[Monnaie] YUANS

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58130
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 16 janv. 2018, 21:59

La Bundesbank aura du yuan dans ses réserves de change

Publié le 15/01/2018 Infos Reuters HONG KONG/FRANCFORT

La Bundesbank a décidé d'incorporer le yuan dans ses réserves de change, a annoncé de manière inattendue lundi Andreas Dombret, membre du directoire de la banque centrale allemande.

"Je peux dire aujourd'hui que la Bundesbank a elle aussi décidé d'incorporer le renminbi dans nos réserves de change", a-t-il dit.

Aucun investissement en ce sens n'a cependant été réalisé et cela nécessitera au préalable des travaux préparatoires, a toutefois déclaré à Reuters une porte-parole de la Buba.

La décision de détenir des réserves en yuan, également connu sous le nom de renminbi, a été prise à l'été 2017, a-t-elle ajouté.

La Banque centrale européenne (BCE) a procédé en juin à la conversion de l'équivalent de 500 millions d'euros de dollars américains en yuans, attestant de l'usage accru de la monnaie chinoise et de l'importance prise par la Chine en tant que l'un des principaux partenaires commerciaux de la zone euro.


Mais les banques centrales nationales relevant de la BCE ont toute latitude de décider de la composition de leurs réserves de change.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... ge.N637533

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58130
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 09 févr. 2018, 22:59

La Chine lancera le 26 mars un contrat à terme sur le brut

PEKIN, 9 février (Reuters)
par Xiaochong Zhang et Tom Daly

La Chine compte lancer le 26 mars son contrat de futures sur le pétrole brut, ont déclaré vendredi deux sources au fait du dossier.

Information qui a été par la suite confirmée par l'autorité de tutelle boursière chinoise, la China Securities Regulatory Commission (CSRC).

Le contrat sera traité sur le Shanghai International Energy Exchange (INE), contrôlé par Shanghai Futures Exchange (ShFE).

L'Asie est devenue le premier consommateur mondial de pétrole et Pékin espère que ce nouvel instrument financier reflète mieux les conditions de marché locales.

La plupart des transactions prennent pour base les étalons que sont les contrats sur le West Texas Intermediate (WTI) et sur le Brent de Mer du Nord et se font essentiellement sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), propriété de CME Group et d'Intercontinental Exchange .

La création de ce contrat en yuan, ouvert aussi bien aux investisseurs étrangers que chinois, aurait dû prendre place il y a six ans de cela mais a elle pris du retard en raison de turbulences sur les marchés.

En outre, les investisseurs internationaux craignaient de ne pouvoir changer les yuans compte tenu des initiatives de Pékin pour freiner les sorties de capitaux et de la manière dont l'Etat chinois peut intervenir directement sur le marché des matières premières.
https://investir.lesechos.fr/actions/ac ... 740789.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58130
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 15 mars 2018, 22:55

2018: l'année où le yuan pourrait ravir sa suprématie au dollar ...... ou pas.
2018: l'année où le yuan pourrait ravir sa suprématie au dollar

2 mars 2018

La Chine est passée en quelques décennies d’une société largement agricole à une nation industrielle, pour devenir la seconde plus grande puissance du monde, derrière les États-Unis. Mais le président chinois Xi Jinping ambitionne bien plus. Et pour permettre à la Chine de ravir sa première place aux États-Unis, il faudrait que le yuan s’impose comme la devise dominante du monde.

C'est ce que spécule Jeffrey Moore, senior analyst chez Global Risk Insights. Il affirme qu'en 2018, la Chine pourrait imposer sa monnaie pour qu’elle supplante le dollar comme monnaie de référence internationale. Le yuan (aussi appelé renminbi) remplacerait alors le dollar dans la plupart des transactions portant sur les matières premières. En effet, les importations de pétrole de la Chine représentent 12 % du total mondial, ce qui fait d’elle le plus gros importateur du monde de pétrole. Elle importe aussi plus de la moitié de l’aluminium produit sur la planète, et presque la moitié de l’acier et du cuivre. Cela lui confère un énorme pouvoir pour imposer sa monnaie.

Un tel scénario aurait une influence sur près de 40 % de la production mondiale de pétrole. Ainsi, si la Chine imposait le yuan pour payer ses achats de pétrole. elle éviterait l’emploi de 876 milliards de dollars, ce qui mènerait à une dévaluation massive du dollar.

La suprématie du dollar

64 % des réserves en devises des banques centrales mondiales sont constituées de dollars. Plus de 85 % des transactions des marchés des changes mondiaux portent sur le dollar; de même, 39 % de toutes les dettes émises le sont en dollars. À cela, il faut ajouter le fait que plus d’un tiers du PIB mondial provient de pays dont les devises sont indexées au dollar. En conséquence, une dévaluation massive du dollar serait une véritable catastrophe. Elle provoquerait une gigantesque inflation aux USA, ébranlerait les marchés de la dette tout autour du monde.

Le yuan gagne du terrain

Ces dernières années, le yuan a gagné de l’importance. Il est devenu une monnaie de référence pour le fonds monétaire international (FMI), qui l'a inclus dans le panier des droits de tirages spéciaux (DTS) aux côtés du dollar, de l’euro, de la livre sterling et du yen. La Chine a déjà manifesté qu’elle souhaitait développer l’usage du yuan dans les transactions internationales. Depuis plusieurs années, le pays conclut des accords avec ses partenaires commerciaux pour effectuer les paiements de ses échanges bilatéraux en yuan. Au mois de juillet dernier, la Chine a proposé de régler son pétrole à l’Arabie Saoudite en yuans. Même si l'Empire du Milieu a réduit la part de l’Arabie Saoudite dans son approvisionnement en or noir, elle demeure le principal acheteur de ce pays, ce qui ne laisse guère de choix à ce dernier.

Une transition graduelle... pour l'instant

Cette disruption semble progresser graduellement pour le moment. Mais selon certains experts, une transition du dollar au yuan pourrait être extrêmement rapide, éventuellement du jour au lendemain, si elle survient à la suite de chocs géopolitiques.

A la fin de l'année dernière, la banque danoise Saxo Bank a publié comme à son habitude une liste de 10 prédictions "scandaleuses" pour l’année à venir, c'est à dire des 10 cygnes noirs qui pourraient selon elle se produire en 2018. Les "cygnes noirs" (‘Black Swans’), sont des événements extrêmes qui surprennent et ont un impact majeur, puis sont rationalisés par des explications a posteriori.

Elle avait notamment prédit que la Chine pourrait déployer un '"petro-renminbi", c'est à dire, que la Bourse Internationale de l’Energie à Shanghai pourrait décider de régler toutes ses importations de pétrole avec des contrats à terme basés en yuan, et non plus en dollars.
https://fr.express.live/2018/03/02/2018 ... -au-dollar

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9393
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Monnaie] YUANS

Message par mobar » 16 mars 2018, 07:34

ça n'aurait présagé rien de bon pour la paix dans d'autres temps

Tant que c'est Trump qui est aux manettes Xi Jinping à intérêt à pousser son avantage avant que la fenêtre de tir ne se referme

Il serait temps que la BCE achète du yuan, elle doit commencer d'avoir un stock phénoménal d'obligations pourries racheté aux banques européo-américaines pour les sauver le la faillite, c'est peut être le moment de les vendre aux chinois et acquérir des yuans ... et enfoncer Trumpy
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58130
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 11 juin 2018, 20:42

Le yuan poursuit son implantation en Afrique

11 juin 2018 RFI Par Aabla Jounaïdi

On sait la place que prend la Chine désormais dans les échanges commerciaux avec les pays africains. Un pas de plus a été franchi la semaine dernière. Désormais, le yuan, la monnaie chinoise, figure dans les réserves de devises de la Banque centrale du Nigeria aux côtés du dollar, de la livre sterling et de l’euro. On rappelle que c’est déjà le cas pour le Ghana et l’Afrique du Sud qui utilisent le yuan comme devise commerciale. Mais que la première économie d’Afrique franchisse ce pas, c’est l’illustration d’une montée en puissance financière de l’Empire du Milieu sur le Continent, face au dollar.

On le souligne chaque jour, l’importance des échanges commerciaux entre les Etats africains et la Chine est une réalité depuis de longues années. La Chine est le deuxième partenaire commercial du Nigeria, derrière les Etats-Unis, avec plus de 9 milliards de dollars échangés l’an dernier. Dans les rues nigérianes, les échanges en yuan sont devenus monnaie courante et du point des vues des autorités nigérianes, il s’agit d’adapter les structures financières du pays à cette réalité.

Désormais, la banque centrale de la première économie d’Afrique libelle 10 % de ses devises dans la monnaie chinoise. Cela devrait faciliter la vie de beaucoup d’entreprises nigérianes, en particulier les entreprises importatrices, et les PME qui travaillent entre le Nigeria et la Chine. Et bénéfice non négligeable pour un pays pétrolier comme le Nigeria qui a souffert de la chute des prix du brut ces dernières années, il fait baisser la pression sur ses devises en dollars. C’est d’ailleurs ce qui a motivé les négociations avec Pékin il y a deux ans lorsque les dollars issus de la vente du pétrole étaient au plus bas.

Le yuan pour remplacer le dollar

Au niveau africain, il y a une tendance grandissante à introduire le Yuan dans les réserves de change des banques centrales, c’est déjà le cas pour Ghana et l’Afrique du Sud et en début de mois, une quinzaine d’autres Etats africains se sont dits intéressés de le faire. De nombreux pays se sont vus octroyer des prêts par la Chine, pour répondre à des besoins croissants de financements de gros travaux d’infrastructures. Gros travaux qui entrent souvent dans le cadre de l’ambitieux projet chinois de « nouvelle route de la soie » voulu par Pékin. L’option de réaliser ces opérations en yuans tentent beaucoup de pays africains qui s’inquiètent de la volatilité du dollar américain.

De fait, le mouvement d’« internationalisation du yuan » comme on dit est enclenché depuis plus de deux ans.

Le FMI en 2016 a placé la monnaie chinoise dans son panier des « droits de tirage spéciaux », ces fameux DTS utilisés dans le cadre des prêts octroyés par l’institution internationale.

Le yuan est accepté par plusieurs institutions financières, la Banque centrale européenne l’an dernier, et plusieurs banques centrales de pays européens, y compris la France dans la foulée. Mais c’est un phénomène trop récent et si on regarde les chiffres, le yuan a une présence encore très timide dans les réserves face au dollar. Mais il est certain que l’ambition chinoise est d’imposer peu à peu dans ses échanges commerciaux avec le reste du monde, le yuan, « la monnaie du peuple » en français.
http://www.rfi.fr/emission/20180611-le- ... on-afrique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58130
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 21 juil. 2018, 15:00

Le yuan faible, "meilleure arme protectionniste" de la Chine face à Trump

Par Gabrielle Thin | 20/07/2018

La devise chinoise s'est beaucoup dépréciée jusqu'à atteindre son plus bas niveau depuis un an face au dollar. Une baisse alimentée par les autorités chinoises qui s'appuient sur le taux de change pour répliquer face aux Etats-Unis dans le contexte de tensions commerciales accrues.
Pékin a choisi ses armes dans la bataille commerciale que les Etats-Unis ont déclenché contre la puissance chinoise. Le yuan a atteint son plus bas niveau depuis plus d'un an ce vendredi en séance : la monnaie chinoise a baissé de 0,28% par rapport à la veille, à 6,7943 yuans pour un dollar. En tout, elle s'est dépréciée de 7,6% face à la devise américaine depuis la fin mars.
......
https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 85787.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58130
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 17 mai 2019, 23:45

La BPC ne laissera pas le yuan passer sous 7 pour un dollar

Publié le 17/05/2019 SHANGHAI/PEKIN (Reuters)

La Banque populaire de Chine (BPC) interviendra sur le marché des changes et utilisera les instruments de politique monétaire à sa disposition pour s'assurer que la devise chinoise ne passe pas dans l'immédiat sous le niveau clé de 7 pour un dollar, a-t-on appris de trois sources proches de la banque centrale.

"Pour le moment, vous pouvez être sûrs qu'elle ne le laissera pas enfoncer les 7", a dit une des sources à Reuters.

"Passer sous 7 est bénéfique pour la Chine car cela peut atténuer certains effets des augmentations de droits de douanes, mais l'impact sur la confiance dans notre renminbi est négatif et il y aura des sorties de fonds", a-t-elle ajouté.

Le yuan, ou renminbi, est tombé à son plus bas niveau depuis décembre vendredi, tout en restant légèrement au-dessus du seuil de 7 pour un dollar, qu'il n'a plus franchi depuis la crise financière de 2008. Sa baisse est freinée par la crainte d'une intervention de la banque centrale.

Le renminbi a perdu 3% en un mois avec le reflux des espoirs d'accord commercial entre Pékin et Washington.

Les Etats-Unis ont nourrir les tensions en relevant vendredi dernier les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises. Pékin a répliqué en annonçant lundi son intention d'imposer des taxes sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

Un yuan plus faible soutiendrait les exportateurs chinois mais son repli devrait être suffisamment fort pour compenser l'impact de la hausse des droits de douanes américains. Or, une telle chute pourrait favoriser les sorties de capitaux et saper la stabilité économique de la Chine, soulignent des observateurs.

Selon l'une des sources, le choix de la BPC d'émettre des bons sur le marché de Hong Kong cette semaine reflète sa volonté de drainer le marché "offshore" du yuan et de dissuader les investisseurs de vendre la devise à découvert.

La BPC n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaires de Reuters.

Une deuxième source proche de la banque centrale a dit que l'autorité monétaire ne verrait pas d'inconvénient à ce que le yuan tombe à 7 pour un dollar en raison de facteurs fondamentaux mais qu'elle agirait pour empêcher des ventes à découvert spéculatives.

Selon Philip Wee, chargé de la stratégie devises chez DBS, le yuan plafonnera probablement à 7 pour un dollar en attendant une éventuelle rencontre entre le président Trump et son homologue chinois Xi Jinping au sommet du G20 fin juin.

A la Bourse de Shanghai, l'indice SSE Composite a clôturé en baisse de 2,48% et le CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale a cédé 2,54%. Les deux indices sont en baisse pour la quatrième semaine d'affilée.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... ar.N844250

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58130
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 05 août 2019, 13:28

La Chine laisse le yuan enfoncer le seuil de 7 pour un dollar

REUTERS•05/08/2019

La Chine a laissé lundi le yuan enfoncer le seuil clé de 7 pour un dollar pour la première fois depuis la crise financière il y a 11 ans, donnant à penser qu'elle pourrait tolérer voire souhaiter une plus grande faiblesse de sa devise face à l'escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Le décrochage de 1,4% du yuan fait suite à la décision surprise du président Donald Trump, jeudi, d'imposer à compter du 1er septembre des droits de douane de 10% sur 300 milliards de dollars (270 milliards d'euros) d'importations chinoises jusqu'ici épargnées.

Cette annonce a de fait mis fin à la trêve que les deux pays respectaient depuis la fin juin dans leur conflit commercial.

La Banque populaire de Chine a donné le ton dès avant le début des échanges en fixant le taux pivot de la devise à 6,9225 pour un dollar, son plus bas niveau depuis décembre 2018.
.........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 8f55f04286

Répondre