Que faire de son argent/son épargne ?

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par energy_isere » 28 mai 2016, 12:55

Les Français, champions d’Europe de l’épargne et bonnet d’âne de l’investissement

PIERRICK FAY Les Echos le 27/05/2016

Les Français sont déjà champions d'Europe. Certes, pour le football, il faudra attendre le 10 juillet, mais pour l'épargne, c'est déjà fait. 87 % des Français mettent de l'argent de côté, plus que les Belges (83 %), les Espagnols (81 %), les Italiens ou les Anglais (75 %). Cocorico ? Pas vraiment, selon le géant de la gestion d'actifs BlackRock, auteur d'une étude réalisée courant 2015, en collaboration avec Cicero, dans 20 pays, auprès de 31.139 personnes. « 87 % des Français épargnent, soit le taux le plus élevé d'Europe », mais ils sont aussi ceux qui « investissent le moins sur les marchés financiers (33 %), avec les Néerlandais (27 %) », loin très loin des Suédois (61 % à investir sur les actions, les obligations, etc.), les Italiens (45 %) ou les Allemands (44 %). Conséquence selon Black­Rock, leur « santé financière est menacée par la peur d'investir ».

4 % pour les actions

Car si les Français épargnent, beaucoup, ils privilégient surtout l'épargne liquide, jugée sans risque. Selon le sondage, 55 % de leurs actifs sont placés en liquidités, avec le Livret A en place de choix. L'Assurance-vie en euro pèse 19 % contre seulement 4 % pour les actions et 3 % pour les obligations. Pourtant note BlackRock, ils reconnaissent que l'idéal serait de limiter les liquidités à 31 % du patrimoine. Mais ils n'en font rien. Pourquoi, s'interroge le gérant américain.

D'abord parce qu'ils ont peur...
................


http://www.lesechos.fr/finance-marches/ ... 001924.php

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1583
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par Alturiak » 29 mai 2016, 18:43

Selon le sondage, 55 % de leurs actifs sont placés en liquidités, avec le Livret A en place de choix. L'Assurance-vie en euro pèse 19 % contre seulement 4 % pour les actions et 3 % pour les obligations.
C'est plus que louche : ces chiffres paraissent bien éloignés des encours de l'assurance vie ("1 582,3 Md€ à fin février 2016" cf article quelques messages plus haut) et du livret A (228,6 Md€ en décembre 2015)...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par energy_isere » 29 mai 2016, 21:44

Epargne : qui possède une assurance-vie en 2015 ?
Par Benoît LETY - Publié le lundi 7 décembre 2015

......

Près de 52 millions de contrats d’assurance-vie individuels en France selon le régulateur banque-assurance, l’ACPR. Pour environ 15 millions de détenteurs (1), selon les derniers chiffres disponibles sur le sujet. L’assurance-vie a beau brasser des montants pharaoniques, elle reste loin de toucher l’ensemble de la population. La dernière étude de l’Insee sur le patrimoine des Français en 2015 confirme ce constat, avec un taux de détention de 36,5% pour l’assurance-vie (2), ce qui signifie qu’un peu plus d’un ménage sur trois détient au moins un contrat souscrit dans une logique d’épargne, de préparation de la retraite ou de transmission de patrimoine. Un taux qui a tout de même augmenté depuis 2004 (26,2%) et 2010 (34,7%). Qui sont ces Français, finalement minoritaires, qui détiennent ce produit d’épargne ?

Les souscriptions augmentent avec l’âge.
..................................

http://www.cbanque.com/actu/55552/eparg ... ie-en-2015

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7139
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par Remundo » 30 mai 2016, 08:45

ce sont dans les grandes lignes, les classes moyennes supérieures, en particulier si elles ont pris un peu d'âge...

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6551
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par rico » 30 mai 2016, 12:49

Directive BRRD: peu efficace, sauf pour ponctionner vos comptes bancaires !


http://www.businessbourse.com/2016/05/3 ... bancaires/

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7139
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par Remundo » 30 mai 2016, 14:24

faut vider les comptes en laissant le minimum pour le roulement usuel.

on va quand même pas renflouer avec nos dépôts tous ces porcs qui se gavent de taux d'intérêts sur de l'argent virtuel de singes gratuit au comptoir des banques centrales...

j'ai reçu l'autre jour de ma banque Société Générale une lettre pleine de courtoisie m'expliquant que tous mes dépôts au-delà de 100 000 € n'étaient plus garantis. Par ailleurs, il était expliqué que le fait d'avoir plusieurs comptes au sein d'une même banque ne multipliait pas "le seuil", à savoir en clair qu'ils font votre total sur tous les comptes et ils raclent tout ce qui dépasse de 100 k€... en cas de faillite bien sûr... Solution : leur laisser 10 k€ et basta.

il semble a contrario qu'avoir plusieurs banques multiplierait le seuil (au conditionnel... car avec les moyens informatiques, il serait facile de "mutualiser" l'enveloppe globale d'une personne physique précise)

je me demande bien aussi comment vont faire les entreprises, et leur trésorerie /fonds de roulement avec un racket aussi ignoble !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par energy_isere » 30 mai 2016, 14:38

Remundo a écrit :....il semble a contrario qu'avoir plusieurs banques multiplierait le seuil (au conditionnel... car avec les moyens informatiques, il serait facile de "mutualiser" l'enveloppe globale d'une personne physique précise)


ben heureusement , car si une banque fait faillite, une autre banque ne fais pas nécessairement faillite.
Par ex moi j' ai l' essentiel au LCL, mais en 2008 juste aprés Lehman Brother j' ai ouvert un compte à la BNP et transféré un certain montant histoire de ne pas avoir tous mes œufs dans le même panier. Et 8 ans après j'ai toujours ce compte à la BNP.

C'est aussi très pratique pour mettre la pression à votre banquier en disant que vous avez des choses ailleurs que chez lui et que tout est prêt pour potentiellement le quitter.

Allez voir sur forum bulle immo, c'est bien connu.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6551
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par rico » 30 mai 2016, 15:15

ben
heureusement , car si une banque fait faillite, une autre banque ne fais pas nécessairement faillite.
Sauf crise systémique avec effet domino, ce qui ne fait plus aucun doute.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par energy_isere » 14 juin 2016, 20:41

Assurance-vie : vers une forte baisse de la rémunération des fonds en euros

14 juin 2016 Le Figaro

Un amendement au projet de loi dit «Sapin2» prévoit de renforcer le pouvoir des régulateurs contrôlant l'assurance-vie. Ces derniers estiment que les rendements ne baissent pas assez vite.

La rémunération des fonds en euros d'assurance-vie qui ne cesse de baisser depuis plusieurs années, pourrait fortement chuter cette année. Et passer de 2,3% en moyenne en 2015 à seulement 1,95% cette année, estime Cyrille Chartier-Kastler, président de Facts& Figures. En cause, les taux d'intérêt extrêmement bas, voire négatifs (le taux de l'obligation allemande à 10 ans est désormais négatif).

Régulièrement, le régulateur de l'assurance et de la banque, l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et le gouverneur de la Banque de France, mettent en garde les assureurs tentés de servir des taux de rendement trop élevés pour les fonds en euros. Jusqu'à présent, leur demande n'a pas vraiment entendue, les assureurs préférant maintenir des taux compétitifs. Dans son rapport annuel, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) souligne que «l'ajustement à la baisse des rémunérations des contrats d'assurance-vie intervenu en 2015 a été insuffisant au regard des circonstances macroéconomiques et financières actuelles». Le rendement moyen avait baissé de 0,25% par rapport à 2014.

Dans ce contexte, les pouvoirs du HCSF pourraient être étendus. Les députés ont en effet adopté la semaine dernière un amendement au projet de loi «Sapin 2» sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique visant à renforcer ses pouvoirs. Cette instance pourrait ainsi imposer aux assureurs de renforcer les réserves qu'ils constituent tous les ans pour lisser les rendements servis aux épargnants. Servir des rendements élevés deviendrait donc plus difficile.

«L'un des objectifs recherchés est de freiner la collecte sur les fonds en euros», explique Cyrille Chartier-Kastler. Les épargnants restent en effet nombreux à investir sur les fonds en euros. Depuis le début de l'année, la collecte nette (dépôts moins les retraits) s'élève à 9,6 milliards d'euros, selon la FFSA. Ces fonds ainsi que les obligations qui arrivent à échéance, sont aujourd'hui investis sur des obligations ne rapportant pratiquement plus rien. «La collecte actuelle va entraîner des pertes futures pour les assureurs. Il leur est très difficile d'obtenir des rendements, après avoir enlevé les frais de gestion ou encore de distribution», explique Cyrille Chartier-Kastler.

«Les taux bas agissent comme un poison»

«Les taux bas agissent comme un poison dont les effets sont inéluctables même s'ils n'apparaissent que lentement», a prévenu récemment Bernard Delas, le vice-président de l'ACPR. Ainsi, si l'OAT à 10 ans se maintient à 0,35 % pendant plusieurs années, cela obligera les assureurs à investir l'épargne versée tous les mois par les assurés ainsi que les obligations à fort rendement arrivant progressivement à échéance sur des titres très faiblement rémunérés. Et cela fera fondre le rendement des fonds en euros. Pour se prémunir contre ce danger, les assureurs refusent d'ores et déjà les versements importants sur les fonds en euros ou les conditionnent à un investissement dans des actions (unités de compte). L'autre risque potentiel viendrait a contrario d'une remontée forte et rapide des taux d'intérêt. Les épargnants pourraient alors vouloir quitter massivement leurs contrats devenus décevants.

http://www.lefigaro.fr/assurance/2016/0 ... -euros.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par energy_isere » 14 juin 2016, 20:41

Assurance-vie : vers une forte baisse de la rémunération des fonds en euros

14 juin 2016 Le Figaro

Un amendement au projet de loi dit «Sapin2» prévoit de renforcer le pouvoir des régulateurs contrôlant l'assurance-vie. Ces derniers estiment que les rendements ne baissent pas assez vite.

La rémunération des fonds en euros d'assurance-vie qui ne cesse de baisser depuis plusieurs années, pourrait fortement chuter cette année. Et passer de 2,3% en moyenne en 2015 à seulement 1,95% cette année, estime Cyrille Chartier-Kastler, président de Facts& Figures. En cause, les taux d'intérêt extrêmement bas, voire négatifs (le taux de l'obligation allemande à 10 ans est désormais négatif).

Régulièrement, le régulateur de l'assurance et de la banque, l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et le gouverneur de la Banque de France, mettent en garde les assureurs tentés de servir des taux de rendement trop élevés pour les fonds en euros. Jusqu'à présent, leur demande n'a pas vraiment entendue, les assureurs préférant maintenir des taux compétitifs. Dans son rapport annuel, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) souligne que «l'ajustement à la baisse des rémunérations des contrats d'assurance-vie intervenu en 2015 a été insuffisant au regard des circonstances macroéconomiques et financières actuelles». Le rendement moyen avait baissé de 0,25% par rapport à 2014.

Dans ce contexte, les pouvoirs du HCSF pourraient être étendus. Les députés ont en effet adopté la semaine dernière un amendement au projet de loi «Sapin 2» sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique visant à renforcer ses pouvoirs. Cette instance pourrait ainsi imposer aux assureurs de renforcer les réserves qu'ils constituent tous les ans pour lisser les rendements servis aux épargnants. Servir des rendements élevés deviendrait donc plus difficile.

«L'un des objectifs recherchés est de freiner la collecte sur les fonds en euros», explique Cyrille Chartier-Kastler. Les épargnants restent en effet nombreux à investir sur les fonds en euros. Depuis le début de l'année, la collecte nette (dépôts moins les retraits) s'élève à 9,6 milliards d'euros, selon la FFSA. Ces fonds ainsi que les obligations qui arrivent à échéance, sont aujourd'hui investis sur des obligations ne rapportant pratiquement plus rien. «La collecte actuelle va entraîner des pertes futures pour les assureurs. Il leur est très difficile d'obtenir des rendements, après avoir enlevé les frais de gestion ou encore de distribution», explique Cyrille Chartier-Kastler.

«Les taux bas agissent comme un poison»

«Les taux bas agissent comme un poison dont les effets sont inéluctables même s'ils n'apparaissent que lentement», a prévenu récemment Bernard Delas, le vice-président de l'ACPR. Ainsi, si l'OAT à 10 ans se maintient à 0,35 % pendant plusieurs années, cela obligera les assureurs à investir l'épargne versée tous les mois par les assurés ainsi que les obligations à fort rendement arrivant progressivement à échéance sur des titres très faiblement rémunérés. Et cela fera fondre le rendement des fonds en euros. Pour se prémunir contre ce danger, les assureurs refusent d'ores et déjà les versements importants sur les fonds en euros ou les conditionnent à un investissement dans des actions (unités de compte). L'autre risque potentiel viendrait a contrario d'une remontée forte et rapide des taux d'intérêt. Les épargnants pourraient alors vouloir quitter massivement leurs contrats devenus décevants.

http://www.lefigaro.fr/assurance/2016/0 ... -euros.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par energy_isere » 13 juil. 2016, 10:51

Le taux du Livret A pourrait baisser avec la faible inflation

Par latribune.fr | 13/07/2016

Le taux du Livret A pourrait reculer début août pour atteindre un niveau inédit de 0,50%, si la formule permettant son calcul est respectée. La faute à une faible inflation. L'Insee a confirmé mercredi que l'inflation hors tabac s'est établit en juin à 0,2% en rythme annuel, comme la progression des prix à la consommation dans leur ensemble, ce qui plaide pour une baisse du taux de rémunération du livret A lors de sa révision semestrielle, applicable au 1er août.

Le taux du livret A s'élève actuellement à 0,75%, le gouvernement ayant décidé en février de le maintenir à ce niveau. En appliquant la formule indicative de calcul qui sert à déterminer ce taux en fonction de l'inflation, il pourrait théoriquement être ramené à 0,5%. Le gouverneur de la Banque de France doit faire une proposition sur son évolution au gouvernement, à qui revient le dernier mot. Jamais, depuis sa création en 1818, le taux du Livret A n'a été inférieur à 0,75% qui est son niveau actuel.

..........
..........

http://www.latribune.fr/economie/france ... 86334.html

EPE_bel
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 982
Inscription : 04 mars 2014, 09:26

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par EPE_bel » 13 juil. 2016, 13:04

Remundo a écrit :j'ai reçu l'autre jour de ma banque Société Générale une lettre pleine de courtoisie m'expliquant que tous mes dépôts au-delà de 100 000 € n'étaient plus garantis.
Quel intérêt d'avoir des sommes pareilles en liquidités aussi? C'est garder des reconnaissances de dette dans un tiroir en oubliant que le type qui les a signées peut disparaître dans la nature.
Autrefois EPE http://www.oleocene.org/phpBB3/memberli ... file&u=110 Accès au compte perdu

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6551
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par rico » 13 juil. 2016, 13:45

tous mes dépôts au-delà de 100 000 € n'étaient plus garantis.
Attendez vous à une toute petite modification sémantique incessamment sous peu :
"tous mes dépôts jusqu'à 100 000 euros ne sont plus garantis".

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7139
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par Remundo » 13 juil. 2016, 17:30

EPE_bel a écrit :
Remundo a écrit :j'ai reçu l'autre jour de ma banque Société Générale une lettre pleine de courtoisie m'expliquant que tous mes dépôts au-delà de 100 000 € n'étaient plus garantis.
Quel intérêt d'avoir des sommes pareilles en liquidités aussi? C'est garder des reconnaissances de dette dans un tiroir en oubliant que le type qui les a signées peut disparaître dans la nature.

l'intérêt, c'est justement d'en percevoir... des intérêts...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49947
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Que faire de son argent/son épargne ?

Message par energy_isere » 19 juil. 2016, 19:17

Le Livret A maintenu à 0,75 % en août, mais le PEL tombe à 1%

19 juillet 2016 Le Echos

La Banque de France a décidé de déroger à la règle de calcul du taux du Livret A. Il sera maintenu à 0,75% au 1 er août. Le taux des nouveaux Plans d’épargne logement est cependant révisé à 1% contre 1,5% actuellement.

A nouveau gouverneur, nouvelle approche du livret A. La Banque de France a décidé de ne pas abaisser le taux de rémunération du Livret A lors de sa révision semestrielle, contrairement à ce que préconise la formule de calcul automatique. Selon cette dernière, en prenant en compte le niveau de l'inflation, le taux aurait dû être ramené à 0,50% contre 0,75% actuellement. François Villeroy de Galhau a en revanche obtenu une baisse de la rémunération des nouveaux PEL à 1 %.
.........


http://www.lesechos.fr/finance-marches/ ... 015411.php

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités