Buzz 4.0

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Buzz 4.0

Message par tita » 08 mai 2019, 20:17

Il paraît qu'on est à l'aube de la 4ème révolution industrielle. Du moins, c'est quelque chose qui se dit depuis quelques années. Les allemands, en 2011, avaient parlé aussi d'industrie 4.0, lié aux avancées technologiques qui vont transformer les chaînes de production. Bon, mais si c'est la 4ème, ça veut dire qu'il y en a eu 3 avant. Et comment on distingue une révolution industrielle par rapport à de simples évolutions technologiques?

La première, c'est entre la fin du 18ème et la moitié du 19ème, et c'est principalement la machine à vapeur qui est au coeur de cette révolution. L'industrie textile, le chemin de fer, les machines, etc. Probablement un des changements les plus profond de notre société.

La seconde, c'est entre 1870 et 1914, et est lié à un nombre de découvertes et d'inventions scientifiques spectaculaire. Le pétrole, le moteur à combustion, l'électricité (et l'ampoule électrique), l'avion, etc. On parle de révolution technologique plus que de révolution industrielle, mais c'est à cet époque que le Taylorisme et la segmentation du travail fait son apparition.

La troisième, c'est la révolution digitale, débutant dans les années 60. L'information qui était stockée sur des supports tels que des livres, pellicules photo, microsillons (musique) ou bandes magnétiques analogique est désormais digitale. Ce qui signifie qu'elle peut être dupliquée sans perte, transportée très facilement, et être accessible depuis n'importe où. Ce qui a conduit à une explosion des flux d'information. Et cette révolution est en quelque sorte toujours en cours, parce qu'on digitalise toujours plus d'informations. En quelques années, des entreprises sont devenues géantes. Notre façon de communiquer a été complètement transformée en 30 ans.

On parle de révolution parce que chacune a profondément modifié, à sa manière, notre environnement et nos modes de vie.

Du coup, c'est quoi la 4ème, et de quelle façon va-t-elle profondément modifier notre société? Ben en fait, personne ne le sait parce qu'elle ne s'est pas encore produite. A priori, elle ressemble à la seconde dans le sens que ce sont des avancées technologiques et scientifiques qui vont transformer la société. On pense à la robotisation, l'intelligence artificielle, le data mining, l'impression 3D, les nanotechnologies, les calculateurs quantiques, la voiture autonome, la blockchain, les EnR... Et ce qu'on ne sait pas encore. Ce qui laisse plein de place pour faire miroiter des potentiels énormes. Chacun y va de son mieux pour prétendre être l'entreprise qui va être au coeur de cette révolution. Les géants du digital sont en première ligne.

Nul doute qu'on est dans une période très fébrile, avec des percées qui semblent à portée de main. Même la conquête spatiale est à nouveau de la partie. Mais j'ai un peu l'impression qu'on nous survend cette révolution avant même qu'elle ne soit tangible. Personne ne sait vraiment de quoi demain sera fait, mais tout le monde fantasme dessus.

On nous l'a même tellement survendu qu'on est probablement dans une bulle technologique. On a eu droit à Theranos, qui promettait une révolution dans les analyses de sang, et qui a coulé, ses dirigeants étant condamnés pour fraude. Lyft vient de faire son entrée en bourse, et UBER fait face a une grève de ses chauffeurs alors qu'ils lancent leur IPO demain. Les deux entreprises font des pertes, mais UBER est estimé à 80 milliards de dollars et Lyft à 16 milliards. Et il y a derrière encore d'autres licornes qui vont tenter leur IPO, comme Slack ou Airbnb.

Bref, on verra ce que ça donne...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Buzz 4.0

Message par energy_isere » 08 mai 2019, 20:42

Tita, tu as peut être lu ceci https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Industrie_4.0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Buzz 4.0

Message par energy_isere » 08 mai 2019, 20:54

Et puis aussi tu pourra suivre la rubrique Industrie 4.0 dans Usine Nouvelle.
https://www.usinenouvelle.com/industrie-4-0/

Perso je suit attentivement et tous les jours la rubrique Energie, et la rubrique Matière Premières.

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 08 mai 2019, 21:50

energy_isere a écrit :
08 mai 2019, 20:42
Tita, tu as peut être lu ceci https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Industrie_4.0
Oui, j'ai lu cette page, un peu en diagonale. Ce qui me surprends, c'est le fait que ce soit organisé. On l'a déjà appelée la 4ème révolution industrielle, elle va se passer comme ceci comme cela, on l'emballe et on la vend. Non, une révolution bouleverse l'ordre des choses... On la subit. Depuis des décennies, on améliore nos techniques de production et on n'a jamais parlé de révolution.

Mais je pointais surtout le buzz qui entoure ce concept, et le fait qu'il y a beaucoup d'acteurs qui exploitent cette révolution annoncée pour capter du financement, sans forcément avoir le potentiel.

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 13 mai 2019, 18:28

Qu'on se comprenne, je ne cherche pas à faire le vieux réac qui affiche son scepticisme sur les progrès en cours. Je suis fasciné par les avancées en robotique et l'évolution des chaîne de fabrication/assemblage dans l'industrie, ainsi de l'apport de l'informatique et des capteurs dans tout ça. Vers la fin des années 90, on était encore aux balbutiements de ces techniques.

Mais je suis sceptique dès qu'on évoque les mots "révolution", "disruption", "nouveau paradigme". Ces mots sont faits pour les historiens et les sociologues, mais le marketing les emploie à tout bout de champ.

Du coup j'ai un scepticisme avec Tesla et Uber, entre autres, qui se présentent comme des entreprises à l'avant-garde de ces nouvelles technologies. Tesla a prétendu construire l'usine du futur, et toutes les deux entendent révolutionner notre mobilité... Et il y a une flopée d'entreprise qui prétendent révolutionner et améliorer nos vie par le biais des nouvelles technologies, on les appelle des licornes. Elles fonctionnent avec du capital-risque et entretiennent toutes une bulle technologique qui me semble très similaire à la bulle internet du début des années 2000.

Uber a fait son entrée en bourse vendredi, la plus grosse IPO "technologique" depuis Facebook et Alibaba... En 2 jours de cotation, elle a perdu 17%. Ce qui ne veut pas forcément dire grand chose, facebook avait débuté avec une baisse similaire en 2012 avant de décoller en 2013...

Bref, à suivre...

Edit: J'ai oublié de mettre deux liens
http://adventuresincapitalism.com/2019/ ... g-holders/
https://www.bilan.ch/bourse/uber-plonge ... all-street

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Buzz 4.0

Message par tita » 09 août 2019, 01:06

1er résultat trimestriel d'UBER après son entrée en bourse, perte de $ 5.24 milliards. Quel talent!
Uber dérape au deuxième trimestre

Le leader mondial de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur perd plus de 5 milliards de dollars et son titre décroche de 8%.

Uber, qui a fait au printemps une entrée chahutée à Wall Street, a continué à perdre massivement de l’argent au deuxième trimestre, 5,24 milliards de dollars au total, alors même que sa croissance ralentit.

La réaction a été immédiate à la Bourse de New York: le titre du leader mondial de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) chutait d’environ 8% vers 20H35 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture.

Les spécialistes du titre s’attendaient à une grosse perte en raison des coûts liés à l’arrivée d’Uber à Wall Street et aux rémunérations distribuées en actions. Mais pas de cette ampleur.

Et même sans cet élément exceptionnel, le groupe a perdu 1,3 milliard de dollars d’avril à juin, soit 30% de plus qu’au trimestre précédent.

Ajusté par action, cela revient à une perte de 4,72 dollars, soit bien plus qu’anticipé par les analystes.

De plus, le groupe a fortement déçu en annonçant n’avoir fait grimper son chiffre d’affaires que de 14%, à 3,17 milliards de dollars, là où les spécialistes du titre s’attendaient à 3,36 milliards.

Le coeur d’activité du groupe, les courses en voiture, a généré 12,19 milliards de dollars de réservations sur le trimestre, soit un peu plus que les prévisions.

Mais le service de livraison de repas (UberEats), une des activités de diversification sur lesquelles mise le groupe mais qui fait face à la concurrence croissante de start-up comme DoorDash, a déçu en n’engrangeant que 3,39 milliards de dollars de commandes.
source: https://www.allnews.ch/content/news/ube ... -trimestre

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1015
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Buzz 4.0

Message par Silenius » 09 août 2019, 05:03

tita a écrit :
08 mai 2019, 20:17
On a eu droit à Theranos, qui promettait une révolution dans les analyses de sang, et qui a coulé, ses dirigeants étant condamnés pour fraude.
C'est surtout la fondatrice/dirigeante Elisabeth Holmes qui a bidonne les resultats depuis le debut.

Image

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10244
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Buzz 4.0

Message par mobar » 09 août 2019, 14:19

https://www.capital.fr/economie-politiq ... ey-1335778

Un peu les mêmes####encore hors sujet##### . es plateaux télé
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 09 août 2019, 20:20

Silenius a écrit :
09 août 2019, 05:03
tita a écrit :
08 mai 2019, 20:17
On a eu droit à Theranos, qui promettait une révolution dans les analyses de sang, et qui a coulé, ses dirigeants étant condamnés pour fraude.
C'est surtout la fondatrice/dirigeante Elisabeth Holmes qui a bidonne les resultats depuis le debut.
Alors c'est elle et son bras droit, Ramesh Balwani, qui était le responsable financier de la boîte. Et il ne faut pas oublier qu'il y avait des employés qui étaient parfaitement au courant de certaines pratiques, même s'ils n'avaient pas la vue d'ensemble.

Mais la fraude n'est pas le sujet central dans ce sujet. Theranos est surtout intéressant par l'engouement et les attentes que le projet a suscité... Une levée de capital à $700 millions et une valorisation à $10 milliards. Le tout sur l'idée qu'une technologie allait créer une disruption dans un domaine. C'était avant tout la stratégie de communication qui était très bien ficelée. Ce n'est que lorsque le Wall Street Journal a publié une enquête journalistique sur l'entreprise en 2015 que le vent a tourné, et il a fallu encore 3 ans avant que l'affaire n'éclate vraiment. Encore en décembre 2017, l'entreprise parvenait à lever $100 millions d'une firme d'investissement. C'est dire à quel point la stratégie de communication fonctionnait très bien et que les investisseurs n'avaient aucun idée de la réalité de ce projet.

Cet engouement dans les entreprises technologiques susceptibles de créer une disruption est très large. Et il n'y a pas besoin de fraude comme Theranos l'a fait, une bonne communication suffit. Uber ne fraude pas, ils ont juste des objectifs probablement irréalisables. Et dans le contexte médiatique actuel où on est bombardé d'informations, celles qui sont pertinentes sont noyées dans la masse ou contredites habilement. Et le grand public est de toute façon dans une bulle médiatique adaptée à ses croyances. Au point que des institutions comme la SEC (gendarme boursier américain) est critiquée par les fans de Tesla par exemple. On en arrive au point où ils y voient une "conspiration" des lobbys pétroliers aux services de l'Etat contre l'entreprise qui mettrait en danger les intérêts des firmes pétrolières. (les lobbys pétroliers sont bien réels, mais n'ont pas ce genre de pouvoir de manipulation)

On vit une époque étonnante, et si j'ai appelé ce fil "buzz 4.0", c'est par rapport à la façon dont on nous vend des "révolutions".

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 09 août 2019, 20:59

Je n'avais pas lu cet article. Ça correspond à ce que je cherche à dire. Mais c'est pas les impostures que je vise, mais l'ensemble de ce système de surenchère technologique. Il distingue les impostures (négatives) des innovations (positives)... Mais l'innovation est aussi surévaluée dans beaucoup de cas.
Est-ce courant dans la Silicon Valley ?

Je dirais que le problème est devenu plus fréquent depuis l’émergence des licornes, ces start-up capables de lever 1 milliard de dollars auprès d’investisseurs sans être cotées. Souvenez-vous : lors du premier boom des start-up dans les années 2000, celles-ci devaient très vite s’introduire en Bourse pour se financer, ce qui impliquait de publier des résultats et garantissait donc une certaine dose de contrôle et de transparence. Mais depuis dix ans, il y a tellement d’argent qui coule dans la Silicon Valley que ces fameuses licornes se financent sans passer par la Bourse. C’est un écosystème beaucoup plus opaque qui s’est mis en place.

Pensez-vous que ce scandale puisse servir de leçon pour corriger le tir?

Je suis un peu pessimiste. J’aimerais le croire, mais il y a tellement d’arrogance dans la Silicon Valley. La dynamique sur laquelle a été bâti le succès de Theranos, qui mêle le culte du génie, hérité de Steve Jobs, et celui de la «gold rush», la «ruée vers l’or» (qu’on pourrait traduire par l’obsession de ne pas rater le prochain Uber), est plus vivace que jamais. C’est l’économie du Far West : cela donne de l’innovation mais génère aussi des impostures. Probablement est-on allé trop loin dans la prise de risque. L’Europe est certainement plus mûre dans ce domaine-là.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Buzz 4.0

Message par energy_isere » 09 août 2019, 23:57

Le magnat de presse et milliardaire Rupert Murdoch avait investi 125 million de dollars dans Theranos !

http://www.ejinsight.com/20190805-eliza ... -ambition/

Et au sujet de ce que Elizabeth Holmes et Ramesh Balwani encourent, lire ici du 29 juillet
https://www.stanforddaily.com/2019/07/2 ... gust-2020/

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 06 sept. 2019, 11:47

Slack. Vous ne connaissez probablement pas, mais c'est une plate-forme de gestion de communication en entreprise (à travers des apps et des outils informatiques sur un cloud). Slack a plutôt réussi son entrée en bourse en juin, avec une valorisation à $26 milliards, son cours atteignant $38. Mais sa valeur a perdu depuis. En cause, son potentiel de croissance jugé trop faible. En clair, l'entreprise est probablement surévaluée, et fait face à une concurrence importante (flock, discord, Microsoft teams, etc.)

Wework. Une entreprise qui loue des locaux en partage pour des entreprises (coworking), principalement des startups technologiques mais pas que. Que vient-elle faire ici? Ben, l'entreprise s'est développée dans l'environnement qui a suivi la crise de 2008, dans le fourmillement de startup, de création d'entreprises et de licornes, le tout largement financé par le capital généré par l'assouplissement quantitatif. L'entreprise a d'ailleurs été largement financée par du capital-risque et sa valeur a gonflé en quelques années et a été estimée à $47 milliards cette année. Sauf que depuis l'annonce de son IPO, l'estimation a été largement revue à la baisse à $20 milliards.
Beaucoup d'analystes se grattent le crâne pour essayer de comprendre pourquoi cette entreprise a une telle valorisation, alors que son modèle d'affaire n'apporte aucune innovation (c'est assez bêtement de la location de locaux). C'est probablement le talent de tout ces entrepreneurs, capables de survendre leur affaire. Mais aussi parce que toutes ces entreprises font partie du même mouvement post crise de 2008.

Et il y a curieusement un dénominateur commun à toutes, c'est l'entreprise japonaise Softbank qui, à travers un fond d'investissement de capital-risque, le Vision Fund, a investi dans toutes ces entreprises (même Theranos). Ce fond d'investissement a d'ailleurs été alimenté par plusieurs entreprises technologiques (Apple, Qualcomm, ARM), et aussi l'Arabie Saoudite. Softbank place ses billes dans tout ce qui peut potentiellement devenir une "révolution" technologique, et créant à travers ça un écosystème de startup technologique. Le magnat derrière tout ça est Masayoni Son, l'homme le plus riche du Japon.
https://www.lesechos.fr/tech-medias/hig ... up-1124180

Un cocktail propice à une une contagion. Beaucoup parlent de bulle technologique. Il faut savoir que toutes ces jeunes entreprises sont déficitaires et requièrent un investissement continu pour continuer à se développer. De ce côté là, la fête semble finie... Les QE ont cessé. Les investisseurs veulent du rendement.

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 18 sept. 2019, 10:29

L'IPO de wework (The We company) fait beaucoup parler d'elle... Enfin, surtout le fait que c'est en train de tourner à l'échec. D'abord repoussée en octobre, on parle désormais de la fin de l'année. Les analystes ont encore réduit leur estimation de sa valeur, à $10 milliards, bien loin des $47 ou $20 milliards précédemment estimées. C'est aussi un financement de $6 milliards qui lui passe sous le nez, qui était peut-être vital pour tenir debout.

https://www.agefi.com/home/entreprises/ ... 90609.html

Est-ce que ça préfigure la fin de l'euphorie des licornes? Avec ses pertes phénoménales ($1.9 milliards en 2018, déjà $690 millions sur la moitié 2019), l'entreprise doit trouver des sources de financement si elle veut survivre.

Tout n'est pas sombre néanmoins dans le monde des IPO de licornes "technologiques". Plusieurs ont en effet plutôt réussi leur entrée en bourse (Pinterest, Zoom Video Communications, Beyond Meat, CrowdStrike, etc.). Mais elles n'échappent pas aux commentaires d'analystes qui estiment que ces entreprises sont surévaluées.
https://seekingalpha.com/news/3499353-t ... -and-p-500

Je m'attarde sur les plus importantes, parce qu'elles donnent le ton de ce que les plus petites vont subir si les investisseurs perdent confiance dans les grandes.

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 24 sept. 2019, 07:03

Cette affaire de Thomas Cook me fait penser à l'entreprise Booking.com, une des rares rescapées de la crise internet du début des années 2000. Et le fait que ces nouvelles boîtes mettent bien évidemment en danger des modèles d'affaires plus traditionnelles, réduisant le nombre d'intermédiaires pour proposer des offres imbattables et un mode de consommation différent. Le cours de l'action de Booking.com est assez étonnant:

Image

Après un début sur les chapeaux de roues de la bulle internet, l'entreprise avait perdu 99.9% de sa valeur (l'action passant de $1000 à $8.72). Pourtant, c'est aujourd'hui un titan de l'industrie du voyage, avec une valeur boursière à $86 milliards, ses actions atteignant $2000. Un exemple très similaire à Google ou Amazon...

Et c'est évidemment ça qui est dans l'esprit des investisseurs... Le prochain géant à apparaître dans cette nouvelle économie du digital. L'évolution de Thomas Cook fait pâle figure:

Image

Malgré sa fusion avec un concurrent en 2007 et un refinancement en 2013 après une première chute qui l'avait mis en péril, sa valeur n'a cessé de diminuer.

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1234
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Buzz 4.0

Message par tita » 26 sept. 2019, 19:12

Nouvelle étape dans l'affaire Wework (ou The We Company), son fondateur et truculent patron, Adam Neumann, est démis de ses fonctions dirigeante tout en restant "conseiller". C'est aussi qu'il abusait visiblement de sa fonction et qu'il avait pratiquement les pleins pouvoirs sur sa compagnie. Son style de vie très luxueux venait entièrement du buzz entourant cette compagnie.
WeWork : splendeur et décadence d’Adam Neumann, un «boss» pas comme les autres
Son style de management, ses méthodes comptables controversées et d'apparents conflits d'intérêt ont finalement eu raison du (trop) charismatique fondateur de WeWork.
(..)
Sous la pression de plusieurs membres de son conseil d'administration, il a été poussé mardi vers la sortie quelques jours seulement après l'annonce du report de l'introduction en Bourse de la maison mère de WeWork, The We Company.
http://www.leparisien.fr/economie/wewor ... 159298.php

C'est surtout Softbank, le principal investisseur, qui tente de se dépêtrer de la tourmente créée par l'échec de l'IPO. C'est eux qui tirent les ficelles et tentent de réduire la casse. L'entreprise aura besoin d'argent rapidement, et Softbank pourrait allonger $2.5 milliards, tout en restructurant l'entreprise (licenciements), pour pouvoir finaliser l'IPO, et récupérer ses billes. L'entreprise a perdu $2 pour chaque dollar de revenu en 2018.

https://www.latimes.com/business/story/ ... -to-wework

Il y a un parallèle évident avec Uber et son fondateur, qui a démissionné en 2017, sous les critiques. C'est aussi Softbank qui a pris le contrôle de cette entreprise.

Répondre