Un, non deux trains encore plus écolos

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Un, non deux trains encore plus écolos

Message par greenchris » 24 oct. 2005, 10:32

22/10/2005 : Un train frais grâce au soleil

La compagnie italienne de chemins de fer, Trenitalia, innove en mettant en service les premiers trains d'Europe exploitant l'énergie solaire.

Cliquez pour agrandir
Par rapport au TGV français, 100 % branché sur le nucléaire, les italiens vont pouvoir donner des leçons à la SNCF ! Ce sera d'autant plus indiqué que cette expérience est un projet partiellement financé par Life (le bras armé de l'Union Européenne pour financer de multiples projets écologiques), et qui dit financement européen, dit aussi acquisition de connaissances pouvant bénéficier à toute l'Europe. Tout exploitant européen d'une ligne de chemin de fer pourra demander conseil à Trenitalia, même si la teneur de ce projet n'est pas encore celle qu'on attend, puisque l'énergie solaire ne sert pas à la propulsion. On commence pourtant à calculer qu'un train régional, léger, qui ne circulerait qu'à petite vitesse, pourrait être entièrement solaire (encore qu'il ne pourrait rouler que de jour !), mais ce projet italien a été bati sur du matériel roulant existant. Ce qui est un gage de fiabilité, et l'installation de panneaux solaires a été réalisée avec les mêmes standards de qualité : les capteurs peuvent tenir jusqu'à une vitesse de 200 km/h (alors que ce type de train ne dépasse jamais les 150 km/h).

Les capteurs photovoltaïques de ces trains serviront à assurer la climatisation, l'éclairage et l'alimentation des systèmes de sécurité. C'est déjà beaucoup, car en été, la climatisation d'un wagon, tout métallique, de 20 mètres demande une grande puissance ! Mais l'avantage de la taille se retrouve aussi au niveau du nombre de panneaux solaires qu'il a été possible de poser. Avec 40 m2 de panneaux par wagon, il a été facile d'associer les cellules photovoltaïques, en série pour certaines, en parallèle pour d'autres, afin d'obtenir le voltage voulu (tous les détails dans notre bibliothèque de références, pour nos membres). Une dizaine de voitures ont été transformées, et Altero Matteoli, le ministre italien de l'environnement, a officiellement lancé le test le 20 octobre à Rome. Renez-vous dans un an pour voir quels auront été les bénéfices de l'opération.
vu sur moteur-nature
Dernière modification par greenchris le 24 oct. 2005, 17:51, modifié 2 fois.
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 24 oct. 2005, 17:48

Mise en circulation en Suède du premier train au biogaz

24/10/2005 - AFP - Le premier train fonctionnant au biogaz, une énergie renouvelable produite à partir de déchets organiques, a été mis en circulation lundi en Suède, a-t-on appris auprès de la société Svensk Biogas.

"Le train est parti à l'heure, à 14h42 (12H42 GMT) et tout se passe bien", s'est réjoui Peter Undén, directeur de marketing de l'entreprise propriétaire, contacté à bord du véhicule par l'AFP.

L'engin, qui relie les villes de Linköping, au sud de Stockholm et Västervik, sur la côte est suédoise, distantes d'environ 80 kilomètres, effectuera désormais "un trajet quotidien, mais l'ambition est qu'il en fasse par la suite deux, voire plus", a expliqué M. Undén.

Composée d'un seul wagon pouvant transporter une soixantaine de passagers, l'ancienne machine Fiat a vu ses moteurs diesel remplacés par deux moteurs à gaz Volvo, avait expliqué Svensk Biogas lors de son inauguration en juin dernier.

Il carbure au biogaz, une émanation de la décomposition de matières organiques qui a lieu naturellement ou volontairement et qui, une fois valorisée, peut servir comme carburant.

Comme c'est le cas pour d'autres biocarburants, la combustion de biogaz permet une importante réduction de l'émission de gaz carboniques à effet de serre.

"Il ne consomme pas les carburants habituels, mais une énergie renouvelable (...) c'est un très bon moyen de se doter de systèmes de transport durables", souligne Peter Undén.

De plus, le biogaz est une matière qui ne dépend pas des importations extérieures. "Les communes peuvent assurer leur propre production et cela crée des emplois", a-t-il souligné.

Enfin, il est aussi moins bruyants que la plupart des autres trains, selon M. Undén.

Le directeur du marketing de Svensk Biogas s'est réjoui de cette première lundi, "une occasion de montrer que c'est quelque-chose qui fonctionne".

Selon lui, des pays étrangers ont fait part de leur intérêt pour le train au biogaz, parmi lesquels l'Inde.
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Répondre