[Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8774
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par Remundo » 20 août 2017, 18:00

il ne faut pas non plus s'étourdir de cela.

je pense que très peu de personnes sont concernées. Elles avaient signé un contrat avec un mode de calcul des taux d'intérêts variables qui s'est crashé, parce que les banques à l'époque n'avaient pas prévu la chiasse monétaire de la BCE/FED ayant effondré les taux d'intérêts "directeurs". Leur algorithme de calcul est donc allé en dehors de "son domaine de vol", au bénéfice des emprunteurs cette fois.

parfois, c'est le contraire : le mode de calcul fait exploser le taux d'intérêt et les clients sont étranglés, ce fut le cas des subprimes...

parce qu'on est dans une société mathématico-erratique sur le plan économique...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 04 sept. 2017, 13:12

La filiale crédit de BNP Paribas renvoyée en correctionnelle pour ses prêts toxiques Helvet Immo

AFP le 04/09/2017

BNP Paribas Personal Finance, principale filiale crédit du groupe bancaire français, est renvoyée devant le tribunal correctionnel de Paris pour "pratique commerciale trompeuse", accusée d'avoir sciemment dissimulé les risques induits par ses prêts en francs suisses Helvet Immo, au détriment de plus de 4.600 emprunteurs.
............
http://www.boursorama.com/actualites/la ... 349b887105

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 28 nov. 2017, 15:26

Société Générale va supprimer 900 emplois et 300 agences en France

Par Delphine Cuny La Tribune 28/11/2017

La banque a annoncé lundi soir, dans le cadre de son plan stratégique à trois ans qui sera détaillé ce mardi, une nouvelle vague de fermetures d'agences qui pourrait conduire à ces suppressions de postes qui s'ajoutent aux 2.500 déjà annoncées début 2016.

Nouvelle vague de suppressions d'emplois et de fermetures d'agences à la Société Générale : la banque de La Défense a annoncé ce lundi soir un projet d'« adaptation » de son réseau de banque de détail dans le cadre de son plan stratégique à horizon 2020 qui sera présenté ce mardi aux investisseurs, baptisé "Transform to grow" - "se transformer pour grandir", ou croître, en anglais, une ironie que les salariés apprécieront. La Société Générale a détaillé ce lundi aux partenaires sociaux ce nouveau plan social :


« Ce plan pourrait conduire à environ 900 suppressions de postes en complément des 2.550 déjà annoncées début 2016, portant leur nombre total à environ 3.450 à l'horizon 2020 » écrit la banque dans un communiqué. [...] « ce projet se réaliserait sur la base, en priorité de mobilités internes, et aussi de départs naturels et volontaires », assure-t-elle.

Mais elle n'exclut donc pas des licenciements.
.....................
https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 59497.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8774
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Message par Remundo » 28 nov. 2017, 19:20

ça va devenir la banque robotisée... à l'instar de bien d'autres.

Inhumanité et profit comme priorités.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Message par rico » 29 nov. 2017, 06:42

Et donc propension induite à devenir soi-même plus humain. Tu saisis le truc ?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8774
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Message par Remundo » 29 nov. 2017, 08:09

pas tellement, développe ton idée... :roll:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 10 mai 2018, 12:22

Rattrapé par les subprimes plus de 10 ans après :
Subprime: RBS va payer une amende de 4,9 milliards de dollars aux Etats-Unis

Londres 10 Mai 2018

La banque britannique RBS a annoncé jeudi qu'elle allait payer une amende de 4,9 milliards de dollars pour régler un litige avec les autorités américaines en lien avec la crise des "subprime", en vertu d'un accord avec le département de la Justice.

"La banque RBS annonce avoir trouvé un accord de principe avec le département américain de la Justice pour conclure son enquête sur l'émission par RBS de titres financiers adossés à des prêts hypothécaires entre 2005 et 2007", a-t-elle expliqué dans un communiqué. Elle a ajouté que le principe du montant agréé était de 4,9 milliards de dollars (4,1 milliards d'euros).

RBS avait grossi démesurément dans les années précédant la crise, avant de devoir être sauvée de la faillite par l'État britannique et de réduire considérablement la voilure depuis le début de la décennie 2010, recentrant son activité sur la banque de détail et pour les entreprises au Royaume-Uni.

"Retirer une incertitude de cette taille va rendre la voie plus claire pour les investisseurs" potentiellement intéressés par RBS, a estimé le directeur général de RBS, Ross McEwan.

La banque est encore détenue à 71% par l'État britannique qui voudrait se désengager. La vente d'une partie de sa participation devrait être rendue plus facile par l'annonce de jeudi.

Sans confirmer le montant, le bureau du procureur général de l'État du Massachusetts, qui mène les négociations, a indiqué pour sa part dans un tweet avoir "conclu un accord sur le principe" avec RBS.

Les démêlés de RBS avec le Département américain de la Justice (DoJ), qui reproche à la banque ses agissements dans la crise des "subprime", constituent les dernières poursuites en cours à son encontre aux États-Unis dans cette affaire.

RBS avait déjà mis de côté un peu plus de 3 milliards de livres pour faire face au risque d'une énorme amende à ce sujet.

RBS a déjà été lourdement pénalisé aux États-Unis pour ses pratiques avant la crise, l'établissement ayant notamment dû payer en 2017 une amende de 5,5 milliards de dollars à la FHFA (Federal Housing Finance Agency) et en 2016 une pénalité de 1,1 milliard à la National Credit Union Administration (NCUA).

Plus récemment, elle a accepté de verser 500 millions de dollars aux autorités judiciaires new-yorkaises.

Il est généralement reproché à la banque, comme à d'autres grands établissements financiers, d'avoir vendu à des investisseurs et à d'autres établissements financiers de petite et moyenne tailles des produits financiers complexes adossés à des prêts immobiliers risqués, accordés en masse à des ménages à la situation financière fragile dans les années 2000.

Les défauts de paiement des ménages ayant contracté ces emprunts ont conduit à une cascade de charges et provisions dans le secteur financier mondial et, in fine, à la crise de 2008.
https://www.romandie.com/news/Subprime- ... 916577.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 24 mai 2018, 14:29

Deutsche Bank annonce la suppression de milliers d'emplois

le 24/05/2018 FRANCFORT (Reuters)

Deutsche Bank a annoncé jeudi qu'elle comptait supprimer plus de 7.000 postes à travers le monde, première décision importante de son nouveau patron, dans le cadre d'une vaste restructuration destinée à réduire les coûts et recouvrer sa rentabilité tout en restant présente à l'international.

La banque allemande a précisé que ses effectifs seraient ramenés bien en-dessous de 90.000, contre 97.000 actuellement, avec une baisse de 25% des emplois de vente et trading actions.

La plupart des postes visés sont à New York et à Londres où elle a perdu du terrain au profit de ses rivales américaines.

La banque n'a pas fourni de chiffre précis, mais une source au fait du dossier a indiqué mercredi à Reuters qu'elle envisageait la suppression de 10.000 emplois.

Après un brusque remaniement de sa direction en avril, Deutsche Bank avait annoncé le mois dernier une réorganisation en profondeur de son activité de banque d'investissement, après trois années de perte, et a dit vouloir se recentrer sur l'Europe et sur son marché intérieur.

"Nous restons attachés à notre banque de financement et d'investissement et à notre présence à l'international – nous sommes inflexibles sur ce point", a déclaré le président du directoire Christian Sewing dans un communiqué.

"Nous sommes l'alternative de l'Europe sur les marchés financiers et boursiers internationaux. Nous devons toutefois nous concentrer sur ce que nous bien", a-t-il ajouté.

Deutsche Bank a déjà licencié 600 banquiers d'affaires dans les sept dernières semaines et va réduire ses dépenses d'un milliard d'euros d'ici 2019 dans sa banque d'investissement.

Ces réductions d'effectifs réduiront l'endettement de la banque d'investissement du groupe de 100 millions d'euros, soit 10%, l'essentiel des réductions devant avoir lieu cette année, a indiqué Deutsche Bank.

Le groupe a confirmé prévoir des coûts de restructuration de 800 millions d'euros pour 2018.

Ces précisions sur la stratégie de la banque ont été présentées avant son assemblée générale annuelle de ce jeudi.

Les actionnaires, déçus du cours de l'action et de la baisse des revenus de la banque, ont dit qu'ils appelleraient la direction à accélérer le processus de redressement.

Le titre perd 2,73% à 10,60 euros à Francfort vers 11h15 GMT alors que son indice sectoriel européen est stable.

L'action a perdu plus de 31% depuis le début de l'année.

Deutsche Bank est également sous la pression des agences de notation. Standard & Poor's devrait annoncer d'ici fin mai si elle abaisse sa note après l'avoir placée sous surveillance.
https://www.boursier.com/actualites/reu ... 19907.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 12 juin 2018, 21:04

Banque : l'automatisation pourrait supprimer 10.000 emplois chez Citigroup

Par Delphine Cuny 12/06/2018,

La banque américaine s'attend à voir disparaître 10.000 postes dans les activités de marchés, remplacés par des machines automatisant le traitement des opérations. D'autres banques estiment qu'il est difficile d'aller plus loin.

Pionnière dans l'usage des technologies, la banque est à l'aube d'une nouvelle vague de transformation poussant beaucoup plus loin la dématérialisation des opérations, avec l'introduction de l'intelligence artificielle et des chaînes de blocs (Blockchain). Jamie Forese, le patron de la banque de financement et d'investissement de l'Américain Citigroup, prévoit que le mouvement pourrait se traduire par la suppression de la moitié de ses personnels opérationnels, techniques et administratifs, qui représentent 40% de ses effectifs.


« Nous avons 20.000 postes opérationnels. Au cours des cinq années à venir, pourriez-vous le ramener à 10.000 ? » a-t-il confié au Financial Times, soulignant que ce type de poste était « le plus propice au traitement automatisé ».

.................
https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 81444.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8774
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Message par Remundo » 12 juin 2018, 22:41

perso je m'en tape que des traders soient virés, mais je me demande si ça ne sera pas pire en les remplaçant par des machines encre plus vicieuses et puissantes.

On vit une époque formidable. :roll:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10106
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Message par mobar » 13 juin 2018, 06:27

Suffit d'implanter dans le logiciel des machines le dogme de la religion qui mène le monde depuis quelques siècles : faire le max de pognon

Il y aura même plus besoin d'habiller les missions des raisons qu'habituellement on distille aux fidèles pour les convaincre de s'associer à la combine : "Nourrir la planète", "Protéger le pays", "Ressourcer le monde", "Sauver les espèces", Lutter pour le climat"...

Les djeuns ont bien compris ... enfin certains, c'est bien pour ça qu'ils désertent la plupart des "églises" ou se prêche la bonne parole économique

Mais le marché n'a pas dit son dernier mot, de la brosse à dent au char d'assaut, la liste des moyens d'enrôler les fidèles est infinie



"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13594
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Message par GillesH38 » 13 juin 2018, 06:58

mobar a écrit :
13 juin 2018, 06:27
Suffit d'implanter dans le logiciel des machines le dogme de la religion qui mène le monde depuis quelques siècles : faire le max de pognon
tu veux dire quelques millénaires ...

on a toujours voulu se faire un max de pognon. La seule nouveauté, c'est que la maitrise des processus scientifiques et technologiques depuis quelques siècles, ainsi que la disponibilité miraculeuse d'énergie fossile abondante et bon marché, a permis de s'en faire 100 fois plus qu'avant : donc on en a profité, normal ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10106
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficulté

Message par mobar » 13 juin 2018, 13:49

Il n'y a que quelques siècles qu'existe la planche à billets ... et quelques dizaines d'années qu'elle a été vendue par les politiques aux banquiers privés

Décryptage : Pognon = monnaie dette = monnaie des faux-monnayeurs = monnaie créé par les banques privées
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 26 juin 2018, 17:52

Le groupe bancaire BPCE sonne le glas du Crédit foncier

publié le 26/06/2018 PARIS (Reuters)

Le groupe BPCE a officialisé mardi un projet de fermeture de sa filiale Crédit foncier, spécialisée dans le financement immobilier en France, dont les activités et les salariés seront intégrés dans les différentes entités de la banque mutualiste.

La production nouvelle de crédits devrait être redéployée dans les différentes banques du groupe BPCE (Banques Populaires et Caisses d’Epargne, Natixis, Banque Palatine et BPCE SA), annonce BPCE dans un communiqué.
...............
https://www.boursier.com/actualites/reu ... 21305.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Banques et établissements financiers en difficul

Message par energy_isere » 03 août 2018, 19:27

RBS qui à mis 10 ans pour se sortir de la crise de 2008 !
RBS saluée en Bourse après son retour au dividende

Publié le 03/08/2018 LONDRES (Reuters)

L'action Royal Bank of Scotland est en nette hausse à la Bourse de Londres après que la banque britannique a annoncé qu'elle allait verser son premier dividende en dix ans et qu'elle avait dégagé 1,8 milliards de livres (2,02 milliards d'euros) de bénéfice au premier semestre.

Le titre gagne 3,4% à 258,6 pence dans les premiers échanges, plus forte progression de l'indice européen des valeurs bancaires, en hausse de 0,13%, et soutenu également par Crédit agricole (+2,2%) après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

RBS, contrôlée à 62% par l'Etat britannique, paiera un dividende semestriel de deux pence par action, sous réserve de la finalisation d'un accord sur le versement de 4,9 milliards de dollars pour mettre fin à une enquête du département américain de la Justice (DoJ) sur la conception et la commercialisation de titres adossés à des actifs immobiliers (MBS) avant la crise financière de 2008.
L'Etat britannique recevra 150 millions de livres au titre de ce dividende, selon les calculs effectués par Reuters.

Le bénéfice net s'est établi à 96 millions de livres au deuxième trimestre alors que le consensus des analystes réalisé par la banque elle-même tablait sur une perte de 741 millions de livres.

Le directeur général de la banque, Ross McEwan, s'est dit satisfait des progrès réalisés en dépit d'un environnement incertain et très concurrentiel.

"Nous avons encore beaucoup à faire pour atteindre notre objectif d'être la meilleure banque en Grande-Bretagne et en République d'Irlande", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Cependant avec l'héritage du passé désormais largement derrière nous, nous pouvons nous y consacrer pleinement."

RBS a passé un milliard de livres de provisions au premier semestre au titre de l'accord avec le DoJ, ce que certains analystes n'avaient pas pris en compte dans leurs prévisions.

A 801 millions de livres sur la période, le coût des litiges a aussi été inférieur aux estimations de certains analystes en raison d'une indemnisation dont a bénéficié la banque.

RBS a dit que son ratio de fonds propres durs, CET1, ressortait à 16,1% après prise en compte de l'amende négociée avec le DoJ, du paiement du dividende et d'un versement de 3,5 milliards de livres pour alimenter le fonds de pension de ses salariés.
https://www.usinenouvelle.com/article/r ... de.N728024

Répondre