[Crise] La submersion du Japon

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10248
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par mobar » 22 avr. 2014, 09:18

alga a écrit :Le but n'est pas de juger du "bien" ou du "mal" du nucléaire mais bien de comprendre qu'a toute action; fermer les centrales dans un pays fortement nucléarisé, il y a une réaction; le déficits commercial.

Le Japon est un bon exemple de ce qui se passe quand on ferme le robinet du nucléaire en compensant les pertes en ouvrant celui des énergies fossiles. C'est la réalité, même si l’accident nucléaire est également couteux.
C'est l'histoire de la poule et de l'oeuf (en chocolat)

Tu choisis le Nuke ==> cela te conduit inéluctablement à l'accident majeur ==> qui fait effondrer ton économie ==> tu choisi les nuke pour relancer ton économie ==> qui te conduit ...

D'autres aurait dit : aller de Charybe en Scylla

Bien joué Shinzo :mrgreen:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

alga
Condensat
Condensat
Messages : 598
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par alga » 22 avr. 2014, 11:51

Quoi qu'il en soit sur la sûreté des centrales actuelles, la toxicité du combustible MOX, le Japon et la France devraient s'orienter verts la mise en œuvre d'un parc nucléaire symbiotique utilisant la 4ém génération; les surgénérateurs.

J'avais déjà posté cette vidéo sur le nucléaire du futur :

http://www.youtube.com/watch?v=M4MgLixMrz8

Le problème c'est que le bon peuple veut le beurre, (l’énergie abondante), l'argent du beurre, (prix bas), et le cul de la crémière, (pas d'émission de CO2 ou de risque nucléaire).

...Et évidement, pouvoir batifoler aux folies bergères, faire autant d'enfant que l'on veut, avoir un haut niveau de vie, tout en pestant contre la croissance...

Dans ces conditions, la politique énergétique actuelle de la France me semble la moins mauvaise.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par energy_isere » 12 août 2014, 13:15

Japon : production industrielle en chute, plus fort recul depuis l'après-tsunami

AFP le 12/08/2014

La production industrielle au Japon a diminué de 3,4% en juin sur un mois, sa plus forte chute depuis celle qui a suivi le tsunami de mars 2011, selon des données révisées publiées mardi par le ministère de l'Industrie (Meti).

Une estimation préliminaire avait fait état d'un repli un peu moins fort, de 3,3%. En comparaison annuelle, la production a cependant été supérieure de 3,1% à celle de juin 2013 (et non 3,2% comme indiqué initialement).

Ce recul est à mettre au compte d'une moindre production d'automobiles, de machines industrielles, relative aux équipements de télécommunications ou à des pièces d'équipements en plastique, avait expliqué fin juillet le Meti.

Face à ce déclin, il juge désormais que, dans son ensemble, la production industrielle s'affaiblit, alors qu'il l'estimait auparavant "en stagnation".

Au cours du même mois, les livraisons ont fléchi de 1,9% (après une baisse de 1% en mai), tandis que les stocks ont grimpé de 2% (+3% en mai), d'après ces données révisées.

La production industrielle a été soumise ces derniers mois aux fluctuations brutales de la demande qui a, dans un premier temps, grimpé en prévision de l'augmentation le 1er avril de la "TVA japonaise" (de 5% à 8%), avant de se contracter en avril.

Victime d'un trou d'air de 2,8% dans la foulée (avril), la production s'était pourtant redressée en mai (+0,7%), un modeste signe de bon augure désormais contrarié. Cette contre-performance devrait peser sur la croissance du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, dont les chiffres seront publiés mercredi.

Selon une enquête du ministère, les industriels s'attendent toutefois à un rebond de 2,5% en juillet, suivi d'un nouveau gain de 1,1% en août.
http://www.boursorama.com/actualites/ja ... 0ac614b264

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1352
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Politique de la planche à billet

Message par paradigme » 13 août 2014, 23:03

Le Japon champion toute catégorie de la planche à billets, là-bas le mensonge est roi, on le savait pour le nucléaire, on le sait aussi pour les faux billets créées par la Banque centrale du Japon.
Du coup la vraie économie patine sec :

"Le PIB a chuté de 6,8% au 2e trimestre"
http://www.latribune.fr/actualites/econ ... -2011.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8885
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Politique de la planche à billet

