Croissance de l'économie chinoise

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 16 janv. 2017, 13:31

Chine: les exportations reculent de 7,7% en 2016

Par RFI le 13-01-2017

La Chine publie ce vendredi 13 janvier les chiffres de son commerce extérieur de 2016, et ils ne sont pas bons. Les exportations notamment ont fondu : -7,7% sur l'année dernière. Et les perspectives pour 2017 sont tout aussi moroses.

Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

C'est la deuxième année de baisse consécutive pour les exportations chinoises. -7,7% en 2016, c'est plus que ce qu'avaient estimés les spécialistes.

Ce recul s'explique notamment par le ralentissement de la demande mondiale. La dépréciation du yuan face au dollar a certes amorti le choc, mais ça n'a pas suffi à relancer les ventes. Les exportations pourtant sont un pilier du PIB chinois, un moteur de son modèle de croissance.

Leur baisse traduit un essoufflement de la deuxième économie mondiale. Le gouvernement chinois table d'ailleurs sur un nouveau ralentissement de la croissance pour 2017.

Ces données s'inscrivent dans un contexte morose : la montée du protectionnisme et les incertitudes quant à la politique commerciale des Etats-Unis n'augurent rien de bon pour le commerce extérieur chinois. Donald Trump avait promis lors de sa campagne d'imposer une taxe de 45% sur les importations chinoises.
http://www.rfi.fr/economie/20170113-chi ... nt-77-2016

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 19 janv. 2017, 08:52

La Chine n'a jamais importé autant de matières premières

Les achats chinois de cuivre, de fer et de pétrole ont atteint des niveaux record en 2016.
Avec le recul de la production locale, cette tendance pourrait se poursuivre.

L'appétit d'ogre du premier consommateur mondial de matières premières ne faiblit pas. Loin de là. En 2016, la Chine a continué d'importer massivement. Les livraisons de pétrole, de minerai de fer, de cuivre et de soja ont atteint des niveaux jamais égalés, d'après les chiffres publiés vendredi par l'administration générale des douanes du pays. Quant au charbon, il en est arrivé 25 % de plus qu'en 2015, après les nombreuses fermetures de mines à l'intérieur décidées par les autorités pour enrayer la surproduction locale . Certains chiffres donnent le tournis. Pour la première fois, plus de 1 milliard de tonnes de fer ont ainsi passé les frontières du géant asiatique, soit... environ 32 tonnes par seconde, selon les calculs de Bloomberg. Du fer qui a servi à une fabrication toujours intensive de l'acier, alors que, dans le même temps, la production locale de minerai a baissé. Mais pas uniquement, puisque les stocks de fer dans les ports chinois ont grossi de près de 25 % en un an, indique Citigroup.
http://www.lesechos.fr/finance-marches/ ... 057283.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 21 janv. 2017, 12:14

Pourquoi la chute du taux de croissance chinois est bonne et mauvaise à la fois

20/01/2017

La croissance chinoise inquiète au plus haut point les uns et rassurent, au contraire, les autres. Les mêmes chiffres, publiés vendredi 20 janvier par Pékin, ont été interprétés de manière diamétralement opposée. Les 6,7 % d’augmentation du PIB enregistrée par la Chine en 2016 représentent “la croissance la plus faible depuis 26 ans”, selon le quotidien britannique The Guardian, tandis que la chaîne américaine ABC a qualifié ces résultats “d’étonnement bons”.

“Il est vrai que les chiffres n’avaient pas été aussi mauvais depuis 1990, soit juste après la répression de Tienanmen, mais dans le contexte international actuel et par rapport aux autres pays, cela reste plutôt bon”, résume Jean-François Dufour, responsable du China Control Panel du cabinet de conseil Montsalvy consulting, contacté par France 24.

La situation aurait pu en effet être bien pire pour Pékin. En 2016, les exportations chinoises, moteur traditionnel de l’économie chinoise, se sont effondrées (- 7 %), du fait du ralentissement de l'économie de ses principaux partenaires commerciaux. Malgré ça, le pays a pu tenir son objectif d’une croissance comprise entre 6,5 % et 7 % fixé début 2016. “La Chine a pu compter sur le moteur intérieur pour prendre en partie le relais”, souligne Jean-François Dufour.

La consommation intérieure a progressé de plus de 10 %. Les investissements industriels et dans les infrastructures sont en hausse de 7 %, tandis que le secteur immobilier a connu une très bonne année (+ 6%). Mais la bonne performance du marché intérieur a un coût : la dette. “Les entreprises et les collectivités locales ont accumulé énormément de dettes pour investir”, note l’économiste. Pékin n’est pas étranger à cet appétit pour l’emprunt : les autorités ont tout fait pour faciliter l’accès au crédit, afin de stimuler l’activité.

.....................................................................
http://www.france24.com/fr/20170120-cro ... s-economie

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 10 févr. 2017, 12:26

La Chine depuis un moment n'est plus un copieur ou un suiveur, nouvel exemple.
Le fabricant de smartphones Xiaomi va fabriquer ses propres processeurs

AFP le 10/02/2017

Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi va dévoiler d'ici un mois un appareil équipé d'un processeur conçu par le groupe, ce qui en ferait le deuxième groupe de télécoms du pays à produire ses propres puces, selon le Wall Street Journal.
.................
http://www.boursorama.com/actualites/le ... bd4f1fd1a6

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 13 févr. 2017, 20:08

Le chinois Tsinghua Unigroup lance la construction de la plus grande usine de puces au monde

Ridha Loukil Usine Nouvelle le 13/02/2017

Après une première méga usine de puces de 24 milliards de dollars, le chinois Tsinghua Unigroup lance la construction d’une deuxième de 30 milliards de dollars, la plus grande au monde. Un projet qui vise à doter la Chine de sa plus grande base industrielle dans les semiconducteurs.

C’est un chantier pharaonique ouvert par Tsinghua Unigroup. Après avoir lancé, à la fin de 2016, la construction, à Wuhan, d’une méga usine de mémoires flash 3D de 24 milliards de dollars, le groupe, qui sert de fer de lance au plan national de développement de la Chine dans les semiconducteurs, vient de donner le premier coup de pioche à une deuxième de 30 milliards de dollars à Nanjing. Le coup d’envoi a été donné le 11 février 2016 par le PDG Zhao Weiguo, en présence de plusieurs officiels, dont le Secrétaire du parti communiste Li Qiang et le gouverneur Shi Taifeng de la province de Jiangsu, et le maire de Nanjing Miao Ruilin.

La Chine en retard de 2 ou 3 générations technologiques

C’est le projet industriel le plus ambitieux et le plus démesuré jamais mené dans l’industrie des semiconducteurs. D’autant qu’il est assorti d’un investissement complémentaire de 4,5 milliards de dollars visant la création d’une cité de soutien, incluant des instituts de […abonnés]
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... de.N500699

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 05 mars 2017, 14:11

La Chine abaisse son objectif de croissance, à environ 6,5%

LE 05/03/2017 Usinne Nouvelle
INFOS REUTERS PEKIN

La Chine a abaissé son objectif de croissance cette année par rapport à 2016, signe de la priorité donnée à l'encadrement des risques sur le soutien à l'activité.

La Chine vise une croissance pour 2017 autour de 6,5%, a annoncé dimanche le Premier ministre chinois Li Keqiang à l'occasion de la réunion annuelle du Congrès national du peuple, le Parlement, contre une fourchette de croissance de 6,5% à 7% l'année dernière.

Le record des nouveaux prêts bancaires et une augmentation de la dépense publique, ont alimenté les craintes des responsables chinois quant à un surendettement et une surchauffe du marché immobilier.

La Chine vise une croissance de sa masse monétaire M2 autour de 12% cette année, un objectif inférieur à celui de 2016, autour de 13%. L'objectif de déficit budgétaire est maintenu à 3% du produit intérieur brut (PIB) pour 2017, inchangé par rapport à l'an dernier.

Sur l'ensemble de l'année 2016, le produit intérieur brut (PIB) de la deuxième économie mondiale a augmenté de 6,7%, au milieu à peu près de l'objectif du gouvernement qui était compris entre 6,5% et 7%. La croissance de 2016 est la plus faible depuis 26 ans.

La Chine va continuer à appliquer une politique budgétaire proactive et une politique monétaire prudente, a déclaré dimanche le Premier ministre, ajoutant que le gouvernement mettrait en oeuvre des réformes axées sur l'offre et prendrait des mesures pour garantir la sécurité du secteur financier.

"En général, la position de politique de la Chine s'est tournée vers le 'contrôle des risques' et le 'dégonflement des bulles'. Cela veut dire que la politique monétaire va graduellement se resserrer", estime Zhou Hao, économiste spécialiste des marchés émergents pour Commerzbank AG à Singapour.

L'objectif d'inflation des prix à la consommation a été maintenu à un niveau inchangé de 3% pour l'année.

La croissance doit atteindre au moins 6,5% par an sur la période 2016-2020 pour que soit tenu l'objectif officiel d'un doublement du produit intérieur brut (PIB) et du revenu par habitant par rapport aux niveaux de 2010.
http://www.usinenouvelle.com/article/la ... 5-.N510109

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9790
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par mobar » 05 mars 2017, 16:45

A ce rythme, la Chine aura dépassé les Etats-Unis en 2040 et la zone Euro, si elle existe encore, en 2060

Le journaleux à bien raison de s'inquiéter :oops:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 18 avr. 2017, 14:15

La bulle immobilière soutient la croissance chinoise

La croissance économique de la Chine a accéléré à 6,9% au premier trimestre, portée par un boom des investissements dans l'immobilier et les infrastructures.

La croissance de la Chine a accéléré à 6,9% au premier trimestre. Le produit intérieur brut de la deuxième économie mondiale, dévoilé ce lundi par le Bureau national des statistiques (BNS), fait mieux que ce qu'attendait le panel de seize experts sondés par l'AFP, qui tablaient en moyenne sur une stabilisation à 6,8%. Et un peu mieux que les 6,7% enregistrés en 2016, sa plus faible performance depuis 26 ans. Le BNS s'est félicité du «maintien d'une dynamique de développement robuste» et de «transformations positives» nourrissant une embellie bien plus radieuse que prévu.


Seule ombre au tableau: le sursaut de l'économie est alimenté par un rebond de la dette chinoise, qui dépasse déjà 260% du PIB: si les prêts bancaires ont nettement reculé en mars, les crédits associés à la «finance de l'ombre» non régulée (ensemble de mécanismes de prêts entre entreprises et particuliers) se sont envolés à un niveau record.«Une partie de cette croissance robuste se poursuivra probablement au deuxième trimestre. Mais au vu de l'accélération du crédit, il faut s'attendre à voir bientôt l'économie s'essouffler à nouveau», juge Julian Evans-Pritchard, de Capital Economics.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017 ... inoise.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 25 avr. 2017, 18:27

[En images] Le concurrent chinois de l'A320 est paré au décollage

Usiine Nouvelle le 25/04/2017

Bientôt un vol inaugural pour le C919 ? Le plus gros avion de ligne aux normes internationales jamais construit par la Chine a effectué des tests de roulage à haute vitesse et obtenu le feu vert de l'administration de l'aviation civile chinoise pour effectuer son premier vol.

Futur concurrent de l'Airbus A320 et du Boeing 737, le C919 fabriqué par la société chinoise Comac a effectué de nouveaux tests de roulage à haute vitesse à l'aéroport de Shanghai-Pudong. Et il a enfin obtenu le feu vert de l'administration de l'aviation civile chinoise pour effectuer son premier vol.

L'avion dévoilé en novembre 2015 a bénéficié de 7 ans de développement. Mais le programme a déjà subi plusieurs retards. Initialement prévu pour fin 2015, le vol inaugural a été repoussé au premier semestre 2016, et devrait finalement avoir lieu aux alentours du 5 mai, selon Reuters.
..............
http://www.usinenouvelle.com/article/en ... ge.N531299

Image
http://www.leparisien.fr/economie/chine ... 887166.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 05 mai 2017, 21:47

Le C919 a fait son premier vol

mai 2017 | Par Antony Angrand AIr & Cosmos

Une heure et dix-neuf minutes. C'est la durée exacte du tout premier vol sans histoire ou presque du Comac C919, le monocouloir chinois qui a décollé de l'aéroport de Shanghai Pudong. Le train d'atterrissage de l'appareil est resté déployé durant tout le vol, tandis que l'équipage procédait à une quinzaine d'essais programmés.

Ainsi débute une campagne d'essais qui mettra en oeuvre six appareils et pas moins de 4 200 heures de vol, qui devrait aboutir sur une entrée en service en 2020, avec livraison des tous premiers appareils à China Eastern Airlines. Pour l'heure, Comac a accumulé 570 commandes de C919, qui proviennent pour leur grande majorité de compagnies aériennes chinoises et de loueurs chinois, filiales de grandes banques du pays.

L'industrie aéronautique française figure en bonne place sur le C919. Notamment Safran, engagé dans ce programme avec la fourniture du système propulsif complet de l’avion qui comprend le moteur LEAP-1C de CFM International, ainsi que la nacelle et son inverseur de poussée dont la réalisation est confiée à Nexcelle. Safran fournit également les systèmes de câblage EWIS (Electrical Wiring Interconnexion Systems) au travers de Shanghai SAIFEI Aviation EWIS Manufacturing Co. Ltd.

Comac a été le premier avionneur à sélectionner le moteur Leap de CFMI, successeur du CFM56 comme unique système propulsif du C919. Autre groupe français très présent sur le moyen-courrier chinois: Zodiac Aerospace qui est, via ses différentes divisions, le fournisseur des toboggans d'évacuation, du système oxygène passagers, des sièges pilotes et équipage, du système de gestion de l'eau et des déchets, des offices, des toilettes et de la porte blindée du cockpit.

De son côté, Michelin fournit les pneus tandis que Ratier Figeac apporte les pédales et divers instruments pour le vol. Le train d'atterrissage est fourni par Liebherr Aerospace. L'industrie américaine est aussi présente sur le programme Comac C919 : General Electric, via le CFM Leap et l'enregistreur de données de vol; Honeywell, via les roues et les freins; Rockwell Collins fournit l'avionique et les systèmes de communication.
http://www.air-cosmos.com/le-c919-a-fai ... -vol-94195

http://www.usinenouvelle.com/article/ai ... is.N536104

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 25 mai 2017, 12:56

Vous voyez ce paysage Chinois de maraîchage 110 km au Sud de Pékin ?

Image
Xiongan today. Image: New China TV via YouTube

et bien dans moins de 10 ans ça aura complètement disparu sous une ville nouvelle de plusieurs millions d' habitants !
China's building a mega city from scratch – it's going to suck in lots of steel, copper

Frik Els | 6 days ago
.........
On April 1, Xi announced a state-level plan to transform a backwater called Xiongan, located 110km south of Beijing and near the port city of Tianjin, into a hub for technology and innovation by building a city that will eventually cover 2,000 square kilometres or nearly three times the size of New York.

Xiongan New Area is designed to relieve the pressure on Beijing which is being choked by overcrowding, pollution and traffic congestion. The central government will relocate many state-owned companies and institutions including universities to Xiongan. By linking the new city to Tainjin authorities hope it will become an engine of growth to rival Shenzen (the first Special Economic Zone created in 1980) in the Pearl River delta, as well as Shanghai and the Yangtze River delta megalopolis.

A new study from Wood Mackenzie tries to estimate the impact of the investment in Xiongan (up to $580 billion over 20 years according to some estimates) on metals markets:
.....................

If Xiongan can achieve the same level of development as Binhai, we estimate the new area will add around 20 Mt of steel demand, 400 kt of aluminium demand and 250 kt of copper demand during the first 10 years. Binhai reached its construction peak around 2012, seven years after it was established. If this is repeated with Xiongan, the peak year is likely to be between 2020 and 2025.
.......................
http://www.mining.com/chinas-building-m ... el-copper/

C'est ça la planification Chinoise. :shock:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 26 juil. 2017, 20:44

Chine: La conversion des sociétés publiques achevée cette année

Publié le 26/07/2017 Infos Reuters PEKIN

Les grandes entreprises publiques chinoises auront toutes été transformées en sociétés par actions d'ici la fin de l'année, a annoncé le gouvernement mercredi.


Quelque 90% de ces entreprises ont déjà terminé cette métamorphose qui a amélioré leur gouvernance et leur gestion, selon Pékin, qui ne précise pas si ces entreprises seront ouvertes au capital privé ou si elles entreront en Bourse.

Le gouvernement, par le biais de cette réforme, espère dynamiser des mastodontes surendettés - surtout depuis la crise mondiale de 2008 - et les rendre capables de se frotter à la concurrence internationale.

De fait, les canards boiteux sont voués à disparaître, tandis que le tour de table de certains de ces groupes est appelé à changer.

Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), a dit cette année que celle-ci retirerait tout soutien aux entreprises "zombies".

Le gouvernement veut aussi promouvoir des tours de table mixtes, conjuguant capitaux privés et présence de l'Etat, mais l'organisme chargé de gérer les participations de ce dernier exclut toute notion "erronée" telle que la "privatisation" ou encore la "dénationalisation".

De fait, des mesures seront prises pour renforcer la présence du parti dans les grandes entreprises publiques et pour empêcher la perte d'actifs publics lors de restructurations, a déclaré le gouvernement mercredi.

L'Etat possède et administre actuellement 101 entreprises publiques dans des secteurs variant du nucléaire à la santé et cette réforme intervient alors que le Parti communiste chinois (PCC) se prépare à tenir son 19e congrès cet automne.

La stabilité du système financier et l'ouverture de l'économie et des marchés chinois sont d'autres priorités de Pékin.

Le gendarme boursier chinois a dit mercredi qu'il ouvrirait les marchés de capitaux à tout type d'investisseur, tout en encourageant surtout l'investissement institutionnel à long terme.
http://www.usinenouvelle.com/article/ch ... ee.N570083

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58613
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par energy_isere » 29 juil. 2017, 13:15

L'annonce chinoise qui fait trembler la planète déchets

AFP le 29/07/2017

La Chine ne veut plus être la poubelle du monde: le géant asiatique veut interdire l'importation de certains déchets une annonce qui met en émoi les industriels du secteur dans de nombreux pays.

Le 18 juillet dernier, la Chine a informé l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de son intention d'interdire l'entrée sur son territoire à 24 catégories de déchets solides, dont certains plastiques, papiers et textiles.

La notification envoyée par le ministère de l'environnement chinois propose une mise en oeuvre dès septembre prochain, tandis qu'un responsable du ministère de l'Environnement a évoqué une application d'ici la fin de l'année, selon l'agence officielle Chine nouvelle.

Pour justifier sa décision, Pékin a mis en avant l'argument environnemental. "Nous avons constaté que de grandes quantités de déchets de mauvaise qualité, et même de déchets dangereux, sont mélangés avec des déchets solides. (...) Cela pollue sérieusement l'environnement de la Chine", explique le ministère de l'Environnement dans sa notification à l'OMC.

Le pays souhaite améliorer la qualité des déchets qui entrent sur son territoire et privilégier ceux qui sont bien triés et conditionnés.

Si elle est introduite, cette mesure "aurait un impact important (...) sur l'industrie mondiale du recyclage et sur la production chinoise qui dépend de matériaux recyclés", a réagi le BIR, association mondiale de l'industrie du recyclage.

La Chine est le premier importateur mondial de déchets, les matières premières recyclées (billes de plastiques, papiers et cartons d'emballages) lui permettant d'alimenter la croissance de sa production industrielle.

En 2015, le pays a ainsi importé 49,6 millions de tonnes de déchets solides, selon le ministère de l'Environnement.

Mais la Chine tente désormais de lutter contre la pollution de l'air et des sols induite par ce développement économique qui s'est fait sans préoccupation environnementale.

Pékin veut aussi fermer les nombreuses usines de recyclage les plus polluantes du pays pour privilégier des sites plus modernes, et a déjà renforcé ces derniers mois le contrôle de la qualité des déchets importés.

- "Dévastateur" -

Pour les Etats-Unis, premier exportateur mondial de déchets, la décision chinoise aurait un "impact dévastateur", selon Robin Wiener, président de l'ISRI qui regroupe les acteurs américains du secteur.

Il rappelle notamment que la valeur des exportations de déchets de métaux, papiers et plastiques du pays a atteint 5,6 milliards de dollars l'an dernier.

"La Chine représente pour l'Union européenne plus de 50% de ses exportations de déchets", explique aussi à l'AFP Damien Dussaux, chercheur au Grantham Research Institute on Climate Change de Londres.

Avec la fermeture du débouché chinois, l'industrie craint un engorgement des volumes de déchets à recycler dans les pays d'origine.

L'an dernier, la Chine a par exemple importé 7,3 millions de tonnes de déchets plastiques, essentiellement d'Europe, du Japon et des Etats-Unis, ainsi que 27 millions de tonnes de déchets papiers, dont 25 à 30% étaient un mélange de papiers et de cartons, une catégorie visée par la mesure chinoise, selon le BIR.

Le secteur a aussi en tête un précédent: en 2013, la Chine avait pris des mesures pour renforcer les contrôles sur les déchets arrivant sur son territoire, entraînant une baisse des prix des matières premières recyclées sur les marchés mondiaux.

"A court terme, on va avoir un engorgement du marché européen avec forcément une baisse des prix de vente, parce que les capacités des usines de recyclage en Europe ne suffiront pas à absorber des volumes qui vont rester sur le marché européen", s'inquiète Pierre Moguérou, vice-président de la filière Plastiques de la fédération française des industriels Federec.

Et investir dans de nouvelles capacités prendrait du temps, alors que cette annonce s'inscrit dans un contexte tendu pour certaines matières, comme les plastiques recyclés, pour lesquels la filière manque de débouchés chez les industriels.

Cette annonce favorisera en revanche les acteurs du secteur capables de fournir des déchets de grande qualité.

Certains y voient aussi une volonté de la Chine de soutenir sa propre industrie du recyclage.

Le pays "a lancé en 2017 un plan pour l'augmentation de 67% du chiffre d'affaires de l'industrie du recyclage en 2020, par rapport à 2015", explique Vincent Aurez, expert en économie circulaire du cabinet EY.
http://www.boursorama.com/actualites/l- ... 68b0d3e5ea

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2351
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par Glycogène » 31 juil. 2017, 22:38

Et bien c'est bien fait pour notre gueule !
A vouloir balayer la poussière sous le tapis du voisin, on récolte juste ce qu'on a semé !

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9790
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Croissance de l'économie chinoise

Message par mobar » 31 juil. 2017, 23:19

Glycogène a écrit :Et bien c'est bien fait pour notre gueule !
A vouloir balayer la poussière sous le tapis du voisin, on récolte juste ce qu'on a semé !
D'un autre coté le marché chinois a bien bloqué pendant des années les perspectives de marché des technologies développées en Europe, que ce soit la gazéification, la pyrolyse, le recyclage thermique et chimique ...

C'était moins couteux de brader nos déchets triés par bateaux entiers que de le valoriser ici en développant les technos mis au point dans les start-up et les labos de R&D des grands groupes

Encore une stratégie gagnante des polytechniciens brillants qui drivent l'industrie française, que ce soit dans les entreprises du CAC ou dans les ministères
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre