Échecs industriels

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Échecs industriels

Message par sherpa421 » 02 mai 2017, 14:13

Je n'ai pas vraiment trouvé de sujet adéquate pour ce genre d'information. Pourtant, ce n'est pas la première fois qu'un projet industriel tourne au fiasco.
Sanofi : l'usine neuve de Montpellier à 107 millions d'euros démolie
http://www.midilibre.fr/2017/04/28/sano ... 499432.php
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59726
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Échecs industriels

Message par energy_isere » 02 mai 2017, 15:46

Dans le genre en considérablement plus couteux, l' echec de la batterie du Samsung Galaxy Note 7.

Samsung annonce l'arrêt total de la production du Galaxy Note 7

Par latribune.fr | 11/10/2016

Actant le fiasco de toutes ses tentatives pour maîtriser cette affaire de batteries qui explosent, le constructeur jette l'éponge. Samsung Electronics annonce avoir décidé l'arrêt de la production de son smartphone Galaxy Note 7. Plus tôt, à la Bourse de Séoul, le titre Samsung chutait de plus de 7%, tandis qu'à Wall Street, le titre Apple profitait des déboires de son concurrent.

.............

Cette annonce, qui a conduit certains à penser que le géant sud-coréen finirait par stopper la production de dernière version du principal concurrent de l'iPhone d'Apple, a fait plonger le titre Samsung à la Bourse de Séoul où il perdait autour de 7%, un recul qui représente une perte de capitalisation de 14.700 milliards de wons (11,8 milliards d'euros) pour le groupe.

En outre, certains courtiers ont évalué à au moins 1.000 milliards de wons (804 millions d'euros) l'impact du rappel du modèle initial sur le bénéfice de la division mobile du groupe.
..............
http://www.latribune.fr/bourse/galaxy-n ... 06487.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59726
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Échecs industriels

Message par energy_isere » 16 juin 2017, 19:58

Takata proche du dépôt de bilan après le scandale des airbags défectueux

le 15/06/2017
Infos Reuters NEW YORK

Le fabricant japonais d'airbags Takata, au coeur d'un scandale de produits défectueux qui lui a coûté des milliards de dollars et ruiné son image, pourrait déposer son bilan la semaine prochaine au Japon et aux Etats-Unis, ont dit jeudi 15 juin des sources au fait du dossier.
........................
http://www.usinenouvelle.com/article/ta ... ux.N553628

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59726
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Échecs industriels

Message par energy_isere » 27 juin 2017, 13:17

Ca y est Takata le le numéro deux mondial des airbags à fait faillite.
La compagnie japonaise laisse derrière elle une ardoise de plus de 1.000 milliards de yens (plus de 8 milliards d'euros), d'après le Nikkei, ce qui marquerait la plus importante faillite d'un industriel dans le Japon d'après-guerre.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise ... 94762.html

http://www.boursorama.com/actualites/un ... 229a9bc3cb

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7727
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Échecs industriels

Message par phyvette » 27 juin 2017, 13:28

Takata nous a quité, sa taktik était tok, tic-tac, tic-tac


http://www.baraphrase.com/ta-katie-ta-q ... -lapointe/
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1015
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Échecs industriels

Message par Silenius » 07 août 2017, 23:40

Ya pas que des echecs, il y a aussi des reussites, y compris en France :

Image

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8562
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Échecs industriels

Message par kercoz » 08 août 2017, 07:58

Entreprise innovante : une fabrique d' antibrouillard ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... quent.html
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59726
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Échecs industriels

Message par energy_isere » 08 août 2017, 15:23

Silenius a écrit :Ya pas que des echecs, il y a aussi des reussites, y compris en France :
je suis dans une de celles mentionnées. ;-)

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1015
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Échecs industriels

Message par Silenius » 09 août 2017, 00:00

ST !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59726
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Échecs industriels

Message par energy_isere » 16 déc. 2017, 20:54

L’incroyable enterrement du Falcon 5X, pari à un milliard d’euros de Dassault

Par Vincent Lamigeon le 13.12.2017

Suite aux retards du moteur Silvercrest développé par Safran, Dassault a décidé d’annuler son programme de biréacteur Falcon 5X. Une décision inédite, et une sacrée claque pour les deux groupe
....................
https://www.challenges.fr/entreprise/ae ... ult_519891

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59726
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Échecs industriels

Message par energy_isere » 24 juil. 2018, 08:04

Trop lourds, trop longs : l’incroyable bourde des sous-marins espagnols

À cause d’une bête erreur de calcul, le sous-marin espagnol S-80 pouvait plonger mais ne pouvait pas flotter. Les ingénieurs ont décidé de le rallonger de 10 m, pour améliorer sa flottabilité. Problème, la base du port de Carthagène est désormais trop courte pour l’accueillir… Depuis dix ans, les erreurs, les retards et les surcoûts s’accumulent, pour ce projet à 4 milliards d’euros.

23 juillet 2018
ACCIDENT INDUSTRIEL
Trop lourds, trop longs : l’incroyable bourde des sous-marins espagnols
PAR FABRICE BERNAY

À cause d’une bête erreur de calcul, le sous-marin espagnol S-80 pouvait plonger mais ne pouvait pas flotter. Les ingénieurs ont décidé de le rallonger de 10 m, pour améliorer sa flottabilité. Problème, la base du port de Carthagène est désormais trop courte pour l’accueillir… Depuis dix ans, les erreurs, les retards et les surcoûts s’accumulent, pour ce projet à 4 milliards d’euros.
Les Espagnols de Navantia n’en finissent pas d’accumuler les déboires dans la conception de leur nouvelle classe de sous-marins d’attaque S-80. La dernière en date va leur coûter 16 millions d’euros supplémentaires : le port de Carthagène, au sud-est du pays, censé les accueillir, est trop petit. Ou plutôt, le sous-marin est trop long… la conséquence d’une bête erreur de calcul, rapportée par le quotidien espagnol El Pais.

Un déboire de plus qui doit bien faire sourire les ingénieurs de DCNS (Naval Group) : le groupe industriel français avait fustigé l’attitude du groupe espagnol Navantia, il y a dix ans. Depuis les années 1990, les deux groupes étaient en partenariat pour la conception des sous-marins de type Scorpène… jusqu’à ce que Navantia fasse « un enfant dans le dos » au groupe français. En 2008, les Espagnols se retirent brusquement du projet Scorpène (en gardant le savoir accumulé), pour réaliser, en collaboration avec les Américains, la classe S-80. Cette dernière sera en concurrence directe, sur les marchés internationaux, avec les Scorpène… désormais 100 % français, après une négociation devant la Cour arbitrale internationale, pour consommer le divorce.

Trop lourd de 100 tonnes

La marine espagnole avait commandé, en 2003, 4 sous-marins de type S-80 au chantier naval Navantia, pour remplacer sa flotte d’Agosta vieillissants. Un projet alors estimé à 2 milliards d’euros. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu pour les Espagnols : en 2013, on découvre que le S-80, dont la construction est déjà bien avancée, est trop lourd… de 100 tonnes. Un surpoids qui entraîne un grave problème de flottabilité et qui pourrait l’empêcher de remonter à la surface.

Selon un officiel, interrogé par l’agence de presse américaine AP, « quelqu’un avait placé une virgule après la mauvaise décimale et personne n’avait pris la peine de vérifier les calculs ».

Penaud, le ministère de la Défense espagnol fait appel (moyennant 14 millions d’euros) aux Américains d’Electric Boat pour trouver une solution. Verdict : il faut rallonger le bateau, pour améliorer sa flottabilité. Au lieu des 71 m de long pour 2 200 tonnes, le sous-marin passe à 81 m, pour 3 100 tonnes. Mais cela coince encore : le dock de Carthagène (où les sous-marins sont construits), a été conçu pour accueillir des vaisseaux… jusqu’à 78 m. Il va donc falloir, entre autres, allonger le port, moyennant 16 millions d’euros.

La facture s’envole

L’ironie de l’histoire ne s’arrête pas là : les modifications n’ont pas pu être appliquées au premier des quatre modèles. Le S-81 (Isaac Peral) était déjà trop avancé dans sa construction, il ne sera modifié qu’une fois livré. Le système de propulsion AIP, qui permet au sous-marin de rester sous l’eau pendant deux semaines, risque de ne pas pouvoir faire avancer un navire plus lourd de 50 %, et ne sera de toute façon livré qu’en 2026, sur le troisième modèle.

Entre les changements de conception et les retards, au total, le coût des quatre sous-marins devrait se monter à 4 milliards d’euros. Soit le double du prix initial, et le double du prix de ses concurrents sur le marché international (comme le Type 214 allemand). Initialement, la livraison du premier modèle était prévue pour 2014… Navantia espère désormais une livraison échelonnée entre 2022 et 2027.

A la radio espagnole, la ministre de la Défense Margarita Robles a admis qu’il y avait eu « des déficiences sur le projet » S-80.

Pour boire le calice jusqu’à la lie, les Espagnols risquent d’avoir à demander un coup de main à DCNS (Naval Group), comme le rapporte El Confidencial : les retards accumulés devraient prolonger la durée de service des sous-marins actuellement en circulation : les trois vieux Agosta, datant des années 1980. Pour les moderniser, il va donc falloir faire appel aux Français… dont les Scorpène se vendent déjà à l’international (6 en Inde, 4 au Brésil et 2 au Chili et à la Malaisie).
https://www.ouest-france.fr/leditiondus ... 672/page/7

Répondre