[Maritime] Le transport maritime mondial

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 21 nov. 2018, 18:52

kercoz a écrit :
09 oct. 2018, 21:58
Y a t il une moindre activité mesurable des transports maritimes due au conflit commercial trumpiste- chinois ?
c'est pas flagrant !
Conteneur : la croissance reste soutenue sur neuf mois

Publié le 20/11/2018 lemarin.fr

Le trafic conteneurisé dans le monde a atteint 125,2 millions d’EVP à fin septembre. La hausse est de 4 % depuis le début d’année.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -neuf-mois

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 26 nov. 2018, 19:13

Pollution de l’air : le capitaine de l’« Azura » et Carnival condamnés

Publié le 26/11/2018 lemarin.fr

Le verdict est tombé le 26 novembre : le tribunal correctionnel de Marseille condamne le capitaine américain de l’Azura, un navire de la compagnie Carnival, à une amende de 100 000 euros, une première en France en matière de pollution atmosphérique.

La grande majorité de cette somme, soit 80 000 euros, est à la charge du groupe Carnival, soit exactement ce qu’avait requis le parquet.

Lors d’une escale fin mars à Marseille, l’Azura avait été contrôlé et le centre de la sécurité des navires (CSN) avait révélé une teneur en soufre de 1,68 % au lieu des 1,5 % qu’impose la réglementation française.

Lors du procès, qui s’est tenu le 8 octobre à Marseille, les avocats de la défense avaient d’abord tenté de contester la nature législative du texte, traduction dans le droit français d’une directive européenne. Ils avaient également dénoncé le manque de clarté de la réglementation, plaidant pour une confusion de la part du capitaine et de la compagnie. Les deux avocats remettaient aussi en cause la valeur de 1,68 % avancée par le CSN après analyse du carburant chargé par le paquebot à Barcelone et utilisé pour sa traversée jusqu’à Marseille.

Aucun de ces arguments n’a su convaincre la justice qui a estimé que la compagnie était la réelle responsable et ne pouvait pas ignorer les règles. Les ONG parties civiles au procès seront également indemnisées à hauteur de 5 000 euros
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... t-carnival

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 28 nov. 2018, 20:38

Un déchet plastique met en panne un ferry

Publié le 28/11/2018 lemarin.fr

Un navire ropax indien est tombé en panne avec 400 passagers à bord après que du plastique s’est retrouvé dans le système de refroidissement du moteur.

Image
Le « Voyage Symphony » navigue dans le nord-ouest de l’Inde. (Photo : DR)

Le Voyage Symphony, ropax de 107 mètres de long et 6 500 tjb construit en 2015, naviguait dans le golfe de Khambhat, dans le Gujarat (nord-ouest de l’Inde) le 21 novembre quand il est tombé en avarie moteur, nécessitant l’intervention d’un remorqueur.

Les premiers éléments de l’enquête technique montrent que c’est un déchet plastique qui s’est introduit dans un tuyau de pompage d’eau de mer utilisée pour le refroidissement qui est à l’origine de la panne. L’entrée est située près de l’hélice qui remue beaucoup de boue dans les eaux peu profondes. « Le diamètre du tuyau avait déjà diminué à cause de dépôts de boue. Cela pourrait être une coïncidence et une malchance qu'un morceau de plastique ait été aspiré à une pression élevée et qu'il ait bloqué tout le tuyau », indique un représentant de l’armateur, Indigo seaways, cité par la presse indienne.

Le navire doit revenir en ligne le 7 décembre après réparation.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... e-le-ferry

Pour les grands cétacés pas de docteur pour le plastique dans l' estomac, c'est mort échoué sur la plage. :-(
Encore la semaine passée :
21/11/2018

Une baleine échouée en Indonésie avait six kilos de plastique dans l'estomac
..................
Le directeur du parc a déclaré que des experts de l'ONG WWF avaient retrouvé 5,9 kilos de déchets plastiques dans l'estomac de cette baleine échouée. 115 verres, 25 sacs, deux tongs et plus de mille autres composants en plastique ont été ingérés par le cétacé.
https://www.ladepeche.fr/article/2018/1 ... tomac.html

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 934
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par Silenius » 29 nov. 2018, 23:38

La fregate Norvegienne "insubmersible" avait un equipage essentiellement feminin :lol:

https://www.zerohedge.com/news/2018-11- ... ge-ingstad

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 02 déc. 2018, 09:03

L’industrie du transport maritime consomme actuellement près de 3,5 millions de barils de mazout par jour à travers le monde. Même en supposant que le gaz naturel et les scrubbers seront populaires, la demande quotidienne de diesel pourrait facilement bondir d’un ou deux millions de barils, alors qu’elle était en moyenne de 27,8 millions de barils en 2017. Une hausse de 5 % peut sembler négligeable, mais en réalité, l’industrie pétrolière n’a jamais été exposée à des variations de cette ampleur.
........
Extrait du lien donné par ailleurs par Phyvette https://energieetenvironnement.com/2018 ... maritimes/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 02 déc. 2018, 09:20

Cette affaire de fuel maritime limitée en Soufre est loin d'être gagnée à la date d'application de début janvier 2020.
​Meeting the IMO’s new limits on sulphur in marine fuels

By Mike Priaro |Aug. 20, 2018,

It is not certain if and how the refining industry can actually achieve making the large changes in its products and markets to meet the International Maritime Organization’s 2020 deadline to reduce sulphur in marine fuel to 0.5%.

The IMO’s change to allowable sulphur in marine fuels is so dramatic and there is so little lead time that it is difficult to see how the majority of ships could be ready to comply by 2020, which is only 16 months away as of late-August.

It seems likely the IMO may be forced to provide ship owners with some form of relief in regard to the timing for compliance. or provide incentives to comply.

The IMO has announced that from January 1, 2020 the limit for sulphur in fuel oil used on board ships operating outside designated emission control areas (ECAs) will be reduced to 0.50% by weight from 3.50%. The new regulations will apply to more than 121,000 ships plying international waters worldwide, according to the IMO.

The main type of “bunker” fuel currently used by ships is high-sulphur heavy fuel oil (HFO) which is a residue of crude oil distillation. Bunker HFO contains sulphur which, following combustion in the engine, ends up in ship emissions. Sulphur oxides (SOx) are known to be harmful to human health, causing respiratory symptoms and lung disease. In the atmosphere, SOx can lead to acid rain, which can harm crops, forests and aquatic species, and contributes to the acidification of the oceans.

Limiting SOx emissions from ships will improve air quality and protects the environment.

Emission control areas

Within currently designated ECAs (the Baltic Sea area; the North Sea area; the North American area covering designated coastal areas of the United States and Canada; and the United States Caribbean Sea area around Puerto Rico and the United States Virgin Islands), ships must continue to comply with burning fuel limited to 0.10% sulphur.

This is currently being met by blends of middle distillate oils and/by diesel fuel.
........
La conclusion assez pessimiste :
It is not certain if and how the refining industry can actually achieve making such large changes in their products and markets to meet the IMO’s 2020 deadline.

The IMO’s change to allowable sulphur in marine fuels is so dramatic and there is so little lead time that it is difficult to see how the majority of ships could be ready to comply by 2020.

It seems likely the IMO may be forced to provide ship owners with some form of relief in regard to the timing for compliance, or provide incentives to comply.
https://www.jwnenergy.com/article/2018/ ... ine-fuels/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 02 déc. 2018, 09:33

Le coût du fuel dans le transport maritime va énormément augmenter :
Thomson Reuters Research estimates fuel accounts for about half a ship’s daily operating cost. Based on average fuel consumption of 20 to 80 tonnes a day (MT/day), a ship using cleaner fuel faces extra daily expenses of about $6,000 to $20,000.

For example, a VLCC, one of the biggest oil tankers at sea, will pay 25 percent more for its fuel, or an extra $500,000 on top of normal bill of $2 million, for a typical 25-day voyage from the Middle East to Japan.
.....
https://gcaptain.com/shippings-2020-low ... explained/

1 milliard pour upgrader une raffinerie avec une unité de cokefaction :
CAN REFINERS MEET NEW DEMAND?
The global refining industry needs to process an extra 2.5 million bpd of crude to make distillates for cleaner fuel, says Robert Herman, refining executive at Phillips 66.

Some refiners have invested in cutting sulphur in their output, but fitting hydrocracker or coker unit so that a refinery produces more distillates with lower sulphur content while reducing fuel oil output can cost about $1 billion, analysts say. Small refineries, unable to afford the upgrade, may find they are churning out fuel oil without finding buyers.
........
Wood Mackenzie estimates that global shipping fuel costs are likely to rise by a quarter, or $24 billion, in 2020. Others estimate extra costs for container shipping alone will be $35 billion to $40 billion.

In addition, a surge in distillate demand by shippers could push up prices of other products, such as jet fuel and diesel.

“It’s going to make moving anything more expensive,” said AlphaTanker’s Wilson.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 02 déc. 2018, 15:22

Quelqu'un sait si il y au moins une raffinerie en France avec une ligne de cokefaction ?
Je n'ai pas trouvé.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7657
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par phyvette » 02 déc. 2018, 17:57

energy_isere a écrit :
02 déc. 2018, 15:22
Quelqu'un sait si il y au moins une raffinerie en France avec une ligne de cokefaction ?
Je n'ai pas trouvé.
Pas trouvé non plus.

Pourtant c'est possible sans en être certain à la ligne : "craquage thermique"

Procédés utilisés, en 2015, en France :

en milliers de t/an de capacités
Distillation atmosphérique 69 110
Reformage catalytique 8 946
Désulfuration des gazoles 29 000
Viscoréduction et craquage thermique 6 741
Craquage catalytique 13 196
Hydrocraquage 8 036
Alkylation des bases essences 1 138
Isomérisation des bases essences 2 514

https://www.lelementarium.fr/focus/focus-4/

Le craquage thermique
Le craquage thermique, procédé le plus ancien, s'est appliqué d'abord aux distillats moyens (gazoles) puis à la partie légère des résidus (distillats sous vide). Par décomposition thermique à une température voisine de 500 0C et sous des pressions élevées, ces distillats étaient transformés en essences. La réaction donnait lieu à la formation de coke.
https://www.universalis.fr/encyclopedie ... onversion/
Les raffineries de type « hydroskimming » sont les plus simples et les plus anciennes....... Peu de raffineries de ce type existent désormais en Europe, la plupart d’entre elles ont en effet été équipées d’unités de craquage dans le but d’augmenter la qualité et le rendement des produits les plus légers. Aujourd’hui, c’est la conversion profonde des fiouls lourds qui tend à devenir la norme pour la construction de nouvelles unités, en réponse à la hausse de la demande de carburants propres et légers et à la baisse de la demande de fiouls lourds.
https://www.ufip.fr/activites/raffinage ... raffinerie
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 06 déc. 2018, 08:17

Le transporteur danois Maersk vise la neutralité carbone en 2050

COPENHAGUE, 5 décembre 2018 (Reuters)

Maersk, numéro un mondial du transport maritime de conteneurs, veut atteindre la neutralité carbone en 2050, un objectif susceptible de mettre la pression sur les autres acteurs d'un secteur gourmand en carburant.


Le groupe danois a annoncé mercredi qu'il comptait disposer d'ici 2030 de navires neutres en carbone et viables sur le plan commercial, en s'appuyant sur des ressources énergétiques telles que les biocarburants. Il pense ensuite ramener ses émissions nettes de carbone à zéro d'ici 2050.

Le secteur du transport maritime, qui achemine environ 80% du commerce mondial de marchandises, représente 2,2% des émissions mondiales de dioxyde de carbone, estime l'Organisation maritime internationale (OMI), un organe des Nations unies.

Comme l'aviation, il a cependant échappé à des objectifs précis de réduction de ses émissions dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat conclu en 2015 et destiné à limiter la hausse moyenne des températures.

Les membres de l'OMI sont toutefois parvenus en avril à un accord sur une réduction d'au moins 50% d'ici 2050 des émissions de CO2 par rapport aux niveaux de 2008.

"La seule manière de parvenir à une décarbonation tant nécessaire de notre secteur est de basculer complètement vers de nouveaux carburants et de nouvelles chaînes d'approvisionnement neutres en carbone", déclare Soren Toft, directeur général adjoint de Maersk, cité dans un communiqué.

Comme la durée de vie d'un navire est de 20 à 25 ans, le secteur maritime doit dès à présent développer de nouveaux types de bateaux pour parvenir à un transport moins polluant en 2050, affirme Maersk.

Les émissions de gaz à effet de serre du groupe danois ont représenté l'an dernier quasiment 35,5 millions de tonnes équivalent CO2, essentiellement en provenance du transport de conteneurs.

Maersk affirme que ses émissions de CO2 par conteneur ont diminué de 46% depuis 2007.

Son concurrent, le groupe français CMA CGM, a opté quand à lui pour le gaz naturel liquéfié (GNL) pour propulser ses futurs grands porte-conteneurs et réduire ses émissions polluantes.
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 10867.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 18 déc. 2018, 20:23

Naufrage : premières images vidéo des dégâts subis par la frégate Norvégienne « Helge Ingstad »

Publié le 18/12/2018 lemarin.fr

La marine norvégienne a publié des images sous-marines de la frégate Helge Ingstad, coulée après une collision avec un pétrolier, le Sola TS, le 8 novembre, à la sortie du terminal de Sture, au nord de Bergen.

La frégate avait touché terre 10 minutes après le choc, après avoir perdu le contrôle de la barre et de la propulsion. Puis elle a coulé, dans la nuit du 12 au 13 novembre, lorsque des câbles qui la stabilisaient ont cédé.

Le film sous-marin a été réalisé alors que les forces norvégiennes retiraient les lanceurs de missiles sur le pont avant, pour que la frégate soit renflouée puis remorquée jusqu’à la base de Haakonsvern. Le Rambiz, le navire grue de la compagnie de levage ultra lourd en mer Scaldis, a commencé à préparer l’opération. Mais celle-ci a pris du retard en raison de la météo et ne devrait se tenir qu’après les fêtes de fin d’année. En levage à charge maximale, le Rambiz accepte une hauteur de houle de 1,50 mètre.

La frégate Helge Ingstad est l’une des cinq frégates de la flotte norvégienne, de classe Nansen. Elle a été construite en Espagne, par Navantia, en 2009.
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... us-marines

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8407
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par kercoz » 18 déc. 2018, 22:14

La recherche du titanic aurait servi de paravent à la recherche de 2 sous marins Nukes coulés :
https://www.nationalgeographic.fr/histo ... rre-froide
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58624
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par energy_isere » 18 déc. 2018, 22:37

kercoz a écrit :
18 déc. 2018, 22:14
La recherche du titanic aurait servi de paravent à la recherche de 2 sous marins Nukes coulés :
https://www.nationalgeographic.fr/histo ... rre-froide
Drole de formulation Kercoz !

En lisant l' article je dirais plutot :

le Titanic retrouvé grace à la recherche de 2 sous marins nucléaires Américains coulés.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8407
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par kercoz » 19 déc. 2018, 11:07

energy_isere a écrit :
18 déc. 2018, 22:37
kercoz a écrit :
18 déc. 2018, 22:14
La recherche du titanic aurait servi de paravent à la recherche de 2 sous marins Nukes coulés :
https://www.nationalgeographic.fr/histo ... rre-froide
Drole de formulation Kercoz !

En lisant l' article je dirais plutot :

le Titanic retrouvé grace à la recherche de 2 sous marins nucléaires Américains coulés.
L' interview d' une personne impliquée à la radio présentait autrement la chose. Il y avait un problème de financement et de discrétion. La localisation des épaves n'était pas le but, mais un travail sur le comportement et l' état du matos nuke... L' activité locale sur le titanic couvrait une activité qui aurait été détectée par les Russes.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9807
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Maritime] Le transport maritime mondial

Message par mobar » 19 déc. 2018, 11:31

Attention, dénoncer les joueurs de bunto peut te valoir le qualificatif de complotiste ;)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre