La crise économique 2020 due au Covid-19

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63421
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

La crise économique 2020 due au Covid-19

Message par energy_isere » 13 mars 2020, 00:44

le 8 fev 2020 energy_isere a écrit :
08 févr. 2020, 21:00
Et si c'était les suites économiques du Coronavirus le declancheur d'une crise comparable à celle de 2020 ?
Le premier temps ça va être la baisse de croissance de la Chine au T1.
En parallèle on va avoir des ruptures de chaînes d'approvisionnement dans l'industrie.
Et ben nous y voilà
Wall Street termine sur sa plus forte chute depuis le krach de 1987

REUTERS | LE 12/03 2020 à 21:35

Le Dow Jones cède 9,99%, le S&P 500 9,51% et le Nasdaq 9,43%. Regain d'inquiétude face aux conséquences du coronavirus. Les banques centrales ne rassurent pas. Les restrictions des vols transatlantiques plombent les compagnies aériennes.


NEW YORK, 12 mars (Reuters) - La Bourse de New York a perdu près de 10% lundi, sa plus forte baisse depuis le krach de 1987, conséquence d'un regain d'inquiétude quant aux conséquences économiques et financières de la pandémie de coronavirus.


La décision de Donald Trump d'interdire le territoire américain aux ressortissants de la majeure partie des pays de l'Union européenne a provoqué un nouveau vent de panique chez les investisseurs, peu satisfaits des mesures de soutien annoncées jusqu'ici par les gouvernements et les banques centrales.

Après un premier "lundi noir" le 9 mars, le Dow Jones a cédé 9,99% soit 2 352,6 points à 21 200,62. L'indice phare de la Bourse de New York n'avait jamais autant perdu depuis le krach de 1987. Le 19 octobre de cette année-là, le Dow avait plongé de 22,6%. La SEC, l'autorité boursière américaine, a instauré depuis cette date des "coupe-circuits" pour prévenir de trop fortes baisses.

Le S&P-500, plus large, a perdu 260,75 points, soit -9,51%, à 2 480,63, sa plus forte baisse en une séance depuis 1987 également.


Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 750,25 points (-9,43%) à 7 201,80 points.

Les indices S&P 500 et Nasdaq ont perdu environ 24% de leur valeur depuis qu'ils ont atteint il y a seulement 16 séances leurs plus hauts historiques. Tous les indices de Wall Street sont désormais entrés dans une phase de marché baissier (bear market), affichant une baisse supérieure à 20% par rapport à leurs plus hauts les plus récents.

"C'est la baisse de 20% la plus rapide de l'histoire", a commenté Paul Nolte, gérant de portefeuille à Kingsview Asset Management à Chicago. "Tous les jours on vend davantage et juste au moment où l'on pense arriver au bout, on n'y est pas encore. Les gens ne savent pas combien de temps cela va durer alors ils vendent et s'en aillent."
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 99469.html

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12477
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par mobar » 13 mars 2020, 09:40

Les montants sont vertigineux : ces 2 000 points effacés en trois semaines équivalent à quelque 100 milliards d'euros de capitalisation boursière évaporés
https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Et ça va continuer encore quelques jours voire quelques semaines!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2029
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par tita » 17 mars 2020, 14:22

Crise financière:
Image

Krach boursier:
Image

C'est impressionnant de voir que la chute de la crise de 2008 s'était déroulée sur une plus d'une année tandis que le krach de 2020 s'est déroulé sur quelques semaines, pour le même niveau de baisse. Sans qu'on voie le fond évidemment. Je disais il y a quelques mois qu'il n'y aurait plus de "black xxxday", je me suis ravisé le 2 mars dernier en évoquant un mardi noir... Et ça s'est produit la semaine suivante.

La nature des deux est différente. La crise de subprimes est une perte de confiance provoquée par une bulle financière qui a éclaté qui s'est petit à petit propagé dans tous les secteurs de la finance pour finir par impacter l'économie réelle.

Ici, on est face à un arrêt forcé de l'économie mondiale, qui provoque une incertitude et un mouvement baissier très brutal. Bref, c'est une crise dans l'économie réelle qui se propage à la finance.

Mon avis est qu'on était aussi dans une bulle financière, alimentée depuis des années par une injection monétaire par les banques centrales qui ne faisaient que gonfler cette bulle, dopant la croissance artificiellement et masquant l'état déflationniste de l'économie. On pensait avoir des coffres remplis d'or, et on découvre que c'était du toc. Les mesures de la FED ne peuvent pas enrayer cette chute, parce que c'est d'une autre nature.

Tout le monde n'a pas encore capitulé... Espérant un sauvetage quelconque. Trump vient de proposer un paquet à $850 milliards pour stimuler l'économie, en aidant directement les entreprises et non les banques comme en 2008. On verra ce que ça donne.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5433
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par sceptique » 17 mars 2020, 15:46

Exemple :
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 527b1d6ae3
Suite à la mise en place de nouvelles mesures en France et en Espagne pour contenir la pandémie de COVID-19, Airbus (-12%) a décidé de suspendre temporairement les activités de production et d'assemblage sur ses sites français et espagnols de la société pour les quatre prochains jours.
Et dans 4 jours on annonce une prolongation de combien ?
D'ailleurs son concurrent Boeing doit êrre en train d'étudier l'arrêt des frais avec le 737 Max. A la fin de l'épidémie, les acteurs auront d'autres chats à fouetter que de reprendre l'avion. Par crainte d'une résurgence tant qu'un vaccin n'est pas trouvé, l'aviation va être sinistrée.

Sinon, il s'agit certainement de la plus grave crise de l'histoire pire que 1929, 1987, 2008 réunies.
Elle était inévitable car comme l'indique Tita on était dans le vide comme Vil Coyote poursuivant Bip Bip. Et on se rend compte que tout était artificiel. De plus avec la crise sanitaire on se rend compte à quel point notre recherche effrénée de croissance dans le monde entier à la poursuite de l "American Way Of Life" était futile et dangereux. Plus rien ne sera comme avant. Certaines valeurs actuelles (au sens boursier) vont disparaître. mais lesquelles ?
Lesquelles surnageront ? Et seront-elles négociables en Bourse ? La Bourse existera-t-elle d'ailleurs toujours dans sa forme actuelle ?

le titre est maintenant obsolète

2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

LA CRISE

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12477
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par mobar » 17 mars 2020, 16:06

Comme Airbus a encouragé ses sous-traitants français à délocaliser leurs sites de production au Maroc et ailleurs pour diminuer les couts de MO et que ces sites ne peuvent plus approvisionner les sites d'assemblage français, ça va rapidement bloquer!

Un peu le même mécanisme mais à l'envers que celui qu'on a vu avec les sites de production chinois qui ne sont toujours pas repartis d'ailleurs

Même sans virus en Europe, il est probable que l'industrie aurait été à l'arrêt sous peu à cause de la rupture de la chaine d'appro avec la Chine

Ce n'est pas vraiment une crise, c'est un ralentissement qui sera peut être suivi d'un arrêt
Ce qui va éliminer quelques scories et ça repartira comme avant ... à moins qu'il n'y ait une réflexion d'ensemble et des mesures visant à réorganiser de fond en comble le système, ce qui ne semble pas être à l'ordre du jour
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63421
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par energy_isere » 17 mars 2020, 23:28

Image

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2029
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par tita » 19 mars 2020, 08:24

Notons aussi que ce qui se passe sur les marchés est en train de mettre à mal Vanguard et BlackRock sur des ETFs sur le Fixed Income. À force de vouloir être trop gros, certains de ces produits sont devenus impossibles à gérer et on parle de dislocation de ces produits. En gros, on est à « ça » que ça leur pète à la gueule et que l’on se retrouve avec une gigantesque tempête de purin à gérer que même le paysan qui arrose le champ à côté de chez moi depuis trois jours fera office d’amateur dans la distribution d’excréments.
source: https://www.investir.ch/2020/03/le-krac ... siblement/

ETFs = subprimes. Enfin, pas exactement, le produit est très différent et ce serait beaucoup plus dévastateur. Non pas une récession, mais bien une dépression. Moche.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12477
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par mobar » 19 mars 2020, 08:34

Il n'y aura dépression que si on tente de sauver ces gangsters au lieu de leur couper la tête (c'est une image) en socialisant ces activités et en réintégrant toutes les capitalisations quelles soient sociales ou boursières dans un système de répartition comme le défend ici Bernard Friot!
https://youtu.be/ACmcikrwi8Q
https://youtu.be/Z9HsnkMhfBc

Le capitalisme financier est un cancer qu'il va bien falloir traiter un jour ou l'autre
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2029
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par tita » 19 mars 2020, 10:44

tita a écrit :
02 mars 2020, 18:06
Ok, je fais très simple... vous avez acheté une maison dans les années 60, une villa-type parmis 50 autres dans un quartier, 50'000€.

L'un de vos voisins vend sa maison aujourd'hui pour 400'000€. Votre villa, ainsi que toutes les autres, valent se prix là... même s'il n'y a aucune transaction financière. Soudain, on découvre que le terrain sur lequel elles sont construites a un taux anormal de radon qui les rend inhabitables. Pouf, elles valent 0€.

C'est comme ça que ça se passe avec les actions... Une partie s'échange et l'offre-demande fait varier le prix de TOUTES les actions. Mais y'a pas de monnaie qui rentre ou qui sort du capital-action. Elle est juste utilisée pour exécuter les transactions entre les vendeurs et les acheteurs. Ces 6'000 milliards ne sont pas de la monnaie qui a disparu, c'est de la valeur qui a disparu. La monnaie, elle se trouve toujours dans le système monétaire et a été utilisée pour échanger d'autres trucs, construire des usines, payer des employés, etc. Jusqu'à ce qu'elle disparaisse lorsqu'une dette est remboursée.
Explication plus complète ici:
https://www.youtube.com/watch?v=1Az-qCxYwYI

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12477
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par mobar » 19 mars 2020, 14:16

Tout cela n'a de sens que si l'on reste dans le même système que celui qui existait avant la crise!

Si on change de système de valeur, on se fout que des milliards ai disparu, ce qui restera ce sera ce qu'on décidera de faire perdurer. Le reste, ce qui sera abandonné, que cela n'ait plus de valeur seuls ceux qui le possédaient le regretteront

Je me fous que la valeur d'un yacht de 110 mètres et de son anneau dans le port de cannes, d'une usine d'armement, des actions d'Orano ou d'un palace de l'avenue Kléber se soit évaporée ... et la grande majorité de la population s'en tape aussi! ;)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7896
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par phyvette » 19 mars 2020, 14:20

sceptique a écrit :
17 mars 2020, 15:46
Plus rien ne sera comme avant. Certaines valeurs actuelles (au sens boursier) vont disparaître. mais lesquelles ?
Lesquelles surnageront ? Et seront-elles négociables en Bourse ? La Bourse existera-t-elle d'ailleurs toujours dans sa forme actuelle ?

le titre est maintenant obsolète.

LA CRISE
Oui, voir des stars de la Bourse perdre 50% de valeur et plus en 2 mois, ou même 80% de valeur en moins d'un an. Et qu'en plus ce mouvement de replis est général. On ne peut que penser à un changement d'époque. La fin de l'Empire Américain et un nouveau monde plus petit, multipolaire et plus régional.

C'est la victoire de Dmitry Orlov, et la chute des ultralibéraux. Le temps et venu de plus de sobriété et de moins d'exubérance, cette chute, qui n'est pas finie, il ne sera sans doute pas possible de la remonter pour une économie mondiale rapidement en stress sur les ressources naturelles au premier timide rebond.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12477
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ? 2020 ?

Message par mobar » 19 mars 2020, 18:41

phyvette a écrit :
19 mars 2020, 14:20
C'est la victoire de Dmitry Orlov, et la chute des ultralibéraux. Le temps et venu de plus de sobriété et de moins d'exubérance, cette chute, qui n'est pas finie, il ne sera sans doute pas possible de la remonter pour une économie mondiale rapidement en stress sur les ressources naturelles au premier timide rebond.
Bien sûr, si vous vivez dans un pays qui était de toute façon sur le point de s’effondrer, ce coronavirus pourrait très facilement faciliter cet effondrement, mais tout autre toux ou éternuement le pourrait aussi. La première étape de l’effondrement, sur un total de cinq étapes, est appelée… l’effondrement financier.

Oh, et au cas où vous vous poseriez la question, le fait de manquer de papier toilette et d’en stocker en réponse à une menace de coronavirus est le symptôme d’une maladie – mentale – entièrement différente qui peut très bien s’avérer mortelle. Plus curieusement, elle semble affecter le cortex cérébral via le rectum.
:lol: :lol:
https://lesakerfrancophone.fr/covid-19
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63421
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

Message par energy_isere » 24 mars 2020, 20:36

Le coronavirus pourrait faire perdre 40 milliards d'euros au tourisme en France

PUBLIÉ LE 24/03/2020 PARIS (Reuters)

L'épidémie de coronavirus pourrait faire perdre sur trois mois 40 milliards d'euros à la filière touristique française, a estimé mardi le secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne.

La filière "génère pour tous nos territoires environ 170 milliards d'euros chaque année de recettes touristiques, entre les touristes internationaux et les Français qui se déplacent en vacances", a-t-il indiqué sur Sud Radio.

"Ca veut dire que si la situation devait durer trois mois, un trimestre c'est autour de 40 milliards d'euros qui s'évaporent pour nos territoires, pour ces filières touristiques qui font vivre deux millions de personnes dans l'ensemble du pays", a-t-il ajouté.

Avec une prévision de 91 millions de visiteurs étrangers pour 2019, la France reste la première destination touristique mondiale mais a vu la progression du nombre de touristes ralentir sous l'effet de la crise des "Gilets jaunes" notamment.

Ce mouvement social, ainsi que la perspective du Brexit, ont conduit le gouvernment à revoir à la baisse son objectif de 100 millions de touristes internationaux, cap qu'il espère désormais franchir en 2022 contre 2020 fixé initialement.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... me.N945196

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63421
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

Message par energy_isere » 24 mars 2020, 20:41

La lame de fond du coronavirus expose les avionneurs et leurs équipementiers

PUBLIÉ LE 24/03/2020 par Jamie Freed et Allison Lampert

La pandémie de coronavirus continue d'affecter les avionneurs et leurs équipementiers, Boeing ayant annoncé une suspension de la production de l'essentiel de ses gros-porteurs et Airbus un redémarrage seulement partiel de ses usines après quatre jours de fermeture.

Avec l'effondrement de la demande des compagnies aériennes et les restrictions sur les voyages imposées par de nombreux pays, les deux principaux avionneurs et leurs équipementiers doivent utiliser avec parcimonie leurs liquidités pour ne pas se retrouver à sec.

Moody's a abaissé à négatif contre stable sa perspective pour le secteur de l'aéronautique et de la défense et a prévenu que la demande des compagnies aériennes allait continuer de pâtir de la crise sanitaire en cours même lorsqu'elle serait terminée.

La capacité mondiale en termes de trafic passagers a baissé de 35% la semaine dernière, la pire chute depuis le début de la pandémie, selon les données du cabinet spécialisé OAG, qui s'attend à un recul encore plus marqué dans les semaines à venir.

Depuis le début de l'année, plus de 2.500 avions sont cloués au sol, montrent les données du cabinet d'études Cirium. Les voies de circulation entre les piste et le tarmac, les hangars de maintenance et même les pistes d'atterrissage et décollage dans les principaux aéroports sont devenus des parkings géants.
.........
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... rs.N945241

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63421
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

Message par energy_isere » 24 mars 2020, 20:44

Le FMI prévoit "une récession au moins aussi dure que lors de la crise" de 2008

Usine Nouvelle 23/03/2020

Le Fonds monétaire international (FMI) a révélé le 23 mars ses perspectives de croissance pour 2020. En pleine épidémie de coronavirus Covid-19, l'institution s'attend à une récession au moins aussi forte que lors de la crise de 2008.

La pandémie de coronavirus Covid-19 devrait provoquer une nouvelle récession économique mondiale, selon le Fonds monétaire international (FMI). Lundi 23 mars, l'institution a révélé ses perspectives pour la croissance mondiale en 2020. Elle s'attend à un choc aussi fort que celui observé lors de la crise financière de 2008-2009. Malgré tout, un rebond pourrait avoir lieu en 2021.

"Plus vite nous arrêterons ce virus, plus rapide et plus forte sera la reprise"

"Les perspectives de croissance mondiale [...] sont mauvaises pour 2020, avec une récession au moins aussi dure que lors de la crise financière mondiale, voire pire", a déclaré la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, à l’issue d’une téléconférence des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20.

L'institution s'inquiète particulièrement de la situation des pays émergents ou à faible revenu en situation de surendettement. Ces pays connaissent déjà des sorties de capitaux importantes depuis le début de la crise sanitaire. Selon le FMI, les investisseurs ont déjà retiré 83 milliards de dollars de pays émergents.

Selon elle, "une reprise est attendue en 2021". "Pour y parvenir, il est essentiel de donner la priorité à la maîtrise de la contagion et au renforcement des systèmes de santé publique dans le monde entier. Les conséquences économiques sont importantes et s’aggraveront, mais plus vite nous arrêterons ce virus, plus rapide et plus forte sera la reprise", a-t-elle ajouté.

Plans de soutien à l'économie : "Il faudra aller encore plus loin"

Kristalina Georgieva a tout de même accueilli favorablement les plans de soutien à l'économie annoncés par de nombreux pays ainsi que les mesures d'assouplissement monétaire prises par les banques centrales. "Il faudra aller encore plus loin, en particulier sur le plan budgétaire", a encouragé la directrice générale.

Kristalina Georgieva a déclaré que le FMI allait augmenter massivement le financement d'urgence, soulignant que 80 pays avaient déjà demandé son aide. Le Fonds est prêt à déployer la totalité de sa capacité de prêt de 1 000 milliards de dollars (926 milliards d'euros), a-t-elle précisé.
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... 08.N944911

Répondre