Message par Remundo » 14 août 2014, 08:32

et le fameux PIB est probablement compté en monnaie courante (dévaluée), ce qui signifierait que la situation est pire encore. Autrement dit, s'il le PIB était présenté en Yen constants, il aurait reculé encore plus.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8561
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Politique de la planche à billet

Message par kercoz » 14 août 2014, 09:45

Remundo a écrit :et le fameux PIB est probablement compté en monnaie courante (dévaluée), ce qui signifierait que la situation est pire encore. Autrement dit, s'il le PIB était présenté en Yen constants, il aurait reculé encore plus.
La force du japon est que sa dette appartient en majorité a ses habitants et donc le pays n'est pas dépendant des pressions économiques exterieures .....on règle les problèmes entre soi , c'est déja plus moral et ça marche mieux .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8885
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Politique de la planche à billet

Message par Remundo » 14 août 2014, 09:58

oui, c'est exact. Les Japonais se doivent de l'argent à eux-mêmes.

Cependant, les quantitative-easings illimités, ce n'est pas très bon sur le long terme...

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Politique de la planche à billet

Message par sceptique » 14 août 2014, 14:25

Remundo a écrit :oui, c'est exact. Les Japonais se doivent de l'argent à eux-mêmes.
Cependant, les quantitative-easings illimités, ce n'est pas très bon sur le long terme...
C'est très particulier en fait. J'ai vu un article qui explique le mécanisme :
En gros les Japonais, au lieu de payer de lourds impôts à l'Etat, prêtent le même montant au même Etat. En ayant l'obligation morale (chose très forte au Japon) de ne pas le retirer pour des besoins normaux. Cet argent, ainsi placé, est simplement une garantie en cas de coup dur individuel. Et reste ainsi placé le temps qu'il faut...
Maintenant, le danger bien connu de la planche à billets est l'hyper-inflation. Pour le moment on en est très, très loin.

myf
Goudron
Goudron
Messages : 102
Inscription : 02 oct. 2007, 18:04

Re: Politique de la planche à billet

Message par myf » 14 août 2014, 16:16

Bonjour,

La baisse est -6.8% en moyenne annualisée, ce qui fait en fait -1.7% pour ce deuxième trimestre, et pendant ce temps, la TVA a augmenté de 5% à 8%. La croissance du pib a été de +1.6% au 1er trimestre.

Quelques gros achats domestiques (voiture, électro-ménager, etc.) ont du être anticipés et doivent suffire à expliquer cette différence. http://www.tradingeconomics.com/japan/gdp-growth. Je pense que ma consommation trimestrielle varie de bien plus de 1% ou 2% suivant les trimestres. Il suffit de regarder le pourcentage de revenu brut trimestriel que représente un gros achat. Cela peut aller jusqu'à 5% qui peut être anticipé pour éviter la hausse de la tva, et je ne parle pas d'une voiture neuve !

Cordialement.

F.

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1352
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par paradigme » 18 août 2014, 09:39

En Suisse il y a moins d'hypocrisie avec l'argent, il faut dire qu'ils en connaissent un rayon ;-)
Pour eux la planche à billet permet au système de tenir, jusqu'à quand ?

"La liquidité protège les marchés boursiers"

" un jour après la confirmation que la zone euro était en stagnation, les bourses montaient, soutenues par la certitude que la Banque centrale européenne agira pour y remédier."
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/8023f0b ... _boursiers

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par energy_isere » 12 déc. 2014, 20:34

Au Japon, deux ans d'Abenomics ont mené à la récession

12 dec 2014 Le Figaro

Le PIB de l'archipel a reculé de 1,9 % au troisième trimestre après une chute spectaculaire de 6,7 % au deuxième.

Le Nikkei, l'indicateur phare de la Bourse de Tokyo, a terminé la séance de vendredi en hausse de 0,66 %. Un signal positif à la veille de la victoire annoncée du premier ministre sortant Shinzo Abe qui a convoqué des élections anticipées dimanche. Et pourtant, c'est bien la politique économique du même Abe - qu'il a lui-même surnommée Abenomics - qui a plongé le Japon en récession. Le PIB de l'archipel a reculé de 1,9 % au troisième trimestre après une chute spectaculaire de 6,7 % au deuxième.

C'est tout le paradoxe des Abenomics. Depuis l'arrivée au pouvoir de ce chef de gouvernement volontariste et réformiste, la Bourse de Tokyo a été euphorique. L'indice Nikkei a bondi de plus de 70 % en deux ans. C'est que les mesures prises par Shinzo Abe ont d'abord profité aux grandes entreprises, dont l'emblématique Toyota.

Shinzo Abe avait mené campagne en promettant de sortir le Japon de deux décennies de déflation, cette combinaison délétère de croissance nulle, de prix et de salaires en baisse. À son entrée en fonction, le chef du gouvernement a comparé les grands axes de sa politique économique à «trois flèches». La première a consisté à mener une politique monétaire dite accommodante, de façon à faire baisser le yen, la deuxième flèche était une relance de l'économie par la dépense publique. La troisième, plus foisonnante, visait à réformer le pays en profondeur, son système social, son marché du travail, son agriculture ou encore sa gouvernance d'entreprise.

Le coup de massue de la TVA

La plongée du yen n'a pas tant dopé les exportations que gonflé les recettes des grandes entreprises, perçues en monnaies étrangères. D'où l'euphorie boursière. Mais la plupart des grands groupes, malgré les pressions de Shinzo Abe, n'ont pas traduit l'embellie de leurs comptes en augmentation de salaires.

Si les champions de l'industrie japonaise se portent mieux, qu'est-ce qui a plongé le Japon en récession? Une autre mesure, qu'Abe jugeait indispensable pour financer sa politique de relance budgétaire et le système de protection sociale fragilisé par le vieillissement de la population: l'augmentation de la TVA de 5 à 8 % le 1er avril. L'anticipation de cette hausse des prix a dopé la consommation au premier trimestre. Dès le lendemain du 1er avril, celle-ci s'est effondrée, bien plus que prévu. Au point de faire reculer le PIB deux trimestres de suite. Shinzo Abe a été contraint de reporter une deuxième hausse de TVA qui était programmée en octobre 2015.

Les Japonais perçoivent que les Abenomics ont plus profité aux grosses entreprises et aux riches qu'aux ménages ordinaires et aux PME. Toutefois, les électeurs semblent estimer qu'il n'y a pas d'alternative crédible. Ils sont prêts à laisser Shinzo Abe décocher pour de bon sa troisième flèche pour muscler la productivité, seule voie d'avenir pour un archipel à la population déclinante.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014 ... ession.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par energy_isere » 28 déc. 2014, 09:05

Le Japon lance un vaste plan de sortie de crise à 24 Mds€

Boursier.com

Les difficultés s'accumulant au pays du Soleil levant, le Japon vient de lancer un vaste plan de sortie de crise. Le gouvernement de Tokyo vient d'entériner un vaste un plan de relance d'un montant de 3.500 milliards de yens, soit pratiquement 24 milliards d'euros. Il s'agit pour le pays de soutenir les régions, les bas salaires et relancer la consommation, alors que le Japon s'enferre dans la récession. La mise en oeuvre de ce plan s'appuie sur la récente victoire politique de la coalition de Shinzo Abe aux législatives anticipées de mi-décembre

Gagner 0,7% de PIB
En appliquant cette stratégie économique, le gouvernement du Premier ministre nippon, Shinzo Abe, vise un gain de croissance de l'ordre de 0,7% du PIB. Ce plan de relance s'appuie principalement sur l'octroi de crédits aux collectivités régionales et sur des aides aux ménages pour l'achat de carburants. Ce plan doit encore être validé au début janvier par les députés, ce qui ne sera qu'une formalité pour le gouvernement de Shinzo Abe qui bénéficie d'une large majorité auprès de cette chambre depuis le 14 décembre.

Soutien à l'économie, à la consommation et à la reconstructionSur le total de 3.500 milliards de yens devant être alloués au plan, 1.800 milliards (12,3 MdsE) seront consacrés à des mesures de soutien aux bas salaires - distribution de bons d'achat de marchandises ou de carburants. Ils viendront également soutenir les petites entreprises et l'économie en régions. Les 1.700 milliards de yens restants (11,6 MdsE) seront affectés à des mesures de prévention des catastrophes et à la reconstruction des zones dévastées par le tsunami de mars 2011. Le Japon compte également relancer le marché du logement en abaissant les taux de crédit. L'argent dévolu à l'ensemble du projet ne proviendra pas d'une nouvelle émission de dette mais de l'augmentation des revenus fiscaux et des fonds inutilisés dans les budgets antérieurs.

Le retour au "cercle vertueux de croissance" ?
Recouvrer un "cercle vertueux de croissance" sera difficile selon certains observateurs avertis... Ils doutent du succès du projet car la consommation est obérée au Japon par un relèvement de trois points de la TVA. En avril 2014, celle-ci est passée de 5% à 8%, venant casser le mouvement de reprise amorcée et faisant reculer la consommation. En dépit de politiques monétaires et budgétaires offensives, les incertitudes économiques persistent. Si la dépréciation du yen a permis la relance des exportations, les retombées de ce nouveau plan pourraient ne pas avoir l'amplitude escomptée et simplement se solder par une hausse du PIB de seulement 0,2%.
http://www.boursier.com/actualites/econ ... 26576.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par energy_isere » 22 avr. 2015, 12:07

Le Japon en excédent commercial pour la première fois en trois an

Le Monde.fr avec AFP | 22.04.2015

L'économie japonaise a repris des couleurs en mars, a annoncé le ministère des finances, mercredi 22 avril. Pour la première fois depuis 2012, le pays a en effet enregistré un solde commercial positif, porté par la chute des prix du pétrole et la vigueur des exportations.

En mars, les achats de pétrole ont plongé de 51 % et ceux de produits pétroliers de 38 %. La facture de gaz naturel liquéfié s'est également réduite (– 12 %). Au total, les importations ont reculé de 14,5 % en valeur sur la période.
Dans le même temps, les exportations ont progressé de 8,5 % à 6 927 milliards de yens, portées par les machines diverses, les semi-conducteurs et les automobiles. Elles ont également bénéficié de l'affaiblissement du yen, qui gonfle mécaniquement les recettes encaissées à l'étranger une fois converties en devise nippone. Ce résultat positif à 228 milliards de yens (1,8 milliard d'euros) est bien meilleur que les attentes des économistes, qui anticipaient un excédent de seulement 45 milliards de yens.

Bonne nouvelle pour Abe

Ce premier excédent mensuel en près de trois ans est une bonne nouvelle pour le premier ministre, Shinzo Abe, et le gouverneur de la banque centrale, Haruhiko Kuroda, une semaine après un rapport encourageant du Fonds monétaire international (FMI) qui projette une croissance de 1 % cette année. Depuis deux ans, les deux hommes tentent, en vain, d'anéantir la déflation et de relancer une économie fragilisée par le passage à une TVA de 8 % (contre 5 % auparavant) l'an passé.

L'extrême fragilité de l'économie nippone est héritée de la catastrophe de Fukushima en 2011 quand, pour la première fois en trente et un ans, l'ensemble des réacteurs nucléaires japonais avaient été arrêtés, obligeant le Japon à augmenter considérablement ses achats d'hydrocarbures pour faire tourner les centrales thermiques.
http://www.lemonde.fr/japon/article/201 ... 92975.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par energy_isere » 08 juin 2015, 10:03

Japon: croissance du PIB révisée en forte hausse.

Cercle Finance le 08/06/2015

La croissance du PIB japonais a été révisée en nette hausse : annoncée initialement en progression de 0,6% au premier trimestre 2015 par rapport au dernier de 2014, elle a finalement augmenté de 1% selon le gouvernement.

Cette révision s'avère sensiblement plus forte que celle attendue par les économistes, qui ne tablaient en moyenne que sur un taux de 0,7% en seconde lecture.

'Les dépenses d'investissement sont le principal responsable de cette révision à la hausse, les entreprises se décideraient à investir pour répondre à la demande intérieure, notamment dans les secteurs non-manufacturiers', souligne un analyste d'Aurel BGC.

En effet, la progression des dépenses d'investissement non résidentielles a été révisée de 0,4% à 2,7%, alors que celle de la consommation des ménages a été confirmée à 0,4%, de même que la demande publique à -0,2%.
http://bourse.lefigaro.fr/indices-actio ... se-4352970

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] La submersion du Japon

Message par energy_isere » 26 sept. 2015, 11:23

La baisse des prix témoigne de la fragilité persistante de l’économie japonaise

Le Monde.fr | 25.09.2015
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Répondre