le plastique c'est du pétrole ?

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 04 août 2016, 20:33

Les cotons-tiges en plastique seront bannis à compter du 1er janvier 2020

04 Aout 2016

Les bâtonnets ouatés devront être fabriqués en papier biodégradable et compostable…

Exit les cotons-tiges en plastique, place à des solutions plus respectueuses de l’environnement. En effet, à compter du 1er janvier 2020, les bâtonnets ouatés que nous connaissons disparaîtront définitivement des rayons, et devront être fabriqués en papier biodégradable et compostable.

Une décision prise par le Parlement dans le cadre de la loi Biodiversité adoptée le 20 juillet, précise Le Parisien, qui rapporte l’information. La raison ? Si ces petits objets du quotidien sont très appréciés par les amateurs de gratouilles d’oreilles, la plupart finissent par se retrouver… dans les milieux aquatiques.

En cause : le comportement du consommateur

Et, ce, bien souvent à cause du consommateur. « Beaucoup de gens jettent les cotons-tiges dans la cuvette des toilettes plutôt que dans la poubelle de la salle de bains », explique Antidia Citores, porte-parole de l’association Surfrider Foundation Europe, citée par le quotidien.

Avec à la clé, de sérieuses conséquences sur la faune et la flore. « Non seulement ils relâchent des substances chimiques qui continuent de se diffuser dans l’environnement tout au long de leur durée de vie et viennent s’agglomérer au continent plastique. Mais, en plus, ils risquent de perforer les organes des oiseaux et des poissons qui les ingèrent. »

D’autres produits sont également dans le viseur des parlementaires. A l’image des microbilles de plastique, ajoutées à certains dentifrices, gels douche, masques ou gommages. Accusées de faire des ravages sur l’estomac des poissons, elles seront, elles aussi, bannies, mais dès le 1er janvier 2018.


http://www.20minutes.fr/sante/1904979-2 ... nvier-2020

Perso je n' ai jamais eu l' idée de jeter mes coton tiges dans la cuvette des WC !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 31 août 2016, 19:32

La vaisselle jetable devra être au moins à moitié biosourcée en 2020

31/08/16 -

Le plastique servant à fabriquer la vaisselle jetable devra être au moins à moitié biosourcé, c'est-à-dire issu de matière organique, selon un décret publié mercredi au Journal officiel.

"La teneur biosourcée minimale des gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table en matière plastique (...) est de 50% à partir du 1er janvier 2020 et de 60% à partir du 1er janvier 2025", détaille le décret.


La loi sur la transition énergétique adoptée à l'été 2015 a interdit à partir de 2020 la vaisselle jetable qui ne serait pas compostable et en partie biosourcée.

Dans la même logique, les sacs plastiques fins à usage unique ne sont plus distribués aux caisses des magasins depuis le 1er juillet dernier. Et dès le 1er janvier 2017, ceux servant à emballer les denrées alimentaires, notamment les fruits et les légumes, seront également supprimés.

Seuls les sacs biosourcés (au moins 30% au 1er janvier, puis 40% en 2018 , 50% en 2020 et 60% en 2025) et compostables en compostage domestique pourront être utilisés pour ces usages.

http://www.larep.fr/loiret/mag/art-de-v ... 51945.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7627
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par kercoz » 31 août 2016, 20:13

C'est un joli mot "biosourcé"...il a juste une petite odeur ...
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 07 sept. 2016, 17:49

Le parlement britannique veut interdir les microbilles dans les cosmétiques

John Vidal | En partenariat avec The Guardian | Traduit par: Manon Flausch
 ‎24‎ ‎août‎ ‎2016

L’utilisation des microbilles de plastique dans les exfoliants, dentifrices et autres cosmétiques devrait être interdite, afin de limiter la pollution marine, selon certains députés britanniques.

Des milliers de milliards de minuscules particules de plastique s’accumulent dans les océans, les lacs et les estuaires du monde entier, avec des conséquences dramatiques pour la vie marine et la planète, puisqu’elles sont à présent présentes dans la chaine alimentaire. Les membres du comité dédié à l’environnement au parlement britannique ont donc appelé à l’interdiction de l’utilisation des microbilles de plastique dans les cosmétiques. Ils voudraient que cette interdiction soit mise en place dans les 18 mois à venir. À eux seuls, les exfoliants utilisés au Royaume-Uni sont responsables du déversement de 86 tonnes de microbilles de plastique dans la nature tous les ans.

La pollution aux microplastiques provient à la fois de la fragmentation de plus grands morceaux de plastique, de petites fibres synthétiques vestimentaires et des microbilles utilisées dans les cosmétiques et autres produits courants. Les microbilles présentes dans les exfoliants, les gels douche et les dentifrices sont autant de facettes facilement éliminables du problème de la pollution à grande échelle. Mary Creagh, présidente du comité, souligne qu’une seule douche peut être responsable du rejet de 100 000 particules plastiques dans les océans.


« Nous devons mettre en place une interdiction complète, de préférence au niveau international, puisque la pollution et ses conséquences ne s’arrêtent pas aux frontières », a-t-elle ajouté. « Si cela n’est pas possible étant donné notre vote pour une sortie de l’UE, le gouvernement devrait introduire une interdiction nationale. La meilleure façon de limiter ce type de pollution est d’empêcher que le plastique atterrisse dans l’océan. »

Microbilles de plastique

Nombre de grands fabricants de cosmétiques se sont engagés à éliminer progressivement l’utilisation de microbilles d’ici 2020. Les parlementaires estiment pourtant qu’il serait préférable d’interdire leur utilisation, si possible dans les 18 mois à venir, pour des raisons de confiance, d’universalité et de cohérence, à la fois pour les consommateurs que pour l’industrie. Le comité souligne qu’il s’agit d’un problème écologique d’ampleur, qui est pourtant évitable. S’y attaquer montrerait la volonté de Londres de limiter le problème, plus large, des microplastiques.

La toute petite taille de ces particules signifie qu’elles peuvent être ingérées par les animaux marins et peuvent donc transférer des substances chimiques de et vers l’environnement marin.
..................

https://www.euractiv.fr/section/all/new ... h-mps-say/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 03 déc. 2016, 20:37

Carbios franchit une étape dans le recyclage du PET

Publié le 29/11/2016 à

La société de chimie verte annonce avoir réussi à recycler des bouteilles en PET, le plastique le plus utilisé pour fabriquer ce type d’objet. Le titre grimpe dans d’importants volumes.


Le 28 novembre, Carbios a annoncé «une avancée majeure dans le développement de son procédé de biorecyclage enzymatique des polyesters en le rendant applicable au PET cristallin, et donc à l’ensemble des déchets plastiques contenant du PET, à savoir les bouteilles (transparentes, opaques ou multi-couches), les emballages et les films».

La société de chimie verte revendique «une première mondiale» dans ce domaine.

Déploiement rapide

Ce succès offre la porte à une industrialisation de ce procédé permettant de recycler «à l’infini des matériaux plastiques constitués pour tout ou partie de PET amorphe et/ou cristallin».

Le marché visé est estimé à «plus de 31 milliards de dollars par an». Le directeur général, Jean-Claude Lumaret espère «un déploiement rapide» de cette technologie «aux cotés des plus grands acteurs mondiaux du secteur».

Le 29 novembre à 15h, l’action bondissait de plus de 6% dans ses plus importants volumes d’échanges depuis juin 2015. Quatre jours plus tôt, le titre avait touché un plus-bas historique, à 7,70 euros.

http://www.lerevenu.com/bourse/valeurs- ... age-du-pet

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 03 févr. 2017, 13:10

"Le PET opaque a de l’avenir", selon Eco-Emballages

Laurent Rousselle Usine Nouvelle le 03/02/2017 À

Les critiques se multiplient contre le PET opaque utilisé dans une nouvelle génération de bouteilles de lait UHT. Ségolène Royal réclame un malus sur les bouteilles non-recyclables et menace d’en interdire la mise sur le marché tant que des solutions efficaces de tri et de recyclage ne sont pas mise en place. Eco-Emballages lui répond en injectant 1,5 million pour développer cette filière.

Le 20 janvier, l’association Zero Waste France lançait sa pétition dénonçant l’utilisation du PET opaque dans la fabrication des bouteilles de lait UHT. L’association déplorait une "pratique irresponsable de la part des producteurs et des distributeurs" qui utilisent un plastique "qui ne se recycle pas" et "perturbe les chaînes de tri". Il n’en fallait pas plus à la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, pour s’emparer du sujet et délivrer, le 1er février, un communiqué dans lequel elle demande notamment aux éco-organismes des propositions, sous 15 jours, pour instaurer un malus sur ces bouteilles.

Une filière pour le PET opaque.

Eco-Emballages, l’un des deux éco-organismes chargés d’organiser le recyclage des emballages ménagers en France, a immédiatement annoncé un programme d’actions visant à poser les fondements d’une filière spécifique destinée au recyclage du PET opaque. L’éco-organisme affirme, quant à lui, que ce matériau se recycle depuis plusieurs années tout en admettant que des efforts doivent encore être réalisés pour accompagner sa croissance. Eco-Emballages explique : "actuellement, le recyclage du PET opaque est limité car il se fait uniquement en mélange avec du PET coloré dans la limite de 15%. La production de fibre synthétique représente son principal débouché."

Plus de volume pour être rentable

Développé en trois axes, le programme annoncé par Eco-emballages pour 2017 représente 1,5 million d’euros d'investissement et porte essentiellement sur des appels à projets. Il ambitionne de trouver des solutions à l’augmentation des volumes de PET opaque à recycler. La réponse passe par l’éco-conception des emballages et la réduction du taux d’opacifiant, leur nature et leurs fonctionnalités afin d’améliorer le seuil d’acceptabilité de ces emballages par les recycleurs. L’accompagnement de ces derniers dans la gestion de leurs excédents, l’amélioration des process et l’augmentation du seuil d’intégration est le second point. Enfin, Eco-Emballages veut développer les débouchés, notamment dans des plaques, des panneaux, des profilés et des pièces injectées. Les secteurs du BTP, de l’énergie et de l’automobile sont concernés.

Prendre en compte l’analyse du cycle de vie

Utilisé aujourd’hui dans trois bouteilles de lait sur 100, le PET opaque est promis à un bel avenir, selon l’Eco-Organisme. "Ce matériau est innovant. Il possède évidemment des intérêts économiques, mais il a également des vertus environnementales indéniables", souligne-t-il avant d’expliquer : "Comparé aux anciennes bouteilles de lait en PEHD, celles en PET opaque sont plus légères car il y a 25% de plastique en moins. Elles sont également dispensées d’opercule en aluminium. Leur fabrication nécessite aussi moins d’eau (20%) et moins d’énergie (13%)."


http://www.usinenouvelle.com/article/le ... es.N496514

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par mobar » 03 févr. 2017, 13:48

Si le nouveau matériau est si performants que c'est exposé, faut supprimer les 97% de matériaux qui composent les bouteilles actuelles et les remplacer par le matériau miracle

Pour éviter les pots de vins à celui ou celle qui mettra en œuvre la mesure, on rendra accessible à tous la nouvelle technologie avec quelques mesures dissuasives et un contrôle à la culotte des patrimoines et des rémunérations des acteurs concerné!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 03 févr. 2017, 14:48

mobar a écrit :Si le nouveau matériau est si performants que c'est exposé, faut supprimer les 97% de matériaux qui composent les bouteilles actuelles et les remplacer par le matériau miracle


Encore une remarque à la va vite du Mobar.

Le nouveau PET dit ''opaque'' à du succés pour le lait car il permet une conservation plus longue.
C'est la seule raison.

Et puis il y a des gens qui s'en fichent, ils achètent et boivent le lait bouteille par bouteille car ils ne font pas de stock de lait chez eux. Et quand ma bouteille est entamée , elle est dans le frigo, donc ne voit pas la lumière.

C'est mon cas.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par mobar » 03 févr. 2017, 15:15

energy_isere a écrit :
mobar a écrit :Si le nouveau matériau est si performants que c'est exposé, faut supprimer les 97% de matériaux qui composent les bouteilles actuelles et les remplacer par le matériau miracle


Encore une remarque à la va vite du Mobar.

Le nouveau PET dit ''opaque'' à du succés pour le lait car il permet une conservation plus longue.
C'est la seule raison.

Et puis il y a des gens qui s'en fichent, ils achètent et boivent le lait bouteille par bouteille car ils ne font pas de stock de lait chez eux. Et quand ma bouteille est entamée , elle est dans le frigo, donc ne voit pas la lumière.

C'est mon cas.

C'est bien pour le lait que je parlais, si c'est plus performant que le reste et moins cher, il faut le généraliser
Ceux qui n'ont pas besoin de conserver le lait longtemps ne sont pas pénalisés puisque c'est moins cher et les autres ont la fonction conservation que les bouteilles transparentes n'offrent pas pour moins cher
Tout le monde y gagne et le recyclage des bouteilles de lait nécessite une seule identification ce qui simplifie le process de tri optique et améliore la performance du tri, triple effet kiss cool
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 02 mars 2017, 18:28

Danone et Nestlé s'allient pour biosourcer leurs bouteilles d'eau

Usine Nouvelle le 02/03/2017

Alliance inédite entre deux géants de l’agroalimentaire : Danone et Nestlé planchent avec une start-up californienne pour commercialiser dans trois ans des bouteilles d’eau en plastique biosourcé. Ils se confient en exclusivité à L’Usine Nouvelle.

Ils sont compétiteurs, et figurent dans le top trois mondial des producteurs d’eau. Les groupes français Danone et suisse Nestlé ont pourtant décidé de s’allier dans un programme de recherche, afin de proposer aux consommateurs des bouteilles au plastique 100% biosourcé. A leurs côtés figure une start-up : la biotech californienne Origin Materials.

"Nous avons identifié cette société en même temps, en dressant le même constat : sa technologie est assez futuriste et constitue une révolution dans le matériau PET, raconte Frédéric Jouin, responsable de la R&D des matériaux plastiques pour Danone, à L’Usine Nouvelle. Nous avons donc décidé de travailler ensemble afin de la faire arriver le plus rapidement sur le marché." Objectif des partenaires : proposer dès 2020 un PET issu à 75% de ressources durables et renouvelables. Alors que les bouteilles les plus innovantes du marché ne sont actuellement bio-sourcées qu’à hauteur de 30%.

Du plastique issu de carton usagé, sciure et copeaux de bois

Carton usagé, sciure et copeaux de bois, voire demain, balles de riz ou autres déchets agricoles : l’utilisation par Origin Materials de matières premières issues de la biomasse a séduit Klaus Hartwig, responsable de la R&D de Nestlé Waters (Perrier, Vittel, Hépar, Contrex…). "Notre ambition est de remplacer le pétrole par un matériau renouvelable, nous cherchions une source qui ne soit pas en compétition avec la nourriture humaine ou animale."

Aux côtés de Coca-Cola, Danone (avec ses marques Evian, Volvic, Badoit…) était entrée par le passé au capital de la biotech néerlandaise Aventium, spin-off de Shell, inventrice du PEF (polyéthylène-furanoate), un plastique biosourcé mais fabriqué à partir d’amidon et de sucre.

En route vers l'industrialisation

Le plastique produit par Origin Materials devrait pour sa part être aussi léger, transparent que du PET, assurer la même qualité du contenu, s’adapter parfaitement aux usines de remplissage de Danone et de Nestlé Waters, mais aussi aux filières de recyclage du PET.

Dans son laboratoire de Sacramento, la start-up a déjà produit des échantillons de ces bouteilles. Prochaine étape, construire dans les mois à venir avec l’aide de ses partenaires, probablement en Californie, une unité de démonstration industrielle. Elle devrait être capable de produire dès l’an prochain 15 000 tonnes de ce PET, avec des bouteilles bio-sourcées à hauteur de 75%.

