[Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 07 oct. 2016, 21:20

Deutsche Bank étudie plusieurs pistes pour sortir de la crise

Le Figaro à jour le 07/10/2016

Confrontée à une amende record aux États-Unis, la banque réfléchirait à une augmentation de capital ou à la scission de la filiale de gestion d'actifs...Des industriels allemands seraient prêts à la renflouer.


Deutsche bank étudierait plusieurs possibilités pour sortir de la crise à laquelle elle est confrontée et qui pourrait fragiliser le secteur européen. La première banque allemande est menacée d'une amende record de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) par la justice américaine pour solder un ancien litige lié à la crise des «subprimes» (prêts immobiliers risqués). Les marchés craignent que, même si l'amende est finalement très inférieure à 14 milliards de dollars, la banque aura besoin d'un supplément de capital.

Deutsche Bank discuterait de façon informelle avec des intermédiaires financiers d'une augmentation de capital, entre autres possibilités, si les frais de litige l'obligeaient à recourir à ce moyen, avançait jeudi soir l'agence Bloomberg, en citant des sources anonymes au fait des discussions. Ces intermédiaires de Wall Street proposent d'aider la banque allemande à placer environ 5 milliards d'euros de titres, le montant maximal possible sans passer par le feu vert des actionnaires. La première banque d'investissement européenne pourrait aussi s'adresser directement aux actionnaires pour obtenir des fonds, ajoute Bloomberg, qui évoque aussi de possibles cessions d'actifs.

Possible scission de la filiale de gestion d'actifs

Autre piste évoquée, la scission de sa filiale de gestion d'actifs pour renforcer ses fonds propres. Deutsche Bank n'a pas encore décidé si elle introduirait en Bourse une participation minoritaire de sa filiale et toute décision en la matière n'interviendra sans doute pas avant le premier semestre 2017, explique le Financial Times. Le président du directoire de la banque John Cryan avait expliqué au personnel en septembre qu'il ne comptait pas vendre cet actif, considéré comme l'un des rouages essentiels du «business model» de l'établissement.

Outre-Rhin, les chefs d'entreprise seraient également prêts à se mobiliser pour venir en aide à l'ancien fleuron de la finance allemande, qui a annoncé jeudi que 1000 emplois supplémentaires seront supprimés en Allemagne. Un premier accord passé en juin prévoyait de supprimer 3000 emplois sur les 9000 amenés à disparaître dans le monde. Les dirigeants de plusieurs grandes entreprises allemandes ont discuté des problèmes de Deutsche Bank et son prêtes à injecter des capitaux pour soutenir la première banque allemande si nécessaire, rapportait jeudi le quotidien économique Handelsblatt. Les entreprises concernées seraient prêtes à acheter des actions du géant bancaire dans le cadre d'un plan d'urgence, précise le journal, qui ajoute que le gouvernement allemand est favorable à une telle initiative, préférant le recours à des capitaux privés qu'à des fonds publics.

La Russie pourrait ne pas réclamer de sanction à la banque

Par ailleurs, l'horizon judiciaire pourrait légèrement s'éclaircir pour Deutsche Bank, présente dans tous les scandales financiers. Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung et du Financial Times, l'autorité des marchés allemands (Bafin), qui enquête sur une affaire de blanchiment d'argent en Russie impliquant la première banque allemande, ne prévoirait pas de lui réclamer des sanctions dans ce dossier. D'éventuelles sanctions sont évaluées à plus de 2 milliards d'euros.

Depuis 2012, Deutsche Bank a déjà dépensé plus de 12 milliards d'euros de frais juridiques. Et ce n'est pas fini. La banque, impliquée dans près de 8000 litiges judiciaires dans le monde, est en train de négocier avec le ministère de la Justice américain pour solder l'ère des subprimes. Toutes ces nouvelles dopent le titre à la Bourse de Francfort. En milieu de matinée, il progressait de 2,15% à 12,29 euros.

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/10 ... -crise.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 14 oct. 2016, 09:57

Une petite giboulée avant le gros cyclone à 14 myards :

Deutsche Bank paie 9,5 millions à la SEC

Par latribune.fr 12/10/2016

Le gendarme boursier américain a conclu un accord amiable avec la banque allemande, poursuivie pour avoir encouragé ses analystes à divulguer des informations non publiques.

Le gendarme de la Bourse américaine (SEC) a annoncé mercredi que Deutsche Bank a accepté de payer une amende de 9,5 millions de dollars afin de mettre un terme à des poursuites portant sur la divulgation d'informations non publiques ou d'études inexactes par ses analystes auprès de ses clients.

La SEC reprochait à la banque allemande de ne pas avoir suffisamment protégé des informations de nature à influencer l'évolution du marché, citant des exemples précis : une étude sur un distributeur recommandé à l'achat alors que l'auteur disait en interne qu'il aurait fallu abaisser son opinion sur la valeur. Cet analyste, Charles Grom, licencié par Deutsche Bank en 2013, a d'ailleurs écopé d'une amende de 100.000 dollars en février dernier et d'une interdiction d'exercer son métier pendant un an. Autre grief : la Deutsche Bank aurait encouragé ses analystes à discuter avec ses traders ou ses clients d'informations non diffusées publiquement. Elle d'ailleurs n'a pas été capable de fournir tous les documents et messages électroniques de son système de communication interne, comme les avait réclamés la SEC.

La banque a consenti à conclure cet accord amiable mais n'a pas reconnu avoir mal agi. Cet accord intervient alors que Deutsche Bank négocie avec les autorités américaines l'abaissement d'une amende autrement plus conséquente, pour son rôle lors de la crise des subprimes. D'un montant initial de 14 milliards de dollars, elle pourrait être ramenée à 5,4 milliards, selon une source proche du dossier citée par l'AFP.

http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 07269.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 14 oct. 2016, 09:57

Deutsche Bank gèle les embauches partout dans le monde

Jean-Philippe LacourLe 13/10/2016 Les Echos

circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Deutsche Bank a imposé un gel des embauches dans le monde dans pratiquement toutes ses divisions. Les managers régionaux de la banque allemande actuellement en grande difficulté ont été informés mercredi qu'ils ne pouvaient plus recruter à l'extérieur pour le moment, selon Reuters et Bloomberg. La banque ne souhaite pas commenter mais n'offre pas de démenti. Selon ce qui se dit à Francfort, il s'agit d'enclencher une « démarche restrictive concernant toute nouvelle embauche ».


Le gel des recrutements s'applique dans l'immédiat mais tolère une principale exception :les activités de respect de conformité (compliance), de lutte contre le crime financier et de mise en oeuvre de l'opulente réglementation bancaire. Tous ces domaines sont sous la responsabilité de la Française Sylvie Mathérat, qui siège au directoire de la banque. Les fonctions décrites occupaient il y quelques années à peine quelques centaines de personnes, contre plus de 2.000 aujourd'hui sur un total d'environ 100.000 dans le monde. La tendance à la hausse va se poursuivre.

Action en berne

Frappant notamment des divisions rentables, la nouvelle du gel des embauches a fait l'effet d'une douche froide sur le cours de l'action, déjà très chahuté ces derniers mois. Celui-ci perd en cours de séance plus de 3 % et repasse sous les 12 euros.
................................

http://www.lesechos.fr/finance-marches/ ... 034852.php

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1166
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par paradigme » 14 oct. 2016, 15:21

La DB c'est : 47 000 000 000 000 de dollars de produits dérivés... avec en plus une petite pression des autorités pour que les voyous bankster se calment un peu, une attaque par les GAFA and co, un ras-le-bol des peuples de ces mafias + des taux négatifs + des pertes + la baisse du cours + les clients qui s'en vont + un ralentissement de l'économie mondiale. Tout cela devrait amener la DB à faire faillite rapidement, mais peut-être que certains dominants souhaitent renflouer cette Banque voyou par les peuples... l'histoire ne serait qu'un éternel recommencement...

http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 44492.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 25 oct. 2016, 12:17

Le Deutsche Bank Italien :

La banque italienne BMPS va supprimer 2600 postes

La banque Monte Paschi di Siena (BMPS), considérée comme l'un des maillons faibles du système bancaire italien, vise un bénéfice net supérieur à 1,1 milliard d'euros (1,2 milliard de francs) en 2019, dans le cadre de sa stratégie prévoyant de tracer 2600 postes.

................

http://www.romandie.com/news/La-banque- ... 747313.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 11 nov. 2016, 18:42

L' action Deutsche Bank remontée à 14 €.

Donald Trump, une chance pour Deutsche Bank?

ANNE DRIF Le 10/11/22016 Le Echos

La victoire de Donald Trump pourrait être une bonne nouvelle pour Deutsche Bank, menacé par les autorités américaines d'une amende de 14 milliards de dollars . Car la banque allemande a été l'un des soutiens les plus actifs à la construction de son empire. « Quand Donald Trump a besoin d'un crédit, il choisit Deutsche Bank », titrait en mars dernier le « Wall Street Journal ».

Des milliards de prêts accordés

Depuis 1998, la banque a financé à hauteur de 2,8 milliards de dollars les sociétés affiliées à l'élu républicain, d'après le quotidien américain, sans compter un autre prêt de 1 milliard dollars. Aujourd'hui, la banque d'investissement de Deutsche Bank ne soutient plus directement ses activités, mais sa banque privée continue de prêter à ses entreprises des centaines de millions de dollars. Bien plus que ses grands homologues de Wall Street, Deutsche Bank se révèle ainsi être la banque qui entretient les liens les plus étroits avec le président américain.

Or c'est le même, qui en 2013 avait traité le patron de JP Morgan de « pire banquier des Etats-Unis » pour avoir accepté de régler une amende de 13 milliards de dollars, au lieu de la contester. Est-ce à dire que Donald Trump ne verrait pas d'un mauvais oeil une montée au créneau plus frontale de la banque allemande face aux autorités américaines qu'il n'adoube pas complètement? Il n'y a pas loin.

Procès à Chicago

Cela étant, les relations entre le milliardaire américain et la banque allemande n'ont pas toujours été un long fleuve tranquille. Invoquant les contraintes liées à la crise financière, Donald Trump a poursuivi en justice la banque allemande en novembre 2008 parce qu'il voulait obtenir un moratoire de remboursement d'un prêt souscrit pour financer un projet immobilier à Chicago. La justice avait rejeté son argument. L'avenir dira si Donald Trump lui renverra l'ascenseur pour leurs activités partagées, ou lui fera payer cet affront.

http://www.lesechos.fr/finance-marches/ ... 042027.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 22 nov. 2016, 21:49

Banco Popular supprime plus de 2600 emplois en Espagne

Madrid (awp/afp)

La banque espagnole Banco Popular a annoncé lundi la suppression de plus de 2600 emplois, soit 17,75% de son effectif, dans le cadre d'un plan de restructuration visant à améliorer sa rentabilité.


Cette restructuration, qui avait été annoncée à la mi-septembre, s'est faite par un plan d'ajustement sur la base du volontariat et coûtera 375 millions d'euros à Banco Popular, peut-on lire dans un communiqué de la septième banque espagnole.

Ce coût sera répercuté sur les résultats de la banque au quatrième trimestre, a précisé à l'AFP une porte-parole.

Banco Popular affirme dans son communiqué avoir "clos la période d'adhésions volontaires au plan d'ajustement accordé avec les syndicats avec un franc succès".

Le plan a été accepté par 2.637 employés, majoritairement en âge de préretraite.

Il représente 17,75% de l'effectif de la banque, qui revendiquait fin septembre 14.848 employés dont 13.282 en Espagne.
..................

http://www.romandie.com/news/Banco-Popu ... 754828.rom

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4202
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par matthieu25 » 23 nov. 2016, 10:00

Les taux d'intérêt montent. Les banques vont pouvoir souffler. Par contre, les clients débiteurs et les États vont morfler.
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par mobar » 23 nov. 2016, 10:47

matthieu25 a écrit :Les taux d'intérêt montent. Les banques vont pouvoir souffler. Par contre, les clients débiteurs et les États vont morfler.


Moouuuais!
Les taux arrêtent plutôt de baisser, ils étaient au plancher et parfois en dessous depuis des mois, c'est un peu normal qu'il se stabilisent
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4202
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par matthieu25 » 23 nov. 2016, 11:27

La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 07 déc. 2016, 12:00

Euribor : L'UE met à l'amende trois banques, dont CASA

REUTERS | Le 07/12/16

La Commission européenne (CE) a infligé des amendes d'un montant total de 485 millions d'euros à Crédit Agricole, HSBC et JPMorgan Chase pour avoir participé à une entente visant à manipuler des taux de référence de l'euro.


Ces trois groupes font partie d'un groupe de sept banques qui s'étaient entendues de septembre 2005 à mai 2008 pour manipuler le taux de l'Euribor, l'un des taux de référence des opérations interbancaires.

Crédit Agricole devra s'acquitter d'une amende de 114,65 millions d'euros, tandis que JPMorgan Chase devra payer 337,2 millions et HSBC 33,6 millions.

Deutsche Bank, Royal Bank of Scotland, Société Générale avaient admis leur faute en décembre 2013. Barclays, qui avait alerté la CE, a échappé à l'amende.

Une dizaine de banques et sociétés de courtage ont été lourdement sanctionnées en Europe et aux Etats-Unis pour avoir manipulé les taux interbancaires Libor et Euribor. Plus d'une dizaine d'individus ont également été mis en accusation.

http://investir.lesechos.fr/actions/act ... 614958.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 14 déc. 2016, 10:10

UniCredit s'impose une cure radicale

13 dec 2016

La banque italienne supprime 14.000 postes et procède à une augmentation de capital record


UniCredit est décidé à solder les errements du passé. La première banque italienne, plombée par plusieurs dizaines de milliards d'euros de créances douteuses (essentiellement des crédits accordés à des entreprises qui ne peuvent les rembourser) a présenté mardi un nouveau plan stratégique drastique sur trois ans et une très importante augmentation de capital. «Ce plan vise à résoudre deux problèmes majeurs qui concernent également l'ensemble des banques italiennes: solder les milliards d'euros de créances douteuses présentes dans son bilan et liés à la plus importante récession depuis la Seconde Guerre mondiale, qui s'est traduite par un recul de 10 % du PIB italien en dix ans ; et améliorer sa rentabilité, mise à mal par un secteur bancaire trop fragmenté», explique Gilles Guibout chez Axa IM.

UniCredit envisage de lever 13 milliards d'euros de capitaux frais ... (abonnés)


http://www.lefigaro.fr/societes/2016/12 ... dicale.php

Fin septembre, le groupe comptait 123.000 employés, avec près de 6.600 agences. 944 vont être fermées en Europe de l'Ouest d'ici à 2019.
............
UniCredit, premier établissement financier italien en termes d'actifs, figurait parmi les banques les moins performantes lors de tests de résistance publiés fin juillet par l'Autorité bancaire européenne (EBA).
..............

http://www.leparisien.fr/flash-actualit ... 450759.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 15 déc. 2016, 17:20

LCL prévoit de supprimer jusqu'à 850 postes d'ici 2019-source

PARIS, 15 décembre (Reuters)

LCL prévoit de supprimer entre 750 et 850 postes d'ici à la fin 2018, soit environ 20% de ses fonctions administratives et de support, a déclaré jeudi une source syndicale à Reuters, confirmation une information publiée le même jour sur le site du quotidien Les Echos.

Selon cette source, ces suppressions de postes, réalisées sur la base d'"équivalents temps plein", interviendraient sans licenciement sec.

