Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétique.

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par rico » 19 févr. 2014, 22:46

Le détonateur EST objectivement la montée des taux.
LA FED A DECIDE LES YEUX RIVEE SUR LE PRIX DE L'ENERGIE, BIEN AVANT LES PRIX MAXIMUM DU BARIL EN 2008.
J'ai appris à lire, pas toi?

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8553
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par kercoz » 20 févr. 2014, 08:05

Yves a écrit :
La les subprimes auraient pu s'effondrer pour une autre raison, mais ce n'est pas le cas. Le détonateur EST objectivement la montée des taux.
[/quote]

Essaie le surf ...tu verras que les vagues se forment AVANT d'arriver a la plage.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par rico » 20 févr. 2014, 08:19

Je reprends simplement l'article. Et cet article ne dit pas ce que tu essaies de me faire avaler.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par hyperion » 20 févr. 2014, 08:21

rico a écrit :
Le détonateur EST objectivement la montée des taux.
LA FED A DECIDE LES YEUX RIVEE SUR LE PRIX DE L'ENERGIE, BIEN AVANT LES PRIX MAXIMUM DU BARIL EN 2008.
oui et puis cette hausse des taux était une erreur, il n'y avait pas d'inflation voire m^me déjà déflation sur les salaires. la hausse des taux était plutôt pour freiner la spéculation dans l'esprit de la fed. pas grave , elle s'est faite en spéculant à la baisse.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1999
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par Yves » 20 févr. 2014, 08:27

rico, la monté du prix du pétrole est ce qui a poussé la FED a monter ses taux d’intérêt.

Mais cette montée a commencer en 2002, et en 2006 le pétrole avait déjà vu son prix tripler.

Dès mi-2006 les subprimes étaient condamnées.

Le prix de 2008 n'est pas la montée, c'est le sommet de la montée...
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par rico » 20 févr. 2014, 08:33

Le prix du baril n'en est pour autant pas la cause de la crise : la cause c'est une politique erronée d'ajustement des taux corrélés au prix de l'énergie. De la même manière que les taxe sur l'essence ne font pas le prix réel de l'essence.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par rico » 20 févr. 2014, 08:46

C'est comme de dire : "il y a une tempête de neige, du verglas, je prends ma bagnole et je me plante : c'est pas ma faute c'est la faute au mauvais temps." Ben non, la faute c'est la mienne et c'est celle d'avoir pris ma bagnole alors que la logique scientifique imposait la nécessité de ne pas rouler par un temps pareil. Ne soyez pas dupes.

Théotrace2
Condensat
Condensat
Messages : 554
Inscription : 25 sept. 2010, 15:28

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par Théotrace2 » 20 févr. 2014, 09:30

rico t'es une caricature de notre époque le prix c'est la réalité, l'argent, l'argent....

dans le bouddhisme rien ne se définit en soi. le vrai cout du pétrole on ne peut pas le connaitre c'est la matrice du système. 'il ne peut pas être durablement trop haut car il détruit des emplois et des entreprises.

donc de la même manière si on intègre le cout caché du pétrole via par exemple la hausse de l'endettement : on a un baril a plus de 250€. pour le public (550milliards)/(5*365*2millions)=150
donc le litre à 0.60 le litre (moins les taxes ) + 150 le baril (/159) = 1.6 le litre

mais faudrait intégré toute la dette (le hors bilan, le privé...)
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux spectateurs qui discutent sur les forums. Adios.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par rico » 20 févr. 2014, 13:43

Le vrai coût du pétrole sur un litre de SP95 à 1,54 euros de moyenne en 2013 on le connait. C'est le coût du Brent 33,4% + le coût du raffinage 3,2% + le coût de distribution 7,3% - le coût des taxes 56,1%.
C'est pas de la caricature, pas besoin d'être bouddhiste pour saisir que sur un plein d'essence à 80 euros en moyenne on devrait en réalité le payer moins de 40 euros. Le coût final est un coût "culturel". La taxe disproportionnée porte sur l'essence. Elle pourrait tout aussi bien porter sur les denrées alimentaires (sauf que ça ferait grincer des dents c'est le cas de le dire).
Le prix réel est donc le prix culturel déduit du prix final. Le prix culturel est variable, ajustable, "supprimable", "augmentable". Le prix réel est fixe il dépend de l'ajustement offre/demande et de la disponibilité géologique.
Gouverner c'est anticiper. La hausse du prix du pétrole n'a pas été anticipée et cela a abouti à la crise des subprimes. C'est une erreur de gestion, de gouvernance, de politique. Rien de plus rien de moins.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par hyperion » 20 févr. 2014, 14:11

Yves a écrit :rico, la monté du prix du pétrole est ce qui a poussé la FED a monter ses taux d’intérêt.

Mais cette montée a commencer en 2002, et en 2006 le pétrole avait déjà vu son prix tripler.

Dès mi-2006 les subprimes étaient condamnées.

Le prix de 2008 n'est pas la montée, c'est le sommet de la montée...
les subprimes étaient condamnés avant 2006 , c'est quasiment un syteme pyramidal, speculation ou pas sur le petrole.
mais c'est sur que pendant l'ere bush la speculation allait bon train tous azimuts
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par sherpa421 » 20 févr. 2014, 14:50

hyperion a écrit :les subprimes étaient condamnés avant 2006 , c'est quasiment un syteme pyramidal, speculation ou pas sur le petrole.
mais c'est sur que pendant l'ere bush la speculation allait bon train tous azimuts
Un système pyramidal avec une énergie bon marché et inépuisable ça peut être viable. La question c'est de savoir si c'est la poule qui a fait l’œuf ou l’œuf qui a fait la poule. Pour ma part, je trouve l'analyse d'un point de vue purement financier non pertinente du fait que l'argent et la finance ne sont pas des données physiques extérieur au système économique mais au contraire un engrenage du système.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Théotrace2
Condensat
Condensat
Messages : 554
Inscription : 25 sept. 2010, 15:28

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par Théotrace2 » 20 févr. 2014, 16:08

rico a écrit :Le vrai coût du pétrole sur un litre de SP95 à 1,54 euros de moyenne en 2013 on le connait. C'est le coût du Brent 33,4% + le coût du raffinage 3,2% + le coût de distribution 7,3% - le coût des taxes 56,1%.
j'ai écris 0.60 le litre(100$le baril/159l)
mais t'as pas l'air d'avoir conscience qu'on est passé de 20 à 110
donc de 0.12 à 0.7 le litre
ça donne en 2013 57milliards d€ qui ont quitté la France par rapport à 2002
mais il ne faut pas oublier que c’est les 1.7millions de barils/j qui fabriquent les 1800Milliards de PIB!
400.000barils en plus (ce qu’on a perdu) ça donnerait 423 milliards de PIB en plus ! alors certes c’est uniquement le pétrole mais même en divisant par 2 ça reste une grosse claque dans la gueule.
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux spectateurs qui discutent sur les forums. Adios.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par hyperion » 20 févr. 2014, 21:16

oui, un prix de speculation une capitulation des sociétés civiles devant les tendances les pus néfastes du marché. une vraie politique energique de transition doit faire chuter le prix du carbone comme l'obsolete qu'il doit devenir.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1999
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par Yves » 21 févr. 2014, 15:49

hyperion a écrit : les subprimes étaient condamnés avant 2006 , c'est quasiment un syteme pyramidal, speculation ou pas sur le petrole.
bien sur que chaque prêt subprime était condamné, mais ils n'auraient pas (nécessairement) tous fait défaut en même temps si les taux n'avaient pas monté.
Pour rappel, une subprime, c'est un prêt où tu paie d'abord peu/très peu (des intérets) pendant plusieurs mois (de deux à trois ans souvent) et ensuite tu attaque le remboursement du capital.
Évidemment, la plupart des ménages ne passent à pas la seconde phase, il revendent (à la hausse) et recommencent le jeu ...

Avec l'augmentation des taux d’intérêt, beaucoup se sont retrouvé étranglés en même temps dans la première phase, au lieu de voir cela étendu dans le temps ... D'où encombrement du marché immobilier, chute de prix, impossibilité de revendre à la hausse (et donc de rembourser intégralement le prêt) etc etc. La machine s'est emballée alors qu'elle aurait sans cela pu durer de nombreuse années supplémentaires (tant qu'il reste assez de "riches" pour acheter une maison plus chère que sa valeur de construction).

C'est pour cela que j'utilise le terme "détonateur".

@rico:
Difficile de juger si c'était une bonne politique de monter les taux pour contrer l'inflation ou pas. Les effets d'un taux resté bas auraient-ils pu être pire que les crise subprime ? Sachant que de toute façon les subprime devaient se dégonfler un jour, que ce soit par explosion ou simple pfuiiiiii.
rico a écrit :C'est comme de dire : "il y a une tempête de neige, du verglas, je prends ma bagnole et je me plante : c'est pas ma faute c'est la faute au mauvais temps." Ben non, la faute c'est la mienne et c'est celle d'avoir pris ma bagnole alors que la logique scientifique imposait la nécessité de ne pas rouler par un temps pareil.
ton exemple simple (pour par dire simpliste) suppose que tu effectivement le choix de ne pas prendre ton véhicule, et en plus que tu n'a rien à perdre en ne le prenant pas... imagine le même avec "t'es avec ta femme enceinte en visite chez mami dans le larzac quand, 2 mois avant terme, les signes de l'accouchement arrivent ..."

Personnellement, et en accord complet avec ta devise, je me garderais bien de dire que le choix politique de la FED était mauvais ou bon, j'ai pas les clefs pour en juger. Et toi non plus.
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: Crise : L'origine n'est pas bancaire, elle est énergétiq

Message par matthieu25 » 21 févr. 2014, 19:43

Tout à faot d accord avec toi, Yves...
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Répondre