
Avec l’entrée en vigueur du Protocole de Kyoto, beaucoup d’experts soulignent la nécessité d’encourager l’usage des énergies renouvelables. C’est là qu’entre en scène la plus petite des îles Canaries. Le programme «Hierro 100% renouvelable» encourage l’utilisation de panneaux solaires photovoltaïques (qui produisent de l’électricité à partir du rayonnement solaire) et thermiques ( qui produisent de l’eau chaude) ainsi que l’exploitation de l’énergie de la biomasse dans les fermes d’élevage. Outre la création d’un parc d’hydrobus (autobus utilisant l’hydrogène comme carburant), le projet vedette du programme est une ingénieuse centrale hydro-éolienne qui, en combinant les énergies du vent et de l’eau, alimentera en électricité les deux principales localités, Valverde et Frontera-stocker dans des bassins pour faire ensuite fonctionner des turbines électriques, comme dans un barrage.
Cet ambitieux projet d’autosuffisance énergétique, les responsables sont conscients qu’il est réalisable parce que l’île est petite (278 km2) et peu peuplée. C’est ainsi un projet à petite échelle que des îles telles que la Crète et Madère suivent, avec beaucoup d’intérêt, comme une expérience pionnière.
Elles pourraient décider d’installer des centrales hydroélienne similaires.
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Geispe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1552
Inscription : 09 mars 2005, 17:16
Localisation : Vosges du Nord

Message par Geispe » 20 juil. 2005, 15:51

s'ils savent fabriquer en autarcie les panneaux et tout le matos c'est tout bon :-)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 19 févr. 2010, 12:37

Saft fournit un système de stockage d'énergie au nouveau réseau d'électricité écologique aux Antilles néerlandaises sur l'île de Bonaire :

February 19, 2010

- Le plus grand projet au monde de production d'électricité hybride éolien/diesel, sur l'île de Bonaire, fait appel à un système de stockage de l'énergie de 3 MW développé par Saft pour l'alimentation de secours afin de garantir la stabilité du réseau et la continuité de l'approvisionnement

Saft, spécialiste mondial de la conception et de la fabrication de batteries de haute technologie pour l'industrie et la défense, vient de signer un contrat pour un système de stockage de l'énergie de 3 MW destiné à l'alimentation de secours du plus grand projet mondial de production d'électricité hybride, couplant l'énergie éolienne et des moteurs diesel, sur l'île de Bonaire, aux Antilles néerlandaises. Conçu avec des batteries à base de nickel, le système développé par Saft permet de stocker l'énergie produite par le réseau isolé de l'île pour la restituer ensuite en fonction des besoins afin d'assurer l'alimentation de secours et de maintenir une parfaite fiabilité et stabilité du réseau électrique, qui dessert une population locale de 14 500 habitants et d'environ 100 000 estivants chaque année.

Bonaire est une petite île d'une superficie d'environ 250 km2, située à 80 km au nord des côtes du Venezuela. Depuis l'incendie de sa principale centrale électrique survenu en 2004, c'est une série de générateurs diesel conteneurisés (fuel léger) loués qui produisaient les 75 000 MWh consommés chaque année. De conception innovante, le nouveau projet d'énergie durable, développé par le consortium germano-néerlandais EcoPower Bonaire BV pour le compte de la compagnie d'électricité publique des Antilles néerlandaises, Water en Energie Bedrijf Bonaire (WEB), permettra à l'ensemble de l'île d'évoluer vers une énergie respectueuse de l'environnement, grâce à 12 turbines éoliennes générant 11 MW au total et à une centrale d'électricité au biodiesel de 14 MW.

Saft a été sollicité pour ce projet par un membre du consortium, Enercon, fournisseur de turbines et de systèmes éoliens, pour développer et fournir le système batteries de stockage d'énergie qui formera un élément vital d'un réseau sûr et stable pour l'île. Sa fonction principale est de maintenir la qualité de l'électricité et la continuité de l'approvisionnement dans les situations critiques telles qu'une forte hausse de la demande, la défaillance d'une turbine éolienne ou celle d'un générateur diesel, afin de prévenir les risques de panne générale du réseau. La batterie peut délivrer un peu plus de 3 MW pour une durée supérieure à deux minutes, ce qui est suffisant pour la mise en service d'un générateur diesel supplémentaire.

<< Le projet Bonaire est un nouvel exemple de la reconnaissance croissante du rôle décisif que joueront les technologies de stockage de l'énergie dans la réalisation de projets d'énergie renouvelable>> déclare Xavier Delacroix, Directeur de la Division IBG de Saft. << Grâce à sa technologie avancée et à son expérience croissante dans des applications d'énergie renouvelable, Saft est bien positionné pour soutenir ce type de projets avec des systèmes de stockage de l'énergie fiables, rentables et économiques >>.

Le système de batteries conçu par Saft fait actuellement l'objet d'essais auprès d'Enercon dans la perspective de la livraison sur le site de Bonaire au premier trimestre 2010.

.....
L'énergie de secours maintient la stabilité du réseau

La fonction essentielle du système de stockage de l'énergie développé par Saft est de fournir une énergie de secours permettant de maintenir la fréquence du réseau d'électricité de Bonaire au niveau constant de 50 Hz requis pour la stabilité du réseau. En cas de baisse de la fréquence - ce qui peut survenir sous l'effet d'une forte hausse de la charge ou d'une perte de production - la batterie fournira un peu plus de 3 MW pour une durée supérieure à deux minutes, suffisante pour la mise en service d'un générateur diesel supplémentaire.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 677b73daf8

ou bien dans Enerzine : http://www.enerzine.com/14/9241+saft--- ... lles+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 19 févr. 2010, 12:56

Satcon a été sélectionnée pour vingt-cinq installations solaires à Rhodes (Grèce)

17/02/10

Les solutions PowerGate® Plus 100 kW de la société, pour une puissance de 2,5 mégawatts, ont été choisies pour alimenter l'île de Rhodes

Satcon a été sélectionnée pour vingt-cinq installations solaires en Grèce

Satcon Technology Corporation (NASDAQ CM: SATC), premier fournisseur de solutions d'énergie à grande échelle pour le marché des énergies renouvelables, a annoncé aujourd'hui avoir été sélectionnée par EasyPower S.A. pour fournir des solutions d'onduleur PV PowerGate® Plus 100 kW, pour une puissance de 2,5 mégawatts, destinées à 25 installations sur l'île de Rhodes en Grèce.

Les centrales solaires seront développées et construites par EasyPower S.A. et devraient générer suffisamment d'énergie solaire pour alimenter 1,2 % de la demande d'électricité de l'île. Les installations appartiendront à EasySolar S.A., RNA Power S.A. et Diachrisi Iliakis Energeias S.A. dans le cadre d'un projet de 2,5 MW.

Actuellement, l'électricité de l'île est fournie par des générateurs diesel pouvant produire jusqu'à 194,4 MW durant les périodes de demande de pointe. La consommation d'énergie de Rhodes augmente durant les mois d'été alors que la population de l'île s'accroît de 300 %. Les installations solaires fourniront un apport essentiel lors des pics de demande, améliorant la stabilité du réseau tout en procurant une énergie renouvelable économique à la population en plus de soutenir les demandes de charge de base de l'île tout au long de l'année.

« Le projet à Rhodes présente des défis de conception uniques qui exigent que nous développions une solution complète pouvant être ajustée à travers les 25 sites distribués », a déclaré Nikos Savouris d'EasyPower. « Chaque centrale électrique peut contribuer directement à la stabilité du réseau électrique de l'île dans son ensemble. Avec cela en tête, et avec la responsabilité de fournir une énergie fiable et économique à la communauté de l'île, nous avons conçu un système qui améliorera les performances de chaque centrale, ainsi que sa stabilité et sa durabilité, tout en réduisant le bilan carbone lié à la production d'électricité sur l'île au fil des années ».

Chaque centrale est composée de solutions PowerGate Plus de Satcon, associées à des dispositifs de poursuite à deux axes et à des modules monocristallins très efficaces, et pourrait générer chaque année plus de 225 000 kWh.

« La technologie prouvée de Satcon, ses caractéristiques innovantes et sa capacité à répondre aux exigences particulières du réseau local ont fait des solutions PowerGate Plus le choix évident pour nous », a ajouté M. Savouris. « Nous nous attendons à ce que, sur la base de notre expérience passée avec d'autres projets Satcon, nous optimiserons les performances et la durabilité de ces centrales électriques et nous dépasserons les attentes des investisseurs ».

« Ces installations démontrent une pénétration accrue de la production d'énergie solaire de grande envergure dans les réseaux électriques urbains et îliens d'aujourd'hui », a déclaré Peter Deege, directeur général de Satcon pour l'Europe. « Notre expérience dans les solutions solaires à grande échelle et pour réseau îlien associée à l'expertise dans la conception, l'ingénierie et la construction permettront d'assurer que ces centrales solaires sont une source d'énergie renouvelable sûre et économique pour l'île. Nous sommes honorés d'avoir été sélectionnés par EasyPower ».
http://www.ft.com/cms/s/0/2a940642-1cf6 ... ck_check=1

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 04 juin 2010, 18:20

Nexans live un câble sous-marin 36 kV, pèsant 4300t

Nexans annonce avoir mené à bien la réalisation d'un nouveau câble d'énergie sous-marin de 75 km reliant Pemba, la deuxième plus grande île de l'archipel de Zanzibar, au réseau électrique national de la Tanzanie.
La ligne de 25 MVA, inaugurée le 3 juin par le Président tanzanien, M. Amani Abeid Karume, permet aux 300 000 habitants de Pemba de s'affranchir de décennies de dépendance vis-à-vis de groupes électrogènes diesel peu fiables, sources de coupures fréquentes. La disponibilité d'une énergie électrique fiable devrait favoriser le développement économique et social en ouvrant de nouvelles opportunités et en encourageant le tourisme.

Le projet du câble de Pemba a été financé par une subvention de l'Etat norvégien de 45 millions d'euros, tandis que l'Etat de Zanzibar a apporté 8 millions d'euros et l'Union de Tanzanie 4 millions d'euros. Norplan a assuré la gestion du projet pour le compte du Ministère des Affaires Etrangères norvégien et de ZECO, la compagnie d'électricité de Zanzibar.

Le câble de 36 kV à isolation PEX (XLPE : polyéthylène réticulé) a été conçu et fabriqué par l'usine Nexans de Halden en Norvège, spécialisée dans les câbles sous-marins, et intègre des éléments de fibre optique provenant du site de Rognan, autre site norvégien du Groupe. Le câble, qui pèse plus de 4 300 tonnes, a été chargé sur le navire câblier du Groupe, le C/S Nexans Skagerrak, et transporté jusqu'au canal de Pemba.


Le câble part de Tanga, sur la côte tanzanienne, pour rejoindre l'île de Pemba, ce qui a nécessité une pose dans des conditions difficiles. En raison de la présence de hauts-fonds à chacune de ses extrémités, le câble a dû être tiré à flot sur plus de quatre kilomètres avant d'atteindre le point où le fond marin tombe à pic et de pouvoir être guidé jusqu'à une profondeur de 850 mètres.

Le projet a été mené très rapidement, depuis la signature du contrat en 2008 jusqu'à la mise sous tension, début 2010, du nouveau câble reliant Pemba au continent.

.........
http://www.enerzine.com/14/9805+nexans- ... 300t+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 24 août 2010, 18:43

Pas top, une nouvelle centrale electrique au charbon à la Guadeloupe !
C 'est en construction, bien avancé.
Et ensuite, une centrale electrique au fuel lourd, une ! (à Jarry Sud) .
Du thermique, encore, mais nouvelle génération

France-Antilles.fr 15 /10/2009

Deux nouvelles unités de production d'électricité verront le jour dans les trois ans. Au programme, production par diesel et par combustion du charbon.

Année après année, le constat reste le même : la demande en énergie augmente en Guadeloupe, d'environ 4% par an. C'est le signe d'un certain dynamisme économique et d'une amélioration constante du niveau de vie (équipement en climatisation notamment). Mais le corrolaire, c'est la nécessité de construire, en permanence, de nouveaux moyens de production.
En Guadeloupe, cette augmentation de 4% par an équivaut à une dizaine de mégawatts (MW) supplémentaires par an. Dans l'état actuel des choses, c'est donc tous les 4, voire 3 ans, qu'il faut construire une nouvelle unité. La dernière mise en fonction par EDF - une turbine à combustion à Jarry sud, d'une puissance de 40 MW - date de 2005. EDF avait, évidemment, anticipé cette évolution. Deux nouveaux moyens de production sont donc en cours de réalisation, pour être opérationnels en 2011 et 2012. Il sera temps : les dernières semaines, émaillées par nombre de délestages dus à des pannes, montrent que les moyens actuellement en oeuvre sont, pour certains, en fin de vie.
Dans notre système insulaire qui ne peut être connecté à aucun autre, la solution de base pour l'énergie reste le thermique, la production à base de combustion. Les deux nouvelles unités entrent donc dans cette technologie.
Une troisième tranche à la CTM
EDF, à travers sa filiale PEI, s'apprête à réaliser une centrale à fuel lourd sur l'ancien site de Jarry sud. Le site a été « déconstruit » au cours de l'année écoulée, les travaux de la centrale nouvelle génération (lire ci-dessous) commenceront d'ici quelques semaines, avant la fin de l'année.
En attendant que cette nouvelle unité soit opérationnelle, la jonction sera assurée par la nouvelle tranche de la CTM, qui pourra commencer à produire début 2011. Les travaux - sur le site de Gardel - sont bien avancés. D'un coût de 120 millions d'euros, ce projet, porté par Caraïbes Energie, permettra de produire 38 MW, par la production de charbon. Cette centrale charbon sera d'une extrême technicité en matière de protection de l'environnement. Elle sera notamment équipée d'un système de lavage des fumées - afin d'éliminer les oxydes de soufre -, d'un injecteur de réactif afin de neutraliser les NOx et d'un catalyseur pour capter l'ammoniac.
A noter enfin que l'actuelle centrale de Jarry Nord vit ses derniers moments. Dès que la situation en terme de production le permettra, elle sera arrêtée définitivement. Elle ne fonctionne actuellement que grâce à des dérogations tant ses rejets sont supérieurs aux normes européennes, et sa mise en conformité supposerait un investissement trop lourd.
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... -53084.php

Autrement il y a un peu de Geothermie à Bouillante, mais la il faut subventionner via le CSPE le cout de production : lire ici viewtopic.php?p=278016#p278016

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 24 août 2010, 19:00

Pour la centrale au fioul de Jarry Sud (Guadeloupe), la page de EDF sur le sujet : http://guadeloupe.edf.com/edf-archipel- ... 55109.html
Une nouvelle centrale électrique pour la Guadeloupe

La Guadeloupe connaît depuis plusieurs années une situation précaire de l'équilibre offre / demande d'électricité. Malgré des efforts en maîtrise de l'énergie et un développement rapide des énergies renouvelables éoliennes et photovoltaïques, l'appel aux moyens de secours comme les turbines à combustion est de plus en plus fréquent. Durant certaines périodes, cette précarité a pour conséquence des délestages tournants de la population en raison du manque de puissance disponible sur le réseau.

Pour un système électrique insulaire, les centrales à moteurs diesel constituent le moyen le plus efficace pour faire face à tout moment aux variations rapides de consommation d'électricité au cours d'une même journée. Cette souplesse permet également de s'adapter aux fluctuations de puissance des énergies renouvelables éoliennes ou photovoltaïques, en favorisant ainsi leur développement.

C'est pourquoi le groupe EDF, à travers sa filiale EDF PEI Pointe Jarry, investit pour remplacer la centrale de Jarry Nord en s'apprêtant à construire une nouvelle usine plus performante, plus propre et qui anticipe les nouvelles réglementations environnementales. Cette centrale diesel de 220 MW sera équipée de 12 moteurs de 18,3 MW et démarrera en 2012. Elle est conçue sur une base commune avec les autres centrales en construction en Martinique, à La Réunion et en Corse, constituant ainsi un palier technique homogène et performant.

Les nouveaux moteurs bénéficieront des dernières avancées technologiques permettant une amélioration du rendement de 15 %, soit autant d'émissions de CO2 en moins. Ils seront également équipés des dispositifs les plus modernes de limitation de rejets atmosphériques. La centrale pourra ainsi répondre durablement aux besoins de la Guadeloupe.

.....
La nouvelle centrale sera construite sur le terrain de l'ancienne centrale EDF de Jarry Sud, arrêtée en 1999 et maintenant démantelée. Ce terrain historiquement consacré à la production d'électricité fait partie de la zone industrielle de Jarry. Malgré cet environnement de type industriel, la conception est optimisée pour réduire l'impact visuel des bâtiments par des proportions étudiées et par la présence de plantations de hauteurs croissantes qui accompagneront les volumes de cette architecture industrielle.
.......
Chaque moteur est plus puissant que la centrale géothermique de Bouillante. :-o

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 25 août 2010, 12:43

Nos amis de Soléocéne nous font part de la situation de l' ile de El Hiero aux Canaries par ce lien
http://www.electron-economy.org/article ... 19199.html
Une île entièrement alimentée en énergies renouvelables, vous en avez rêvé ? El Hierro le fait !

ILES CANARIES - L'île d'El Hierro (11000 habitants) autonome en énergie grâce au couple hydro-éolien (pompage-turbinage)

Beau projet.

Image


C' est l' ile la plus au Sud Ouest de l' archipel.
Image

le site francais wikipedia sur El Hiero est bien malingre : http://fr.wikipedia.org/wiki/El_Hierro

et le site Espagnol http://es.wikipedia.org/wiki/El_Hierro est plus complet mais n' est pas encore à jour avec ce projet energétique.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 10 sept. 2010, 14:22

2.1 MWc de PV Solaire en Nouvelle Calédonie :

Image
Située à 40 km de Nouméa (Nouvelle Calédonie) en bord de mer, la centrale photovoltaïque Helios Bay est idéalement exposée puisqu'elle bénéficie de la ventilation naturelle des alizées, d'un taux d'ensoleillement très favorable (plus de 1900 h / an) et des précipitations faibles (moins de 80mm / an).
Surplombant les bassins de la ferme aquacole de la presqu'île de Montagnès, en baie de Saint Vincent, 10 000 panneaux couvrent désormais une colline idéalement orientée est-ouest sur une surface de 3 hectares les flancs.

D'une puissance installée de 2,1 MWc (Mégawatt crête), cette centrale est capable d'injecter sur le réseau de Nouvelle Calédonie 3 millions de KWh par an .......
http://www.enerzine.com/1/10326+focus-s ... -bay+.html

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par Alturiak » 10 sept. 2010, 19:18

En quoi la pluie est-elle un problème (mis à part le peu d'ensoleillement qui l'accompagne) ? Elle endommage les panneaux ? (C'est si fragile ?)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 10 sept. 2010, 19:21

Alturiak a écrit :En quoi la pluie est-elle un problème (mis à part le peu d'ensoleillement qui l'accompagne) ? Elle endommage les panneaux ? (C'est si fragile ?)
Moins de corrosion peut étre ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 16 sept. 2010, 10:52

La centrale thermique de Bastia fonctionnera au fioul lourd

AFP / 14 septembre 2010 et Romandie

BASTIA - Le préfet de Haute-Corse a annoncé mardi que la future centrale thermique de Lucciana, qui assure l'approvisionnement en énergie du nord de l'île, fonctionnerait au fioul lourd, ce que dénoncent vivement les défenseurs de l'environnement.

"Le choix du fioul lourd est dicté par des contraintes de temps", a déclaré le préfet Jean-Luc Nevache lors d'une conférence de presse à Bastia.

Il a affirmé que le choix du fioul léger, préconisé par les défenseurs de l'environnement en attendant le gaz naturel, avait été écarté car il "imposerait la réalisation de nouvelles études techniques de 18 mois", alors que la centrale de Lucciana "ne sera plus aux normes à la fin de l'année".

M. Nevache a précisé avoir signé un arrêté, "après consultation, depuis des semaines, de tous les acteurs concernés", tenant compte des préoccupations des défenseurs de l'environnement.

"Le fioul lourd sera spécialement distillé pour la Corse, avec une très basse teneur en souffre", a souligné le représentant de l'Etat. Il a ajouté que les deux cheminées de la centrale, hautes de 27 mètres, seraient allongées de dix mètres pour assurer une meilleure dispersion des fumées et que le dispositif de surveillance serait renforcé.

Le renouvellement des centrales de Lucciana et d'Ajaccio, pour le sud de la Corse, fait l'objet depuis des années d'un bras de fer entre l'Etat et les associations de défense de l'environnement, soutenues par une partie de la classe politique, notamment par les nationalistes, qui réclament l'utilisation de gaz naturel pour les faire fonctionner, en raison de graves atteintes à l'environnement et à la santé publique des centrales en place depuis une trentaine d'années.

En visite à Ajaccio en février, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé que la France allait négocier le raccordement de la Corse à un futur gazoduc Algérie-Sardaigne-Italie (Galsi) permettant à l'île d'assurer son "indépendance énergétique".

Le raccordement "apportera le gaz naturel en Corse, tant pour la production d'électricité dans les deux centrales thermiques de Lucciana et Ajaccio que pour desservir les particuliers à Bastia et Ajaccio", avait-il souligné.

M. Nevache a déclaré que "si le Galsi ne se fait pas, au terme d'un délai de trois ans après la mise en service de la centrale de Lucciana, EDF sera contrainte par l'arrêté préfectoral d'effectuer une étude technique pour que les rejets de la combustion du fioul lourd dans l'atmosphère soient au maximum équivalents à ceux du fioul léger".
http://www.romandie.com/infos/news2/100 ... 00sv7d.asp

Gros oxymore inside ! :roll:
En visite à Ajaccio en février, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé que la France allait négocier le raccordement de la Corse à un futur gazoduc Algérie-Sardaigne-Italie (Galsi) permettant à l'île d'assurer son "indépendance énergétique".


Fioul lourd validé pour la centrale de Lucciana

Le préfet de Haute-Corse, Jean-Luc Nevache a signé l'arrêté d'exploitation au fioul lourd de la centrale de Lucciana
Jean-Luc Nevache a signé hier l'arrêté d'exploitation permettant à EDF de démarrer les travaux de la future centrale de Lucciana, qui fonctionnera donc au fioul lourd. L'Etat a pris sa décision dans l'intérêt général mais insiste sur la commande de moteurs réversibles passée à EDF.

Vidéo

Jean-Luc Nevache valide le fioul lourd à Lucciana
Voir cette vidéo Toutes les vidéos
Moteurs réversibles pour un hypothétique raccordement au Galsi dont les accords entre la France, l'Italie et l'Algérie n'ont toujours pas été signés.


Urgence et intérêt général ne semblent pas être des motifs suffisants pour légitimer cette décision. A l'annonce de cette signature, les opposants au fioul lourd ne décolèrent pas. Les associations de défense de l'environnement vont donc déposer un recours devant le tribunal administratif de Bastia.
http://corse.france3.fr/info/corse/fiou ... 57525.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 02 nov. 2010, 14:43

Majorque va étre relié par un nouveau cable electrique, un sous haute tension continue, à l' Espagne continentale.
le projet Rómulo, qui reliera la sous-station de Morvedre (Sagunto) à celle de Santa Ponsa (Majorque) par un câble à courant continu haute tension (CCHT) d'une longueur approximative de 244 km. La liaison électrique sous-marine entre les deux stations a pour objectif de répondre à la hausse de la demande. Elle permettra également d'améliorer la qualité et la fiabilité de la distribution d'électricité dans les îles
la dedans : http://www.enerzine.com/15/10688+red-el ... 0-me+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 26 avr. 2011, 12:56

Suite du post qui precéde.

Dans Usine nouvelle du 31 Mars 2011 il y a un article de 2 pages sur ce projet en cours. (liaison electrique Espagne - Majorque)

C 'est le navire poseur de cable "Skagerrak" qui fait l' opération en ce moment.

en photo:
Image

Le cable est réalisé par Nexans, c'est d' un seul tenant pour 250 km , 6800 tonnes !

Courant continu, capable de 200 MW. Atteindra une profondeur maximum de 1500 métres. 140 km a plus de 1000 m de profondeur.
Guidage de la pose par satellite.

Une photo plus ancienne :
Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Alimentation electrique dans les iles

Message par energy_isere » 07 juil. 2011, 21:52

Suite de ce post http://forums.oleocene.org/phpBB3/viewt ... 48#p278048

L' ile de Hiero dans l' archipel des Canaries entiérement alimentée par un parc éolien de 11.5 MW, aidé d' une centrale hydraulique STEP de 11.3 MW. + un peu de solaire PV.
Spanish island to be powered solely by renewable energy

A Spanish island in the Atlantic Ocean is set to become the first island in the world to be powered solely by renewable energy.

Located about 1,500km off the Spanish coast in the Atlantic Ocean, El Hierro is the smallest and most remote of the Canary Islands, an archipelago of Spanish islands and one of Europe’s most popular tourist destinations.

Like many remote islands, El Hierro presently generates electricity with diesel oil transported from mainland terminals by oil tanker. The carbon impact is significant — in El Hierro’s case it amounts to 18,200 tons of CO2 per year in power-generation emissions alone

Now, however, a new 11.5MW wind farm and an 11.3 MW hydroelectric pumped storage plant will provide the island’s 11,000 inhabitants with 80 per cent of their energy needs. The remaining 20 per cent will be generated by solar thermal collectors and grid-connected photovoltaic systems.

For its part, ABB is playing a lead role in the project by providing a power and automation solution that will electrify and control the hydroelectric pumped storage plant, and integrate the energy generated by wind and hydropower turbines into the island’s grid.

The Greek island of Icaria is already building a hydro-wind project modelled on El Hierro, and the power industry as a whole is following the project closely with an eye to larger-scale implementation.
http://www.theengineer.co.uk/sectors/en ... 90.article

Répondre