Une technologie en open innovation

Mais en 2022, les bouteilles disponibles sur le marché en seront issues au minimum à hauteur de 95%, promettent les industriels. Qui entendent poursuivre "leurs recherches pour augmenter les capacités de production, et répondre à un objectif de 100% de matériaux bio-sourcés", en disposant de plusieurs sites à travers le monde proposant cette technologie. Mais pour qu’elle monte en puissance, "il faut du volume, explique Klaus Hartwig. Nous souhaitons donc que d’autres acteurs puisent l’utiliser." Leur ambition, faire de ce nouveau matériau une référence dans toute l’industrie agroalimentaire.

http://www.usinenouvelle.com/article/da ... au.N508259

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 30 avr. 2017, 13:37

Et si la solution pour recycler les sacs en plastique résidait dans une larve ?

Le 29/04/2017
Federica Bertocchini, du Centre espagnol de la recherche nationale (CSIC), a découvert par hasard que les Fausses teignes de la cire biodégradait le polyéthylène. Cette matière, qui met de nombreuses années à se dégrader, est utilisée pour fabriquer les sacs en plastique et les emballages alimentaires.
...............


http://www.usinenouvelle.com/editorial/ ... ve.N531959

https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... ent_112424

Cette nouvelle est relayée partout, mais je pense qu' il faut en attendre plus.
Il est pas encore clair sur ce que fait réellement la larve : elle fragmente seulement le plastique, ou elle le ''digère'' vraiment ?

A suivre.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 02 mai 2017, 18:21

Et si, demain, les automobiles empruntaient des routes en plastique usagé ?

Pierre Monnier Usine Nouvelle le 02/05/2017

Vidéo Toby McCartney a trouvé un procédé pour construire des routes à partir de plastique usagé. Pour créer son asphalte, ce n'est plus du bitume, mais du plastique que sa start-up MacRebur utilise. Le résultat serait convaincant puisque les routes seraient plus résistantes, et moins sujettes aux nids de poule.

...........


lire ici : http://www.usinenouvelle.com/article/et ... ge.N534524

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 29 juin 2017, 12:25

HEAD & SHOULDERS RECYCLE DU PLASTIQUE SUR LES PLAGES POUR LES TRANSFORMER EN FLACONS

12 juin 2017

Head & Shoulders ne lutte pas seulement contre les pellicules. Dans son viseur : les déchets plastiques. La marque de shampoing commercialise, depuis le jeudi 8 juin, dans les magasins Carrefour, 150 000 flacons de shampoings conçus à partir de déchets plastiques ramassés sur les plages.

Head & Shoulder nettoie un peu les plages. Depuis le 8 juin, la marque commercialise, dans les magasins Carrefour exclusivement, un shampoing dont le flacon a été fabriqué à 25% par des déchets plastiques échoués sur les rivages. Concrètement, avec l’aide de 100 ONG et 1 000 volontaires, les Experts du recyclage, TerraCycle, et Suez ont consacré 4 mois à récupérer et recycler la quantité nécessaire de déchets dans ce but.

Une première étape. D'ici 2018, Head & Shoulder s'est engagé à ce que l'ensemble de ses shampoings soient conçus ainsi. Cela représente plus de 500 millions de bouteilles ramassées en Europe, dont 17 millions en France. Pour Virginie Helias, vice-présidente de la division Global Sustainaibilty chez Procter and Gamble, maison mère de Head & Shoulders, "La bouteille de shampoing recyclable Head & Shoulders fait à partir de plastiques collectés sur les plages est une première dans l’industrie des soins capillaires".

L'Oréal ne collecte pas le plastique des plages

La mention "collecté sur les plages" a en effet son importance. D'une part, le plastique trouvé sur les plages est plus difficile à recycler en raison de sa détérioration. D'autre part, l’Oréal a également intégré du plastique recyclé dans ses produits mais pas en provenance des plages. "Nos matières recyclés viennent en très grande majorité des bouteilles d'eau et de soda issues des filières de tri", explique à Novethic Geneviève Dupont, directrice RSE et développement durable de l'Oréal. "Nous ne prenons pas de plastique collectés sur les plages. L'Oréal privilégie le plastique provenant de filière de traitement déchets, comme la filière Éco-emballage en France par exemple".

Le secteur du textile a décidé de s'y mettre également. En février, la marque Adidas a commercialisé l’Ultra Boost Uncaged Parley, un nouveau modèle de basket fabriqué de plastique récupérées dans les océans à partir. Il faut collecter 11 bouteilles pour réaliser une paire de chaussures.
http://www.novethic.fr/empreinte-terre/ ... 44514.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 01 juil. 2017, 12:52

Les chiffres démentiels de la consommation de bouteilles en plastique dans le monde

ENRIQUE MOREIRA Le 01/07/2017

Selon un nouveau rapport, auquel a eu accès The Guardian, d’ici la fin de la décennie le nombre de bouteilles vendues par an dans le monde atteindra 500 milliards.

Mille milliards ou un million de millions... de quelque manière qu'on le tourne, ce chiffre (1.000.000.000.000) reste démesuré. Et même la moitié, 500 milliards, est difficile à concevoir. Pourtant, c'est bien le résultat que pourrait atteindre la consommation de bouteilles plastique dans le monde, en 2021, si rien ne change.

Les chiffres du rapport Euromonitor International sur la tendance globale des emballages que publie le quotidien britannique The Guardian, sont assez effarants. Chaque jour dans le monde, ce ne sont pas moins d'un million de bouteilles plastiques qui sont vendues. Un chiffre qui devrait croître de 20% d'ici la fin de la décennie.

Il faut dire que la demande augmente rapidement. En 2016, par exemple, le nombre de bouteilles en plastique vendues dans le monde s'élevait à 480 milliards. Dix ans plus tôt, leur nombre était de 300 milliards.

Pour les spécialistes, cette offre, qui équivaut à la production 20.000 unités toutes les secondes dans le monde, est portée essentiellement par les bouteilles d'eau et l'élargissement du mode de consommation « à emporter » occidental à la région Asie Pacifique. Rien qu'en Chine, entre 2015 et 2016, le nombre de bouteilles d'eau vendues a augmenté de 5,4 milliards, passant de 68,4 milliards à 73,8 milliards.

Image

Trop peu de recyclage

Une consommation de plastique d'autant plus alarmante qu'une part très minime de ces bouteilles finissent par être recyclées. La très vaste majorité échoue dans les océans du monde ou dans des décharges, souvent à ciel ouvert. Ainsi, « moins de 7% des bouteilles en plastique achetées en 2016 ont été collectées et transformée en de nouvelles bouteilles », indique le rapport.

Par ailleurs, les auteurs estiment qu'entre 5 millions et 13 millions de tonnes de plastique se déversent chaque année dans les océans. La part concernant les seules bouteilles n'est toutefois pas précisée. Il n'empêche, selon la Fondation Ellen MacArthur, d'ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les mers du monde.

Du plastique jusque dans l'assiette
........................
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 098964.php

article original dans Le Guardian : https://www.theguardian.com/environment ... ate-change parce que ENRIQUE MOREIRA de Les Echos est perdu entre les millions et les milliards .......
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49932
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le plastique c'est du pétrole ?

Message par energy_isere » 24 juil. 2017, 12:13

Depuis 1950, l’homme a fabriqué 8,3 milliards de tonnes de plastiques

19.07.2017

Le plastique est désormais le troisième matériau le plus fabriqué par l’homme derrière le ciment et l’acier, selon une étude publiée mercredi 19 juillet dans la revue Science Advances. Dirigé par une équipe de scientifiques américains, ce rapport est la première analyse globale de la production, de l’utilisation et de la fin de vie des plastiques dans le monde.
.................................
Image

http://www.lemonde.fr/pollution/article ... 52666.html

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités