[Automobiles] Les salons

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

[Automobiles] Les salons

Message par energy_isere » 20 oct. 2005, 22:18

Ouverture du salon automobile de Tokyo

Le 39e Salon de l’Automobile de Tokyo se tiendra du 19 octobre au 6 novembre 2005 au Parc des Expositions de Makuhari dans la préfecture de Chiba. Le thème principal de cette année est « Driving Tomorrow ! From Tokyo »
Tous les constructeurs automobiles japonais se penchent sur les énergies dites "alternatives". La 39ème édition du salon de Tokyo qui ouvre mercredi ses portes aux professionnels va permettre de présenter près de 80 nouveautés en avant-première mondiale. Ainsi Toyota va dévoiler une nouvelle voiture hybride "super écologique" utlisant un grand nombre de matériaux naturels dont la combustion ne dégage aucun gaz polluant. Mitsubishi va exposer un moteur électrique capable d'être utilisé dans un système hybride opu fonctionnant à l'hydrogène. Les 239 entreprises présentes au Tokyo Motor Show ne travaillent pas toutes sur les moteurs verts; elles savent encore vendre du rêve : témoin la Pivo de Nissan, un véhicule électrique dont la cabine en forme d'oeuf peut tourner à 360 degrés, évitant ainsi toute marche arrière au conducteur.Enfin Toyota va exposer des véhicules à place unique comme ce trois roues qui a la particularité d'intégrer un programme qui apprend à connaître les gouts et la personnalité du conducteur.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: salon automobile de Tokyo

Message par energy_isere » 21 oct. 2005, 20:09

Quelques nouvelles du salon automobile de Tokyo :

Http://www.ledevoir.com/2005/10/20/93029.html
Automobile - Partisans et détracteurs de l'hybride sont face à face au salon de Tokyo
AFP
Édition du jeudi 20 octobre 2005

Mots clés : Japon (pays), Automobile, hybride, salon de tokyo, tokyo motor show

Makahuri -- Le salon automobile du Tokyo Motor Show (TMS) révèle la fracture entre partisans et détracteurs des moteurs hybrides (utilisant à la fois l'essence et l'électricité), comme solution idéale pour réduire la consommation de carburant.

À la pointe de la technologie hybride, qui fait notamment un tabac aux États-Unis sur fond de flambée des prix à la pompe, les constructeurs japonais ont présenté une profusion de voitures-concept économes en essence.

Honda Motor a ainsi dévoilé la FCX, un véhicule fonctionnant à l'aide d'une pile à combustible utilisant l'hydrogène, que l'on peut recharger à partir d'un équipement autonome installé chez soi. Ce système, qui utilise du gaz de ville, permet également de fournir de l'électricité à usage domestique et de produire de l'eau chaude pour le bain.

Toyota, qui avait commercialisé la première voiture hybride à la fin des années 1990 et qui espère en vendre un million dans le monde vers 2010, a également dévoilé de nombreuses nouveautés en la matière, de même que ses concurrents Mazda, Mitsubishi Motors ou encore Subaru.

L'enthousiasme des constructeurs japonais pour les moteurs hybrides et les piles à combustible, flagrant au salon organisé à Makuhari, dans la banlieue de Tokyo, est partagé par certains constructeurs occidentaux, tels Ford ou Volkswagen.

D'autres, en revanche, affirment haut et fort qu'ils y croient peu, voire pas du tout.

«Exhiber des voitures-concept dans un salon automobile est une chose. Mettre une voiture sur la route en est une autre», assure le p.-d.g. de PSA Peugeot Citroën, Jean-Martin Folz, selon qui «les voitures hybrides à essence sont peut-être une bonne solution là où le diesel n'est pas populaire». «Mais il n'y a aucune raison de la développer dans les marchés dominés par le diesel» comme l'Europe, estime-t-il.

Quant aux piles à combustible, M. Folz ne voit «aucune application possible pour notre industrie avant au moins quinze ans». «Pour l'instant, elles posent deux gros problèmes : d'abord leur coût, ensuite savoir d'où provient l'hydrogène et où le stocker», a expliqué M. Folz, présent au TMS.

«Malgré le débat actuel, la technologie hybride ne sera au final qu'une technologie de niche», a renchéri le patron du groupe allemand BMW Helmut Panke, évoquant les prix élevés de ce type de moteur.

BMW a signé en septembre un accord avec l'américain General Motors et le germano-américain DaimlerChrysler pour le développement et la production de moteurs hybrides.

Mais selon M. Panke, «le défi de base pour toute l'industrie reste d'améliorer les économies en carburant» des moteurs classiques. «Chaque constructeur disposera d'un ou peut-être de deux véhicules hybrides dans sa gamme au cours des cinq prochaines années, mais le volume en lui-même ne dépassera pas les 5 % du marché mondial sur le long terme», a-t-il pronostiqué.

Les voitures hybrides «peuvent être utiles dans des situations telles que les embouteillages de Tokyo, de Londres ou de Francfort. Mais pourquoi le fermier du Montana ou du Wyoming devrait-il payer le surcoût de ce système sans en tirer le moindre avantage ?», s'est-il interrogé.

Carlos Ghosn, patron du japonais Nissan et du français Renault, reste moins engagé sur la question. «Pour ce qui est des voitures-concept, tout le monde est sur un pied d'égalité. Mais la réalité est différente», a-t-il affirmé au TMS.

Moteur hybride ou classique, «le gagnant sera celui qui trouvera la bonne voiture», économe en carburant et à un prix abordable, a plaidé M. Ghosn.

Le TMS, ouvert hier pour la presse seulement, sera accessible au grand public à partir de samedi et jusqu'au 6 novembre.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Les salons automobiles

Message par energy_isere » 10 janv. 2006, 11:49

Pour l'actualité automobiles qui revient à chaque fois lors des salons automobiles ( Paris, Francfort, Tokyo, Détroit ...) la place est ICI.

Ca commence par le salon de Detroit.
L'Amérique veut ses voitures hybrides
Le succès des modèles japonais mixant essence et électricité l'incite à combler son retard.


par Laurent MAURIAC
QUOTIDIEN : mardi 10 janvier 2006

Detroit envoyé spécial

C'est la ruée sur les hybrides. Au salon automobile de Detroit, tout constructeur qui se respecte présente désormais des modèles mixant propulsion à essence et électricité. Après un démarrage timide, General Motors et Ford rivalisent dans les promesses. Le premier a donné dimanche une grande conférence de presse pour annoncer une stratégie couvrant toutes ses gammes de véhicules. Le panneau décrivant le 4x4 Ford Escape Hybrid précise que «d'ici à la fin de la décennie plus de la moitié des produits Ford, Lincoln et Mercury (les autres marques du groupe, ndlr) offriront des fonctionnalités hybrides». A côté, le constructeur présente le prototype d'un immense pick-up couplant essence, éthanol et hydrogène.

Ecouler. Les fabricants japonais raillent volontiers cet empressement de leurs concurrents américains. «Ils n'y viennent pas de gaîté de coeur mais contraints par la demande», observe un porte-parole sur le stand Honda. Les constructeurs américains ont été les premiers surpris par le succès de la Prius de Toyota, 108 000 exemplaires vendus en 2005 mais autant de commandés et un an d'attente pour les nouveaux clients. «On pourrait en vendre bien plus, explique Richard Kelley, l'un des porte-parole de la marque aux Etats-Unis. Mais le modèle est fabriqué au Japon. Il y a toujours des discussions pour savoir si nous allons le construire aux Etats-Unis.» Fort de cette réussite, Toyota a présenté hier une version hybride de sa Camry, la voiture la plus vendue sur le marché américain. Le modèle sera disponible au printemps. Le constructeur prévoit d'en écouler 50 000 la première année. «C'est un véhicule à l'aspect plus conventionnel, une berline plus spacieuse, plus puissante que la Prius. Nous visons un public plus large», explique Keith Hathaway, le responsable américain du produit.

Sceptiques à l'origine et pris de vitesse par leur rival japonais, General Motors et Ford ont pour priorité de redresser leur image. Le premier a une explication toute prête pour expliquer son retard à l'allumage. «Notre stratégie a été de nous concentrer d'abord sur les gros véhicules, les plus consommateurs d'essence», explique Patrick Morrissey, un porte-parole du groupe. General Motors se contente jusqu'ici de commercialiser des modèles de bus et de pick-up. Le constructeur annonce deux 4 x 4 cette année et promet de disposer de 12 modèles d'ici quatre ans.

Prix à la pompe. Les ventes d'hybrides ne pèsent aujourd'hui que pour 1 % environ du marché automobile américain. Mais elles devraient connaître une forte croissance ces prochaines années, selon les analystes, aidées par la hausse des prix à la pompe. La demande sera également favorisée par des crédits d'impôt entrés en vigueur le 1er janvier. Ainsi les acheteurs de la Prius pourront récupérer 3 150 dollars sur un prix d'achat de 22 000 dollars, estime Toyota. C'est à peine moins que le surcoût moyen d'un véhicule à l'achat, d'où la possibilité, avec les économies faites sur les pleins, de rentrer rapidement dans ses frais. Pionnier du secteur avec Toyota, Honda, qui vient de lancer une version hybride de sa Civic, insiste déjà sur l'étape suivante, la propulsion à l'hydrogène. Honda présente à Detroit le prototype d'un véhicule qu'il prévoit de commercialiser dans trois à quatre ans et qui pourrait, affirme un porte-parole, «supprimer le besoin d'essence».

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les salons automobiles

Message par energy_isere » 11 janv. 2006, 00:02

NooooooOOONNNN, de plus en plus d'automobiles !!!

http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=3175233
Les constructeurs automobiles en quête de nouveaux marchés

DETROIT (Reuters) - Les constructeurs automobiles tablent sur les richesses tirées du pétrole en Russie et au Moyen-Orient et sur la croissance des économies en Chine, en Inde et en Asie du Sud-Est pour compenser la saturation de leurs marchés traditionnels aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

L'enjeu de ces nouveaux marchés est un des thèmes majeurs du Salon automobile de Detroit, qui s'est ouvert dimanche dans un climat de morosité.

"Cela ne fait aucun doute, la Chine, la Russie, l'Inde, l'Asie du Sud-Est, le Moyen-Orient, voilà les régions où nous voyons de solides perspectives de croissance", énumère Carlos Ghosn, président de Renault et de Nissan. A l'inverse, indique-t-il, le marché américain, où se sont écoulées 17 millions d'unités en 2005, sera "au mieux stable" cette année.

Les prévisions de Dieter Zetsche, président de DaimlerChrysler, sont similaires.

"Au total, nous nous attendons plus ou moins au même volume qu'en 2005, mais à l'évidence la croissance sera plus forte sur les marchés en développement tandis que les volumes devraient en gros stagner dans la 'Triade' (ndlr, les trois marchés traditionnels des constructeurs)", a-t-il dit dans un entretien accordé à Reuters Télévision en marge du North American International Auto Show de Detroit.

"A cet égard, La Chine est assurément le premier marché à citer, mais l'Inde et d'autres marchés sont aussi des marchés à forte croissance", ajoute-t-il.

L'Américain General Motors table sur une progression des ventes en Chine comprise dans une fourchette de 10 à 15%.

Si les modèles des gammes moyenne et basse sont les fers de lance de cette offensive sur les marchés émergeants, les fabricants de berlines de luxe, comme BMW et Audi, filiale de Volkswagen, ont également compris où était leur intérêt.

Selon Helmut Panke, président du directoire de BMW, les ventes en Chine de la marque allemande ont ainsi progressé de 37% l'an passé à 31.000 unités. Et l'expansion de BMW en Asie devrait s'accélérer avec l'inauguration, prévue fin 2006-début 2007, d'une usine d'assemblage en Inde d'où sortiront des Série 3 et 5.

Volkswagen a annoncé pour sa part à Detroit qu'elle préparait l'ouverture d'une usine d'assemblage en Russie d'une capacité de 250.000 véhicules sous cinq ans, voitures destinées au marché russe et à l'exportation.

Nissan, note Carlos Ghosn, suivra et s'établira "un jour" en Russie.

Car la demande de voitures modernes enfle en Russie à mesure que progresse une économie dopée par les cours du pétrole et l'émergence d'une classe moyenne. Les analystes s'attendent à ce que le marché russe excède en 2008 les 1,9 million de voitures vendus par an, contre 1,4 million en 2004.

D'après les projections du cabinet de consultant J.D. Power, le marché mondial de l'automobile devrait croître de 29% entre 2004 et 2011 (il dépassera alors les 80 millions de véhicules par an) et l'Asie et l'Europe centrale et orientale en seront les moteurs les plus puissants.

Pour les spécialistes du secteur automobile de Morgan Stanley, le marché américain devrait reculer de près de 2% en 2006, contraignant les constructeurs à produire des véhicules se démarquant facilement de leurs concurrents.

"C'est plus que jamais un jeu à sommes nulles où la qualité du produit opèrera la distinction entre les gagnants et les perdants", relève la banque d'investissement.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les salons automobiles

Message par energy_isere » 12 janv. 2006, 21:01

au salon de Détroit :

je vais m' évanouiiiiirr :shock: :shock:

Image

légende :
Ford's SuperChief, a locomotive-sized pickup concept, fitted out like a club car, operates on gasoline, ethanol or hydrogen
vu à http://www.detnews.com/apps/pbcs.dll/ar ... 148/AUTO01

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 12 janv. 2006, 21:03

Image
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 12 janv. 2006, 21:19

heureusement je suis assis : Image et j'ai coupé le son pour vos petites oreilles :

Image
9 janvier 2006
Ford F-250 SuperChief Concept
par Mathieu St-Pierre , Auto123.com

Inspiré des périples d'antan et des grands trains américains d'autrefois, le SuperChief est au fond exactement ça, un train routier.
Il peut, en tout confort et luxe, accommoder 4 passagers et les mener à travers tous types de terrain.

L'habitacle est garni de bois de noyer américain, d'aluminium brossé et de riche cuir brun. Les sièges sont larges et exceptionnellement confortables et avec la présence de repose-pieds à l'arrière, il pourrait très bien servir de limousine.

L'extérieur est robuste et imposant. La grille de calandre est une interprétation surdimensionnée de la grille à trois barres de la Fusion. La porte de la caisse arrière est munie de penture de chaque côté permettant un accès aisé à l'aire de chargement. Le véhicule est aussi caractérisé par un coffre situé sous le plancher de la caisse et des jantes de 24 pouces.

Sous le capot à ouverture vers l'avant, le V10 6,8 litres suralimenté utilise la technologie Tri-flex. Ce qui veut dire qu'il peut fonctionner à l'essence, à l'éthanol E85 ou à l'hydrogène.
J' autorise tout Oléocénien à poser des bombes (version hard) ou à projeter de la peinture (vesion soft) sur cet engin malfaisant.

Image

le site qui montre ca ne semble pas interpelé le moins du monde :

http://www.auto123.com/fr/info/news/roa ... rtid=54597

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 12 janv. 2006, 21:32

Un moteur à pistons à hydrogène ??? Mais c'est vraiment n'importe quoi.
wikipedia.fr a écrit :Le classique moteur à piston est peu adapté à la combustion de l'hydrogène. La faible densité du gaz nécessite des conduits d'admission et des soupapes de grand diamètre, et la course sinusoïdale du piston crée un pic de pression trop long au point mort haut pour permettre un fonctionnement en détonation.

Il existe toutefois des alternatives comme la quasiturbine ou le moteur Wankel.
Méfiez-vous des biais cognitifs

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Message par sceptique » 13 janv. 2006, 00:23

Je prends les paris : leur monstre, ils vont en vendre plus ou moins que des Rolls, Ferrari ou autres du même acabit ?

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 13 janv. 2006, 12:27

Tiennel a écrit :Un moteur à pistons à hydrogène ??? Mais c'est vraiment n'importe quoi.
wikipedia.fr a écrit :Le classique moteur à piston est peu adapté à la combustion de l'hydrogène. La faible densité du gaz nécessite des conduits d'admission et des soupapes de grand diamètre, et la course sinusoïdale du piston crée un pic de pression trop long au point mort haut pour permettre un fonctionnement en détonation.

Il existe toutefois des alternatives comme la quasiturbine ou le moteur Wankel.
Ce n'est pas nouveau, BMW en a déja fait.

http://www.moteurnature.com/actu/2004/b ... record.php
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 13 janv. 2006, 21:30

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 ... 210,0.html
A Detroit, la petite voiture connaît un retour en grâce

L'Amérique, qui n'a juré pendant des années que par les trucks, pick-up et autres gros 4 × 4, serait-elle en train de se convertir à la petite voiture ? Le Salon automobile de Detroit, qui s'est ouvert à la presse le 8 janvier et se tiendra pour le public du 14 au 22, a semble-t-il retenu la leçon du choc pétrolier de l'automne 2005, lorsque le gallon d'essence (3,78 litres) a dépassé les 3 dollars. Désormais, pour les Américains, la consommation est devenue un critère d'achat prioritaire. Une fois n'est pas coutume, les petites voitures sont donc parvenues à se faire une place au Salon de Detroit. Sur les 77 nouveautés présentées cette année, on dénombre une dizaine de véhicules "à l'européenne".

"Les petites voitures constituent l'une des clés de la compétition", affirme Mark Fields, le patron de Ford pour le marché américain. Le deuxième constructeur aux Etats-Unis a présenté la Ford Reflex, un concept-car aux allures de coupé de la taille d'une Clio. Ce modèle est équipé d'un moteur hybride-diesel (fonctionnant avec un moteur électrique et un autre alimenté au gazole).

Fort du succès de la Fusion, lancée il y a quelques mois aux Etats-Unis, Ford croit dur comme fer au succès des voitures compactes, un terrain — trop — longtemps abandonné aux Japonais et aux Coréens. Le constructeur américain estime que le marché des petites voitures va croître dans les prochaines années à un rythme de 5 % par an. Selon le site de vente par Internet Autobytel, 42 % des acheteurs en ligne sont prêts à acheter une petite voiture.


DES CHOIX DÉCALÉS


De leur côté, les constructeurs japonais ont, une fois de plus, anticipé les évolutions du marché en présentant à Detroit une armada de petits modèles. Après la Scion xA, Toyota s'apprête à y lancer sa Yaris, Honda mise sur la Vitz, vendue sous le nom de Jazz en Europe, tandis que Nissan a présenté la Versa. Cette curieuse compacte aux allures de Renault Mégane à l'avant et de Peugeot 307 à l'arrière partage la même plate-forme que la Nissan Micra et les Renault Modus ou Clio.

L'autre grand constructeur américain, General Motors, n'est pas en reste. Il s'est attaqué à ce marché grâce à la Chevrolet Aveo, fabriquée en Corée dans les usines Daewoo, qu'il a rachetées. "Nous allons être résolument agressifs, car les trois quarts des acheteurs de cette voiture seront de nouveaux clients pour General Motors", explique Jim Campbell, le directeur marketing de Chevrolet.

"Les Etats-Unis ne sont pas un marché homogène. Dans certaines grandes villes où apparaissent des problèmes de circulation et de parking, les besoins automobiles commencent à converger avec ceux de l'Europe, confirme Anne Asensio, ancienne de Renault et responsable du design avancé de General Motors. Pour autant, une petite voiture ici ne peut pas être la caricature d'une grande. Elle ne doit pas être vécue comme quelque chose de honteux pour son propriétaire".

Pour donner ses lettres de noblesse aux "petites", General Motors veut faire des choix décalés comme la HHR, une réminiscence de la Chevrolet Suburban de 1947. Proposée à 15 000 dollars (12 400 euros), cette voiture rétro à mi-chemin entre le monospace et le break "n'est pas seulement un look qu'on achète, c'est aussi une fonctionnalité", insiste Mme Asensio. Selon elle, "même si les petites voitures ont une place, ce pays continue à avoir une croyance absolue en les trucks". Il semble ainsi qu'on assiste davantage à une segmentation du marché américain qu'à une véritable révolution.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 13 janv. 2006, 21:36

Voici ce que les étatsuniens appellent une "petite" voiture ?
Image
Chevrolet HHR 2006

Quand à la Ford Reflex, ce n'est clairement qu'un concept-car
Image
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 13 janv. 2006, 21:40

C'est Weight Watcher qui va être content... :roll:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58681
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 23 févr. 2006, 19:17

http://www.clean-auto.com/article.php3?id_article=4180
Véhicules Ecologiques et des Energies Renouvelables

EVER Monaco 2006, événement international consacré aux dernières innovations techniques sur les secteurs des énergies renouvelables et de la mobilité durable ouvrira ses portes du 30 mars au 2 avril 2006 au Grimaldi Forum à Monaco.


Un événement international dans un cadre de prestige.

Sur 35 000 m² d’espace modulable, au cœur de Monaco, expositions et conférences animeront ce salon. EVER Monaco 2006, axé sur le thème du développement durable, est le point de rencontres attendu des constructeurs de véhicules écologiques (électriques, hybrides, hydrogènes, gaz, bio-carburants, etc.) et des acteurs du secteur des énergies renouvelables.

Tous les fournisseurs qui comptent au sein de ces deux mondes seront présents à Monaco à cette occasion : grands et petits constructeurs automobiles, équipementiers, fabricants, designers, etc.


Professionnels et particuliers sont attendus pour cette grande première. Dès le 30 mars 2006, les visiteurs pourront apprécier les dernières technologies en terme d’exploitation des énergies renouvelables mais également découvrir et essayer des véhicules non polluants.

th
Condensat
Condensat
Messages : 683
Inscription : 18 sept. 2005, 22:54
Localisation : Toulouse

Message par th » 23 févr. 2006, 21:19

energy_isere a écrit :EVER Monaco 2006, événement international consacré aux dernières innovations techniques sur les secteurs des énergies renouvelables et de la mobilité durable ouvrira ses portes du 30 mars au 2 avril 2006 au Grimaldi Forum à Monaco.
Y a 'il un oleoceniste habitant dans le coin pour nous faire un compte rendu ?

"the greatest shortcoming of the human race is our inability to understand the exponential function"- Bartlett.

Répondre