[Crise] L'économie des USA en difficulté

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7448
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par Remundo » 23 nov. 2016, 17:20

on en arrive à un point où justement, les EnR sont parfois compétitives,

on l'a vu sur l'éolien et le solaire photovoltaïque par ex, en face des coûts croissants du nucléaire.

j'oubliais, dans les "externalités", de prendre en compte le coût des guerres au Moyen-Orient ou ailleurs (Mali), pour s'approprier des gisements stratégiques d'hydrocarbures ou minerai d'uranium...

Sur le charbon dégueulasse à la bonne franquette, et en l'absence de politique industrielle responsable, en revanche ça risque d'être plus difficile pour les EnR. Mais c'est une concurrence déloyale... un dumping !

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7672
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par mobar » 23 nov. 2016, 18:24

Remundo a écrit :on en arrive à un point où justement, les EnR sont parfois compétitives,

on l'a vu sur l'éolien et le solaire photovoltaïque par ex, en face des coûts croissants du nucléaire.

j'oubliais, dans les "externalités", de prendre en compte le coût des guerres au Moyen-Orient ou ailleurs (Mali), pour s'approprier des gisements stratégiques d'hydrocarbures ou minerai d'uranium...

Sur le charbon dégueulasse à la bonne franquette, et en l'absence de politique industrielle responsable, en revanche ça risque d'être plus difficile pour les EnR. Mais c'est une concurrence déloyale... un dumping !
Ce n'est donc pas un problème, si les EnR sont compétitives le charbon restera en terre
c'est bien là que le bat blesse!
Les détenteurs de mines, de concessions, de gisements et les banquiers qui les ont financés (qui ne sont pas complètement demeurés!) veulent leur retour sur investissement ==> ils extraient donc le max qu'ils peuvent tant que ça vaut encore quelque chose et inondent le marché pour limiter la casse, même chose avec le brut ==> résultat les prix chutent et EnR sont dans les choux

La marche forcée, en avant toute

J'aurais bien une solution, déclarer toutes les ressources naturelles, EnR comprises propriété inaliénable de l'humanité, et fixer une taxe d'extraction permettant de corriger tous les couts induits par leur exploitation

Mais tu te retrouves au même point qu’auparavant, avec des prix qui augmentent et une économie construite sur les bases du moins-disant

Retour à la case départ
Pour vraiment corriger ces dysfonctionnements faut changer complètement de référentiel!
on devrait être à peu près d'accord sur l'analyse, non?
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7906
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par kercoz » 24 nov. 2016, 12:14

mobar a écrit : Les détenteurs de mines, de concessions, de gisements et les banquiers qui les ont financés (qui ne sont pas complètement demeurés!) veulent leur retour sur investissement ==> ils extraient donc le max qu'ils peuvent tant que ça vaut encore quelque chose et inondent le marché pour limiter la casse, même chose avec le brut ==> résultat les prix chutent et EnR sont dans les choux

La marche forcée, en avant toute
Même s'il y a manipe opportuniste et le fait que ça t'énerve, ...ça montre que les Enr, ne sont pas si rentable que ça....et qd on sait qu'il faut du fossile pour qu'ils tournent ....on se pose la question de l' efficience réelle ....Le seche linge aerien peut se passer de fil de fer avec du chanvre ....
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7672
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par mobar » 24 nov. 2016, 16:22

kercoz a écrit :
mobar a écrit : Les détenteurs de mines, de concessions, de gisements et les banquiers qui les ont financés (qui ne sont pas complètement demeurés!) veulent leur retour sur investissement ==> ils extraient donc le max qu'ils peuvent tant que ça vaut encore quelque chose et inondent le marché pour limiter la casse, même chose avec le brut ==> résultat les prix chutent et EnR sont dans les choux

La marche forcée, en avant toute
Même s'il y a manipe opportuniste et le fait que ça t'énerve, ...ça montre que les Enr, ne sont pas si rentable que ça....et qd on sait qu'il faut du fossile pour qu'ils tournent ....on se pose la question de l' efficience réelle ....Le seche linge aerien peut se passer de fil de fer avec du chanvre ....
ça ne m'énerve pas du tout et je ne crois pas qu'il y ai "manipe opportuniste" comme tu dis!
Seulement le jeu habituel qui consiste à tenter de maximiser ses gains et minimiser ses pertes

Le EnR sont rentables (ou pas) dans un contexte général de marché influencé au jour le jour par de multiples acteurs industriels, politiques, législateurs, concurrents historiques ...

Ces acteurs du marché, prennent au jour le jour des décisions et mettent en place des actions qui influencent ce marché (ouvrir ou fermer les vannes, imposer ou pas une taxe carbone, améliorer les rendements d'une technologie ...) et impacte les autres acteurs

Ceci fait évoluer les leaderships technologiques un peu comme les évènements imprévus peuvent affecter le climat ou la trajectoire de la toupie

Ce qui est compétitif aujourd'hui peut être complétement has been demain, le nuke après Fukushima par exemple alors que pas un équipement n'a été modifié sur le P&ID

Le chaos est la vie et la vie le chaos, suffit de savoir surfer sur la vague, Trump est un bon exemple ... jusqu'à présent!

Et cela n'énerve pas grand monde , sinon y a longtemps qu'on aurait eu une révolution
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3362
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par matthieu25 » 06 déc. 2016, 11:37

Dedollarisation du monde.chaud devant. Fin de l'empire
https://olivierdemeulenaere.wordpress.c ... /#comments
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 08 déc. 2016, 16:23

Trump nomme un climatosceptique à l’Agence de l’environnement

LE MONDE | 08.12.2016

Scott Pruitt, ministre de la justice de l’Oklahoma, est connu pour ses liens avec le lobby de l’énergie.

Ceux qui pensaient que Donald Trump avait évolué sur la question du changement climatique savent désormais à quoi s’en tenir. Certes, il avait rencontré en début de semaine Al Gore, l’ex-vice président de Bill Clinton et farouche militant de l’environnement, mais la nomination, mercredi 7 décembre, du climatosceptique Scott Pruitt à la tête de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) est exempte de toute ambiguïté.


Le ministre républicain de la justice de l’Oklahoma, Etat qui tire 50 % de ses richesses de l’exploitation pétrolière, a été en effet l’un des architectes de la bataille juridique menée ces dernières années par le Grand Old Party dans le but de stopper les réformes engagées par Barack Obama pour lutter contre le réchauffement climatique.

A 48 ans, il est devenu en quelques années le bras armé des compagnies pétrolières pour tenter d’infléchir la politique de l’actuelle administration visant à réguler l’extraction énergétique. M. Pruitt a ainsi réussi à lancer des procédures judiciaires contre le plan climat de la Maison Blanche dans vingt-huit Etats. Une cour fédérale doit prochainement se prononcer sur le sujet, avant que le cas ne soit éventuellement tranché par la Cour suprême des Etats-Unis.

« Se débarrasser » de l’EPA


Ce choix est une demi-surprise dans la mesure où les convictions de M. Trump sur le sujet sont sans ambiguïté. Pendant la campagne, il n’a pas hésité à affirmer que le réchauffement climatique était un canular entretenu par la Chine pour affaiblir l’économie américaine.

Des propos que le milliardaire avait toutefois relativisés, il y a quelques jours, lors d’une interview accordée au New York Times. Il avait reconnu qu’il pouvait y avoir un lien entre l’activité humaine et le réchauffement climatique. Néanmoins, le milliardaire n’est jamais revenu sur l’engagement pris pendant sa campagne d’annuler l’accord de Paris sur le climat, signé pourtant par les Etats-Unis dans le cadre de la COP21.


Les dernières déclarations de M. Pruitt laissent deviner quelle pourra être son action à la tête de l’EPA. « Les scientifiques continuent d’être en désaccord sur le degré et l’étendue du réchauffement climatique et sur son lien avec l’action humaine, écrivait-il, il y a quelques mois, dans la National Review. Ce débat devrait être encouragé dans les salles de classe, les forums publics et au Congrès. On ne doit pas faire le silence sur ce sujet en menaçant de poursuites. La dissidence n’est pas un crime. »

Les liens de M. Pruitt avec le lobby de l’énergie ne sont un secret pour personne. En 2013, Harold Hamm, le PDG de Continental Resources, une grosse compagnie pétrolière sise dans l’Oklahoma, avait participé directement à sa campagne électorale pour le faire réélire procureur général.

Le futur leader démocrate au Sénat, Charles Schumer, a d’ores et déjà annoncé que la confirmation de sa nomination devant les parlementaires n’irait pas de soi : « Sa réticence à accepter les faits ou la science sur le changement climatique ne pouvait le rendre plus déconnecté du peuple américain et de la réalité. » Le sénateur du Vermont Bernie Sanders, candidat malheureux à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle, s’est également alarmé : « Au moment où le changement climatique représente une grande menace pour la planète tout entière, il est triste et dangereux que M. Trump nomme M. Pruitt à la tête de l’EPA. » M. Sanders, qui siège à la commission qui devra confirmer ce choix, a annoncé qu’il s’y opposerait.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 10 déc. 2016, 13:48

Roi de la malbouffe et des bas salaires, voici Andy Puzder, ministre du Travail de Donald Trump

Par Pierre Carrey — 10 décembre 2016 Libération

Le magnat de la malbouffe suscite la polémique avant même ses débuts en politique. Il aime : les clips coquins et dégradants. Il déteste : rémunérer correctement son personnel.

Le roi du burger Andy Puzder provoque déjà la nausée chez les syndicats américains. Le nouveau secrétaire d’Etat au Travail, désigné ce vendredi par Donald Trump, est connu pour son «extrémisme anti-travailleurs», dénonce Mary Kay Henry, de l’Union internationale des emplois de service (représentant plus de 2 millions d’adhérents aux Etats-Unis, au Canada et à Puerto Rico). Puzder, 66 ans, rejoint la liste des «ministres» très contestés de la prochaine administration Trump qui entrera en fonction le 20 janvier 2017. Tels l’ex-banquier de Goldman Sachs, Steven Mnuchin (Trésor), l’anti-avortement Tom Price (Santé), le «roi des faillites» Wilbur Ross (Commerce)… Mais ce riche industriel n’a pas attendu sa nomination pour susciter la controverse. Puzner, à la tête du groupe CKE Inc depuis quinze ans, emploie 75 000 personnes aux Etats-Unis et possède plus de 3 600 restos et franchises dans 38 pays (Carl’s Jr ou Hardee pour le burger, Green Burrito pour les plats tex-mex) : une affaire florissante qu’il mène avec une certaine inélégance.

Gras avec les femmes
..............
http://www.liberation.fr/planete/2016/1 ... mp_1534363

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6385
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par rico » 10 déc. 2016, 19:35

Le magnat de la malbouffe suscite la polémique avant même ses débuts en politique. Il aime : les clips coquins et dégradants. Il déteste : rémunérer correctement son personnel.
:lol: Même pas besoin de le caricaturer ça rend le truc encore plus comique. =D>

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1693
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par hyperion » 12 déc. 2016, 12:47

États-Unis : Donald Trump aurait choisi le patron du géant pétrolier ExxonMobil pour diriger sa diplomatie
en dehors du petrole point de salut, rien de tel pour faire monter le cours et c'est reparti comme en 2004 vive bush vive trump vive le petrole et l'amerique.
http://www.rtl.fr/actu/international/et ... 7786225493
"ya une route, c'est mieux que rien, sous tes semelles , c'est dur et çà tient" Manset.
objectif d'inflation à 5,55% au lieu du 2% fixé arbitrairement à ce moment. un discours sur la dette sans precision sur cet objectif est futile.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 12 déc. 2016, 14:32

hyperion a écrit :
États-Unis : Donald Trump aurait choisi le patron du géant pétrolier ExxonMobil pour diriger sa diplomatie
en dehors du petrole point de salut, rien de tel pour faire monter le cours et c'est reparti comme en 2004 vive bush vive trump vive le petrole et l'amerique.
http://www.rtl.fr/actu/international/et ... 7786225493
Ca va être rigolo de suivre les relations entre les USA et le Tchad vu que le gouvernement Tchadiens à infligé une amende de 44 777 milliards FCFA à Exxon Mobil. \:D/
voir viewtopic.php?p=395548#p395548

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 13 déc. 2016, 15:33

c'est confirmé :
Donald Trump a nommé mardi à la tête de sa diplomatie Rex Tillerson, le PDG du géant pétrolier ExxonMobil et ami de la Russie, un signal fort du président élu qui souhaite un réchauffement des relations avec Moscou.

M. Tillerson, 64 ans, connaît très bien la Russie où, en sa qualité de patron du premier groupe pétrolier mondial, il a souvent fait des affaires. Mais il a aussi développé une relation personnelle avec le président russe Vladimir Poutine.
.................
http://www.boursorama.com/actualites/tr ... 532ade10d4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 29 déc. 2016, 14:04

Le cabinet de Trump avec 9.5 milliards de $ est aussi riche que 109 millions d’Américains

LE MONDE | 22.12.2016 Par Maxime Vaudano

S’il est une ligne directrice qui guide les nominations du président élu Donald Trump, c’est peut-être la reconnaissance de la réussite financière. L’équipe qu’il est en train de composer compte un nombre impressionnant de milliardaires, nommés à des postes-clés bien que novices en politique.

Ce qui a inspiré au site américain Quartz un calcul aux résultats étonnants :
...........
http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/ ... 55770.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 12 janv. 2017, 17:37

Etats-Unis: Amazon frappe un grand coup en créant 100.000 emplois

AFP le 12/01/2017

Le géant de la distribution en ligne Amazon va créer plus de 100.000 emplois aux Etats-Unis, au moment même où Donald Trump presse les multinationales de développer leurs activités sur le sol américain.

Avec cette annonce spectaculaire dévoilée jeudi, le groupe de Jeff Bezos vient s'ajouter à la liste des entreprises qui ont annoncé des investissements aux Etats-Unis depuis la victoire de Donald Trump (Ford, Fiat Chrysler, Carrier...), parfois en renonçant à des projets de délocalisation au Mexique.

"Nous voulons ajouter 100.000 +Amazoniens+ dans le groupe dans les 18 prochains mois au moment où nous ouvrons de nouveaux centres de stockage et continuons à investir dans des secteurs comme la technologie du +cloud+ (informatique dématérialisée, ndlr), l'apprentissage des machines et des logistiques avancées", a commenté M. Bezos, qui a été un farouche opposant au président élu pendant la campagne.

Le géant américain, qui ambitionne de développer les livraisons de produits par drone et a fait des premiers pas réussis dans l'intelligence artificielle avec son assistant virtuel Alexia, va ainsi considérablement étoffer sa force de travail.

................
http://www.boursorama.com/actualites/et ... 18dae83475

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 14 janv. 2017, 18:53

Moody's paye 864 millions de dollars pour tourner la page des "subprimes"

Par LEXPRESS.fr avec AFP ,le 14/01/2017

L'agence de notation Moody's va payer 864 millions de dollars pour solder des poursuites dues à son rôle dans l'évaluation erronée de titres immobiliers qui ont contribué à l'éclatement de la crise financière de 2008, a annoncé le département américain de la justice vendredi.
...............
http://lexpansion.lexpress.fr/entrepris ... 68991.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53317
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par energy_isere » 23 janv. 2017, 16:30

Trump veut renégocier l'Aléna au plus tôt avec Mexico et Ottawa

Reuters le 23/01/2017 WASHINGTON

Les Etats-Unis vont contacter sous peu le Canada et le Mexique pour renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), a annoncé dimanche le président américain, Donald Trump.

"Nous allons commencer les négociations concernant l'Aléna", a déclaré le nouveau chef d'Etat américain.

"Nous allons commencer à renégocier sur l'Aléna, sur l'immigration et sur la sécurité à la frontière."

L'Aléna est entré en vigueur en 1994. Sa réécriture à des conditions plus favorables aux Etats-Unis figure au nombre des promesses de campagne de Donald Trump.

Selon des spécialistes du commerce, des universitaires et des responsables politiques, le Canada et le Mexique devraient eux aussi réclamer des aménagements à l'Aléna, mais les termes de ce dernier pourraient s'avérer extrêmement complexes à renégocier et la procédure pourrait prendre plusieurs années.

Donald Trump a dit vouloir rencontrer son homologue mexicain, Enrique Peña Nieto, et le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, pour évoquer ses projets avec eux.

Il a salué la force de caractère d'Enrique Peña Nieto dont la cote de popularité est au plus bas au Mexique où ses adversaires lui reproche de ne pas être en mesure de contrecarrer les projets de Donald Trump qui s'est montré au cours de sa campagne particulièrement virulent à l'encontre des immigrés mexicains.

"Le président a été vraiment incroyable", a déclaré Donald Trump. "Je pense que nous obtiendrons d'excellents résultats pour le Mexique et les Etats-Unis et tous ceux qui sont impliqués."

Il n'a pas précisé quelles améliorations il souhaitait intégrer à l'Aléna. Il a toutefois déjà indiqué qu'il entendait mettre fin au transfert d'industries des Etats-Unis vers le Mexique.

Il a notamment menacé d'augmenter les droits de douane sur les produits fabriqués au Mexique par des entreprises américaines qui y délocaliseraient leurs activités.
http://www.boursorama.com/actualites/tr ... dd386615cc

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités