[véhicule électrique] La question de la prise de recharge

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 12 déc. 2014, 21:06

EDF construirait un réseau de 200 bornes de recharge rapide sur les autoroutes

2014-12-10 MoteurNature Laurent J. Masson

La bonne surprise.

Le quotidien Le Parisien a révélé une information intéressante. EDF veut déployer des bornes de recharge le long des autoroutes. C'est un scoop, car ce n'est pas encore officiel. Contacté par nos soins en effet, EDF n'a pas voulu donner le moindre renseignement complémentaire sur ce projet. D'après Le Parisien, il serait pourtant très important, puisqu'il est question de 200 bornes rapides. Reste que tout n'est pas clair. Quand l'article dit que EDF a reçu le feu vert de l'Union Européenne pour déployer 200 bornes. Il s'agirait plutôt d'accepter de le co-financer. L'Union Européenne fait beaucoup de choses, mais il n'y a pas besoin de son feu vert pour installer une borne de charge en France. Ce qui explique qu'on n'ait pas entendu parler de ce projet plus tôt. Sans financement public européen, ce projet n'aurait jamais vu le jour...

On s'interroge aussi sur le choix du nombre de 200 bornes. La France compte 11 882 km d'autoroutes, avec 330 aires de services dotées de surfaces commerciales. On ne voit pas bien comment rapporter ces chiffres avec celui de 200, mais s'il est possible de faire pour que nulle part sur le réseau autoroutier, on ne soit à plus de 60 km d'une borne rapide, ce sera formidable. La bonne nouvelle de l'implication de l'Europe serait ensuite dans la certitude que les bornes seront aux normes, ce qui n'est malheureusement pas le cas de la majorité des bornes françaises existantes aujourd'hui.

On espère des bornes triples (AC 43 kW, Combo 2, Chademo), et c'est d'autant plus probable qu'un consortium de constructeurs (BMW, Renault-Nissan et Volkswagen) utilisant ces différents standards, serait associé au projet. Mais si nous connaissions l'existence de ce consortium, les constructeurs se refusent eux aussi à commenter l'information du Parisien. Et le plus étonnant, est que les premières bornes rapides sur une autoroute seraient installées... Le mois prochain ! Inutile alors de spéculer plus longtemps, nous aurons des informations détaillées sur ce projet qui fait rêver, très rapidement.
http://www.moteurnature.com/actu/uneact ... s_id=27688

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8652
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par Remundo » 10 févr. 2015, 09:17

toujours une petite revue de presse Toto Nature...
http://www.moteurnature.com/actu/2015/l ... trique.php

Un article intéressant qui laisse songeur sur le joli bordel des différents standards de recharge, rapide, lente, semi rapide, DC ou AC...

Perso, je me charge en 220V 14A et c'est amplement suffisant pour faire 100 km par jour...

Toto Nature préconise des standards minimaux en 32A, mais y'a des gens qu'ont des compteurs 30A, voire 15A...et qui ne sont pas obligés de fumer leur ampérage pour charger en 2h au lieu de 4...

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par matthieu25 » 10 févr. 2015, 09:27

Ça me fait penser aux différents standards de prises de portable...Ils sont pas sortis de l'auberge les automobilistes de voitures électriques...
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9842
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par mobar » 10 févr. 2015, 17:05

matthieu25 a écrit :Ça me fait penser aux différents standards de prises de portable...Ils sont pas sortis de l'auberge les automobilistes de voitures électriques...
Des petits malins vont monter un bussiness d'adaptateurs, du style de ceux que tu achètex à l'aéroport lorsque tu vas aux US avec ton chyargeur de PC
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 14 mars 2015, 21:09

La CNR devient opérateur national en vallée du Rhône

Posté le 05/03/2015 à par Philippe Schwoerer AVEM

Après Bolloré, au tour de la Compagnie nationale du Rhône de devenir opérateur national pour son projet de déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques sur l’espace public selon un corridor qui longera le Rhône.
La décision en ce sens du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie, et du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, a été publiée le 1er mars 2015 au Journal officiel. La CNR poursuit son programme en concertation avec les collectivités locales concernées des 3 régions traversées : Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, et Paca.

Corridor rhodanien de 27 stations

Reconnu de dimension nationale, le corridor porté par la CNR, pour mailler le territoire rhodanien en infrastructures de recharge rapide (30 minutes), devrait compter au total, courant 2016, 52 points. Ces derniers seront répartis de telle sorte à ne pas être éloignés de plus de 30 kilomètres du précédent, selon une ligne qui s’étendra de la frontière Suisse, près du lac Léman, jusqu’à la Méditerranée. Une quinzaine des 27 stations prévues, pour la plupart équipées de 2 bornes, devraient être mises en service dès cette année 2015. Six d’entre elles seront localisées dans la métropole lyonnaise. Toutes seront alimentées avec l’électricité 100% renouvelable produite sur le fleuve via le scénario Move in Pure qui s’appuie sur les centrales hydroélectriques de la CNR.

Interopérabilité monétique et des réseaux

Recevant 3 standards de connecteurs, les bornes MAEC (groupe Cahors) seront gérées en adéquation avec l’esprit d’interopérabilité entre les réseaux cher aux 4es Assises IRVE. Grâce à leur badge habituel, et sans inscription préalable, elles seront accessibles à tous les utilisateurs inscrits auprès d’opérateurs adhérents à la plateforme Gireve. Question monétique, les installations accepteront le système sur abonnement KiWhi Pass et le règlement par carte bancaire via un serveur vocal interactif. L’opération de charge sera facturée selon un prix forfaitaire fixé à 5 euros.

10 millions d’euros sur 5 ans

« Lancé dans le cadre de son plan 2014-2018 de missions d’intérêt général pour un aménagement durable des territoires traversés par le fleuve, le projet de corridor électrique, d’un montant de 3 millions d’euros, participe à l’atteinte des objectifs nationaux de lutte contre le réchauffement climatique et favorise le développement de la voiture électrique par la création d’un réseau public d’infrastructures », explique la CNR. Au total, l’entreprise va consacrer 10 millions d’euros sur 5 ans pour encourager l’électromobilité dans la vallée du Rhône, en s’impliquant également comme co-investisseur selon deux axes complémentaires : soutien des collectivités locales dans leurs projets d’implantations de bornes, et promotion des opérations locales de R&D autour de moyens de livraison électrique ou des expérimentations dans l’hydrogène (projet HyWay de déploiement d’une flotte de véhicules utilitaires hybrides batteries/hydrogène).
http://avem.fr/actualite-la-cnr-devient ... -5584.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 27 mars 2015, 13:01

Recharger son véhicule électrique au-delà des frontières nationales

Une initiative européenne vient d'être lancée en vue de connecter les plateformes d'interopérabilité, permettant aux usagers l'accès simple et pratique aux réseaux de recharge de véhicules électriques en Europe.

...............
.
http://www.enerzine.com/1036/18268+rech ... ales+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 31 juil. 2015, 13:18

Un coup de pouce pour les infrastructures de recharge aux Pays-bas

30 juillet 2015 enerzine

La Commission européenne a autorisé le projet des Pays-Bas de fournir un financement public de près de 33 millions d'euros en faveur de l'installation et de l'exploitation de bornes de recharge pour véhicules électriques.
Ce financement doit permette d'assurer le déploiement des infrastructures nécessaires pour faire des voitures électriques une option viable aux Pays-Bas. Selon Bruxelles, il contribuera également à promouvoir le transport durable et à améliorer la qualité de l'air sans fausser indûment le jeu de la concurrence au sein du marché unique.

...............
http://www.enerzine.com/1036/18587+un-c ... -bas+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 23 août 2015, 20:57

Le Royaume-Uni planche sur une autoroute qui recharge les véhicules électriques

le 23 août 2015, Industrie&Technologie

L’agence gouvernementale britannique responsable du réseau autoroutier, Highways England, va tester un système de recharge par induction permettant de charger sa voiture électrique en roulant. Les premiers essais débuteront d'ici la fin de l'année et devraient durer 18 mois. La Corée du Sud a déployé, dès 2013, un dispositif similaire sur un tronçon d'une vingtaine de kilomètres. Certains spécialistes émettent toutefois des doutes quant à la viabilité économique de cette approche..

Image

Et si vous pouviez rouler de longues distances en voiture électrique sans avoir besoin d’effectuer un arrêt pour recharger la batterie de votre véhicule ? C’est bien ce que compte proposer le Royaume-Uni à ses résidents pour favoriser le développement du parc de véhicules électriques. Le gouvernement britannique a annoncé cet été le lancement d’une initiative qui vise à tester un système de recharge par induction permettant de charger sa voiture électrique en roulant.

Dans les détails, le procédé en question doit s’appuyer sur des câbles électriques installés sous la chaussée. Ces derniers génèrent un champ électromagnétique capté par une bobine, puis reconverti en électricité grâce à un dispositif dédié dont devront être équipés les véhicules électriques.

Une technologie déjà testée en Corée du Sud

D’après un communiqué de presse publié sur le site du gouvernement britannique, les essais devraient débuter d’ici la fin de l’année sur une piste dédiée, où les conditions d’autoroute seront reproduites. Ils dureront18 mois et seront encadrés par Highways England, l’agence gouvernementale britannique en charge du réseau autoroutier. Cette initiative, lancée après une étude de faisabilité, s’inscrit dans le cadre d’un programme plus large, doté d’une enveloppe de 500 millions de livres et qui doit s’étendre sur cinq années.

Pour l’heure, l’agence gouvernementale n’a pas encore précisé avec quels véhicules seront réalisés les tests et quelle entreprise fournira la technologie requise. Si les premiers essais sont concluants, ils pourront être déclinés sur de véritables routes. Le gouvernement britannique ne sera toutefois pas le premier à déployer un tel procédé. Depuis 2013, la Corée du Sud a mis en circulation des bus électriques, baptisés Olev (pour On-Line Electric Vehicle), qui se rechargent grâce à une technologie comparable implémentée sur un tronçon d’une vingtaine de kilomètres dans la ville de Gumi.

Des bornes de recharge tous les 30 kilomètres

Cette approche laisse toutefois certains spécialistes sceptiques. Paul Nieuwenhuis, directeur du Cardiff Business School's Electric Vehicle Centre of Excellence, interviewé par la BBC, a reconnu qu’il était logique de vouloir essayer cette approche dont la technologie fonctionne, mais a émis des doutes quant à son coût. Par ailleurs, d’après lui, les progrès réalisés sur l’autonomie des batteries pourraient rendre un tel déploiement inutile.

Parallèlement à ce projet, le Royaume-Uni s’est engagé à installer des bornes de recharge environ tous les 30 kilomètres sur son réseau d’autoroutes. L’objectif est de renforcer et de diversifier les infrastructures afin de convertir les nombreux conducteurs encore réticents à l’idée d’opter pour des véhicules électriques.

En 2014, le marché du véhicule électrique en Europe a progressé de 61%, avec un total de 65 199 voitures électriques particulières et utilitaires enregistrées. Sur cette période, le Royaume-Uni n’avait alors enregistré que 7 370 immatriculations, contre 8 804 pour l’Allemagne, 15 046 pour la France et 18 649 pour la Norvège.
http://www.industrie-techno.com/le-roya ... ques.39315

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 07 déc. 2015, 21:19

Une pépite tricolore des bornes pour véhicules électriques va débarquer en Bourse

07/12/15 capital.fr

Le n°1 des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques dans le vieux continent a lancé sa procédure de mise sur le marché, à la Bourse de Paris. L’entreprise veut développer une nouvelle génération de bornes et renforcer ses équipes commerciales.

Alors que la Cop 21 et la réflexion sur le réchauffement climatique battent leur plein, un nouvel acteur des énergies vertes s’apprête à tenter l’aventure boursière : le leader européen des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques, DBT.
http://www.capital.fr/bourse/actualites ... se-1090279

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 12 janv. 2016, 17:15

Paris inaugure son réseau de bornes de recharge de véhicules électriques Belib'

Par Manuel Moragues - Usine Nouvelle le 12 janvier 2016

La première borne de recharge de véhicules électriques du réseau parisien Belib’ est inaugurée ce mardi 12 janvier. Belib’ comptera 180 points de charge qui pourront charger tous les types de véhicules, y compris en accéléré. Un "projet emblématique" dont se félicite Emmanuel Ourry, directeur général de Lafon Technologies, fournisseur des bornes de Belib’. Pour le dirigeant, 2015 a marqué le décollage du marché de la recharge et 2016 sera une "année faste".

Image

.........
.........
http://www.usinenouvelle.com/article/pa ... ib.N373079

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1052
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par Jeuf » 12 janv. 2016, 23:10

Le Royaume-Uni planche sur une autoroute qui recharge les véhicules électriques
ça existe depuis les années 80 ! pour ceux qui connaissent :
Image

Même que les voitures volent.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 20 janv. 2016, 16:06

D'ici 2017, un millier de bornes de recharge dans 9 départements du Languedoc Roussillon

20 janv 2016 enerzine

Neuf départements de la grande région Languedoc Roussillon - Midi Pyrénées et les deux métropoles de Toulouse et Montpellier ont sélectionné Bouygues Energies & Services dans le cadre d'un appel d'offre commun pour la mise en place complète et l'exploitation pour 4 ans de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Le marché, coordonné par le Syndicat d'énergies De l'Aude (SYADEN), est l'un des plus gros passés en France : il porte sur un millier de bornes de charge déployées d'ici 2017.

L'objectif du groupement des syndicats d'énergies de l'Ariège, de l'Aude, de l'Aveyron, du Gard, de l'Hérault, du Lot, de la Lozère, des Pyrénées-Orientales et du Tarn était de trouver un fournisseur commun d'infrastructure de recharge afin de faciliter la mobilité interdépartementale des utilisateurs de véhicules électriques, sans avoir à passer par une plateforme d'interopérabilité.

L'offre Alizé® de Bouygues Energies & Services permet d'apporter une réponse globale et cohérente comprenant l'ingénierie, l'installation et la mise en service des bornes ainsi que les services associés : "maintenance et supervision du réseau pendant 4 ans et mise en place d'un service de monétique incluant le service clients".

Par ailleurs, les utilisateurs de véhicules électriques ou hybrides rechargeables bénéficieront des mêmes services, aux conditions tarifaires harmonisées avec un seul abonnement dans les neuf départements. Aussi, l'interopérabilité avec les autres opérateurs présents sur le territoire (cartes transports) et les départements voisins sera organisée.

La majorité des 849 bornes à déployer permet la recharge accélérée (environ 1 heure pour un plein complet) et 67 d'entre elles sont des bornes « rapides » (80 % de la charge en 20 minutes).

Le marché mobilisera l'ensemble des 8 centres de travaux Bouygues Energies & Services de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Les premières bornes devraient être posées dans l'Aude, l'Aveyron et la Gard au cours du premier trimestre 2016.
http://www.enerzine.com/1036/19007+dici ... ents+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par energy_isere » 26 janv. 2016, 15:37

Charger sa voiture électrique aussi vite qu'un plein

26 janv 2016 enerzine

Le jour où faire le plein d’électricité sera aussi rapide que celui d’essence, les voitures électriques seront compétitives. Des chercheurs de l’EPFL ont trouvé la solution pour y parvenir sans faire tomber le réseau: le stockage intermédiaire.

Les véhicules électriques seront réellement compétitifs lorsqu’on pourra faire le plein d’électricité aussi rapidement que celui de fuel. Si les batteries font des progrès de stockage exponentiels, c’est le réseau qui reste le maillon faible: comment supporterait-il la recharge simultanée de milliers de véhicules?

De surcroit si la recharge est ultrarapide, ce qui requiert une puissance plus que décuplée. Des chercheurs de l’EPFL ont trouvé la parade : le stockage intermédiaire.

En une minute trente, le réservoir d’une voiture diesel est capable d’ingurgiter de quoi rouler près de 1000km. Après le même temps de charge, la plus performante des voitures électriques ne roulera pas plus de 6 kilomètres. Pour charger plus vite, la seule solution est d’augmenter la puissance à l’entrée. Mais il faudrait 4,5 MW, soit la puissance de 4.500 machines à laver, pour effectuer une recharge aussi rapide. Impossible à obtenir avec le réseau de distribution sans le faire tomber.

En basse ou moyenne tension

« Nous avons imaginé un système de stockage intermédiaire », estime Alfred Rufer, chercheur au Laboratoire d’électronique industrielle. «Ce stockage tampon permet de découpler les stations du réseau, tout en garantissant un niveau de recharge élevé pour les véhicules.» Et le tout en utilisant le réseau basse tension (celui qui arrive dans les foyers) ou moyenne tension (distribution régionale), ce qui réduit considérablement les investissements.

Concrètement, l’élément de stockage intermédiaire est une batterie lithium-fer, d’une taille approximative d’un container maritime, qui s’alimente en continu à petite puissance sur le réseau. Quand une voiture souhaite faire un plein express, la batterie tampon restitue fissa l’électricité accumulée à celle du véhicule. Le réseau n’est même pas sollicité.

Pour prouver que le système fonctionne, les chercheurs du Centre de l’énergie et du Laboratoire d’électronique industrielle de l’EPFL, ainsi que leurs partenaires de l’EMPA, l’ETHZ et la HES bernoise ont construit un démonstrateur. Il prend la forme d’une remorque contenant la batterie de stockage intermédiaire. Elle se recharge sur le réseau basse tension et fournit dans le quart d’heure les 20 à 30 kWh nécessaires à la recharge d’une batterie de véhicule électrique standard. «Nous voulions passer sous la barre psychologique de la demi-heure. Mais, il reste une marge d’amélioration», souligne Massimiliano Capezzali, directeur adjoint du Centre de l’énergie, qui a coordonné le projet.

Dimensionner les stations de recharge de demain

L’intérêt de ce concept est avant tout de permettre de dimensionner les stations de recharge de demain. Il faut imaginer un monde où, progressivement, les stations-service du XXe siècle seront remplacées par des stations de recharge électriques. Comme les pompistes évaluaient la taille de leurs citernes, les futurs fournisseurs d’énergie électrique devront estimer la puissance de leur stockage tampon. Pour aider au dimensionnement, les chercheurs ont donc construit une équation qui prend en compte différents paramètres: statistiques de trafic sur un tronçon donné, estimation du nombre de véhicules électriques, capacité de charge des batteries, le besoin de charge des utilisateurs…

Les simulations, sur la base de flux réels en Suisse romande, montrent que le scénario est tout à fait réaliste. Une station qui assurerait la recharge rapide de 200 véhicules par jour aurait besoin d’une capacité de stockage intermédiaire de 2,2MWh. Soit le même ordre de grandeur que l’énergie consommée par un foyer… en un an. En volume, cela correspond grosso modo à quatre conteneurs maritimes. «La mobilité électrique bouleverse nos habitudes. Il est évident qu’à l’avenir plusieurs systèmes de recharge – par exemple, lente à domicile et ultrarapide lors de longues distances – vont cohabiter», conclut Massimiliano Capezzali.

Image
http://www.enerzine.com/1036/19023+char ... lein+.html

Bon, on aimerait connaitre la perte de rendement supplémentaire induite par cette grosse batterie tampon. :-k

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par sherpa421 » 26 janv. 2016, 15:49

J'aimerais aussi connaitre les batteries acceptants une décharge et une charge aussi rapide.
edit : Dans le texte on nous parle de 20 à 30 kW et sur le graphique de 80 à 100 kw. Mais même à 20 kW, je demande à voir la batterie de voiture capable de les absorber en continue pendant 30 min.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8652
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La question de la prise de recharg

Message par Remundo » 26 janv. 2016, 17:18

quelques idées "générale" et chiffres-types

tu peux faire la plupart du temps une charge puissante jusqu'à 80% de la capacité de la batterie.

Ainsi une batterie de 20 kWh peut enfourner 20 kW pendant 48 minutes si elle est complètement déchargée initialement.

Avec ces 16 kWh, on peut faire 100 km.

Répondre