Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7900
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par phyvette » 28 févr. 2015, 11:55

Curieusement jamais je n'ai considéré la chasse comme une option valide dans mes réflexions sur la résilience post-effondrement. Dans le coin de campagne de mon plan "B", le nombre de chasseurs diminue chaque année. Les jeunes ne pratiquent plus, et les vieux quittent la plaine pour le caveau. Les fusils sont raccrochés au râtelier définitivement.

La chasse n'est plus vraiment un moyen de se nourrir à bon compte pour des paysans, c'est devenu un loisir, plutôt onéreux pour citadins aisés, organisée sur de grande chasses privées ou le gibier est géré un peu comme du bétail.

De fait le gibier "libre de droits", du moins par chez moi, est en voie d'extinction totale, hormis les corbeaux, dont vous connaissez sans doute la fameuse recette de cuisson.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mahiahi » 28 févr. 2015, 14:13

La chasse n'est pas que l'abattage au gros calibre.
Il y a aussi le collet pour attraper les petites bêtes.
Il y a un potentiel certain avec nos commensaux
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 28 févr. 2015, 16:52

phyvette a écrit :Curieusement jamais je n'ai considéré la chasse comme une option valide dans mes réflexions sur la résilience post-effondrement. Dans le coin de campagne de mon plan "B", le nombre de chasseurs diminue chaque année. Les jeunes ne pratiquent plus, et les vieux quittent la plaine pour le caveau. Les fusils sont raccrochés au râtelier définitivement.
Chacun son plan.

Un filet de marcassin en cocotte ou un rehrûcken à la mode bavaroise restent des plats d'initiés qu'il convient de ne pas trop faire connaitre pour continuer à être en mesure de les cuisiner et les apprécier. Tu as raison, de moins en moins de chasseurs c'est aussi plus de gibier pour ceux qui restent

Pour vivre heureux vivons cachés

Laissons aux blaireaux le poulet aux hormones et bientôt au chlore ;)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9010
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par kercoz » 28 févr. 2015, 20:39

Il en reste quand même un max ...et malheureusement une forte minorité de connards même si beaucoup ont une meilleure éthique qu'on ne le croit.....Demandez a Fowler si c'est pas nécessaire de limiter la surpopulation de biches et sangliers qui bouffent jusqu' à mes rosiers ...qu' un sang impur ( pas casher) abreuve mes sillons bordel !
Par contre pour les grosses bêtes c'est vraiment dangereux ...trop de monde qui balade ,...encore éliminer des quads, 4x4 voire motards qui labourent nos chemins et foont un max de bruit ..je suis plutot pour , mais ça devient réellement dangereux d' aller aux champignons ou aux chataignes ....si les plombs à perdrix ou lapins ne sont plus dangereux à 50 m, les gros plombs pou les balles , ça fait des km et traverse une maison .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 01 mars 2015, 07:13

kercoz a écrit :Il en reste quand même un max ...et malheureusement une forte minorité de connards même si beaucoup ont une meilleure éthique qu'on ne le croit.....Demandez a Fowler si c'est pas nécessaire de limiter la surpopulation de biches et sangliers qui bouffent jusqu' à mes rosiers ...qu' un sang impur ( pas casher) abreuve mes sillons bordel !
Par contre pour les grosses bêtes c'est vraiment dangereux ...trop de monde qui balade ,...encore éliminer des quads, 4x4 voire motards qui labourent nos chemins et foont un max de bruit ..je suis plutot pour , mais ça devient réellement dangereux d' aller aux champignons ou aux chataignes ....si les plombs à perdrix ou lapins ne sont plus dangereux à 50 m, les gros plombs pou les balles , ça fait des km et traverse une maison .
Quand un blaireau va aux champignons, le danger, il est plus souvent dans le panier que dans le chasseur :-"

http://www.oncfs.gouv.fr/IMG/pdf/commun ... 3-2014.pdf
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63818
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 14 mai 2015, 13:27

Les sols agricoles insuffisamment protégés par les pouvoirs publics

LE MONDE | 14.05.2015

Ressource naturelle précieuse pour la sécurité alimentaire, le maintien de la biodiversité ou même l’atténuation du changement climatique, les sols agricoles sont insuffisamment protégés par les pouvoirs publics. Dans un avis très attendu, voté mercredi 13 mai, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) ouvre plusieurs pistes d’action pour tenir compte des services rendus à la société par les sols agricoles.
.......................
lire ici : http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
Pi-r2
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 384
Inscription : 03 janv. 2008, 07:12

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Pi-r2 » 14 mai 2015, 14:55

encore un prétexte pour ne pas libérer de terrains à construire et maintenir un immobilier hors de prix.
Alors qu'il y a des zones entières qui sont "agricoles" et sur lesquelles mêmes les mauvaises herbes ont du mal à pousser . Grrrr

Dans le sud, il y a des petites collines entières de pures caillasses parfaitement incultivables et on a du mal de trouver des terrains à bâtir (prix exorbitants)
les bonnes idées triomphent toujours, c'est d'ailleurs à cela qu'on reconnait qu'elle étaient bonnes

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par FOWLER » 14 mai 2015, 17:20

Pi- r2

Plus simple : Donner les 3 200 000 résidences secondaires à ceux qui n'arrivent pas avoir une résidence principale....(de quoi loger à la louche 8-10 million de

personnes) ça refera vivre de beaux endroits...
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63818
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 21 juil. 2015, 10:53

En Normande ies agriculteurs pas content du tout :
Plusieurs banques à Caen et dans les villes proches, ont été prises pour cible par les agriculteurs, qui ont déversé du fumier et des pneus devant les enseignes du Crédit Agricole (notre photo : avenue Henry-Cheron à Caen).
Depuis le début du mois de juin 2015, de nombreuses grandes surfaces, ainsi que des permanences d’élus, ont été bloqués par des tas de fumier.

Image
http://www.normandie-actu.fr/direct-agr ... ue_148649/

Image

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3357
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par matthieu25 » 21 juil. 2015, 13:03

FOWLER a écrit :Pi- r2

Plus simple : Donner les 3 200 000 résidences secondaires à ceux qui n'arrivent pas avoir une résidence principale....(de quoi loger à la louche 8-10 million de

personnes) ça refera vivre de beaux endroits...
Oui.mais concretement, tu fais comment? #-o
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9010
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par kercoz » 21 juil. 2015, 13:49

matthieu25 a écrit :
FOWLER a écrit :Pi- r2

Plus simple : Donner les 3 200 000 résidences secondaires à ceux qui n'arrivent pas avoir une résidence principale....(de quoi loger à la louche 8-10 million de

personnes) ça refera vivre de beaux endroits...
Oui.mais concretement, tu fais comment? #-o
Facile et de façon assez cool : tu augmente progressivement l' impot sur les batiments inhabités ou secondaires...ce qui fera baisser le marché de l' immobilier pour l' achat et la location.
L' inconvénient ...( il semble que c' ait été employé par le passé...) les proprio de terrains ou agri font tomber les toitures pour échapper au classement habitation....Ca me parait controlable.

Je crois qu'en hollande l'habitat secondaire est interdit ce qui serait une des raisons de leur abondance dans le S.O.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4636
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par nemo » 21 juil. 2015, 15:37

kercoz a écrit :
matthieu25 a écrit :
FOWLER a écrit :Pi- r2

Plus simple : Donner les 3 200 000 résidences secondaires à ceux qui n'arrivent pas avoir une résidence principale....(de quoi loger à la louche 8-10 million de

personnes) ça refera vivre de beaux endroits...
Oui.mais concretement, tu fais comment? #-o
Facile et de façon assez cool : tu augmente progressivement l' impot sur les batiments inhabités ou secondaires...ce qui fera baisser le marché de l' immobilier pour l' achat et la location.
L' inconvénient ...( il semble que c' ait été employé par le passé...) les proprio de terrains ou agri font tomber les toitures pour échapper au classement habitation....Ca me parait controlable.

Je crois qu'en hollande l'habitat secondaire est interdit ce qui serait une des raisons de leur abondance dans le S.O.
Bolchevique.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Balika73
Charbon
Charbon
Messages : 215
Inscription : 20 janv. 2012, 19:52

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Balika73 » 21 juil. 2015, 17:13

energy_isere a écrit :En Normande ies agriculteurs pas content du tout :
Plusieurs banques à Caen et dans les villes proches, ont été prises pour cible par les agriculteurs, qui ont déversé du fumier et des pneus devant les enseignes du Crédit Agricole (notre photo : avenue Henry-Cheron à Caen).
Depuis le début du mois de juin 2015, de nombreuses grandes surfaces, ainsi que des permanences d’élus, ont été bloqués par des tas de fumier.
Hé hé, ça a du leur chatouiller les narines à tous ces ronds-de-cuir qui pianotent dans leurs bureaux.
A force de prendre les gens pour des vaches à lait, les banques finissent dans la merde. C'était prévisible.

Plus sérieusement : est-ce qu'on constate déjà des chutes de rendements agricoles en France, pour le blé par exemple ?
"Je suis Terrien"

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63818
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 18 août 2015, 14:20

La France engrange une récolte de blé record en 2015

LES ECHOS | LE 15/08/2015

La production de blé tendre atteint 40,4 millions de tonnes, selon l’établissement public FranceAgriMer. Le blé dur, l’orge et les pois ont satisfait les attentes des céréaliers.

La récolte de blé tendre a battu tous les records cette année en France et dépasse pour la première fois les 40 millions de tonnes (40,4 millions de tonnes), selon les estimations publiées vendredi par France Agrimer. « Les moissons étaient quasiment achevées dans toutes les régions à la date du 10 août. Elles se sont globalement déroulées dans de très bonnes conditions », note l’établissement public des produits agricoles et de la mer. La performance de la France, l’un des premiers producteurs mondiaux, s’explique par l’effet conjugué d’une nette hausse des surfaces cultivées, à 5,2 millions d’hectares (+ 3 %) – « à leur plus haut niveau depuis 1936 », souligne-t-on au sein de l’établissement public –, et d’un rendement très élevé (78,3 quintaux par hectare). Ceux-ci ont notamment été excellents en Ile-de-France et au nord de la Seine. Quant à la qualité de la récolte, les teneurs moyennes en protéines sont jugées satisfaisantes pour les exigences des marchés à l’exportation.

Les fortes températures du début de l’été ont un temps fait craindre pour la qualité de la récolte. « Le manque d’eau n’a finalement pas impacté les cultures, car il est intervenu hors période critique », note FranceAgriMer dans son communiqué. Les hauts niveaux de production du blé, associés à une qualité satisfaisante et à la faiblesse de l’euro, devraient permettre aux céréaliers français d’enregistrer de bonnes performances à l’exportation, même si le début de campagne risque d’être difficile face à l’Ukraine et à la Russie, où les récoltes ont été excellentes et où les monnaies sont fortement dépréciées.

« Bons à excellents »

Dans le sillage du blé tendre, les autres cultures ont globalement donné satisfaction aux céréaliers, avec une récolte qui s’élève respectivement à 1,8 million de tonnes (+ 21 %) pour le blé dur, 12,5 millions de tonnes pour les orges de printemps et d’hiver (+ 8 %) et 5,1 millions de tonnes pour le colza (– 7 %). Hormis pour le colza, « les rendements des céréales à paille sont bons à excellents en 2015 », résume FranceAgriMer.

La sécheresse aura en revanche un fort impact sur les cultures de maïs, dont la floraison plus tardive que le blé a pâti du manque d’eau. La moisson devrait à peine atteindre 13 millions de tonnes, contre 18 millions de tonnes l’an dernier – une année record –, soit une déperdition d’un quart, prévoient les analystes d’Agritel. L’Association générale des producteurs de maïs (AGPM) est légèrement plus optimiste, avec une prévision de 13,6 millions de tonnes.
Cette perte de volume en France tombe mal, même si les prix mondiaux du maïs sont mieux orientés que l’an dernier. « Avec cette récolte, il ne faut même pas imaginer exporter vers l’Espagne ou l’Europe du Nord cette année : la tonne de maïs brésilien est 30 euros moins chère à l’arrivée dans les ports espagnols », explique Antoine Gautier, analyste au sein du cabinet Offre et Demande Agricole.
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 144611.php

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Remundo » 18 août 2015, 18:07

et quid des sanctions prises par la Russie contre leurs importations agricoles européennes ?

combien de centaines de millions dans le baba, pour les Français aussi, notamment les petits cochons qui se vendent mal ?

Répondre