[véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 20 avr. 2017, 19:31

A Shanghai, Audi dévoile sa e-tron Sportback, future rivale de la Tesla Model S


le 20/04/2017

Audi a dévoilé au salon de l’automobile de Shanghai, mardi 18 avril, un nouveau concept car électrique : la Audi e-tron Sportback. La voiture entre dans la catégorie GT et se positionne naturellement comme concurrente de la Tesla Model S. Les deux modèles sont comparables en de nombreux points. La version de série de la concurrente allemande sera présentée en 2019.

Audi fait un pas de plus vers le véhicule électrique de série. Son SUV, la Audi e-tron quattro devrait arriver sur les routes en 2018. Au salon automobile de Shanghai, le constructeur allemand a dévoilé, mardi 18 avril, son nouveau concept car, la Audi e-tron Sportback. La voiture s’aligne dans la catégorie GT… a quelques tours de roues de la Tesla model S

Les chiffres annoncés font tourner les têtes et confirment la rivalité. La e-tron sportback promet 500 Km d’autonomie (entre 450 et 572 km selon la Tesla model S). Sous le capot sa motorisation affiche une puissance de 500 ch (entre 320 et 539 ch chez Tesla). La voiture accélère de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes (entre 3,2 et 4,8 s pour sa rivale).
...............
http://www.usinenouvelle.com/article/vi ... -s.N529319

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1709
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par hyperion » 07 juin 2017, 11:01

bizarre ,
un article grand public repris dans le midi libre qui ne rabache pas l'autonomie le manque de borne et le prix de vente exorbitant d'un V.E ; en core plus incongru il serait source d'économies(d'argent). :-D
cette étude de The New Motion qui a comparé la Renault Clio et la Zoé. Tandis que la première consomme 4,7 litres de carburant pour 100 km en moyenne, soit 6,60 €, la seconde a besoin de 13 kWh d'électricité pour 100 km facturés 1,95 €. Et de conclure que « le coût d'alimentation d'une voiture électrique est jusqu'à 800 € moins cher pour le même kilométrage annuel ».
http://lemessager.libreserviceweb.fr/ma ... 55558.html
"ya une route, c'est mieux que rien, sous tes semelles , c'est dur et çà tient" Manset.
objectif d'inflation à 5,55% au lieu du 2% fixé arbitrairement à ce moment. un discours sur la dette sans precision sur cet objectif est futile.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7842
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par Remundo » 07 juin 2017, 11:59

avant que je les traite de crétins, dis-moi s'ils ont inclus la location de batteries ? Autour de 80€ par mois (à vérifier)

en fait les couts kilométriques des Renault ZE sont très comparable à l'équivalent thermique.

on peut aussi acheter des VE en pleine propriété de batteries mais c'est plus cher à l'achat.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1709
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par hyperion » 07 juin 2017, 13:24

donc à ce stade, en ayant bien noté le cout mensuel de la batterie , pour que la thermique reste preferable non pas preferable mais plus rentable , il faut que sa consommation baisse en dessous de 4 litres/100 ou pour un kilomètrage annuel inferieur à 15 000 km.
"ya une route, c'est mieux que rien, sous tes semelles , c'est dur et çà tient" Manset.
objectif d'inflation à 5,55% au lieu du 2% fixé arbitrairement à ce moment. un discours sur la dette sans precision sur cet objectif est futile.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7842
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par Remundo » 07 juin 2017, 16:08

oué peut-être, mais avoir à peu près le même prix au km pour une voiture bridée en autonomie et puissance+ insécurité juridique liée à la location des batteries en cas de revente, très peu pour moi. Et pourtant je suis pro VE. :oops:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8530
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par mobar » 12 juil. 2017, 06:54

https://www.bastamag.net/La-consommatio ... bien-garde
Article de 2015
Rien n'a changé depuis
Pour lutter contre la pollution atmosphérique et les émissions de CO2, la voiture électrique serait une solution presque idéale. C’est en tout cas ce que pense le gouvernement, Ségolène Royal – ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie – en tête, qui ne ménage pas ses efforts pour en faire la promotion. Aides à l’achat, financement de l’installation de millions de bornes de recharge : des milliards d’euros vont être dépensés pour que se déploient ces véhicules « sans pétrole ». Problème : personne ne connaît les consommations réelles de ces véhicules. Après les scandales sur le diesel, faut-il vraiment faire confiance aux données fournies par les constructeurs ?

Deux euros, pour faire cent kilomètres : l’adage s’est peu à peu imposé parmi les vendeurs et usagers de voitures électriques. Cher à l’achat – environ 20 000 euros en entrée de gamme –, le véhicule électrique serait donc avantageux à l’usage. « Il y a moins d’entretien, les assurances sont moins chères, et l’électricité ne coûte pas grand chose », assure Gaëlla Morot, de l’association Bourgogne mobilité électrique (BME), qui entend faire de la région « un territoire de référence en termes de mobilité électrique » [1]. Selon le Commissariat général au développement durable, 15 000 kilomètres seraient nécessaires pour amortir l’investissement de départ et pour que la voiture électrique devienne plus avantageuse que la voiture thermique [2]. Légèrement au-dessus du parcours annuel moyen des Français, qui se situe autour de 13 000 kilomètres, cette évaluation s’appuie sur les données des constructeurs.
Les données de consommation réelle sont inexistantes

Les performances des voitures électriques sont, tout comme celles des voitures thermiques, définies à l’issue de tests réglementés effectués en milieu fermé, quand la voiture est neuve, le conducteur, détendu, les embouteillages, inexistants, et qu’il ne faut ni chauffer ni rafraîchir la voiture. Nombre de rapports et évaluations se basent sur ces données pour définir les avantages et inconvénients des véhicules électriques, dans les ministères, collectivités territoriales et associations de promotion du véhicule sans essence. Et dans la vraie vie ? Difficile à savoir. « Secret d’État », murmurent certains élus, salariés de collectivités et experts en énergie.

Illustrant le peu d’intérêt que semble susciter le sujet, une petite mairie en milieu rural témoigne : « Après le prêt d’une voiture électrique par ERDF, nous avons acquis, en décembre 2014, un véhicule électrique Kangoo [marque Renault, NDLR] pour assurer le portage des repas à domicile. Nous en sommes satisfaits, mais nous ne pouvons faire un bilan de la consommation électrique car nous n’avons pas de compteur électrique spécifique. » Ce qui étonne un expert en énergie : « les collectivités qui possèdent des voitures électriques ne font, à ma connaissance, jamais de relevés spécifiques. Les données sont noyées dans les coûts généraux de fonctionnement de leurs divers bâtiments. »

« Cela fait deux ans que nous avons commencé à investir, et aucun bilan n’a jamais été fait », confirme Dominique Plancke, élu EELV dans le Nord-Pas-de-Calais, et président de la commission « transports ». La Région, qui entend devenir leader dans le domaine de la mobilité électrique – projetant de voir 10 000 véhicules électriques rouler sur son territoire – en possède pour le moment 16 : 5 Zoé (marque Renault), 10 Kangoo et 1 tracteur. Des relevés kilométriques sont effectués régulièrement, afin de connaître les distance parcourues par chacun des véhicules. Mais personne ne connaît la quantité d’énergie nécessaire pour effectuer ces kilomètres. « Pour l’électricité il faut prendre la norme constructeur, car nous n’avons pas de coût analytique, répondent les services à leurs élus.... Soit 10,14 kWh [kilowatts-heures, NDLR] pour 100 km pour la Zoé, et 12,50 kWh pour 100 km pour la Kangoo. » Parcourir 100 kilomètres nécessiterait donc à peu près autant d’énergie que laisser son four allumé pendant six heures.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 25 juil. 2017, 14:12

Toyota va produire une nouvelle voiture électrique

Usine Nouvelle le 25/07/2017
Infos Reuters

Le premier constructeur nippon Toyota Motor travaille sur une voiture électrique dotée d'une batterie à temps de rechargement réduit et à autonomie prolongée, rapporte mardi 25 juillet un quotidien japonais. Sa commercialisation est espérée pour 2022.

En retard dans le domaine, Toyota Motor travaille actuellement sur une voiture électrique dotée d'une batterie à temps de rechargement réduit et à autonomie prolongée, selon une information publiée mardi 25 juillet par le quotidien japonais Chunichi Shimbun. Le premier constructeur nippon vise une commercialisation en 2022, précise le journal.

Cette nouvelle voiture électrique, qui pourra être produite sur les toutes nouvelles plateformes de Toyota, utilisera des batteries à l'état solide qui permettent un rechargement en quelques minutes, explique le quotidien sans citer de sources.Les véhicules électriques actuels sont équipés de batteries aux ions de lithium qui ont besoin de 20 à 30 minutes pour se recharger et disposent d'une autonomie de 300 à 400 kilomètres.

Une porte-parole de Toyota s'est refusé à commenter ces informations dans l'immédiat. Le premier constructeur nippon cherche à combler son retard dans les véhicules électriques par rapport à son concurrent Nissan Motor et à l'américain Tesla.
http://www.usinenouvelle.com/article/to ... ue.N569429

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 25 juil. 2017, 19:27

BMW produira la Mini électrique à Oxford

Publié le 25/07/2017 Infos Reuters FRANCFORT

BMW a annoncé mardi qu'il avait choisi son usine anglaise d'Oxford pour produire la version électrique de la Mini à partir de 2019, confirmant ainsi des informations de Reuters.

Le directoire, qui s'est réuni mardi, avait considéré d'autres emplacements comme Born, aux Pays-Bas, et un endroit en Allemagne avant de jeter son dévolu sur Oxford.

"Le système de motorisation électrique de la Mini sera construits par le centre e-mobilité de Dingolfing et de Landshut, en Bavière, avant d'être intégré au véhicule à Oxford, le principal centre de production de la Mini trois portes", explique BMW dans un communiqué.

Soixante pour cent environ des 360.000 Mini sont produites à Oxford mais BMW a créé un centre de production de secours aux Pays-Bas après le référendum favorable au Brexit.

Un porte-parole du constructeur bavarois a dit que ce dernier n'avait reçu aucune assurance de la part du gouvernement britannique à propos d'éventuels arrangements post-Brexit.

BMW, propriétaire des marques Mini et Rolls-Royce, produit déjà des véhicules électriques ou des hybrides dans 10 usines de par le monde et il compte que les véhicules électriques représentent 15% à 25% des ventes d'ici 2025.
http://www.usinenouvelle.com/article/bm ... rd.N569763

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 06 août 2017, 12:26

Le taxi londonien électrifié est arrivé, plus de 100 km d'autonomie.


13/07/2017 MoteurNature

Image

Les anglais n'étant pas des gens comme les autres, ils n'ont pas des taxis comme les autres. LE taxi anglais, toujours noir, et dont les lignes sont presque les mêmes depuis plus de 50 ans, passe enfin à l'électrique. Après plusieurs années de développement, dans le grand Nord comme dans le désert de l'Arizona, le véhicule a prouvé sa robustesse, et il est maintenant disponible. Au même prix que l'ancien taxi diesel, puisque si le tarif est un peu plus élevé, il y a une aide de l'état (en Angleterre tout au moins) qui vient gommer la différence. Ce taxi n'est cependant pas un pur véhicule électrique, c'est un hybride rechargeable. Cette architecture a été choisi pour éviter de trop alourdir l'auto avec des centaines de kilos de batteries, mais le constructeur a pourtant vu large, puisqu'il annonce plus de 100 km d'autonomie en mode électrique. Et ce serait en usage réel, tel que le connaisse les chauffeurs de taxi.

Image

Le groupe propulseur est inédit, il provient de chez Volvo, ou plutôt de sa maison mère, soit Geely en Chine. Lequel Geely est également le propriétaire de la London Taxi Company (LTC), désormais renommé LEVC (London Electric Vehicle Company). On trouve sous le capot un 1300 essence, un 3 cylindres, mais si le constructeur enregistre déjà des commandes, il se montre encore bien peu disert pour révéler les détails de sa technologie... Il se limite à affirmer plus de 100 km en électrique, et plus de 500 km après cela en vidant le réservoir d'essence. Il y aurait déjà de nombreuses commandes au Royaume-Uni, et RMC, une société de taxis d'Amsterdam a signé un très gros contrat, pour 225 taxis.
http://www.moteurnature.com/28970-le-ta ... est-arrive

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 21 août 2017, 21:55

Hyundai prévoit un véhicule électrique avec 500 kilomètres d'autonomie après 2021

REUTERS SÉOUL 17 Aout 2017

Hyundai Motor a annoncé jeudi son intention de lancer un voiture électrique dotée d'une longue autonomie de 500 km après 2021, cherchant ainsi à rassurer les investisseurs qui s'inquiètent d'un éventuel retard du constructeur sud-coréen dans la course aux véhicules écologiques.
...............
http://www.usinenouvelle.com/article/hy ... 21.N577118

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 06 sept. 2017, 10:13

Voitures électriques: Nissan présente sa nouvelle Leaf

AFP le 06/09/2017

Nissan a sorti mercredi le grand jeu pour présenter la nouvelle version de sa citadine électrique Leaf, dotée d'une plus grand autonomie, au moment où il est bousculé par la concurrence sur un segment dont il était le pionnier.

Ecrans géants, jeux de lumière et parterre de 1.000 invités, dont des médias du monde entier: le constructeur d'automobiles japonais, partenaire du français Renault, n'a pas lésiné sur les moyens pour faire la promotion de son véhicule dans un centre d'exposition de la préfecture de Chiba, en banlieue de Tokyo, loin des débuts discrets de la première version en 2010.

C'est que la donne a changé: seul sur ce créneau à l'époque, Nissan doit désormais affronter la concurrence des américains General Motors (Chevrolet Bolt) et Tesla (Model 3) ou encore le Groupe PSA (Opel Ampera-e) dans cette catégorie de milieu de gamme.

Plus largement, la plupart des fabricants s'orientent vers le tout-électrique alors que, de la Chine à l'Europe, les autorités brandissent leurs ambitions écologiques et que les normes environnementales se durcissent.

- Autonomie en question -

Nissan, qui a écoulé seulement 280.000 Leaf à ce jour, espère accélérer la cadence avec cette deuxième génération.

Objectif: "au minimum doubler les ventes, voire les tripler", a assuré le PDG du groupe, Hiroto Saikawa, qui a succédé en avril à Carlos Ghosn, père de la Leaf. Elles se sont élevées à près de 48.000 unités sur l'exercice 2016/17 (dont quelque 12.500 au Japon et 14.000 aux Etats-Unis).

Image

"La première Leaf n'a pas eu le succès espéré, elle a joué un rôle de pionnier", bravant le scepticisme de l'industrie, a souligné le dirigeant. La seconde, qui sera lancée en octobre au Japon avant les Etats-Unis, le Canada et l'Europe en janvier, "se positionne comme un produit central de notre gamme, ce n'est plus une niche".

Pour convaincre les automobilistes réticents, Nissan met en avant une autonomie théorique de 400 km entre deux recharges, comparée à 250 km pour la plus récente variante de la précédente Leaf, selon des critères japonais plus généreux qu'en Europe et aux Etats-Unis. En réalité, le conducteur ne pourra pas parcourir une distance aussi longue, ce qui laisse Nissan derrière Tesla.

Face aux critiques, M. Saikawa a jugé "la capacité de batterie actuelle (40 kWh) plus que suffisante pour le Japon et la plupart des pays européens". "La compétition se joue aussi sur le coût de la voiture", a-t-il estimé: Nissan affiche un prix de 3,15 millions de yens au Japon (environ 24.000 euros au cours actuel).

Et pour les clients plus fortunés, Nissan promet pour 2018 un véhicule doté d'une autonomie de plus de 480 km, avant d'enrichir encore sa gamme dans les futures années.

Il met aussi en avant l'argument technologique: la Leaf version 2 propose des fonctionnalités de conduite semi-autonome, avec le système ProPILOT qui permet au véhicule de se maintenir dans la même file sur autoroute ou encore de se garer sur une place de parking sans intervention de l'automobiliste.

- 'Processus inéluctable' -

"Avec sa première Leaf, Nissan avait sous-estimé l'anxiété des consommateurs vis-à-vis de l'autonomie", relève Christopher Richter, analyste du secteur au sein de la société de courtage CLSA. "Depuis, les batteries lithium-ion sont devenues bien meilleur marché, ce qui lui permet de quasiment doubler l'autonomie" et donc de viser un public plus large.

Certes, "il doit composer avec l'arrivée de nombreux rivaux proposant des véhicules similaires", mais le marché reste embryonnaire et la marge de croissance énorme.

"Les jours sont comptés pour les automobiles à moteur traditionnel. Avec un prix des modèles électriques en baisse et des régulations plus strictes, le processus apparaît inéluctable", souligne l'expert.

Pour le PDG de Nissan, il s'agit d'une affaire de quelques années seulement: "au-delà de 2025, la majorité des produits proposés par les constructeurs seront électrifiés", prédit-il, en tenant compte des modèles hybrides ou à pile à combustible.
http://www.boursorama.com/actualites/vo ... c1b28dcca9

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 12 sept. 2017, 16:51

Tavares ne veut pas revivre un "dieselgate" avec l'électrique

Reuters le 12/09/2017

Carlos Tavares espère que l'accélération actuelle vers le véhicule électrique ne suscitera pas en cours de route des controverses comme celle qui a frappé à nouveau PSA vendredi dernier sur le diesel.

La Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) a accusé dans un rapport le constructeur automobile d'avoir truqué les émissions polluantes de deux millions de moteurs pour leur permettre d'être homologués.

Aux journées presse du 67e salon de l'automobile de Francfort, mardi, le président du directoire de PSA s'est dit "attristé" par la confusion qui règne sur le diesel "dans un contexte de totale conformité".

"Nous sommes en train d'évoluer d'un monde où la réglementation était neutre vis-à-vis des technologies vers un monde où on nous instruit d'aller dans la direction du véhicule électrique", a déclaré Carlos Tavares.

"Si on nous donne instruction de faire des véhicules électriques, il faut aussi que les administrations et les autorités assument la responsabilité scientifique. Parce que je ne voudrais pas que dans 30 ans on ait découvert les uns ou les autres quelque chose qui n'est pas aussi beau que ça en a l'air."

Il cite comme risques la question de l'origine plus ou moins renouvelable de la production d'électricité, celle du recyclage des batteries, la gestion des matières premières rares ou encore l'éventualité des émissions électromagnétiques des batteries lorsqu'on les charge.

"Tout ce qui est actuellement en cours sur l'électrification ne nous pose aucun problème, puisque nous sommes préparés à cela", a poursuivi le président du directoire de PSA. "Maintenant, la vitesse à laquelle ce changement se produira devra être digéré par l'ensemble des entreprises automobiles, la notre étant particulièrement agile je ne suis pas inquiet (...) mais il faut se préoccuper aussi de cela."

PSA prévoit de proposer des versions électriques et hybrides rechargeables pour 50% de sa gamme en 2020, et pour 80% en 2023.
http://www.boursorama.com/actualites/ta ... 4621ce641d

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 12 sept. 2017, 21:07

PSA songe à réinternaliser des composants de véhicules électriques

le 12/09/2017 Infos Reuters PARIS

PSA réfléchit à réinternaliser la production de certains composants de ses futurs véhicules électriques ou hybrides, mais pas la chimie des batteries, a déclaré mardi le directeur des Programmes et de la stratégie du constructeur.

L'essor de ce nouveau type de motorisations aux dépens de la technologie thermique traditionnelle va poser d'importants défis au secteur, en matière d'outil industriel et d'emploi.

"Nous avons des réflexions sur le 'make or buy' (fabriquer en interne ou acheter à des fournisseurs) de la chaîne de traction électrique, nous réinternaliserons des composants, les assemblages de batteries oui, la chimie des batteries non", a déclaré à Reuters Patrice Lucas lors des journées presse du 67e salon de l'automobile de Francfort.

"Le véritable enjeu, c'est la seconde vie de ces batteries", a-t-il ajouté. "La filière recyclage va devoir s'organiser autour de cela (car) dans la logique des valeurs résiduelles futures de ces véhicules, la batterie va être un acteur important. Il y a une vraie réflexion autour (de l'emploi) à mener."

PSA prévoit de compter des versions hybrides ou électriques sur 80% de sa gamme à l'horizon 2023, avec une première version hybride rechargeable chez DS dès 2019, et un premier électrique nouvelle génération chez Peugeot la même année. Une offre "mild hybride" de 48 volts viendra compléter la palette, a ajouté Patrice Lucas.

Interrogé sur la finalisation du rachat des activités bancaires d'Opel avec BNP, il a indiqué qu'elle était toujours prévue d'ici la fin de l'année. "Le processus se déroule", a-t-il dit.
http://www.usinenouvelle.com/article/ps ... es.N585643

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 11 oct. 2017, 22:08

Dyson invests £2bn in electric car and battery development

September 27, 2017 // By Nick Flaherty

Vacuum cleaner maker Dyson is investing over £2bn ($2.4bn, €2.5bn) to develop a new generation of battery technology in its own electric car.

The company already has a team of 400 engineers working on the car design which is planned for launch in 2020 based around its digital motor technology. Dyson plans to double the size of the development team at Malmesbury in the UK over the next two years.

The secretive company has not said whether this is the launch of a concept vehicle or a production model remains unclear. A production model would be tested on the roads in 2019 and so the car design and the battery technology would have to be at the advanced prototype stage already. How and where the batteries would be manufactured is also not disclosed and would be a major issue for the production of the vehicle.

Half the investment will go on new battery technology says founder and chief engineer Sir James Dyson in a letter to staff. The Dyson company bought US solid state battery developer Sahkti in 2015, although in April this year was reported to have changed direction on the battery development.

“If we are to continue to create new and disruptive technology, we must develop more advanced core technologies," he said. " We have invested nearly $310m into the research and development of the Dyson digital motor, a technology that now powers our most successful machines. We will do the same with batteries. Sakti3 has developed a breakthrough in battery technology and together we will make this technology a reality.”

The UK government has provided £16m ($20m) for the project.

“With tech players such as Dyson now entering the electric car market, it is clear that the competition in the sector is reaching new heights and is ripe for disruption," said Taavi Madiberk, CEO of European ultracapacitor maker Skeleton Technologies. "Dyson’s move into this market is set to further ignite an already dynamic sector, resulting in wider adoption and interest in EV and alternatively fuelled vehicles."

This follows Daimler's announcement of a $1bn investment in battery technology for electric cars. This was challenged by Elon Musk, CEO of elctric car maker Tesla, as too low, and Daimler confirmed it plans to invest $10bn in its electric car programme.
Several European companies are building major plants for making batteries. BMZ in Germany, Samsung SDI in Hungary and Northvolt in Sweden are all building huge 'gigafactories' to support car production, and TerraE has also launched a foundry system for battery production.

This will put mor epressure on the power grid, says Madiberk at Skeleton. "Government, industry bodies and innovators in the sector must work together to support energy storage technologies that complement the grid, such as ultracapacitor and battery technology. Only by having a stable and reliable energy infrastructure will the country be able to benefit from the exciting electric vehicle technologies that industry innovators such as Dyson will bring.”
http://www.eenewseurope.com/news/dyson- ... evelopment

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6709
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par phyvette » 14 oct. 2017, 06:30

5 500 € décote de la mort de 80% en 5 ans pour cette Ion de 2012.¨

https://www.leboncoin.fr/voitures/13187 ... tm?ca=17_s

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 6 invités