Contacté par Reuters, LCL n'a pas souhaité faire de commentaire.

L'enseigne de Crédit agricole S.A. (CASA) a déjà annoncé en mars la fermeture d'environ 240 agences bancaires dans le cadre d'un plan de restructuration de son réseau visant à réduire les coûts.

L'établissement souffre comme de nombreuses banques de détail de la faiblesse des taux d'intérêts et d'une croissance encore atone en France.

Au troisième trimestre, LCL a affiché une perte de 30 millions d'euros contre un bénéfice de 149 millions durant la même période en 2015, en raison notamment d'une opération exceptionnelle d'ajustement du coût de refinancement de ses crédits.

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5N1EA4U2

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 18 déc. 2016, 13:46

et hop, encore 40 autres millions de $ d'amendes :

Deutsche Bank paie $40 mlns pour solder un litige aux USA

REUTERS | LE 16/12/16

Une filiale de Deutsche Bank a accepté de payer plus de 40 millions de dollars (38,2 millions d'euros) dans le cadre du règlement amiable d'un litige portant sur des soupçons de tromperie de certains clients au sujet de l'exécution de leurs ordre sur des "dark pools", des plates-formes de transactions anonymes, ont annoncé vendredi les autorités concernées.

La banque versera 37 millions de dollars aux autorités fédérales et de l'Etat de New York ainsi que 3,25 millions supplémentaires à la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA), le régulateur de Wall Street.

Elle a accepté, dans le cadre de cet accord, de reconnaître que ses documents commerciaux étaient trompeurs.
"Deutsche Bank est satisfaite d'avoir résolu ces questions", a déclaré une porte-parole du groupe dans un communiqué. "Nous croyons avoir répondu à toutes les préoccupations décrites dans ces accords de règlement, qui n'impliquent aucune malversation ou mauvaise conduite intentionnelle."
Selon la SEC et le procureur général de l'Etat de New York, Deutsche Bank déclarait aux investisseurs qu'il utilisait un modèle actualisé en permanence pour orienter leurs ordres dans ses "dark pools" alors qu'en raison d'une erreur de codage, le modèle utilisé n'était mis à jour que deux fois par an, faussant ainsi le routage des ordres.

http://investir.lesechos.fr/actions/act ... 618489.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 05 janv. 2017, 09:32

et hop, encore 95 autres millions de $ d'amendes pour bien démarrer l' année :

95 millions d'amende pour Deutsche Bank

05 janvier 2017

Deutsche Bank, première banque allemande, a accepté de payer 95 millions de dollars aux autorités américaines pour solder des accusations de fraude fiscale, a annoncé mercredi le procureur chargé de l'affaire.

La justice américaine "a fait reconnaître à Deutsche Bank qu'elle avait mené des actions destinées à éviter des impôts et lui a fait accepter de payer 95 millions de dollars aux Etats-Unis afin de répondre de ces agissements", a annoncé Preet Bharara, l'un des procureurs de l'Etat de New York, dans un communiqué. M. Bharara a précisé que Deutsche Bank avait reconnu avoir planifié ces actions pour ne pas payer d'impôts, la banque étant poursuivie depuis 2014 dans le cadre de cette affaire.


Rappel des faits

Les faits remontaient à 2000, à la suite de l'acquisition par l'allemande d'une holding américaine, Charter, qui détenait notamment des actions du laboratoire pharmaceutique Bristol-Myers Squibb. Charter avait réalisé une importante plus-value sur ses titres, mais Deutsche Bank aurait dû payer plusieurs millions de dollars d'impôts si elle les avaient revendus.

La banque avait donc créé une société fantôme à qui Charter avait été revendue avant d'être liquidée. La société en question avait ensuite revendu les actions Bristol-Myers Squibb à Deutsche Bank, puis avait déclaré au fisc américain ne pas disposer d'assez de fonds pour régler les impôts sur cette transaction.

..................

http://www.lecho.be/entreprises/banques ... eam_recent

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités