Le Cuivre

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 21 mai 2024, 22:12

Pourquoi le cuivre flambe de 25% cette année ?

ECORAMA •21/05/2024

A plus de 10 000 dollars la tonne, le cuivre poursuit son ascension vers des niveaux historiques. Comment l'expliquer ? Quelle part la spéculation joue-t-elle ? L'analyse de Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Echos. Ecorama du 21 mai 2024, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com
audio 11 mn : https://www.boursorama.com/videos/actua ... fd080a31a5

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 25 mai 2024, 10:55

Le cuivre atteint pour la première fois 11 000 $ la tonne, mais…

Agence Ecofin 21 mai 2024

Alors qu’il a franchi la barre des 9 000 $ en mars dernier, le prix du cuivre poursuit sa tendance haussière et établit un nouveau record historique à plus de 11 000 $/t. Si les prévisions à long terme restent solides pour le métal rouge, l’évolution à court terme ne fait pas encore l’unanimité.

Le prix du cuivre a établi lundi 20 mai un nouveau record à 11 460 dollars la tonne. Le métal rouge fait déjà largement mieux que le pic de 9 500 dollars prédit pour le troisième trimestre 2023 par les analystes de Macquarie qui s’attendaient également à un prix de 15 000 $ d’ici 2025.

Selon plusieurs sources concordantes, le nouveau bond des contrats à terme sur le métal rouge observé lundi durant la session de lundi sur le London Metal Exchange s’expliquerait par plusieurs facteurs. On retrouve entre autres les prévisions optimistes concernant le cuivre, des développements tels que l’intérêt de BHP pour Anglo American ou encore des inquiétudes liées aux difficultés d’approvisionnement et une liquidation forcée des positions courtes sur le marché de New York.

Si la tendance haussière actuelle des prix peut laisser penser à une atteinte plus tôt que prévu du seuil des 15 000 dollars, plusieurs analystes alertent sur les activités spéculatives qui jouent également un rôle important dans la flambée. Reuters évoque le rôle de la spéculation dans les prix actuels dans une note parue cette semaine où l’agence indique que des expéditions de cuivre depuis le Chili et le Pérou sont en cours pour couvrir les positions courtes en cours de liquidation sur le marché de New York.

Selon des experts du marché cités par Bloomberg, les prix du cuivre pourraient être surévalués, notamment en raison d’une demande encore modérée en Chine (premier consommateur), où les stocks seraient encore élevés. Si les craintes concernant une possible correction à court terme des prix du cuivre sont réelles, il faut rappeler comme l’indiquait Agence Ecofin en mars dernier que la hausse des prix du cuivre à moyen et long terme fait toujours consensus auprès des analystes.

Pour rappel, un rapport publié le 17 mai dernier par l’AIE, suggère que les projets annoncés sont suffisants pour satisfaire seulement 70 % des besoins en cuivre en 2035 dans un scénario où les pays du monde entier atteignent leurs objectifs nationaux en matière de climat. Pour l’AIE, près de 800 milliards de dollars d’investissements dans l’extraction des ressources critiques seraient nécessaires d’ici 2040, dont 492 milliards de dollars rien que pour le cuivre, pour rester sur la trajectoire du scénario d’un réchauffement climatique mondial de + 1,5 °C.
https://www.agenceecofin.com/cuivre/210 ... tonne-mais

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 25 mai 2024, 11:10

Le premier producteur chinois de cuivre veut augmenter sa production en RDC

Agence Ecofin 17 mai 2024

En RDC, Zijin Mining détient une participation de 39,6 % dans le complexe de cuivre Kamoa-Kakula, censé livrer 440 000 à 490 000 tonnes en 2024. La compagnie chinoise a dévoilé jeudi 16 mai ses plans visant à augmenter sa production sur plusieurs opérations à travers le monde, y compris en RDC.

La compagnie minière Zijin Mining, premier producteur chinois de cuivre, a annoncé jeudi 16 mai son intention de porter sa production à 1,22 million de tonnes en 2025, et jusqu’à 1,6 million de tonnes en 2028. Cette hausse d’environ 50 % par rapport à sa production de cuivre en 2023 (1,01 million de tonnes) sera en partie réalisée grâce au projet Kamoa-Kakula codétenu par la compagnie en RDC.

Pour atteindre ses objectifs, Zijin compte en effet lancer (avec son partenaire de coentreprise Ivanhoe Mines) la construction de la phase 4 du complexe de cuivre congolais. Si aucun détail n’a été fourni sur le calendrier de développement, notons que la phase 3 du projet, prévue pour s’achever d’ici juin 2024, devrait porter la production annuelle de cuivre à plus de 600 000 tonnes par an au cours des dix prochaines années.

Kamoa-Kakula serait alors la plus grande mine africaine de cuivre, et la troisième au monde. À terme, le complexe devrait devenir la deuxième plus grande mine de cuivre au monde. Notons que le projet Kamoa-Kakula et les autres mines entrées en service ces trois dernières années ont permis à Kinshasa de dépasser la Chine et le Pérou au classement des producteurs de cuivre.

La RDC est ainsi devenue en 2023 le deuxième producteur mondial de cuivre et est bien placée pour profiter de la hausse des prix du métal rouge. À la bourse des métaux de Londres, le prix du cuivre pour livraison dans trois mois a atteint ce vendredi 10 424 dollars la tonne.

Pour rappel, le complexe Kamoa-Kakula est détenu à parts égales par Ivanhoe Mines et Zijin Mining (39,6 % chacun), contre 20 % d’intérêts pour le gouvernement congolais. En dehors de ce complexe, Zijin Mining détient aussi 72 % d’intérêts dans la mine de cuivre et de cobalt COMMUS.
https://www.agenceecofin.com/cuivre/170 ... ion-en-rdc

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 25 mai 2024, 11:36

suite de ce post du 26 aout 2023 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 5#p2375775
La Namibie dispose d’une nouvelle unité de production de cuivre

Agence Ecofin 24 mai 2024

La mine de cuivre Kombat est à nouveau en service depuis octobre 2023, après 17 ans en régime de maintenance et entretien. Alors que la production a d’abord repris avec une exploitation à ciel ouvert, son propriétaire canadien vient de confirmer la reprise de l’exploitation souterraine.

En Namibie, Trigon Metals a annoncé le 23 mai le début de la production commerciale au niveau des opérations souterraines à sa mine de cuivre Kombat. Ce succès ajoute une nouvelle unité de production de cuivre dans le pays, alors que les prix du métal rouge atteignent des records.

L’exploitation souterraine à la mine Kombat a commencé depuis février 2024, avec le traitement d’environ 29 000 tonnes de minerai à une teneur de 2 % en cuivre, entre février et avril 2024. La production commerciale est en revanche déclarée à compter du 30 avril, après l’exploitation de la mine à 70 % de sa capacité de production pendant 30 jours consécutifs.

Au cours des quatre premiers mois de l’année, notons que la mine Kombat a livré plus de 2 millions de livres de cuivre. Restée en régime de maintenance et entretien pendant 17 ans, la mine Kombat a repris la production en octobre 2024 avec une exploitation à ciel ouvert.

« L’augmentation de la teneur du minerai souterrain a eu un impact profond sur notre production de métal, rendant chaque tonne plus rentable. Elle a amélioré la récupération dans l’usine et augmenté la teneur du concentré. Au cours de ses 45 années d’existence, la mine Kombat a été principalement une mine souterraine. Notre expérience nous montre maintenant pourquoi », a commenté Jed Richardson, PDG de Trigon.
https://www.agenceecofin.com/cuivre/240 ... -de-cuivre

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 26 mai 2024, 11:28

First Quantum seeks to speed up Peru projects after Panama debacle

Reuters | May 22, 2024

Image
La Granja is located at high altitude in Cajamarca, a known mining jurisdiction in northern Peru. Credit: First Quantum Minerals

Canadian miner First Quantum Minerals, which lost the right to operate its copper mine in Panama last year following protests by environmental groups and a court ruling deeming its contract void, is seeking to speed its copper projects in Peru, a company executive said on Wednesday.


One of the three largest global copper producers, First Quantum in Peru controls the La Granja project, worth at least $2.5 billion, and the $1.86 billion Haquira project.

“These are projects that need to be accelerated,” said the mining company’s project development director, Steven Lewis, during a speech at a mining forum in Lima.

La Granja, where fellow miner Rio Tinto is a minority partner, is a project with a 40-year lifespan and forecasted output of 500,000 metric tons per year, according to government data. First Quantum’s Lewis said it has one of the largest undeveloped copper deposits in the world.

Meanwhile, the Haquira project, fully owned by First Quantum in the Apurimac region, is in the “pre-feasibility” stage. It could reach an annual output of 200,000 tons once at full capacity.

“We are very busy building more positive relationships with the communities (in Haquira) to allow it to come to light,” said Lewis, who did not offer a time frame for the construction of both mines in the South American country.

The company shifted focus toward Peru after Panama’s government decided last year to annul First Quantum’s contract to operate the Cobre Panama mine there, which accounted for about 40% of First Quantum’s revenue last year.

“We are now working with Panama’s government to ensure the environmental stability (of the project), the integrity of the copper assets, and, most importantly, the safety of our employees,” Lewis said.

Panama’s outgoing government of President Laurentino Cortizo ordered the closure of the mine, which is currently in maintenance mode while the formal closure process starts.

The incoming administration of President-elect Jose Raul Mulino, who is set to take office on July 1, will be tasked with setting guidelines for the process.
https://www.mining.com/web/first-quantu ... a-debacle/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 02 juin 2024, 10:55

Ivanhoe completes construction of phase 3 concentrator at Kamoa-Kakula complex
The first concentrate from the Kamoa-Kakula copper complex phase 3 concentrator is expected to be achieved in early June 2024

Staff Writer 29th May 2024

Image
Ivanhoe Mines introduces first ore into the phase 3 concentrator at the Kamoa-Kakula copper complex in the DRC. (Credit: IVANHOE MINES)

vanhoe Mines has completed the construction of the phase 3 concentrator at the Kamoa-Kakula copper complex in the Democratic Republic of the Congo (DRC).

The first ore was introduced into the new concentrator, which has been built ahead of schedule and on budget, said the Canadian mining company.

Ivanhoe Mines expects to achieve the first concentrate from the Kamoa-Kakula copper complex phase 3 concentrator in early June 2024. The ramp-up to commercial production at the new concentrator is expected in early Q3 2024.

The phase 3 concentrator is designed to process ore from the nearby Kamoa 1 and 2 underground mines and the connecting Kansoko underground mine. Its design capacity exceeds 30% than the original design capacities of the phase 1 and 2 concentrators.

Besides, the new concentrator raises the Kamoa-Kakula copper complex’s total design processing capacity to 14.2 million tonnes per annum (mtpa).

It is also slated to increase annualised copper production to over 600,000 tonnes.

The new concentrator is said to help make the Kamoa-Kakula copper complex the world’s fourth-largest copper mining complex and the largest copper mine in Africa.

..............................
https://www.nsenergybusiness.com/news/i ... x/?cf-view

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 09 juin 2024, 10:35

Kazakhstan signs agreement for $1.5bn copper smelter project
To be built near Aktogay village in the Abay region, this smelter is said to have an annual production capacity of 300,000 tonnes (t).

June 3, 2024

The Republic of Kazakhstan Government has entered into an agreement with China Nonferrous Metal Mining to build a copper smelter at a cost of $1.5bn.

To be built near Aktogay village in the Abay region, this smelter is projected to have an annual copper production capacity of 300,000t.

The agreement was signed between KAZ Minerals Smelting and NFC as the supplier of design services and procurement of process equipment, and NFC Kazakhstan.

NFC Kazakhstan will be the construction and commissioning contractor.

The copper concentrate required for the smelter will be sourced from the Bozshakol and Aktogay mining and processing operations of Vostoktsvetmet.

This strategic move will establish a cluster that integrates one of the largest copper mines globally with the copper smelting facility.

The project is also said to be a significant employment opportunity, promising to create more than 1,000 jobs. The smelter’s commissioning is targeted by the end of 2028.

Once completed, the new smelter will satisfy domestic market demands for copper cathode and other copper-containing materials.
https://www.mining-technology.com/news/ ... r-project/

Le Kazakhstan produit 600 000 tonnes de cuivre par an ( usgs chiffre pour 2023)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 09 juin 2024, 10:50

suite de ce post du 25 fev 2024 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 2#p2386452
Zambia sees KoBold spending $2.3 billion on giant copper mine

Bloomberg News | June 7, 2024

KoBold Metals, the Bill Gates-backed mining exploration company, could spend $2.3 billion to build a major new copper mine in Zambia, President Hakainde Hichilema said, citing figures from the company.


The firm aims to produce more than 300,000 metric tons per year at Mingomba — making it the country’s biggest such operation — and will begin sinking the mining shaft in the first half of 2026, according to company officials. Their meeting with Hichilema on Friday was broadcast over state television.

Zambia is seeking to become one of the world’s largest producers of copper, which is crucial for green technologies like electric vehicles and wind turbines. The world faces predicted shortages of the metal in the coming decades amid the shift away from fossil fuels. Hichilema has previously said the Mingomba project could ultimately become one of the three-biggest copper mines globally.

Officials from KoBold, based in the San Francisco Bay area, met with Hichilema and a group of heavyweight investors visiting Zambia this week to tour the firm’s activities in the country. They included senior representatives from Bill Gates’ Breakthrough Energy Ventures, Standard Industries, Equinor Ventures, Bond Capital and T. Rowe Price.

Michael Bloomberg, the majority owner of Bloomberg News’s parent Bloomberg LP, is an investor in Breakthrough, according to the venture company’s website.
https://www.mining.com/web/zambia-sees- ... pper-mine/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 09 juin 2024, 10:55

suite de ce post du 12 juin 2022 : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 1#p2345121

Une nouvelle mine de Cuivre avec production de cathode de Cuivre va voir le jour dans le Sud de l' Arizona
Hudbay, unions sign letter of intent for copper project in Arizona

Staff Writer | June 7, 2024

Canada’s Hudbay Minerals (TSX, NYSE: HBM) has reached signed a letter of intent with union leaders regarding the construction of the Copper World mine in Arizona, US.


The development marks marking a key step forward in the development of the copper mine, which is expected to produce about 92,000 tonnes of the metal annually for the first decade of its anticipated 20-year life.

The Copper World mine, near Tucson, is poised to be one of southern Arizona’s biggest non-government-funded mine construction projects. It’s also anticipated to play a crucial role in meeting domestic demand for copper, driven by the expansion of renewable energy technologies and electric vehicles (EVs).

The Copper World mine project would create over 400 direct jobs and up to 3,000 indirect positions, significantly contributing to the local economy. During its first phase, the operation will pay more than $850 million in US taxes and about $170 million in state taxes.

Hudbay and the unions said they are optimistic the agreement will set a precedent for future negotiations, ensuring a harmonious working relationship as the project progresses.

The deal involves the International Brotherhood of Boilermakers, Iron Ship Builders, Forgers and Helpers Local 627; the Labourers International Union of North America Local 1184; and the United Brotherhood of Carpenters and Joiners of America Local 1912.

Hudbay’s operating portfolio includes the Constancia mine in Cusco (Peru), the Snow Lake operations in Manitoba (Canada) and the Copper Mountain mine in British Columbia (Canada).
https://www.mining.com/hudbay-unions-re ... n-arizona/

sur le site du minier :
The mineralization at Copper World will allow for the production of finished copper on-site that will be sold entirely to domestic customers. On-site copper production is expected to begin in year 5 of operations. Copper World will add a concentrate leach facility, and a solvent extraction and electrowinning (SX/EW) plant to produce finished copper cathode on-site.

Once in operation, Copper World is expected to be the third largest domestic copper cathode producer in the United States. Phase I currently has proven and probable mineral reserves of 385 million metric tons at 0.54% copper.

“Made in America” copper cathode produced at Copper World is expected to be sold to U.S. customers to use in the products and technologies that enable our modern connected lives.

Image
https://www.copperworldaz.com/faq

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 09 juin 2024, 11:12

suite de ce post du 10 mars 2024 : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 4#p2387704
SolGold inks exploitation contract for Ecuador copper-gold project

Cecilia Jamasmie | June 6, 2024

Shares in Ecuador-focused SolGold (LON, TSX: SOLG) shot up 6% on Thursday after the company announced the signing of an exploitation contract for the Cascabel project, its flagship copper-gold asset in the Andean country.


The document and existing regulations establish the legal and financial terms and conditions required for the development of Cascabel.

Among the key items, the contract guarantees the Ecuadorian government at least a 50% share of the project’s cumulative benefits and grants SolGold the rights to mine for 33 years, with provisions for investor autonomy and protection.

SolGold will make a total of $75 million royalty payments, with $25 million due at starts of construction, which is set to start in 2025.

Once the government approves the new Investment Protection Agreement, the company expects a corporate income tax rate of 20% during the Cascabel mine’s life.

The royalty on net smelter revenues will follow a variable percentage rate from 3% to 8%, depending on the type of mineral and its price.

“The Government of Ecuador supports the Cascabel Project, which will bring substantial long-term benefits to our country’s economy and local communities through significant investment, job creation, and sustainable growth,” Diego Ocampo, vice minister of mines, said in the statement.

Multi-generation asset

The news follows the Australian company’s commitment to invest $3.2 billion in the project, which would be the largest mining investment in Ecuador’s history, and a loan of $10 million granted to SoldGold in May.

SolGold began its exploration at Cascabel in 2012, which led to the significant discovery at Alpala in early 2014, followed by the identification of the Tandayama-Ameríca deposit in subsequent drilling programs.

The company released in February a new pre-feasibility study (PFS) for Cascabel in which it managed to slash upfront costs. Pre-production capital used for initial mine development, first process plant module and infrastructure is now estimated at $1.55 billion, compared to $2.75 billion from the PFS issued in April 2022.

According to SolGold, the size of the entire resource indicates the mine’s potential to be a multi-generational asset, potentially one of the 20 largest copper-gold mines in South America.

Investors have been skeptical of SolGold management’s ability to deliver the project to its potential. The company’s share price has halved over the past year, while the miner has had to cut spending to stay afloat, prompting a strategic review of its assets.

SolGold’s shares were trading 2.5% higher in London mid-afternoon to 9.3p, leaving the company with a market capitalization of £279 million (about $356m).
https://www.mining.com/solgold-inks-exp ... d-project/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 15 juin 2024, 10:38

RDC : les USA investissent dans la transformation locale du cuivre et du cobalt

Agence Ecofin 14 juin 2024

La RDC est le premier producteur mondial de cobalt, mais fournit à peine 1 % du cobalt raffiné utilisé dans le monde. Également deuxième producteur de cuivre, le pays s’efforce d’investir dans la transformation locale en profitant de l’intérêt des grandes puissances pour ses ressources.

En RDC, le gouvernement américain a annoncé cette semaine une subvention de 2 millions de dollars au profit du secteur minier. Par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), Washington soutiendra l’agrandissement d’une usine locale de transformation de cuivre et de cobalt.

La subvention de l’USAID, accordée dans le cadre d’un programme de financement américain de 20 millions de dollars au profit des minéraux critiques africains, permettra à l’usine congolaise ROK Metals d’augmenter sa production mensuelle de cathodes de cuivre et d’hydroxyde de cobalt à 1 150 tonnes et 250 tonnes respectivement, contre 52 tonnes et 28 tonnes actuellement. La production de cette usine située à Likasi dans le Katanga sera exportée vers les États-Unis et d’autres marchés, précise l’institution.

« L’augmentation des investissements diversifiés et responsables, en particulier dans le cobalt, le cuivre et d’autres minerais essentiels à la transition vers l’énergie verte, offre une opportunité significative de catalyser le développement durable en RDC », indique un communiqué de l’institution américaine daté du 11 juin.

Notons que le choix de ROK Metals s’est fait après un processus de sélection mené en collaboration avec le ministère des Mines congolais, dans le cadre du DRC Mining Week qui se tient du 12 au 14 juin 2024. D’autres projets ont été retenus dans le cadre de ce programme destiné à identifier des « concepts innovants du secteur privé susceptibles de générer rapidement de nouvelles exportations et de nouveaux investissements dans des projets de minéraux critiques ».

Bien que le montant de la subvention soit relativement faible, quand on le compare aux sommes investies ces dernières années dans le secteur minier par différents partenaires de la RDC, notamment la Chine, le projet ROK Metals illustre la nouvelle orientation de la stratégie américaine dans les Mines en Afrique. Pour se différencier de son rival chinois, Washington veut mettre la transformation locale au cœur de ses nouveaux partenariats avec les pays africains producteurs de métaux essentiels à la transition énergétique.

En décembre 2022, les États-Unis ont par exemple signé un protocole d’accord avec la RDC et la Zambie. Il prévoit le développement d’une chaine de valeur intégrée transfrontalière pour la production de batteries pour véhicules électriques dans les deux principaux pays africains producteurs de cuivre.

Pour rappel, la chaine de valeur mondiale des batteries et des véhicules électriques devrait atteindre 8800 milliards de dollars en 2025. Mais cantonné au rôle de fournisseur de matières premières, le continent ne devrait capter que 55 milliards de dollars selon la BAD, malgré ses immenses réserves de cobalt, de cuivre et de lithium, tous utilisés dans l’industrie des batteries et véhicules électriques.
https://www.agenceecofin.com/industrie/ ... -du-cobalt

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 15 juin 2024, 10:50

suite de ce post du 2 juin 2024 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 6#p2392026
RDC : une nouvelle usine de traitement pour la plus grande mine de cuivre d’Afrique

Agence Ecofin 11 juin 2024

Avec une production maximale de 490 000 tonnes de concentré attendue en 2024, Kamoa-Kakula est la plus grande mine de cuivre de RDC et d’Afrique. Pour porter la production annuelle à plus de 600 000 tonnes dès 2025, ses propriétaires ont mis en service une nouvelle unité.

En RDC, Ivanhoe Mines a annoncé le 11 juin la production du premier concentré de cuivre à partir du nouveau concentrateur mis en service le mois dernier à son complexe cuprifère Kamoa-Kakula. Ce troisième concentrateur actif sur le projet devrait entrer en production commerciale au troisième trimestre 2024, précise la compagnie minière canadienne.

Avec cette nouvelle unité de traitement, Kamoa-Kakula devrait se positionner en 2025 comme la troisième plus grande mine de cuivre au monde, derrière les mines Escondida (Chili) et Grasberg (Indonésie). Le complexe dispose en effet désormais d’une capacité de production de plus de 600 000 tonnes de cuivre par an. Il contribuera à maintenir la RDC parmi les leaders du secteur, alors que le pays vient de passer en deux ans du statut de 4ème producteur mondial de cuivre en 2021 à celui de deuxième producteur mondial en 2023.

Il faut souligner que l’objectif final d’Ivanhoe Mines et de ses partenaires de coentreprise est de faire de Kamoa-Kakula la deuxième plus grande mine de cuivre au monde, avec une production totale de plus de 800 000 tonnes. Un quatrième concentrateur avec une capacité de traitement annuelle de 5 millions de tonnes de minerais au moins est donc déjà à l’étude par les ingénieurs de la mine.

Pour rappel, Ivanhoe Mines et le chinois Zijin Mining détiennent respectivement 39,6 % d’intérêts dans Kamoa-Kakula, contre 20 % d’intérêts pour le gouvernement congolais. Une production de 440 à 490 000 tonnes de concentré de cuivre est attendue au complexe en 2024.
https://www.agenceecofin.com/cuivre/110 ... -d-afrique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 15 juin 2024, 10:55

suite de ce post du 9 juin 2024 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 5#p2392445
La Zambie vise 2,3 milliards $ d’investissement pour son plus grand gisement de cuivre

Agence Ecofin 10 juin 2024

KoBold Metals, une start-up américaine soutenue par Jeff Bezos et Bill Gates, a annoncé en début d’année la découverte d’un grand gisement de cuivre en Zambie. Depuis, la société et le gouvernement zambien multiplient les sorties concernant le projet de plus de 2 milliards de dollars.

Le président zambien Hakainde Hichilema s’attend à un investissement de 2,3 milliards de dollars de la part de KoBold Metals pour la construction de la plus grande mine de cuivre de son pays. Ce chiffre communiqué en fin de semaine dernière à l’issue d’une réunion avec les responsables de l’entreprise diffusée sur la chaine nationale traduit l’envergure du projet Mingomba présenté depuis quelques mois comme l’une des plus grandes mines de cuivre au monde.

Au cours de la réunion, une première échéance majeure a été communiquée concernant le développement. Il s’agit du premier semestre 2026, sur lequel table la société pour les premiers travaux d’excavation de puits minier sur le site. Selon les détails rapportés par Bloomberg et relayés par KoBold sur son site web, le projet Mingomba pourrait livrer annuellement plus de 300 000 tonnes de cuivre.

Si la Zambie et KoBold Metals multiplient depuis plusieurs mois les sorties au sujet du potentiel du projet Mingomba, il est important de souligner qu’aucune étude majeure n’a encore été publiée pour permettre de comprendre les chiffres qui circulent tant concernant l’investissement requis que la capacité de production. De plus, au stade actuel et avec les éléments disponibles sur le projet, il n’est pas encore possible de savoir à quelle date le projet entrera en production.

Pour rappel, le prix du cuivre a établi en mai 2024 un nouveau record à plus de 11 000 dollars la tonne et plusieurs analystes voient le métal rouge continuer sa tendance haussière pour aller à 15 000 dollars. Deuxième producteur de cuivre d’Afrique derrière la RDC, la Zambie compte sur le projet Mingomba pour augmenter ses volumes à 3 millions de tonnes d’ici 2030.
https://www.agenceecofin.com/cuivre/100 ... -de-cuivre

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 16 juin 2024, 12:00

suite de ce post du 29 octobre 2023 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 1#p2379111
Ero Copper’s Tucumã project set for production in early Q3

Staff Writer | June 12, 2024

Image
Aerial view of completed pre-strip and commencement of mining operations. Credit: Ero Copper

Ero Copper’s (TSX: ERO, NYSE: ERO) Tucumã project in Pará, Brazil, is on track for production next month after the company obtained its operational licence, the last remaining permitting milestone for commercial production.

Physical completion of the mine is at approximately 99%, with commissioning well advanced and over 90% of the operational staff hired and trained, Ero Copper said in a press release on Wednesday. The total direct capital cost estimate for the project remains unchanged at approximately $310 million.

Chief executive officer David Strang calls the mine’s imminent commissioning “a major inflection point” for the company and its stakeholders for the years to come.

Ero currently produces copper from its flagship Caraíba operations in Bahia state. The mine complex formerly known as MCSA consists of fully integrated mining operations and processing facilities, including the Pilar and Vermelhos underground mines and the Surubim open pit mine.

In 2023, Caraíba produced 43,857 tonnes of copper in concentrate, and is expected to output 42,000 to 47,000 tonnes this year.

Once commissioned, the Tucumã open-pit mine would add a further 7,000 to 25,000 tonnes to the 2024 output, then rising to between 53,000 and 58,000 tonnes in 2025, its first full year of production.

Shares in Ero Copper were up 2.4% at C$28.53 by 11:10 a.m. ET on the milestone. The Vancouver-based miner has a market capitalization of C$2.94 billion ($2.15bn).
https://www.mining.com/ero-coppers-tucu ... -early-q3/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Cuivre

Message par energy_isere » 16 juin 2024, 12:09

suite de ce post du 25 novembre 2023 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 8#p2380678
MMG to invest $700 million to double copper output at Botswana mine

Reuters | June 12, 2024

Image
Khoemacau’s copper-silver project in Botswana. Credit: Fluor

Chinese miner MMG Ltd will invest $700 million to double production at Botswana’s Khoemacau copper mine as part of a growth strategy to secure the critical metal, an official said on Wednesday.

MMG announced in March that it had completed a deal to buy Canada-based Cuprous Capital, the parent company of the copper mine which lies in the Kalahari Copper Belt.

Amid a surge in demand for the metal required for the green energy transition, Khoemacau has embarked on an expansion which will see the mine’s copper output more than double to 130,000 metric tons from 60,000, said Khoemacau managing director Johan Ferreira at a mining conference, while silver output will rise to 5 million ounces a year from 1.6 million.

“Our new owners are committed to the expansion project… with first concentrate expected from the last quarter of 2027,” Ferreira said.

The expansion will also see the number of workers rise to 2,800 from 1,700.

The Kalahari Copper Belt, which extends for nearly 1,000 km from northeast Botswana to western Namibia, is one of the world’s emerging but mostly under-explored copper-silver regions.

Analysts say the emerging copper belt, buoyed by rising international copper prices, could help Botswana diversify beyond diamond mining, which contributes more than 70% of its export revenue.
https://www.mining.com/web/mmg-to-inves ... wana-mine/

Répondre