Le transport ferroviaire / Ferroutage

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61316
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport ferroviaire / Ferroutage

Message par energy_isere » 07 mai 2019, 14:16

:shock:
Marché de Rungis : le train des primeurs bientôt remplacé par… 20 000 camions ?


Ouest-France. le 07/05/2019

Le train qui, chaque jour, transporte fruits et légumes depuis l’immense plate-forme logistique de Perpignan jusqu’au marché de Rungis devrait bientôt rejoindre la voie de garage, pour cause de vétusté. Il devrait être remplacé par des milliers de camions.

Par les temps qui courent, et de plus en plus vite – réchauffement climatique, élévation du niveau des océans, pollution endémique, un million d’espèces animales et végétales menacées -, la nouvelle a de quoi hérisser. Le train qui, tous les jours, relie la plate-forme logistique de fruits et légumes Saint-Charles International de Perpignan au marché de Rungis devrait bientôt s’arrêter, usé par 40 ans d’allers-retours. Pour être remplacé par une noria de poids lourds – environ 20 000 par an, sillonnant routes et autoroutes six jours par semaine dans les deux sens.

Les 82 wagons réfrigérés étant à bout de souffle, les remplacer coûterait trop cher, rapporte le Parisien. Et le contrat encore en cours avec les transporteurs (Roca et Rey) se termine le 30 juin. Sans aucune solution de remplacement ferroviaire pour l’instant.

1 400 tonnes de fruits et légumes par jour
« Nous, on ne demande qu’à continuer, assure un responsable de Fret-SNCF au quotidien. On a les locomotives, les agents, les wagons neufs à louer. Mais on ne peut pas signer un contrat à perte ! »

Reste la route, donc - hélas. Pour transporter chaque jour les 1 400 tonnes de fruits et légumes de Perpignan à Rungis, il faudrait une cinquantaine de poids lourds.

De son côté, Stéphane Layani, président du Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis, indique « regretter cette situation, dont le marché n’est pas responsable ». Quant aux élus locaux, notamment ceux de la région parisienne directement concernés, ils oscillent entre consternation et colère.

« Cette information résonne comme un affront à l’enjeu environnemental », déplore Michel Leprêtre, président (PCF) du Territoire Grand-Orly Seine Bièvre, auprès du Parisien. « C’est inacceptable », ajoute Christian Métairie, maire EELV d’Arcueil. « Moins de camions, c’est moins de pollution, moins de circulation, et donc une meilleure qualité de vie. »
https://www.ouest-france.fr/economie/tr ... ns-6338099

Rod
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 362
Inscription : 19 juin 2008, 14:08
Localisation : au milieu des vignes
Contact :

Re: Le transport ferroviaire / Ferroutage

Message par Rod » 07 mai 2019, 14:19

Bel exemple d'anticipation là encore :-( :-( :-(
moins vite, moins loin, moins souvent: le transport post PO
Des couches lavables
Chauffage bois solaire

m.enfin
Kérogène
Kérogène
Messages : 6
Inscription : 13 oct. 2017, 10:38

Re: Le transport ferroviaire / Ferroutage

Message par m.enfin » 07 mai 2019, 14:31

http://www.grandorlyseinebievre.fr/wp-c ... Rungis.pdf
La SEMMARIS a donc lancé la modernisation de son terminal ferroviaire pour pouvoir traiter jusqu’à 400.000 tonnes de fruits et légumes par an.
D’un coût de près de 20 millions d’€ supporté en grande partie par les collectivités territoriales (Région et Département), le nouveau terminal
était inauguré le 11 mai 2010.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Le transport ferroviaire / Ferroutage

Message par tita » 07 mai 2019, 17:29

« Nous, on ne demande qu’à continuer, assure un responsable de Fret-SNCF au quotidien. On a les locomotives, les agents, les wagons neufs à louer. Mais on ne peut pas signer un contrat à perte ! »
Genre, le matériel pour poursuivre le transport est là, mais il coûte plus cher que 82 camions avec un chauffeur par camion?? Alors qu'il faut juste une dizaines de personnes pour le transport en train?

Ben, c'est simple, les taxes sur les transports par camion ne sont pas assez élevées...

Ah ouaip, mais...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Taxe_nati ... archandise

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61316
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport ferroviaire / Ferroutage

Message par energy_isere » 31 oct. 2019, 19:45

L’Etat annonce un nouveau train des primeurs entre Perpignan et Rungis

HUBERT MARY Usine Nouvelel le 31/10/2019

Selon un communiqué de Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat chargé des Transports, un accord aurait été trouvé pour la reprise de l’acheminement de marchandises entre le marché de Perpignan et l’Ile-de-France. La ligne devrait être rouverte le 1er décembre.

La fameuse "ligne des primeurs" dont l’arrêt avait fait polémique en décembre dernier est-elle en passe de redémarrer ? Un communiqué signé par Jean-Baptiste Djebbari annonce que oui. Le secrétaire d’Etat aux Transports affirme que "les conditions sont remplies pour une reprise imminente de l’acheminement de marchandises entre Perpignan et Rungis en empruntant la voie ferroviaire"

Reprise progressive du trafic et changement d’opérateur

L’Etat s’engage à remettre en état 40 des 80 wagons du train pour "une reprise temporaire du trafic conventionnel" et "met en place le transport combiné" (caisses de camions sur les wagons du train), "ainsi que le chargement des camions sur le train", en plus de l’usage des anciens wagons rénovés, "dès le mois de décembre".

Cette "offre de transport combiné [sera] affrétée par l’entreprise Novatrans", peut-on lire dans le communiqué. Ce ne sera donc plus directement la SNCF mais cet opérateur français de transport combiné appartenant à la société Charles-André Transport.

Par ailleurs, le trajet ce nouveau train des primeurs sera quelques peu modifié. Il ne reliera plus Perpignan au marché de Rungis mais à "la plateforme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), proche de Rungis", précise le communiqué.

La CGT dénonçait un "choix incompréhensible"

Plus tôt dans la journée, la CGT Cheminots avait annoncé sa volonté de continuer la bataille, fustigeant le "choix incompréhensible de stopper cette circulation (…) à l’heure où la multiplication des camions sur nos routes vient en contradiction avec l’urgence climatique."

Les prochains jours diront si ces annonces auront répondu à leurs attentes.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... is.N899884

Répondre