[Crise] L'économie des USA en difficulté

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 27 mai 2021, 13:02

Amazon s'offre le groupe MGM et son catalogue de 4000 films pour 8,45 milliards de dollars (6,9 milliards d'euros). Avec cette prise, Amazon concurrence directement les autres géants du streaming, Netflix ou Disney+.
https://www.boursorama.com/videos/actua ... e00aa08680

La valorisation boursière de Amazon est de 1649 milliards de $.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 24 juin 2021, 08:30

suite de ce post du 23 juillet 2019 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... e#p2285498

Retour du feuilleton Plafond de la dette.
24 juin 2021 Reuters :

La secrétaire d'État au Trésor, Janet Yellen, a averti mercredi le Congrès que les Etats-Unis risquaient un défaut de paiement de la dette et une nouvelle crise financière dès le mois d'août si les législateurs n'agissaient pas rapidement pour suspendre ou relever la limite d'emprunt fédéral.

Dans son témoignage devant une sous-commission des crédits du Sénat, Janet Yellen a déclaré qu'un défaut de paiement des obligations liées à la dette américaine serait "impensable" et "aurait des conséquences économiques absolument catastrophiques."

Elle a déclaré que pour éviter toute incertitude pour les marchés financiers, le Congrès devrait adopter une nouvelle loi sur la limite de la dette - permettant au Trésor de continuer à emprunter - avant que la dernière suspension n'expire le 31 juillet.
...................
https://www.msn.com/fr-fr/finance/other ... d=msedgntp

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 14 juil. 2021, 00:03

USA: Plus forte hausse des prix à la consommation depuis 2008

REUTERS•13/07/2021

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont enregistré en juin leur plus forte hausse depuis 13 ans en raison de difficultés sur les chaînes d'approvisionnement et du rebond des coûts dans les services liés aux voyages, ce qui devrait alimenter les craintes d'un resserrement monétaire prématuré.

L'indice des prix à la consommation (CPI) a augmenté de 0,9% d'un mois sur l'autre, après 0,5% en mai, une hausse sans précédent depuis juin 2008, montrent les statistiques publiées mardi par le département du Travail.

Sur un an, sa progression revient à 5,4%, après +5,0% le mois précédent, sa plus forte hausse depuis août 2008.

.......................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... adbe70b038

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 22 juil. 2021, 09:00

Les sénateurs républicains bloquent, à ce stade, l'accord sur les infrastructures

parAFP 22/07/2021

Le Sénat des Etats-Unis a refusé mercredi d'entamer à ce stade l'examen d'un plan d'investissement dans les infrastructures de 1.200 milliards de dollars, central dans la stratégie de Joe Biden qui s'est malgré tout dit optimiste sur la suite de la procédure parlementaire.
Les élus républicains, qui disposent d'une minorité de blocage, se sont opposés à l'ouverture des débats parlementaires lors du premier test pour ce gigantesque plan, très cher au président démocrate.

Il y a près d'un mois, le président démocrate avait annoncé s'être entendu avec des élus des deux partis pour investir cette somme considérable sur huit ans, dans les routes, les aéroports, les réseaux d'eaux ou l'internet à haut débit.

...................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 858f624ef6

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 24 juil. 2021, 00:16

Le Trésor américain alerte sur un risque de défaut de paiement

Capltal 23 juillet 2021

Sans relèvement du plafond de la dette d'ici le 2 août, la menace du défaut de paiement plane sur les Etats-Unis.

Le Trésor américain devra prendre des "mesures extraordinaires" pour éviter le défaut de paiement si le plafond de la dette n'est pas relevé ou suspendu d'ici le 2 août, a averti vendredi 23 juillet la secrétaire au Trésor Janet Yellen, pressant le Congrès d'agir. "Si le Congrès n'a pas agi pour suspendre ou augmenter la limite de la dette d'ici le lundi 2 août 2021, le Trésor devra commencer à prendre certaines mesures extraordinaires supplémentaires afin d'empêcher les États-Unis de manquer à leurs obligations", menace Janet Yellen dans un courrier aux élus du Congrès.

En août 2019, le plafond de la dette avait été relevé par un accord entre l'ex-président Donald Trump et les élus démocrates du Congrès, jusqu'au 31 juillet 2021. Après cette date, la première économie du monde ne sera plus en mesure d'emprunter de l'argent, sous peine de risquer un défaut de paiement, ce qui n'est jamais arrivé et aurait des conséquences financières désastreuses. Un "shutdown", la paralysie des services de l'Etat fédéral, est également à craindre.

L'émission de bons locaux va être provisoirement suspendue à partir du 30 juillet. "Le relèvement ou la suspension du plafond de la dette n'augmente pas les dépenses publiques et n'autorise pas non plus les dépenses pour les propositions budgétaires futures; il permet simplement au Trésor de payer les dépenses déjà adoptées", détaille Janet Yellen dans son courrier.

Elle précise que "le niveau actuel de la dette reflète l'effet cumulé de toutes les décisions prises, en matière de dépenses et de taxes, par les administrations et les Congrès des deux partis au fil du temps". "Le non-respect de ces obligations causerait un préjudice irréparable à l'économie américaine (...). La seule menace de ne pas respecter ces obligations a eu des effets néfastes dans le passé, y compris l'unique dégradation" de la notation du pays, rappelle-t-elle.

En 2011, Standard and Poor's avait provoqué une déflagration en retirant aux Etats-Unis sa note "AAA", qui leur permettait en principe d'emprunter sur les marchés au coût minimum, sanctionnant de longs mois de blocage politique sur le relèvement du plafond de la dette. Le sujet est récurrent dans la vie politique américaine. Ainsi, depuis 1960, le Congrès a agi à 78 reprises pour relever ou suspendre cette limite d'endettement, détaille le Trésor sur son site internet. La dette des Etats-Unis s'élève à 28.555 milliards de dollars, selon le site usdebtclock.org.
https://www.msn.com/fr-fr/finance/other ... hp&pc=U531

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 31 juil. 2021, 10:34

L'économie américaine retrouve son niveau d'avant-crise

le 29/07/21

L'économie américaine a retrouvé au deuxième trimestre son niveau d'avant-crise, malgré une croissance décevante du PIB, tandis que les prix ont, eux, continué à grimper, à leur rythme le plus rapide depuis près de 40 ans.

Le montant total des biens et services vendus aux États-Unis a dépassé celui d'avant la pandémie, pour la première fois, mais de justesse (+0,8%), selon la première estimation du département du Commerce publiée jeudi.

"L'Amérique est de nouveau en marche, et les nouveaux chiffres du PIB ramènent notre économie aux niveaux d'avant la pandémie", a réagi, sur Twitter, le président américain Joe Biden.

Le produit intérieur brut (PIB) est en effet plus élevé qu'il ne l'était au quatrième trimestre 2019 - le dernier à ne pas avoir été touché par la crise provoquée par le Covid-19.

Il a cependant progressé moins qu'attendu d'avril à juin, avec une croissance de 6,5% en rythme annualisé - qui compare au trimestre précédent puis projette l'évolution sur l'année entière.

C'est un peu plus rapide que les 6,3% du premier trimestre, mais bien moins que les 8,5% attendus par les analystes.

Et la hausse est de 1,6% par rapport au trimestre précédent, mode de calcul utilisé par d'autres pays. A titre de comparaison, la croissance française au deuxième trimestre sera publiée vendredi, elle est attendue entre 0,7 et 1,0%; elle a été de 1,3% pour la Chine, grand rival des États-Unis.

- Ralentissement en vue -

La reprise de l'activité grâce à la vaccination, et les milliards de dollars distribués aux ménages depuis le début de l'année, ont stimulé la consommation des Américains, qui ont notamment dépensé leur argent au restaurant, ou dans des nuits d'hôtel, mais aussi pour acheter des médicaments.

La croissance est de 12,2% par rapport au deuxième trimestre 2020. L'économie américaine enregistrait alors un recul historique de 31,2%.

"Il y a des raisons de penser que la croissance va nettement ralentir", tempère cependant l'économiste Joel Naroff.

En effet, souligne-t-il, "nous avons connu quatre trimestres consécutifs de croissance économique forte à spectaculaire. Mais cela était dû à la réouverture de l'économie et aux aides massives du gouvernement".

Et le variant Delta, qui a fait repartir les cas de Covid-19 dans de nombreuses régions du monde, menace également la croissance américaine.

..................
https://www.abcbourse.com/marches/l-eco ... ise_540952

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 10 août 2021, 22:43

Le Sénat américain adopte le colossal plan de Joe Biden pour les infrastructures

Le plan colossal de Joe Biden, s'élevant à 1 200 milliards de dollars, d'investissements dans les infrastructures, a remporté un franc succès auprès du Sénat, qui a largement approuvé le projet à 69 voix contre 30. Le président américain a même obtenu le soutien d'un tiers des républicains, un fait rare dans un Congrès ultra-divisé politiquement. Toutefois, il est encore un peu tôt pour clamer victoire. Le texte doit désormais être soumis au vote de la Chambre des représentants, où son avenir est plus incertain, car des tiraillements ont émergé au sein de l'étroite majorité démocrate, entre l'aile gauche et les centristes. Les négociations s'annoncent ardues et un vote final au Congrès pourrait n'intervenir qu'à l'automne.

Fruit d'un rare compromis entre démocrates et certains républicains, le plan d'investissement dans les infrastructures prévoit 550 milliards de dollars de nouvelles dépenses fédérales dans les routes, les ponts, les transports, mais aussi dans l'Internet à haut débit et pour lutter contre le changement climatique. Si l'on prend en compte la réorientation d'autres financements publics existants, il atteint au total 1 200 milliards de dollars ? l'équivalent du PIB de l'Espagne en 2020. Un accord « historique », martèle Joe Biden, ex-sénateur pendant trois décennies qui aime à souligner ses talents de négociateurs sur la colline du Capitole, siège du Congrès. C'est d'ailleurs sa vice-présidente Kamala Harris qui est venue présider la séance pour annoncer cette large victoire au Sénat.

.........
https://www.msn.com/fr-fr/finance/other ... hp&pc=U531

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 11 août 2021, 08:55

La pénurie de main-d'oeuvre dope les bas salaires aux Etats-Unis

AFP•11/08/2021

La pandémie et la pénurie de main-d'oeuvre dopent les bas salaires aux Etats-Unis au point de généraliser, dans les grandes entreprises, les 15 dollars de l'heure, un salaire minimum prôné depuis longtemps par les démocrates.
..............
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0c9c98a744

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 06 sept. 2021, 00:45

Redressement fiscal record de 7 milliards de dollars pour le fonds le plus performant de l'histoire
Renaissance Technologies, le hedge fund qui a conçu le fonds le plus performant de l'histoire, va payer 7 milliards de dollars au fisc américain, une somme record pour un fonds. Par des montages complexes, il avait converti ses profits à court terme en bénéfices à long terme bien moins taxés.

le 3 sept. 2021 Les Echos
https://www.lesechos.fr/finance-marches ... ce-1343096

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 08 sept. 2021, 22:00

suite de 5 posts au dessus.
Dette : les Etats-Unis à court d'argent "dès octobre", avertit la secrétaire au Trésor

La rédaction Capital 8 sept 2021

Si le plafond de la dette américaine n'est pas relevé, les Etats-Unis seront à court d'argent "au cours du mois d'octobre", a averti la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen dans une lettre adressée aux élus du Congrès.

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen tire la sonnette d'alarme. Les Etats-Unis risquent de se retrouver bientôt à court d'argent, selon elle, si le plafond de la dette américaine n'est pas relevé. Ce plafond avait été suspendu pendant deux ans, entre août 2019 et juillet 2021, grâce à un accord trouvé entre l'administration Trump et le Congrès. "Depuis le rétablissement de la limite d'endettement le 1er août, le Trésor a commencé à utiliser certaines mesures extraordinaires pour continuer à financer le gouvernement", rappelle Janet Yellen.

Il s'agit notamment de la suspension de certaines dépenses et investissements, concernant par exemple le régime d'épargne retraite des fonctionnaires fédéraux. Mme Yellen avait déjà envoyé un courrier début août pour exhorter à relever le plafond de la dette afin que les Etats-Unis puissent honorer leurs engagements financiers et éviter le défaut de paiement. Mais cette fois, elle évoque une date concrète, martelant qu'une "fois toutes les mesures disponibles et les liquidités disponibles épuisées", les États-Unis seront "incapables de s'acquitter de leurs obligations pour la première fois de leur histoire".

Sur la base des données les plus récentes, le Trésor estime que "le plus probable est que les liquidités et les mesures extraordinaires seront épuisées au cours du mois d'octobre", explique-t-elle. La dette et le déficit des Etats-Unis ont grimpé en flèche pendant la pandémie de Covid-19 car le gouvernement a adopté trois plans massifs de dépenses face à la crise économique.

Un défaut de paiement des Etats-Unis provoquerait également une déflagration financière. En 2011, l'agence de notation Standard and Poor's avait ainsi retiré au pays sa note "AAA", qui leur permettait en principe d'emprunter sur les marchés au coût minimum, sanctionnant de longs mois de blocage politique sur le relèvement du plafond de la dette. Janet Yellen exhorte mercredi républicains et démocrates à ne pas "attendre la dernière minute" pour trouver un accord, au risque sinon que cela ne nuise gravement à la confiance des entreprises et des consommateurs.

Cela augmentera aussi les coûts d'emprunt à court terme pour les contribuables et aura un impact négatif sur la cote de crédibilité des États-Unis, relève-t-elle. "Un retard qui remettrait en question la capacité du gouvernement fédéral à respecter toutes ses obligations causerait probablement des dommages irréparables à l'économie américaine et aux marchés financiers mondiaux", a-t-elle également averti.

"Au moment où les familles, les communautés et les entreprises américaines souffrent toujours des effets de la pandémie mondiale, il serait particulièrement irresponsable de mettre en danger la confiance et la crédibilité des Etats-Unis", conclut-elle.
https://www.msn.com/fr-fr/finance/other ... d=msedgntp

Répondre