De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Troti » 20 juil. 2010, 09:46

krolik a écrit :Emirate Airlines ne paie pas de TVA...
Cela explique sa santé florissante en sus de différents autres avantages..
@+
Aux EAU, il n'y a de TVA pour personne. Mais je ne vois pas en quoi ça fait une énorme différence. Toute entreprise récupère la TVA sur ces appro, ce n'est que le client final qui paie cette TVA en réalité. Air France aussi récupère donc cette TVA.

Le point est surtout qu'Emirates est considéré comme la danseuse d'Al Maktoum. C'est une histoire de fierté et de prestige, tout comme Etihade pour Abu Dhabi. Quelles sont réellement les source de financement ou les finances de ces sociétés, mystère.

Mais est-ce qu'en France la situation était bien différente dans les années 60? Je n'ai pas connu.
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par krolik » 20 juil. 2010, 11:27

En ce qui concerne la TVA, si Air France ne la payait pas, la société ferait 2 milliards de bénef par an au lieu de faire du déficit de l'ordre de un milliard cette année.
Emirates ne paie pas de TVA, et ils ont des tarifs légèrement inférieurs à ceux des grandes compagnies occidentales, donc la différence de TVA est tout bénéfice pour eux.
Les voyageurs se moquent bien de savoir s'il y a récupération ou non de la TVA, ils visent des prix pour un confort donné.
Ils ont de comptes limpides, publiés, audités..Les banques ne rechignent pas à prêter de l'argent à des sociétés qui en gagnent structurellement, alors ils investissent..
@+

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5189
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Raminagrobis » 20 juil. 2010, 12:28

Les billets qu'ils vendent en France ne sont pas soumis à la TVA française? :shock:
Toujours moins.

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Troti » 20 juil. 2010, 14:28

krolik a écrit :En ce qui concerne la TVA, si Air France ne la payait pas, la société ferait 2 milliards de bénef par an au lieu de faire du déficit de l'ordre de un milliard cette année.
Emirates ne paie pas de TVA, et ils ont des tarifs légèrement inférieurs à ceux des grandes compagnies occidentales, donc la différence de TVA est tout bénéfice pour eux.
Les voyageurs se moquent bien de savoir s'il y a récupération ou non de la TVA, ils visent des prix pour un confort donné.
Ils ont de comptes limpides, publiés, audités..Les banques ne rechignent pas à prêter de l'argent à des sociétés qui en gagnent structurellement, alors ils investissent..
@+
Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire de TVA. Quand AF achète un avion, un sandwich, du papier ou autre en zone euro, elle paye TTC et récupère la TVA ensuite, c'est kif kif. Qu'Emirates ne paye pas de taxe professionnelle, d'IS ou autre, OK. De plus, sur leur hub, les taxes d'aéroport sont faibles (je ne trouve plus la source) comparées à CDG ou Schiphol. Mais la TVA, je ne vois pas comment elle intervient sur les résultats d'exploitation pour expliquer qu'AF "perdrait" plus de 2G€. La seule vrai TVA est sur les billets payé par les clients finaux et qu'AF reverse à l'état (moins les encours provoqué par ses achats), et comme du Raminagrobis, je serais surpris qu'Emirates ne paye pas de TVA française sur les billets vendu en France.

Quant aux comptes limpides, mouais, Dubai World aussi avait des comptes limpides et trouvait des banques pour investir, jusqu'à ce que ça sente la m..de.
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par krolik » 20 juil. 2010, 16:03


sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par sceptique » 20 juil. 2010, 21:34

Troti a écrit :Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire de TVA. Quand AF achète un avion, un sandwich, du papier ou autre en zone euro, elle paye TTC et récupère la TVA ensuite, c'est kif kif. Qu'Emirates ne paye pas de taxe professionnelle, d'IS ou autre, OK. De plus, sur leur hub, les taxes d'aéroport sont faibles (je ne trouve plus la source) comparées à CDG ou Schiphol. Mais la TVA, je ne vois pas comment elle intervient sur les résultats d'exploitation pour expliquer qu'AF "perdrait" plus de 2G€. La seule vrai TVA est sur les billets payé par les clients finaux et qu'AF reverse à l'état (moins les encours provoqué par ses achats), et comme du Raminagrobis, je serais surpris qu'Emirates ne paye pas de TVA française sur les billets vendu en France.
Un exemple simple donc.
Supposons un voyage dont le prix de revient tout compris est de 1000 euros.
AF en perdant 50 euros le facture au client (1000 - 50) * 1.196 = 1136 Euros

Emirate peut se permettre de le facturer 1050 Euros avec 50 Euros de benef

Le client a le choix :
1136 avec AF (qui perd 50)
1050 avec Emirate (qui gagne 50)

Quel est son choix ?

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7657
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par phyvette » 20 juil. 2010, 22:05

sceptique a écrit :AF en perdant 50 euros le facture au client (1000 - 50) * 1.196 = 1136 Euros
Heu, sur les 950 Euros il doit bien y avoir un peu de TVA récupérable.

Si A-F fait 10% de marge brut, au moins 17% TVA, (si on ventile entre une partie de 5.5% et une autre de 19.6% ) sur les 855€. Somme a déduire des 136€.

J'sais pas si c'est clair ? Mais tu vas comprendre c'est sûr.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Troti » 21 juil. 2010, 01:20

krolik a écrit :UNe bonne comparaison ici :
http://archives.bilan.ch/BI/BILAN/-/art ... ance-et-de

@+
Les raisons avancées dans cette article sont donc des avions modernes, une plus grande productivité (aéroport de Dubai ouvert 24/24, pas de grève, ...) et surtout des frais de personnel bien inférieur aux compagnies française et allemande, y compris pour les salaires des pilotes. Il n'est en revanche pas question de pb de TVA
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par krolik » 21 juil. 2010, 14:43

Mais si Emirates achète pour 10 milliards d'euros d'avions, ils nont pas à payer 2 milliards de TVA.
Alors qu'Air France doit les payer...
Et où peuvent-ils trouver ce montant ? Sur les billets car d'une façon ou d'une autre ce sont bien les clients finaux qui paient et qui ne récupèrent pas..

C'est ce qu'avait expliqué Jean-Cyril Spinetta lors d'une interview début juin dernier, et il avait conclu que s'il avait le régime fiscal d'Emirates, il ferait du bénef et pas des pertes.

@+

Avatar de l’utilisateur
Jaguar75
Condensat
Condensat
Messages : 770
Inscription : 02 août 2007, 19:23
Localisation : Paris

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Jaguar75 » 21 juil. 2010, 16:02

De ce que j'avais compris de l'interview de P-H Gourgeon, la différence structurelle entre Etihad ou Emirates et Air France venait surtout du fait que ces sociétés ne paient pas:
- de taxes d'aéroport
- de taxes carburant (au moins au départ du Golfe)
- d'impôts divers et variés (I.S., T.P,...)

ce qui au bout du compte se montait à ... plusieurs milliards d'€ par an.
Live & let live!

Image Gardarem lou V12 !

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Troti » 21 juil. 2010, 19:08

krolik a écrit :Mais si Emirates achète pour 10 milliards d'euros d'avions, ils nont pas à payer 2 milliards de TVA.
Alors qu'Air France doit les payer...
Et où peuvent-ils trouver ce montant ? Sur les billets car d'une façon ou d'une autre ce sont bien les clients finaux qui paient et qui ne récupèrent pas..

C'est ce qu'avait expliqué Jean-Cyril Spinetta lors d'une interview début juin dernier, et il avait conclu que s'il avait le régime fiscal d'Emirates, il ferait du bénef et pas des pertes.

@+
Ben sauf erreur de ma part, (mais alors je ne sais pas pourquoi tous les trimestres je fais de déclarations de TVA), AF aura à payer 2 milliards de TVA (supposons l'achat en France et pas de l'import ...) quelle récupérera (ou déduira de la TVA qu'elle perçoit sur ces ventes). La seule différence est alors un besoin de fond de roulement légèrement différent, le temps de récupérer cette TVA auprès de l'administration fiscale, rien qui n'explique qu'une société soit très rentable lorsque l'autre est déficitaire. Pour toutes les entreprises, (sauf exception type achat d'essence, mais pas de gasoil), c'est le montant HT qui compte.
Régime fiscal ne signifie pas que la TVA, loin de là.
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Troti » 21 juil. 2010, 19:15

Jaguar75 a écrit :De ce que j'avais compris de l'interview de P-H Gourgeon, la différence structurelle entre Etihad ou Emirates et Air France venait surtout du fait que ces sociétés ne paient pas:
- de taxes d'aéroport
- de taxes carburant (au moins au départ du Golfe)
- d'impôts divers et variés (I.S., T.P,...)

ce qui au bout du compte se montait à ... plusieurs milliards d'€ par an.
A priori, toutes les compagnies payent les même taxes lorsqu'elles emprunte le même aéroport. Maintenant, si à Dubai ou Abhu Dabi, les taxes sont plus faible qu'à paris, comme Emirates utilise plus ces aéroports que paris (et contraire pour AF), ça se traduit par une différence de charge
Pour les taxes sur le kéro, quelles sont elles à Paris, Londres ou NY?
Pour l'IS, encore faut-il que l'entreprise fasse du bénéfice pour en payer.

Reste les charges salariales, les salaires aussi plus bas en particulier pour les non naviguant, les pilote moins payé mais qui ne paye pas d'impot ni loyer, l'absence de grèves, peut-être la meilleure productivité (combien d'heures de vol par mois pour un CdB AF et sont copain d'Emirates?)...
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Spiritatus
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 347
Inscription : 21 mars 2007, 23:39
Localisation : Sources du Rhône

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Spiritatus » 22 juil. 2010, 00:50

Hors passage de frontières commerciales, pour récupérer toute la TVA payée sur un bien il faut le revendre plus cher.
La TVA étant réglée par le client final. Par contre c'est pas possible de récupérer de la TVA sur un bien d'investissement. Pour une compagnie aérienne, jusqu'à preuve du contraire les avions sont des bien d'investissement.
Après la TVA qu'AF paye sur une bouteille de vin, elle la récupèrera dès qu'elle la revend à un client

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7657
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par phyvette » 22 juil. 2010, 02:38

Troti a écrit : Pour les taxes sur le kéro, quelles sont elles à Paris, Londres ou NY?
A ma connaissance, et jusqu'à plus ample informé, le kérosène utilisé par les avions n’est taxé nul part dans le monde. On est en droit de le déploré, mais c'est ainsi.
Spiritatus a écrit : Par contre c'est pas possible de récupérer de la TVA sur un bien d'investissement. Pour une compagnie aérienne, jusqu'à preuve du contraire les avions sont des bien d'investissement.
Mais si justement on récupère la TVA sur un bien d'investissement, c'est même comme ça que des gros investissements peuvent momentanément engendrer des crédits de TVA, avec possibilité de remboursements anticipés.

Spiritatus a écrit :Après la TVA qu'AF paye sur une bouteille de vin, elle la récupèrera dès qu'elle la revend à un client.
Pas la totalité, déduction faites de la TVA payée sur la facture à l'achat, elle paye effectivement la différence qui correspond justement à la "Valeur Ajoutée"
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: De la bonne santé des compagnies aériennes du Moyen Orient

Message par Troti » 22 juil. 2010, 21:01

Pour finir avec le HS sur la TVA, voici juste une présentation plus claire :
Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)



La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est un impôt indirect sur la consommation touchant presque tous les biens et services consommés ou utilisés en France. C'est le consommateur final qui supporte la charge de la TVA, et non l'entreprise productrice du bien ou du service.
L'entreprise facture au client la TVA et la reverse ultérieurement au Trésor, déduction faite de la TVA payée sur les achats constitutifs de son prix de revient.
TVA à décaisser : différence entre la TVA collectée et TVA déductible. Elle est à payer par l'entreprise
TVA collectée : TVA facturée aux clients et que l'entreprise doit reverser à l'Etat
TVA déductible : Tva payée par l'entreprise à ses fournisseurs, elle est récupérable auprès de l'Etat
Bref, ce n'est pas une histoire de TVA qui explique les écarts de performances des entreprises
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Répondre