La facture énergétique française

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64038
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 11 janv. 2007, 12:14

La facture énergétique de la France a grimpé de 19% en 2006, à 46 milliards EUR

La facture énergétique de la France a grimpé l'an dernier de 19% par rapport à 2005 pour atteindre 46 milliards d'euros, alourdie par la flambée du pétrole, selon les chiffres communiqués jeudi par le ministère de l'Economie.

Cette somme représente 2,7% du produit intérieur brut (PIB), soit la plus forte part de la production nationale depuis 1985, loin toutefois de la part de 5% du PIB atteinte en 1981, selon Bercy.

En 2005, la facture énergétique avait augmenté de 35%.

Interrogé sur ce sujet, le ministre délégué au Budget Jean-François Copé a souligné jeudi sur BFM l'importance de l'euro dans ce contexte. "Sans l'euro, on aurait eu une crise majeure en termes de prix", a-t-il dit.
Boursorama

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64038
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 23 janv. 2007, 18:51

France: déficit commercial record en 2006 à près de 30 milliards d'euros (Breton)

Le déficit commercial français s'établira à un niveau record sur l'année 2006, à près de 30 milliards d'euros, en raison d'une facture énergétique qui a également atteint des sommets, a déclaré mardi le ministre de l'Economie, Thierry Breton, lors d'une conférence de la Coface.

"Nous aurons à nouveau, malheureusement, un solde commercial déficitaire record en 2006, probablement très légèrement en-dessous de 30 milliards d'euros", principalement à cause du "coût élevé de l'énergie importée", a indiqué M. Breton.

La facture énergétique de la France a grimpé l'an dernier de 19% par rapport à 2005, notamment en raison de la flambée des prix pétroliers à plus de 70 dollars cet été, pour atteindre 46 milliards d'euros, un chiffre qualifié de "record" par M. Breton.

Toutefois, a affirmé le ministre, "hors énergie, notre solde commercial est positif".

Les chiffres définitifs du commerce extérieur seront publiés le 9 février. Sur les 11 premiers mois de l'année, son déficit atteignait 26,5 milliards d'euros. Sur l'ensemble de l'année 2005, le déficit du commerce extérieur avait également atteint un record à 23,1 milliards.

Le ministre a jugé que "la situation de notre commerce extérieur n'est pas si alarmiste", ajoutant que "nos exportations se portent bien: elles ont augmenté sur les 11 premiers mois de 2006 de plus de 9,4%", un chiffre jamais égalé, s'est-il félicité.

Les exportations françaises vers les pays émergents "connaissent des progressions spectaculaires", a-t-il poursuivi, citant les chiffres de +38,9% pour la Chine, +33,6% pour l'Inde, +40,8% pour la Russie +19,5% pour le Mercosur. "Nos ventes vers la zone euro se portent également bien" grâce à la reprise économique chez nos voisins, a aussi noté le ministre.

Il a toutefois reconnu des "faiblesses structurelles" des exportations françaises, et notamment le trop faible nombre d'entreprises exportatrices: "près de 4% du total contre plus de 11% des entreprises allemandes".

"La France peut et doit rester dans le "top 5" de l'économie mondiale à l'horizon 2030; elle ne pourra y parvenir qu'en changeant de braquet, en portant sa croissance économique potentielle entre 3% et 4%", a ajouté le ministre.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64038
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 25 juil. 2007, 13:11

Conséquences de la hausse des prix de l'énergie en 2006

extrait de : http://www.enerzine.com/14/2921+Consequ ... -prix-de-l sur enerzine
Dégradation de la facture énergétique de la France

La hausse des prix du pétrole et du gaz entraîne une nouvelle dégradation de la facture énergétique de la France : le déficit du commerce extérieur en produits énergétiques s'établit à 45,8 milliards d'euros en 2006, contre 37,3 milliards en 2005 et 27,7 milliards en 2004.

Les importations de pétrole brut et de gaz atteignent 43,7 milliards (+ 22 %) en dépit d'une légère diminution des volumes importés (- 2,2 %). Le solde déficitaire en produits pétroliers raffinés est à peu près stable en 2006, les volumes importés et exportés ne progressant que peu.

Le déficit provient surtout du gazole, alors qu'au contraire la France est excédentaire en essence. Le solde excédentaire des échanges d'électricité tend à se réduire ; la diminution est plus sensible en volume qu'en valeur.
Pour ne pas se laisser impressionner par les gros chiffres 43.7 milliards d' Euro sur 60 millions de francais ca fait 728 euro par Francais.

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Message par Pura Vida » 25 juil. 2007, 14:16

Si seulement il n'y avait pas ça!!!

http://www.societal.org/dette/interets.htm

Ce serait bien moins préoccupant!

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Message par Alter Egaux » 25 juil. 2007, 14:32

energy_isere a écrit : Pour ne pas se laisser impressionner par les gros chiffres 43.7 milliards d' Euro sur 60 millions de français ca fait 728 euro par Français.
Un mois de salaire pour un smicard, et le "sacrifice" d'un tout petit pourcentage de l'augmentation annuel d'un salaire d'un riche.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

alain2908
Condensat
Condensat
Messages : 601
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Message par alain2908 » 27 juil. 2007, 17:03

MadMax a écrit :
Energie - La France travaille 1 semaine pour payer sa facture énergétique

Plus 34% C'est le montant de la hausse de la facture énergétique de la France entre 2004 et 2005. La note s'élève à plus de 38 milliards d'euros soit l'équivalent de la part d'1 semaine de travail dans le PIB français.(20/04/2006)
ca représente aussi un peu moins que le déficit du budget de l'état.
on pourrait dire que la france roule à crédit

parisse
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1152
Inscription : 30 mai 2005, 08:42
Contact :

Conjoncture avril : plus ca change, plus c'est pareil !

Message par parisse » 29 mai 2008, 16:47

La derniere note de conjoncture energetique (France) pour Avril vient de paraitre. Mars avait vu une baisse de la consommation de carburants, mais Avril ne confirme pas la tendance, qui etait donc bien due a la date de Paques et aux positions des week-ends.
Pour avril, diesel 2.843Mtep (+6.6%), super 0.775Mtep (-7.7%).
En annee mobile, diesel 33.236 (+3.2%), super 9.625 (-5.6%)
A combien les comportements changeront-ils de facon sensible? 1.5 euro/litre ne semble pas suffisant...

Flatbeat
Kérogène
Kérogène
Messages : 56
Inscription : 19 mai 2008, 11:02
Localisation : Fontenay-aux-Roses (92)

Re: conjoncture avril: plus ca change plus c'est pareil

Message par Flatbeat » 29 mai 2008, 17:01

Peux-tu nous mettre un lien STP ?


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64038
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: conjoncture avril: plus ca change plus c'est pareil

Message par energy_isere » 05 juin 2008, 12:37

Les Français ont consommé autant d'énergie en 2007 qu'en 2006

Les Français ont consommé autant d'énergie en 2007 qu'en 2006, en faisant abstraction de l'hiver doux 2006-2007, mais le transport reste le point noir, avec une consommation en forte hausse, selon le Bilan énergétique 2007 de la France publié jeudi par le ministère de l'Ecologie.

Corrigée du climat, la consommation d'énergie primaire (énergie non transformée comme le pétrole ou le vent, ndlr) a stagné à 276,1 millions de tonnes équivalent pétrole (+0,1% sur un an), après avoir varié de -0,3% en 2006 et de +0,4% en 2005, pendant que le produit intérieur brut augmentait de 1,9%.

En tenant compte de la douceur de l'hiver 2006-2007, les Français ont moins consommé d'énergie en 2007 qu'en 2006: la consommation d'énergie primaire, en données réelles, a baissé de 1,1% en 2007, après -1% en 2006.

Si bien que l'intensité énergétique, qui est le rapport entre la consommation d'énergie d'un pays et son produit intérieur brut, baisse de 1,8% pour l'énergie primaire et de 1,9% pour l'énergie finale (livrée au consommateur final, comme l'électricité, le carburant, ndlr), une évolution proche de l'objectif national de baisse de 2% par an d'ici 2015.

La consommation d'énergie finale, corrigée du climat, stagne également (+0,2%), mais avec des évolutions contrastées par secteurs.

Elle baisse de 1,7% dans l'industrie, stagne dans le résidentiel-tertiaire (-0,1%), mais est en "forte hausse" dans les transports (+1,5%), après +0,9% en 2006 et -0,9% en 2005.

Les ventes de carburants routiers, malgré des prix élevés, augmentent de 1,4%, après +0,5% en 2006 et une chute "historique" de 1% en 2005. Celles du gazole progressent de 3,3%, en raison d'une "diésélisation persistante" du parc automobile, alors que celles d'essence baissent de 4,5%.

Dans un tel contexte, les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ont stagné, après une sensible baisse en 2006 (-1,4%) et deux années de quasi stabilité (+0,1%).

Les centrales électriques thermiques sont à l'origine de la plus forte hausse des émissions, avec +4,4%, alors que les émissions des transports restent stables.

Boursoram^

dubyda
Charbon
Charbon
Messages : 273
Inscription : 08 mai 2005, 17:50
Localisation : 48.63N02.80E

Re: La facture énergétique française

Message par dubyda » 07 juin 2008, 23:03

Je cherche à savoir mais je n'ai pas trouvé même dans le wiki, le mécanisme des prix de l'essence le moment où le pétrole est extrait et le moment où l'essence est vendue.
état-producteur > extracteur-exploitant
exploitant > raffineur
raffineur > distributeur-détaillant ...peut être j'en oublie.

quelqu'un sait t-il si les marges sont conservées au long de la chaîne. Notamment est ce que les états producteurs réactualisent les prix en fonction du marché ? est ce que mon pompiste voit ses revenus augmenter avec la hausse du prix de l'essence?

GlobalWarmingFR
Goudron
Goudron
Messages : 178
Inscription : 13 mai 2008, 20:18

Re: La facture énergétique française

Message par GlobalWarmingFR » 07 juin 2008, 23:46

dubyda a écrit :est ce que mon pompiste voit ses revenus augmenter avec la hausse du prix de l'essence?
Sur ce point non. C'est même l'inverse. Un pompiste indépendant prend en gros 5ct/L pour couvrir ses frais.

Plus les prix montent plus les consommateurs chercheront la station la moins chère. Souvent les grandes surfaces qui vendent à prix coûtant...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64038
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La facture énergétique française

Message par energy_isere » 08 févr. 2010, 19:11

France : la consommation d'énergie a diminué de 5% en 2009

La consommation française d'énergie primaire a diminué de 5% en 2009, essentiellement en raison de la récession économique, selon la note de conjoncture du commissariat général au développement durable.

La France a consommé 251 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) l'année dernière, en données corrigées des variations du climat, selon cette note.

La baisse de la consommation s'explique avant tout par la régression économique et industrielle. "Mais l'évolution a été atténuée par la hausse de la consommation des ménages en électricité et en carburants", souligne l'étude.

La production française d'énergie a elle diminué de 7% par rapport à 2008, à 114 Mtep, principalement du fait de la baisse de la production des centrales nucléaires (-7% sur un an).

La production nucléaire a chuté à 390 térawattheures (TWh) en 2009, le plus bas niveau depuis 10 ans, en raison de nombreuses pannes intervenues sur le parc français, en particulier en fin d'année.

La production d'électricité renouvelable a elle aussi reculé de 6% (+33% pour l'éolien, -9,2% pour l'hydraulique).

Conséquence de cette moindre production des centrales nucléaires et hydrauliques, ce sont les centrales à charbon qui ont pris le relais en fin d'année pour satisfaire la forte consommation hivernale.

La demande des centrales électriques au charbon a ainsi progressé de 8% en décembre et de 13% en novembre.

Et la consommation de charbon a bondi de 20% en décembre 2009 par rapport à décembre 2008. Sur l'ensemble de l'année 2009, la consommation de charbon de la France est toutefois inférieure de 12% à celle de 2008, en raison d'une chute de la demande dans la sidérurgie (-29%).

Les émissions de CO2 ont augmenté de 3% en décembre mais sont en baisse de 4% sur l'ensemble de l'année 2009.

Enfin, la facture énergétique de la France s'est élevée à 35,3 milliards d'euros sur les 11 premiers mois de l'année, en baisse de 35% du fait du recul des prix du pétrole.

Les revenus tirés des exportations d'électricité sont eux en baisse de 66% à 909 millions d'euros.
http://www.boursorama.com/international ... 15d1df495d

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: La facture énergétique française

Message par geopolis » 16 févr. 2010, 16:11

la consommation de carburants chute de 7,6% en janvier
(AFP) 15/02/2010

La consommation de carburants des automobilistes français a reculé de 7,6% en janvier sur un an, a annoncé lundi l'Union française des industries pétrolières (Ufip).
Les livraisons de carburants se sont élevées à 3,5 millions de mètres cubes en janvier 2010 en France, selon l'Ufip.
Les ventes d'essence ont chuté de 15,3% tandis que celle de gazole ont reculé de 5,4%.
Le gazole représente plus des trois quarts des ventes de carburants en France.
Sur les 12 derniers mois, la demande française de carburants est cependant restée stable si on la compare aux 12 mois précédents.
Durant cette période, la consommation d'essence super sans plomb a baissé de 3,7% tandis que celle de gazole a augmenté de 1,2%.
Selon l'Ufip, les automobilistes français ont durablement réduit leur consommation de carburants depuis les niveaux record atteint par les prix des carburants à la pompe à l'été 2008.
"L'année 2008 a marqué un tournant dans le comportement des automobilistes et ce changement semble durable malgré la chute des prix des carburants depuis lors", avait estimé Jean-Louis Schilansky, président de l'Ufip, lors d'une conférence de presse le 4 février.
La consommation française de carburants a reculé de 2,8% en 2008, avant de se stabiliser en 2009 (+0,1%).

Selon un sondage Ifop mené en janvier 2010 pour l'Ufip, 56% des automobilistes interrogés déclarent rouler moins vite pour consommer moins de carburant.
D'une manière générale, la consommation française de produits pétroliers (caburants, fioul, kérozène, etc.) recule régulièrement depuis une décennie. Elle s'est contractée de 8,9% depuis 1999, pour atteindre 81,5 millions de tonnes l'an dernier.
Cette baisse de la consommation oblige les compagnies pétrolière à réduire leurs capacités de raffinage de pétrole brut en Europe.
Le groupe Total a ainsi indiqué récemment que sa raffinerie des Flandres, près de Dunkerque, ne raffinerait plus de pétrole. Il doit décider du sort de cette raffinerie, qui emploie 370 personnes, d'ici à la fin juin.

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: La facture énergétique française

Message par navidad » 16 févr. 2010, 16:12

La prime à la casse pour l'achat de petites voitures modernes n'y est sans doute pas pour rien.

Répondre