Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4694
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par Raminagrobis » 10 juin 2017, 23:07

Une étude similaire, mais européenne, et concernant des camions et non des voitures. Même conclusion, le GNL émet à peine moins de CO2 que le diesel.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7293
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par mobar » 11 juin 2017, 07:36

Remundo a écrit :Si l'Islande ne fait pas l'effort d'électrifier son parc de voitures, c'est son problème, mais tôt ou tard, elle aura intérêt à le faire puisqu'elle a un énorme mix électrique renouvelable et que les hydrocarbures vont se renchérir à long terme.

Tu raisonnes ainsi : "ah ben oué j'ai le chauffage au fuel, à ben ouaip mais vu le mix au charbon et le prix ggangnana, même si j'ai du bois, du soleil et une chute d'eau, compte-tenu de mes savants raisonnements d'immobiliste chevronné et bien instruit, surtout je ne change rien, même pas l'isolation de mes fenêtres".

La Norvège est très intelligente : elle exporte des hydrocarbures et en interne, maximise la production électrique et son parc de VE. Mais l'Islande comme la Norvège sont des cas particuliers qui font avec leurs ressources locales. Il faut penser mondial pour l'électricité.

Malheureusement, l'essentiel de l'humanité est conne et hypocrite, alors on préfère investir dans les bombes que de bâtir un monde meilleur, tandis que les sophistes de service balancent leur fines réflexions sur les forums.
Ce n'est pas parce que les individus sont cons et hypocrites qu'il n'investissent pas dans les EnR! C'est parce que la majorité des sociétés et des systèmes dans lesquels ils évoluent sont construits autour de l'accumulation de richesse avec la compétition de tous contre tous. Au contraire, ils sont rationnels et compétiteurs, ils vont vers le système le moins cher et les énergies qui leur permettent d'être plus compétitifs à court terme. En plein dans la doxa!

Pour changer ça, c'est la philosophie des sociétés que tu dois changer. Pas en excluant ceux qui sont différents par leur couleur, leur religion ou leur vision politique mais en les incluant dans la construction d'une autre vision, humaniste, respectueuse de l'environnement, responsable envers ceux qui existent ou existeront

Remplacer le "diviser pour régner" par le "réunir pour émanciper"
Mort aux cons, vaste programme, comme dirait l'autre
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7007
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par Remundo » 17 juin 2017, 12:52

L'Agglomération de Mont de Marsan utilise un bus GNV en collaboration avec la Station SORTINO.
Le réseau de transport urbain Tma et Mont de Marsan Agglo ont testé le nouveau bus qui roule au gaz naturel de ville (GNV). Dans le cadre de sa politique de développement des mobilités durables[]
Plus d'infos dans l'actualité sycomoréenne du 16/06/2017

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49550
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 12 juil. 2017, 13:14

Ile-de-France : Engie et GNVERT inaugurent une nouvelle station GNV à La Courneuve

 05/07/2017

Image

Ce mardi 4 juillet à La Courneuve, en Ile-de-France, le groupe Engie et sa filiale GNVERT ont inauguré une nouvelle station GNC en partenariat avec les groupes Carrefour et Messer.

Idéalement située à proximité immédiate des grands axes d’Ile-de-France, l’A86 et l’A1, la station GNC de La Courneuve dispose de quatre pistes pour le ravitaillement et dispose d’une capacité de 2000 Nm3/h. Capable de ravitailler les cars, poids-lourds, bennes à ordures ménagères et véhicules légers, elle est ouverte 24h/24 et accepte les paiements par carte bancaire ou par l’intermédiaire du badge GNVERT.
..............

Carrefour pour premier client
Parmi les premiers clients de cette toute nouvelle station figure Carrefour. Précurseur dans le déploiement du biométhane carburant dans sa flotte de poids lourds, le groupe y ravitaillera une soixantaine de camions chaque jour sur une piste dédiée.

Pour Carrefour cette station s’inscrit dans un vaste plan de déploiement du biogaz avec pour objectif de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2025 par rapport à 2010. « Les camions utilisant ce biocarburant affichent une excellente performance environnementale avec une réduction de 75 % les émissions de CO2, la quasi suppression des émissions de particules fines (-99,5 %) et la réduction de 50 % des nuisances sonores » rappellent les deux partenaires dans un communiqué commun.

Image

D’ici à fin 2017, Carrefour devrait compter quelques 270 poids-lourds au biogaz ravitaillés dans neuf stations réparties sur tout le territoire et installées en partenariat avec différents opérateurs. La station de La Courneuve est la première à être inaugurée dans le cadre du partenariat conclu entre Engie et Carrefour.
« Carrefour est le premier acteur à s’être positionné aussi résolument sur l’utilisation du biométhane carburant en France et en Europe » note Philippe Van Deven, Directeur Général de GNVERT. « Nous sommes très fiers de pouvoir les accompagner avec des solutions innovantes qui ouvrent de nouvelles perspectives à la transition énergétique des carburants ».
http://www.gaz-mobilite.fr/actus/ile-de ... -1643.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49550
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 28 juil. 2017, 20:31

Une carte open data des stations GNV

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 13/07/2017

Pas facile de convertir les transporteurs au gaz naturel pour véhicules (GNV). Pour les rassurer, l’Association française du GNV (AFGNV) a décidé d’ouvrir ses données sur les stations de ravitaillement de GNV liquide et gazeux sur la plate-forme web Mobilité gaz open data et via une API. « L’open data fait sens, car on arrive à un moment charnière où beaucoup d’acteurs du transport de marchandises se posent des questions sur l’investissement dans des camions gaz plus chers de 20 à 30 % que les diesels, explique Vincent Rousseau, directeur de projet mobilité gaz chez GRTgaz. Ils veulent au moins être assurés d’avoir des stations à proximité de leurs dépôts. » C’est encore loin d’être le cas. Mais au cours des 12 prochains mois, une dizaine de sociétés, comme Total via AS24, Engie, Air liquide, mettront en service plus de 40 stations de gaz naturel liquide ou gazeux, qui compléteront le réseau des 60 qui existent, assure l’AFGNV. Et mi-2018, il devrait y avoir 125 points d’avitaillement en France, estime l’AFGNV. Un bon début.

Image
Une soixantaine de bornes de gaz naturel (comme ici à Morsbach, en Moselle) jalonnent l’Hexagone.
http://www.usinenouvelle.com/article/un ... nv.N563862

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49550
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 29 juil. 2017, 14:55

Le transport routier adopte le gaz carburant

LES ECHOS Le 20/07/2017

Le nombre de camions de plus de 3,5 tonnes roulant au gaz naturel devrait atteindre 1.400 cette année.

Avec plus de 400 véhicules roulant au gaz naturel à la fin de l'année, le transporteur Jacky Perrenot disposera de la « première flotte de véhicules de transport au GNV (gaz naturel véhicule) en Europe », assure Phillipe Givone, PDG de Zamenhof Exploitation, le holding possédant l'entreprise. Leader du transport pour la grande distribution dans l'Hexagone avec plus de 3.500 véhicules, le groupe avait mené ses premiers tests sur le GNV il y a six ans. « Nous livrons essentiellement en centre-ville et les véhicules au GNV avaient l'avantage de faire deux fois moins de bruit que le diesel tout en réduisant l'impact écologique », explique Philippe Givone.

A l'image de Jacky Perrenot, l'intérêt des transporteurs pour le gaz carburant est grandissant. De moins de 300 en 2015, le nombre d'immatriculations de véhicules GNV de plus de 3,5 tonnes devrait passer à 1.400 cette année, selon l'Association française du gaz naturel véhicule (AFGNV). « La prise en compte des émissions de CO2 est de plus en plus importante chez certains de nos clients, comme les industries lourdes ou la grande distribution qui redoutent la fiscalisation de leurs empreintes carbones », décrypte Benoît Daly, secrétaire général de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). Le gaz carburant rejette en effet 20 % de CO2 en moins que le diesel. Il est aussi 20 % moins cher à la pompe (étant soumis à une TICPE plus faible), et permet une autonomie de 600 km - et même jusqu'à 1.300 km avec un double réservoir.

Des stations encore rares

Autre évolution positive : le réseau de distribution se développe. 69 points d'avitaillement sont déjà disponibles sur le territoire, dont 43 accessibles aux poids lourds. « En ce moment, on est à trois inaugurations de stations par mois. Il y a encore quelques années, c'était une par an », rappelle Gilles Durand, le secrétaire général de l'AFGNV. L'association, qui regroupe l'ensemble des acteurs de la filière, vient de lancer Mobilité Gaz Open Data, une application en ligne permettant de visualiser sur une carte les stations GNV installées ou en projet. Un outil qui se veut justement « une aide à la décision d'investir » pour les transporteurs. L'association prévoit 125 stations en 2018 et s'est donnée pour objectif d'atteindre les 250 en 2020. Une vingtaine de sociétés sont désormais présentes sur ce marché, dont Total qui a inauguré sa première station GNV en avril dernier et prévoit d'en ouvrir 15 autres d'ici à la fin de l'année.

Principale limite à l'heure actuelle pour la filière : le prix d'achat des véhicules. Produits en plus petites quantités, les véhicules GNV coûtent en moyenne 30 % plus cher qu'un diesel. Une gageure dans un secteur où les marges sont traditionnellement faibles. « Si un transporteur doit faire l'investissement seul, il ne prendra pas le risque », insiste Benoît Daly.

Les transporteurs disposent, depuis la loi Macron, d'un mécanisme de suramortissement leur permettant de déduire de leur résultat imposable l'équivalent de 40 % du prix du véhicule GNV. Avec un effet indéniable : « Au sein de notre fédération, on a dépassé les 1.000 poids lourds GNV livré à la fin 2016. Et les carnets de commandes sont pleins », constate Benoît Daly. Problème : le dispositif est censé s'arrêter à la fin de l'année. « Le volontarisme des pouvoirs publics sera déterminant pour le développement du GNV », insiste Benoît Daly.
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 103108.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49550
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 12 août 2017, 14:37

Hautes-Pyrénées : Dans quelques jours, la première station de GNV (Gaz naturel pour véhicules, issu de la méthanisation) sera accessible à Ibos, aux professionnels, mais aussi aux particuliers.

le 08/08/2017

ça y est presque, sous l'œil impatient des porteurs du projet Ecowgaz, les techniciens, venus d'Italie, du Danemark ou de Suède, pays très en avance sur le GNV, mettent la dernière main à la première station-service de GNV du département. Dans quelques heures, tout un chacun pourra donc aller y faire le plein d'ess… pardon, de gaz, au tarif d'1 € le kilo. Oui, le gaz se distribue au kilo, c'est comme ça. 1 €, c'est moins cher que l'essence ou le gazole, et en plus, les porteurs du projet assurent que ça consomme moins. «Pour parcourir 100 kilomètres avec une voiture moyenne, il faut compter 7 à 8 litres, il ne faut que 4,5 kg de GNV», résume Jean-Claude Barcos, le patron de l'entreprise de transports, très en pointe sur le projet, puisqu'il est en train de renouveler sa flotte de camions roulant au gaz. «L'économie est de l'ordre de 30 % par rapport au diesel», ajoute-t-il. A ses côtés, Sophie Villard, ingénieur à la Pyrénéenne d'ingénierie Conseil et Stratégie, un des moteurs du projet Zcowgaz, en remet une couche : «En plus, c'est un carburant qui émet zéro particule et très peu de CO2, et totalement renouvelable, puisque c'est du biogaz, issu de la méthanisation agricole.» Et voilà le troisième pilier du système, le monde agricole, représenté aujourd'hui par Michel Dubosc, agriculteur et membre de la chambre d'agriculture, qui voit d'un très bon œil les projets de méthanisation, comme celui qui est en passe de voir le jour à Fontrailles. D'où le nom «Ecowgaz», cow, en anglais, veut dire vache. «Une telle unité pourra produire suffisamment de gaz pour alimenter 60 camions par jour, parcourant 100.000 kilomètres par an.» Pas négligeable pour la planète… Et puis, ce sera du gaz produit localement, plutôt qu'extrait à l'autre bout du monde, encore un point positif.

Et techniquement, quels véhicules peuvent absorber du GNV ? D'abord ceux qui sont prévus pour, qui acceptent indifféremment GNV et essence (Fiat et VW sont très en pointe, ainsi qu'Iveco pour les camions), mais il est possible d'équiper n'importe quelle voiture à essence d'un kit GNV, comprenant notamment un réservoir spécial, renforcé, pour accepter le gaz sous pression à 200 bars. Et après, à vous les économies et le bien de la planète. Dernière info, la station Ecowgaz se trouve rue d'Estaubé, dans le parc des Pyrénées d'Ibos, juste derrière le péage de l'A64.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/08 ... n-gaz.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7007
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par Remundo » 12 août 2017, 18:30

c'est une bonne initiative, qui mériterait d'être étendue à d'autres sites et régions.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49550
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 14 oct. 2017, 13:57

Les poids lourds fonctionnant au gaz pourront bénéficier d'un remboursement de taxe intérieure

Transport | 12 octobre 2017 |Laurent Radisson

Faire bénéficier les véhicules professionnels de transport routier circulant au gaz naturel des mêmes avantages fiscaux que ceux fonctionnant au gazole. Tel est l'objectif que poursuit un amendement au projet de loi de finances pour 2018 (PLF 2018) voté le 9 octobre par les membres de la commission du développement durable de l'Assemblée nationale saisie pour avis.

Concrètement, il s'agit d'élargir au gaz naturel carburant le remboursement partiel de taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) dont bénéficie déjà le gazole.

"Dans la mesure où le gaz naturel est beaucoup moins polluant, il est paradoxal qu'il soit moins bien traité que le diesel. Un alignement de la fiscalité des deux carburants est nécessaire", a justifié la députée LRM Laurianne Rossi à l'origine de l'amendement.

"L'emploi du GNV comme carburant, technologie mature, présente des avantages nets pour la santé, puisque sa combustion par rapport à l'essence et au gazole n'émet quasiment pas de particules fines sans filtre à particules et émet moins de dioxyde d'azote (NO2), un gaz particulièrement toxique", a précisé le député Modem Bruno Millienne, auteur d'un amendement identique. Cette disposition, a-t-il ajouté, permet d'atteindre les objectifs fixés par la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) en la matière, soit 3% de poids lourds roulant au gaz naturel d'ici 2023.

Contrairement à d'autres, cet amendement n'a pas été remis en cause par la commission des finances de l'Assemblée qui a poursuivi l'examen du projet de loi les 10 et 11 octobre. Le PLF poursuit son parcours parlementaire et sera examiné en séance publique à compter du 17 octobre prochain.
https://www.actu-environnement.com/ae/n ... 29840.php4

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité