[Céréales] Production, stocks et prix des céréales

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1553
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Re: [Céréales] Production, stocks et prix des céréales

Message par Jeuf » 08 sept. 2020, 11:47

Il y aurait ti pas un hiatus a être fan de système capitaliste et à se lamenter des dégâts qu'il provoque?
je ne suis pas fan du capitalisme
je n'ai pas de lecture avec l'optique politique en premier lieu, mais énergie . Les gens ont tenté d'améliorer leur condition et ça passe par la production de masse qui permet en premier lieu d'avoir la sécurité alimentaire, puis tout un tas de bazard.
ça pourrait se faire autrement , faut voir. On a des exemples d'échecs.

Ce progrès est aveugle, il n'y a pas de dessein caché, on va dans le mur sans qu'on puisse dire qu'il y a un responsable particulier, un vil bénéficiaire calculateur. La meilleure façon de s'en sortir serait, à mon avis, que la majorité des gens comprennent que sécurité alimentaire sans limitation démographique n'est que ruine écologique, (mais là encore, plein de gens, en particulier à gauche, ne sont pas d'accord en voyant les riches comme premiers responsables) et problèmes similaire sur la croissance économique.
Ce qui présente un intérêt c'est d'imaginer et de construire une organisation sociale viable dans un monde qui ai une chance de durer et de se perpétuer
effectivement. après, dans le détail, il y a des débats qui n'en finissent pas et le statu quo croissantiste est conservé.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4890
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: [Céréales] Production, stocks et prix des céréales

Message par nemo » 08 sept. 2020, 12:07

Jeuf a écrit :
08 sept. 2020, 11:47
Ce progrès est aveugle, il n'y a pas de dessein caché, on va dans le mur sans qu'on puisse dire qu'il y a un responsable particulier, un vil bénéficiaire calculateur. La meilleure façon de s'en sortir serait, à mon avis, que la majorité des gens comprennent que sécurité alimentaire sans limitation démographique n'est que ruine écologique, (mais là encore, plein de gens, en particulier à gauche, ne sont pas d'accord en voyant les riches comme premiers responsables) et problèmes similaire sur la croissance économique.
PAs besoin de "dessein caché". La question est plutôt comment les individus qui ont vraiment le pouvoir se posent les questions, quels sont leur priorité. Vu que leur fonctionnement est mu (dans leur grande majorité) par la cupidité, le pouvoir et la compétition il est fatal que l'essentiel des solutions qui proposent soit in fine destructrice y compris quand ils s'atélent à une question "d'intéret général" . La question est pas de remplacer des individus, ou de s'attaquer aux riches mais bien de changer de priorité et donc de système vu que le moteur du capitalisme nous méne à l'auto-destruction.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66152
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Céréales] Production, stocks et prix des céréales

Message par energy_isere » 17 oct. 2020, 11:31

L’Algérie ouvre son marché au blé de la Mer noire

Agence Ecofin 12 oct 2020

Le blé de la Mer noire pourra désormais entrer sur le marché algérien. Les autorités viennent en effet de revoir à la baisse leur exigence concernant le taux de grains punaisés, un facteur jusqu’ici prohibitif pour les fournisseurs de la région.

En Algérie, l’Office interprofessionnel des céréales (OAIC) a lancé récemment un appel d’offres international pour 50 000 tonnes de blé qui revoit à la baisse les exigences relatives au taux de grains punaisés accepté dans les cargaisons.

D’après Reuters qui cite des négociants ayant requis l’anonymat, le niveau de tolérance inscrit dans le cahier des charges par rapport au nuisible est désormais de 0,5 % contre 0,1 % auparavant. Cette révision à la baisse ouvre la porte du marché algérien aux fournisseurs de blé de la Mer noire comme la Russie, dont la céréale dispose d’un meilleur rapport taux de protéine/prix.

Face à cette nouvelle réglementation, certains industriels anticipent déjà une réduction des parts des opérateurs français sur le marché algérien durant cette saison.

Selon le Syndicat français du commerce extérieur des céréales (Synacomex), les exportations françaises de blé vers cette destination, devraient descendre dans la fourchette de 1,5-2,5 millions de tonnes en 2020/2021 contre 5 millions de tonnes habituellement.

D’après les prévisions du Département américain de l’agriculture (USDA), l’Algérie devrait importer 5 millions de tonnes de blé en 2020/2021.
https://www.agenceecofin.com/cereales/1 ... -mer-noire

Répondre