Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 18 sept. 2018, 17:43

Audi présente son premier modèle 100% électrique… sur les terres de Tesla


Usine Nouvelle le 18/09/2018

Dans le cadre de la présentation de l’Audi e-tron, le constructeur allemand premium a également annoncé un partenariat avec Amazon sur les bornes de recharge électriques.

Image
Audi a présenté son premier modèle de série entièrement électrique, le e-tron.

Le lieu n’a pas été choisi par hasard. C’est sur les terres de Tesla, en Californie, que le constructeur allemand Audi a présenté lundi 17 septembre son nouveau SUV électrique de taille moyenne. Baptisé e-tron, le véhicule constitue le premier modèle de série entièrement électrique de la marque du groupe Volkswagen. Doté de deux moteurs électriques, il affiche une autonomie de plus "de 400 kilomètres avec une seule charge selon le cycle WLTP", annonce Audi dans son communiqué.

Image

De quoi permettre de concurrencer le rival américain Tesla… sur ses véhicules haut de gamme. Car le SUV d’Audi devrait être commercialisé à la mi-2019 aux Etats-Unis à partir de 75 795 dollars (64 823 euros), avant un crédit d'impôt de 7 500 dollars.

Une première étape pour le constructeur allemand, qui nourrit de grandes ambitions dans la voiture électrique. "Je veux qu'Audi devienne le premier vendeur de véhicules électriques à long terme", a ainsi déclaré Scott Keogh, président de la division américaine du fabricant, dans une interview accordée lundi à Reuters.

Partenariat avec Amazon

Pour y parvenir, Audi s’est notamment lancé dans un sujet délicat: le manque de moyens pratiques pour recharger les batteries. Le groupe a ainsi annoncé un accord avec Amazon destiné à faciliter la recharge des batteries de ses véhicules. Concrètement, les deux entreprises vont vendre et installer des systèmes de recharge au domicile des propriétaires de l'e-tron. Le géant de la distribution en ligne livrera le matériel et recrutera des électriciens pour les installer via sa division Amazon Home Services.

Les responsables d'Audi ont estimé que ces bornes de recharge coûteraient quelque 1 000 dollars, selon le système électrique des maisons. Parallèlement, Electrify America, une société financée par Volkswagen dans le cadre du règlement des litiges américains liés au "Dieselgate", prévoit d'installer l'année prochaine une série de bornes de recharge publiques. Objectif, là encore : concurrencer Tesla qui a développé son propre réseau. Et compte désormais plus de 11 000 bornes de recharge à travers l'Amérique du Nord.
https://www.usinenouvelle.com/article/a ... la.N742874

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 23 sept. 2018, 15:42

Volkswagen dévoile sa plateforme électrique MEB

Image

Pierre angulaire du programme électrique du groupe Volkswagen, la plateforme MEB a été dévoilée lundi. Annoncée depuis plusieurs années, elle servira de base à 10 millions de véhicules électriques à travers les différentes marques du groupe. Dès 2019, elle donnera naissance à son premier modèle : la Volkswagen « I.D. ».
........
http://www.automobile-propre.com/volksw ... e-meb/amp/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 29 sept. 2018, 22:18

BMW i3 : 30 % d'autonomie en plus
Sam 29/09/2018 — Le progrès en marche

Elle est apparue avec une batterie d'une capacité de 22,6 kWh. Elle a été améliorée avec une batterie de 33 kWh, et elle reçoit aujourd'hui une batterie de 42,2 kWh. C'est la BMW i3, une auto qu'on aurait pu croire en fin de carrière, mais qui se repositionne au niveau des meilleures grâce à cette nouvelle batterie. Le point formidable est que le nouvel accumulateur tient dans le logement de l'ancienne. La densité énergétique a quasiment doublée, et la masse est presque la même. Tout le progrès est dans de nouvelles cellules, qui grâce à un plus fort ampérage, parviennent à stocker plus d'énergie.

'autonomie fait donc un grand bond en avant. La BMW i3 de 125 kW (170 ch) a désormais une autonomie de 359 km selon l'ancienne norme NEDC (que nous citons pour comparer avec les anciennes références), et de 285 à 310 km selon la nouvelle norme WLTP. Quant à la BMW i3s de 135 kW (184 ch), et qui accélère de 0 à 100 km/h en 6,9 secondes, l'autonomie est de 330 à 345 km en NEDC, et de 270 à 285 km en WLTP. La BMW i3 revient donc au niveau de la Renault Zoé avec sa batterie de 41 kWh, ou de la Nissan Leaf avec sa batterie de 40 kWh. Il n'y a plus que les Tesla, ou les derniers électriques coréens à avoir de plus grosses batteries.
........
https://www.moteurnature.com/29552-bmw- ... rte-hausse

Avatar de l’utilisateur
moulino51
Charbon
Charbon
Messages : 290
Inscription : 21 août 2018, 20:54
Localisation : a proximité de Reims
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par moulino51 » 29 sept. 2018, 22:27

Avec cette course a l'armement pas gagné de voir un jour des VEs "suffisants" :oops:




"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8367
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par Remundo » 30 sept. 2018, 00:34

il semble en plus que le REX disparaît,

concernant la BMW i3, un design extérieur très discutable, et surtout un prix beaucoup trop élevé.

On attend en effet du raisonnable...

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par Troti » 30 sept. 2018, 21:22

Remundo a écrit :
30 sept. 2018, 00:34
il semble en plus que le REX disparaît,

concernant la BMW i3, un design extérieur très discutable, et surtout un prix beaucoup trop élevé.

On attend en effet du raisonnable...
Pourquoi les attente en VE serait différentes des attentes en VT? Ce qui se vend, ce n'est pas les véhicule raisonnable, mais du SUV. Et en plus, les marges sont plus confortables. Alors, je ne sait pas qui est ce "on" qui attend un ve raisonnable, mais il est peu intéressant pour les constructeurs. Et "on" peut toujours aller voir du coté d'Aixam and co.
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8367
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par Remundo » 30 sept. 2018, 22:31

du raisonnable, c'est grosso modo une citadine avec 20 kWh de batterie.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 08 oct. 2018, 13:04

Daimler lance la construction de son usine de batterie aux USA, à Tuscaloosa (Alabama). 1 milliards de $ d'investissements. 600 emplois à venir.

Daimler starts construction of battery factory in USA

October 08, 2018 // By Christoph Hammerschmidt

With the ground-breaking ceremony for the construction of a battery factory in Tuscaloosa (Alabama, USA), the vehicle manufacturer Daimler has started its race to catch up in the future market for battery electric cars. The factory will soon supply the batteries for the future SUVs of Daimler's EQ technology brand.

According to Daimler board member Markus Schäfer, the carmaker plans to invest around one billion US dollars in the Tuscaloosa site. The company also operates a production line for cars there. The largest part of this sum is to be invested in the construction of the battery factory and in the expansion of the production plant for the planned electric SUVs. Once completed, the company's battery production network will comprise eight factories worldwide; the electric vehicles of the EQ family will roll off the assembly line at six locations. Daimler's electric initiative will create over 600 jobs in Alabama.

The battery factory is part of the global battery production network with a total of eight factories in Kamenz, Stuttgart-Untertürkheim, Sindelfingen, Beijing, Bangkok and now Tuscaloosa. The individual locations supply the local vehicle production and are ready for export if necessary. By 2022 Mercedes-Benz Cars will offer at least one electrified model in each series, with a total of more than 130 models in the portfolio. Mercedes Benz will also start production of all-electric SUV models in the USA as part of the worldwide electric initiative.
http://www.smart2zero.com/news/daimler- ... actory-usa

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 08 nov. 2018, 23:17

Volkswagen va défier Tesla avec une voiture électrique à moins de 20 000 euros

Usine Nouvelle le 08/11/2018

Volkswagen va proposer une voiture électrique à moins de 20 000 euros, concurrente des modèles de Tesla, et va convertir trois usines en sites d'assemblage de véhicules électriques dans le cadre d'un vaste réaménagement de sa production, a dit à Reuters une source informée de ces projets.

Volkswagen va produire un véhicule électrique d'entrée de gamme, aux alentours de 20 000 euros. Cette berline, dont le nom de code est "MEB Entry", devrait être produite au rythme de 200 000 unités tandis qu'une berline de taille moyenne baptisée I.D.Aero aura un rythme de production de 100 000 unités, a dit une source proche du dossier à Reuters.

Ces projets devraient être discutés lors d'une réunion du conseil de surveillance de Volkswagen le 16 novembre. A cette occasion, le constructeur allemand devrait aussi réfléchir à des alliances avec le fabricant de cellules de batteries SK Innovation et avec l'américain Ford, a déclaré la source.

Les usines Volkswagen à Emden, Zwickau et Hanovre assembleront des véhicules électriques dans le cadre de cette évolution de la production, a-t-elle ajouté. Volkswagen a refusé de s'exprimer sur le sujet.
https://www.usinenouvelle.com/article/v ... os.N766959

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 09 nov. 2018, 21:06

Berlin investit dans les batteries, où l'Asie domine

Publié le 09/11/2018 par Michael Nienaber usine Nouvelle
BERLIN (Reuters)

L'Allemagne a affecté un milliard d'euros au soutien d'un consortium qui cherche à produire des batteries pour véhicules électriques et prévoit de financer un centre de recherche pour cette prochaine génération d'accumulateurs électriques, a appris Reuters de trois sources.

Ces mesures devraient être annoncées la semaine prochaine par le ministre de l'Economie Peter Altmaier lors d'une conférence à Berlin prévue les 12 et 13 novembre.
Elles visent à réduire la dépendance de constructeurs automobiles allemands aux fabricants asiatiques de batteries électriques et à protéger l'emploi en Allemagne du fait de l'évolution du marché automobile vers les voitures à zéro émissions.

Berlin s'écarte ainsi de sa politique de "non ingérence" dans la vie des entreprises.

Son initiative s'inscrit en revanche dans les efforts déployés au niveau européen pour favoriser l'émergence d'un "Airbus des batteries", c'est-à-dire une industrie des batteries électriques en mesure de concurrencer les entreprises chinoises, japonaises et coréennes qui dominent le secteur.

La Commission européenne a lancé en 2017 sa propre Alliance européenne des batteries, mais le suédois Northvolt est considéré comme le seul concurrent européen sérieux à avoir émergé jusqu'à présent.

Pour l'Allemagne, où - comme en France - l'automobile est particulièrement importante dans le tissu industriel, le temps presse. Les leaders asiatiques du marché des batteries renforcent leur production et certains experts estiment qu'il existe un risque de surabondance de l'offre qui pourrait empêcher d'assurer aux nouveaux venus européens d'une production à grande échelle, gage de leur pérennité.

Le cabinet Boston Consulting Group (BCG), par exemple, a estimé que la capacité mondiale de production d'accumulateurs de batteries dépassera la demande de 40% en 2021, ce qui exercera une énorme pression sur les prix.


MONTRER QUE LE GOUVERNEMENT AGIT

Pour la coalition de la chancelière Angela Merkel, ce plan batteries est aussi une façon de montrer aux électeurs avant trois scrutins l'an prochain dans l'est du pays, qu'il agit pour que la première économie d'Europe prospère dans l'ère des voitures à moteurs électriques comme elle l'a fait dans celle des moteurs thermiques.

"Nous avons une concentration de risques dans le secteur automobile. L'industrie est trop dépendante du moteur à combustion", a déclaré à Reuters le ministre délégué à l'Economie Christian Hirte. "Le gouvernement veut donc aider le secteur dans ses efforts de diversification."

Berlin, a-t-il ajouté, est en discussions avec plusieurs entreprises et d'autres gouvernements en Europe pour apporter son soutien à la construction d'une usine de batteries.

"Il existe par exemple des possibilités dans la Lusace, peut-être en coopération avec la Pologne", a-t-il dit.

La Lusace est une région qui s'étend dans le nord-est de l'Allemagne et le sud-ouest de la Pologne.

Parmi les entreprises qui participent aux discussions avec le ministère figurent le fabricant de piles VARTA Microbattery, le groupe de chimie BASF et la filiale allemande de Ford, Ford-Werke GmbH, ont dit à Reuters trois sources au fait du dossier.

Une porte-parole de BASF a déclaré que le groupe se joindrait à une réunion avec le ministre de l'Economie Peter Altmaier la semaine prochaine. Varta et Ford se sont refusés à tout commentaire.

Le conseil de surveillance de Volkswagen examinera la stratégie du groupe dans les véhicules et les batteries électriques le 16 novembre. Le constructeur allemand a déclaré dans le passé qu'il étudiait la possibilité de produire des accumulateurs dans son usine de Salzgitter.

Une source a dit jeudi à Reuters que le conseil de VW discuterait d'une alliance avec le fabricant sud-coréen de batteries SK Innovation.
https://www.usinenouvelle.com/article/b ... ne.N767554

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 14 nov. 2018, 17:45

Volkswagen adapte trois usines allemandes aux voitures électriques

Reuters 14/11/2018 FRANCFORT

Volkswagen réaménage ses usines à Emden, Hanovre et Zwickau dans le cadre du lancement de la production en série de véhicules électriques en Allemagne.

Le constructeur automobile a offert des garanties d'emploi jusqu'en 2028 aux salariés des deux premiers sites et va investir 1,2 milliard d'euros dans la formation des employés de celui de Zwickau, dans l'est de l'Allemagne.

Le groupe allemand a déclaré mercredi qu'il commencerait à assembler des voitures électriques pour trois de ses marques à Zwickau à partir de la fin 2019.

Quelque 7.700 employés du site de Zwickau sont formés à l'assemblage de la Volkswagen ID, la première voiture produite sur la plate-forme MEB du groupe pour véhicules électriques. Un crossover ID Crozz devrait suivre.

D'ici la fin 2020, le site de Zwickau aura une capacité de production de 1.500 véhicules par jour, soit six modèles électriques, a précisé le groupe.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... fbb6c12838

Avatar de l’utilisateur
moulino51
Charbon
Charbon
Messages : 290
Inscription : 21 août 2018, 20:54
Localisation : a proximité de Reims
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par moulino51 » 14 nov. 2018, 21:23

Ils ont vraiment le feu au derche chez VW suite a leur fraude au logiciel.


"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8367
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par Remundo » 14 nov. 2018, 22:18

moué je ne sais pas...

ils diversifient leur gamme, c'est bien.

Bosch travaille d'arrache-pied à la dépollution des gaz d'échappement...

à mon avis ils veulent marcher sur 2 jambes : thermique et électrique.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 15 nov. 2018, 15:41

VW passe un contrat avec le Corée SKI pour des batteries auto.
VW contracts Korea’s SKI to supply battery cells

November 13, 2018 // By Christoph Hammerschmidt

With the Korean battery cell manufacturer SK Innovation (SKI), Volkswagen has nominated another strategic supplier for e-vehicles based on the company’s Modular Electrification System (MEB). SKI will cover the demand for North America and part of the demand for the production of all-electric vehicles of the Volkswagen Group in Europe.

Image


As part of "Roadmap E", the Volkswagen Group brands (Audi, SEAT, Porsche, Volkswagen, and Skoda as well as the luxury brands Bentley, Bugatti and Lamborghini) is planning to put initially 50 new all-electric vehicle models on the road by 2025. To equip its own electric fleet, the Group will need a battery capacity of more than 150 GWh per year by 2025. This corresponds to an annual capacity of at least four "gigafactories" for battery cells. For Europe, Volkswagen has brought on board LG Chem, Samsung and SKI as strategic suppliers. From 2019, battery supply will be ensured with these partners. From 2022, SKI will also cover the Group's North American market requirements. The strategic partner in China is CATL, which will supply the batteries for the Group's own electric vehicles there from 2019.

With the move, Volkswagen completes the list of the most important strategic battery cells suppliers for equipping the Group's electric fleet in the most important regions of the world.
http://www.smart2zero.com/news/vw-contr ... tery-cells

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Voiture électrique : le futur panzer électrique Allemand

Message par energy_isere » 10 déc. 2018, 19:02

Comment BMW veut être compétitif sur le marché de la mobilité électrique

Simon Chodorge Usine Nouvelle le 10/12/2018

Le salon automobile de Los Angeles s'est terminé le 9 décembre aux États-Unis. Concept car électrique, nouvelle génération de transmission, partenariats sur les matières premières et les batteries... BMW a profité de l'événement pour détailler sa stratégie en matière de mobilité électrifiée. Le constructeur automobile allemand mise notamment sur une production flexible et une maîtrise de bout en bout de la production des batteries pour peser face à ses concurrents, comme Tesla.

Les journées publiques du salon automobile de Los Angeles se sont terminées dimanche 9 décembre. Très présents à l’événement, les constructeurs allemands ont pu faire le bilan sur une année 2018 difficile, marquée par les retombées du “dieselgate” et la mise en place du nouveau protocole d’homologation WLTP. Parmi eux, BMW a particulièrement insisté sur la mobilité électrique. Entre innovations et défis de production, l’entreprise nous présente sa stratégie.

Le groupe BMW a fait de 2021 un point de bascule pour le déploiement de ses voitures électrifiées. D’ici 2021, le groupe vise la commercialisation de cinq véhicules entièrement électriques : la BMW i3 déjà en production depuis 2013 ; la Mini Electric (produite à partir de fin 2019) ; le SUV iX3 (pour 2020) ; la berline BMW i4 (2021) ; enfin, un véhicule autonome adapté de la concept car Vision iNext. D’ici 2025, le constructeur espère compter 25 modèles électrifiés, dont 13 véhicules hybrides rechargeables.

Pour atteindre cet objectif, BMW compte beaucoup sur la flexibilité de ses constructions. D’ici 2021, le groupe ne souhaite compter que deux “architectures” adaptables à trois énergies : thermique, hybride ou tout électrique. Cette plateforme commune permettra de construire n’importe lequel de ces trois types sur une seule ligne de production.

En 2020, BMW introduira également la cinquième génération de sa transmission électrique. Elle sera installée pour la première fois sur le BMW iX3. La “GEN5” permettra d’intégrer dans un seul système le moteur électrique, la transmission et l’électronique de puissance. Une transmission optimisée qui doit réduire le poids des pièces et les coûts de production.

Difficile de ne pas penser aux concurrents du salon automobile de Los Angeles. D’autant plus qu’aux États-Unis, BMW a enregistré une légère baisse de livraisons de 3,5% en 2017 par rapport à 2016. Face au tout électrique de Tesla, BMW met en valeur son approche des véhicules hybrides. “L’idée avec l’i3 est d’avoir une voiture pour les villes, les usagers des transports au quotidien et les petites distances. Pour les longues distances, notre approche est de proposer un véhicule hybride rechargeable comme l’i8. Ainsi, vous pouvez circuler sur de petites distances la semaine à la maison ou à votre entreprise et sur de plus longues distances le week-end grâce au moteur thermique”, détaille à L’Usine Nouvelle Stefan Juraschek, vice-président en charge du développement des moteurs électriques chez BMW. “Les véhicules hybrides rechargeables sont nécessaires pour conduire les gens vers l’électrification.”

Une transmission électrique sans terres rares

Les questions se posent surtout au niveau des matières premières pour la fabrication des batteries. La tension sur les terres rares menace de faire grimper les coûts. Et l’approvisionnement des autres éléments se heurte à des problématiques sociales ou environnementales. Ces dernières semaines, le groupe allemand a multiplié les partenariats pour maîtriser de bout en bout la production de ses batteries.

Pour réduire sa dépendance vis-à-vis de la Chine et des terres rares, BMW a tout simplement décidé de ne plus en utiliser pour la cinquième génération de sa transmission électrique. De manière générale, les équipes du constructeur tentent de s’affranchir des matières en tension. “Nous essayons de nous débarrasser des matériaux les plus chers. Le cobalt par exemple est une matière très critique en termes de prix et d’un point vue durable. Nous essayons donc de réduire la quantité de cobalt dans la batterie en le remplaçant par d’autres matériaux comme le nickel”, explique Stefan Juraschek.

“Pour être fructueux dans le marché de la mobilité électrique, il faut penser de bout en bout”

En début de chaîne, l’entreprise souhaite s’approvisionner elle-même en matières premières pour fournir ses partenaires. L’objectif de BMW est clair : créer une industrie des batteries en Europe. En juillet, le groupe allemand a signé un contrat sur le long terme avec le fabricant chinois de cellules de batterie (Contemporary Amperex Technology Co. Limited). Le partenariat a permis de valider la construction à Erfurt (Allemagne) d’une usine CATL. D’ici 2021, le futur site d’Erfurt devrait approvisionner en cellules l’usine BMW de Dingolfing pour la fabrication de l’iNext.

BMW veut être aussi pionnier dans le recyclage des batteries en Europe. Le 15 octobre, le groupe a annoncé un consortium avec Northvolt, fabricant suédois de batterie, et Umicore, spécialiste belge de la technologie des matériaux de batterie, notamment dans le but d’inventer la seconde vie des batteries électriques.

“Le recyclage chimique d’une batterie permet de regagner quelques centaines d’euros après 10 ans d’usage dans une voiture. Si vous pouvez utiliser cette batterie dans une seconde vie, par exemple pour le stockage domestique, elle marchera encore pour vingt ou trente ans et vous pouvez en retirer quelques milliers d’euros”, justifie Klaus Fröhlich, patron de la recherche et développement chez BMW. “Pour être fructueux dans le marché de la mobilité électrique, il faut penser de bout en bout, depuis la matière première jusqu’à la deuxième utilisation. Car si vous avez une meilleure idée que les autres sur la deuxième utilisation, vous pouvez proposer des prix de location plus bas.”
https://www.usinenouvelle.com/article/c ... ue.N781259

Répondre