Finances françaises & conjoncture

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 05 déc. 2018, 08:23

A cause du mouvement gilet jaunes et du mouvement des routiers qui se profile je pronostique une croissance quasi nulle au 4ieme trimestre.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10248
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 05 déc. 2018, 08:30

Les Gilets Jaunes vont finalement faire ce que 24 COP successives n'ont pas réussi à faire depuis 25 ans , faire baisser les émissions de CO² :lol:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8886
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 05 déc. 2018, 10:52

ce génie de Macron a réussi un exploit ! Unir (presque) tous les Français dans un but commun : le virer.

Chapeau bas Monsieur le représentant de l'hyperclasse bancaromondialiste.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10248
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 05 déc. 2018, 14:26

Incontestablement, il est très fort! :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 10 déc. 2018, 17:23

et voila !
"Gilets jaunes" : la banque de France baisse sa prévision de croissance de 0,2%

Boursorama avec AFP 10/12/2018

Le ministre de l'Économie a pour sa part estimé que le mouvement ferait perdre 0,1 point de croissance à la France.

Le mouvement des "gilets jaunes" impacte sérieusement l'économie française, a estimé lundi 10 décembre la Banque de France, qui a baissé de 0,4% à 0,2% sa prévision sur le taux de croissance du PIB français au 4e trimestre.

"L'activité des services décélère sous l'effet du mouvement actuel. Les transports, la restauration et la réparation automobile régressent" ainsi que l'hôtellerie, constate notamment la banque centrale française sur la base d'une enquête de conjoncture. Les autres services, et notamment les services aux entreprises "restent dynamiques".

............
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 67139f0755

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 20 déc. 2018, 13:57

La France émettra 200 milliards d'euros de dette à moyen et long terme en 2019, un record

Reuters 20/12/2018

La France portera son programme d'émission de dette à moyen et long terme nets des rachats à 200 milliards d'euros en 2019, un montant record en nominal et supérieur de cinq milliards à celui prévu dans le projet de loi de Finances présenté en septembre pour tenir compte de l'impact des mesures annoncées par Emmanuel Macron en réponse au mouvement des "Gilets jaunes".

Ce programme, qui sera complété par 21,5 milliards d'euros d'autres ressources, se compare à celui de 195 milliards d'euros de 2018.

Il servira à financer un déficit budgétaire prévisionnel atteignant désormais 107,7 milliards d'euros et à rembourser 130,2 milliards d'euros de dette à moyen et long terme arrivant à échéance, compte tenu d'une variation de trésorerie de -1,3 milliard d'euros, précise l'organisme chargé de la gestion de la dette de l'Etat français dans un communiqué.

"L'année 2019 va être compliquée et ce sera plus difficile avec 200 milliards d'euros à émettre qu'avec 195 milliards", a dit lors d'un point de presse Anthony Requin, le directeur général de l'AFT, en évoquant les nombreuses incertitudes pesant sur l'environnement de marché en cette fin d'année.

..................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... dc532f70a1

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10248
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 20 déc. 2018, 14:39

Bien amené, les copains banquiers de Macron vont pouvoir surfer sur les frais financiers
C'est quand même pointu, la pensée complexe! :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8886
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 20 déc. 2018, 15:40

ces enflures bouffeuses d'intérêts risquent même de "penser printemps" :oops:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 21 déc. 2018, 10:55

France : la dette publique toujours plus près des 100% du PIB

Boursorama avec AFP 21/12/2018

Cette hausse de la dette intervient à un moment où le gouvernement cherche à financer les mesures sociales annoncées le 10 décembre par le président de la République, et dont le coût est estimé à 10 milliards d'euros.

C'est une barre symbolique que le gouvernement aimerait ne pas franchir. La dette publique de la France s'est rapprochée un peu plus du seuil des 100% du PIB au troisième trimestre, alors que l'exécutif cherche à financer les mesures sociales annoncées par Emmanuel Macron.

La dette publique a atteint 2.322,3 milliards d'euros au 30 septembre, soit 99,3% du Produit intérieur brut (PIB), en hausse de 25 milliards (+0,3 point) par rapport au trimestre précédent, a précisé vendredi 21 décembre l'Insee dans un communiqué. Cette hausse se produit après l'intégration de la dette de la SNCF dès le deuxième trimestre par l'institut statistique. Au 31 mars, la dette française avait atteint 99,6%.

Selon l'Insee, la hausse au troisième trimestre est due à une hausse de 32,2 milliards de la contribution de l'État, en raison d'une augmentation de "la dette négociable à long terme (+36,3 milliards) et, dans une moindre mesure, des dépôts des correspondants au Trésor (+2,3 milliards)". En revanche, la dette négociable à court terme a légèrement diminué de 6,5 milliards.

Cette hausse de la dette intervient à un moment où le gouvernement cherche à financer les mesures sociales annoncées le 10 décembre par le président de la République, et dont le coût est estimé à 10 milliards d'euros.

BESOIN DE FINANCEMENT EN HAUSSE

Ces mesures devraient élever le déficit budgétaire français à 3,2% l'an prochain, au-delà du seuil des 3% des normes européennes.

L'Agence France Trésor a annoncé jeudi que la France allait lever 200 milliards d'euros d'obligations sur les marchés en 2019, contre 195 milliards d'euros annoncés en septembre, le besoin de financement de l'État pour l'an prochain ayant été révisé à la hausse.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 901001a536

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10248
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 21 déc. 2018, 11:00

il est temps grand d'arrêter d'autoriser les banquiers à prêter aux états

On devrait même leur interdire à prêter aux entreprises et aux particuliers autre chose que leurs fond propres et réserver la fonction de création/destruction monétaire à une banque nationale unique au mains de l'état démocratique

La souveraineté commence par la création monétaire exclusive, un des premiers pouvoirs régaliens d'un peuple constituant qui fait Nation
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8886
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 21 déc. 2018, 11:21

ça c'est un point sur lequel je puis rejoindre les Chonchonistes. :-o

après la création monétaire nationale doit être appuyée sur des richesses réellement construites, et pas abreuver directement des puits sans fonds d'assistanats sociaux.

L'écoulement des capitaux ira naturellement vers les travailleurs, lesquels pourront alors financer naturellement les protections sociales qui doivent perdurer, et surtout être réservées aux Français, ou aux étrangers qui voudront bien les payer, "comme tout le monde".

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13872
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par GillesH38 » 21 déc. 2018, 15:16

Un petit commentaire technique sur les "100 % du PIB".
En réalité cette formulation, pourtant largement répandue y compris chez les économistes, est trompeuse et incorrecte du point de vue des unités (quand on fait ce qu'on appelle de "l'analyse dimensionnelle" )
Pourquoi ? parce qu'un pourcentage est un nombre sans dimension, et donc normalement s'applique au quotient de deux grandeurs qui ont la même dimension. Ca un sens de dire que la tete représente x % de la taille totale , si vous mesurez la taille de la tete et la taille du corps par la même unité (le mètre).

Où est le problème alors avec la dette et le PIB ? c'est que ce ne sont pas des grandeurs qui ont la même dimension . La dette est une somme totale exprimée en euros (ou en $). Le PIB est un PIB annuel , et qui s'exprime donc comme des euros PAR AN. C'est différent, aussi différent qu'une vitesse en km/h est différente d'une distance en km. Parler de la dette en % de PIB, c'est aussi incorrect que de dire qu'une distance est un pourcentage de vitesse. Si vous voyagez sur 100 km et que vous allez à 100 km/h, vous ne dites pas que la distance parcourue est 100 % de la vitesse, c'est incorrect. La vraie chose, c'est que vous voyagez pendant une heure.

Ici c'est pareil, en divisant une dette (en € ) par un PIB (en € /an) , on obtient une grandeur qui a la dimension ... d'un temps. Ce n'est pas un % sans dimension : vous obtenez le temps qu'il faudrait pour rembourser la dette en y consacrant tout le PIB. "100 % du PIB annuel" , ça veut dire en réalité qu'on est endetté à hauteur de un an de PIB.

Mais cette valeur de un an n'a aucune signification particulière par rapport à 6 mois ou à deux ans. Si la Terre mettait 2 ans à tourner autour du soleil comme Mars, on mesurerait d'ailleurs le PIB par le produit sur deux ans, et la dette ne serait que de "50 % du PIB" (en reprenant cette terminologie incorrecte), sans que rien n'ait changé. Plein de gens sont endettés à plus d'un an de salaire (en général avec un prêt sur 20 ans qui représente 30 % de votre salaire, vous êtes plutot endetté à 4 ou 5 ans de salaire même sans compter les interêts !)

La valeur "symbolique" du 100 % ne veut donc pas dire grand chose , à part qu'on a atteint une dette valant un an de PIB. Evidemment la dette ne doit pas devenir excessive mais rien ne dit que c'est la valeur d'un an qui est vraiment un problème - ça n'a en tout cas rien à voir avec l'idée qu'on aurait vidé 100 % de son compte en banque et qu'il ne resterait plus d'argent dessus !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Raminagrobis » 21 déc. 2018, 20:33

lien Une sénatrice centriste dénonce la fraude aux faux numéros de sécu.

Selon elle il y aurait 1.8 millions de faux numéros de sécu et le préjudice serait de 14 Mds par an, ce qui est ahurissant. Espérons qu'il y ait une enquête pour infirmer ou confirmer.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 21 déc. 2018, 21:16


Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10248
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 22 déc. 2018, 21:15

Remundo a écrit :
21 déc. 2018, 11:21
ça c'est un point sur lequel je puis rejoindre les Chonchonistes. :-o
Ce ne sont pas les mélenchonistes mais les chouardiens qui proposent de reprendre la maitrise de la création monetaire aux banquiers
Ouf, tu pourras continuer à pester contre Mélenchon! ;-)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre