[TEC] Les transports en commun

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

[TEC] Les transports en commun

Message par franck1968 » 05 juil. 2006, 12:29

Transports en commun gratuit à Châteauroux

lien

C'est un bel exemple de ce que devrait faire les grandes agglomérations, cela prouve que c'est possible.
Jean-François Mayet (maire de Châteauroux, président de la Communauté d'Agglomération Castelroussine) repond aux questions sur le coût et les avantages de cette initiative.

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2361
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Message par Glycogène » 06 juil. 2006, 23:07

Archi-Tournesol a écrit :Plomber un peu plus les actifs pour donner aux improductifs...

Pour déresponsabiliser les gens c'est pas mal...

Il vaut mieux que se soit l'économie qui fasse la redistribution plutôt que l'état...
Ok, à un entretien d'embauche, je viens avec une autre personne, et nous demandons de travailler chacun à mi-temps sur le même poste : on se réparti le travail, sans faire intervenir l'état.
Serons-nous favorisé pour cette redistribution ? Ca m'étonnerait fort.
Heureusement qu'il y a un état qui impose une limite du temps de travail, obligeant à une certaine répartition (même très imparfaite).

Par ailleurs, quel est le problème de plomber les actifs ? Ils ne pourront plus s'acheter de voitures ? Pas grave, les transports en commun sont gratuits ! :-D

De plus, en lisant bien l'article, un argument fort pour la gratuité des transports en commun à Chateauroux est d'améliorer la mobilité des personnes agées : encore des improductifs pour lesquels fournir un service gratuit est immoral !

ecorage
Brut léger
Brut léger
Messages : 429
Inscription : 01 déc. 2005, 00:53
Localisation : Lyon

Message par ecorage » 07 juil. 2006, 00:27

Je suis désolé de ne pas être dans l'air du temps, mais la France a actuellement les moyens de s'offrir des "improductifs" qui aimeraient bien produire mais devant lesquels beaucoup de portes se ferment.

Ce constat peut se faire autant ches les hyper diplômés que chez les quinquas.

Je suis de plus à 200% pour les transports en communs gratuits.
A LYON, les jours de canicules, l'air est tellement pollué qu'il devient impossible de circuler en vélo, tant c'est irrespirable.

Par contre, il faut plus de sévérité vis à vis des voitures et par pitié, arrêtons de faire tourner les moteurs des cars quand ils sont au terminus simplement pour que la clim' puisse fonctionner ! :-D

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1836
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 07 juil. 2006, 03:44

Archi-Tournesol a écrit :Plomber un peu plus les actifs pour donner aux improductifs...
  1. C'est toute la population qui bénéficie de cette mesure, y compris les « actifs ».
  2. Pour rejoindre Ecorage : c'est toute la population (« actifs » et « improductifs ») qui bénéficient de la meilleure qualité de l'air que permet la diminution de la circulation automobile (induite par cette gratuité des transports en commun).
La géologie pétrolière se moque de votre envie de conduire une automobile.

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 07 juil. 2006, 07:37

Moi j'y vois que des avantages.
Pas d'embouteillage.
Du temps pour lire.
Voyager en commun et pas comme un sauvage, chacun tout seul dans sa caisse.
économie d'énergie et donc de pollution.
Il faudrait que ce soit généralisé également à la SNCF.
Et de maniére général à toutes les régies des grosses agglomérations.

ecorage
Brut léger
Brut léger
Messages : 429
Inscription : 01 déc. 2005, 00:53
Localisation : Lyon

Message par ecorage » 07 juil. 2006, 09:52

Je serais curieux de connaître les coûts de la pollution automobile en ville sur la santé.

SI l'air est plus pur, moins de maladies respiratoires chez les enfants, des riches et des pauvres.
Moins de cancers chez les riches et les pauvres.
Moins de problèmes d'allergies chez les riches et les pauvres.
Moins d'accidents de la route en milieux urbains pour les pietons et cyclistes riches et pauvres.
etc...

Les gains réalisés par la sécu compenserais largement la gratuité du transport.

Enfin, en utilisant les transports en communs et les déplacements doux, les "productifs" pouraient se rendre plus rapidement à leur travail.

Mais bon, ces mesures ne sont pas électoralistes et risqueraient de contrarier beaucoup de lobies ... attendons.
La suite nous OBLIGERA à appliquer ces mesures.

P.S. Si le tabac était nuisible à la société, cela fait belle lurette que de véritables mesures auraient été prises pour en arrêter la consommation.
Mais les morts prématurés ... c'est des charges en moins sur les retraîtes et du travail libéré pour les actifs. :evil:

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 08 juil. 2006, 16:44

Total support Thorgal (j'aime beaucoup tes aventures en bande-dessinée, c'est vraiment toi?)


Et total support pour les transports gratuits et des parkings à l'entrée des villes.

(Le parking de l'EPFL, hyper-accessible et pas tellement cher pour l'étudiant, serait génial combiné à des transports en commun gratuits, j'aurais plus jamais besoin de me faire chier avec ma caisse en ville (et à faire chier les autres par la même occasion.))

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1836
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 20 juil. 2006, 23:27

Ce fil est consacrée aux transports en commun.
Une partie de la discussion a été déplacée ici : Les improductifs, le système libéral
La géologie pétrolière se moque de votre envie de conduire une automobile.

PlantaBaja
Kérogène
Kérogène
Messages : 32
Inscription : 30 avr. 2006, 12:59
Localisation : RP

Le bus en ville ?

Message par PlantaBaja » 04 août 2006, 13:58

Le bus en ville ?

Le groupement d'agglémorations de mon coin a mis en place un service de bus (en supplément des lignes RATP qui existent déjà).
Ce sont des grands bus, apparemment Diesel classique, qui contiennent rarement plus de 2-3 personnes (je les vois souvent passer vides).

De plus ils passent dans des rues très étroites où ils gênent pas mal : il n'est pas rare qu'ils montent sur les trottoirs.

Je me demande si sous prétexte de favoriser les transports en commun à tout prix on n'aboutit pas à des absurdités ?

D'autres solutions ne seraient elles pas à imaginer et tester en ville ? (par exemple le prêt gratuit de vélos, des services de livraisons et de taxis moins chers pour les personnes âgées,...)

Jägermeifter
Condensat
Condensat
Messages : 750
Inscription : 26 juin 2005, 19:10

Message par Jägermeifter » 04 août 2006, 14:39

En ville, de petits bus de 9 ou 15 places seraient pour beaucoup de villes beaucoup plus adaptés que les bus urbains classiques. Consommant beaucoup moins de diesel, ils pourraient devenir rentables malgré un coup du personnel plus grand. Cela permet aussi une plus grande flexibilité: plus de lignes différentes, plus de navettes aux heures de pointe mais pas plus de 15 personnes par Bus.

Cependant la vraie solution au transport en ville de taille moyenne, et les petites aglomérations, c´est le vélo. Ce qu´il manque vaiment à mon avis, ce n´est pas des prets de vélo, ou encore moins plus de taxis, mais de vraies pistes cyclables. Tout le monde a de quoi se payer un vélo, meme le clodo du coin. Ce qui manque c´est la sécurité et la rapidité.

J´ai habité l´année dernière à Münster, ville allemande à la frontière hollandaise. C´est la capitale allemande du vélo. C´est vraiment génial: la ville est plate, et TOUTES les rues ont une piste cyclable d´environ 1 metre de large de chaque coté de la route, toutes des rues a sens uniques sont à double sens pour les vélos, et le centre ville est interdit aux voitures. Les feux rouges donnent le priorité aux vélos. Le résultat est vraiment génial. On traverse toute la ville très rapidement (on peut foncer car il n´y a pas a faire attention aux voitures, pietons, vélos dans l´autre sens, etc...) et en toute sécurité. En plus, aucun embouteillage, car les gens sont tous à vélo. Cela coute peu d´argent à installer et a un bilan énergétique superbe. La qualité de vie (stress, bruit, pollution, danger pour les enfants, etc...) est bien meilleure. Et en plus, c´est bien mieux pour rentrer chez soi le soir après quelques verres.

Avatar de l’utilisateur
Cassandre
Modérateur
Modérateur
Messages : 2495
Inscription : 14 sept. 2005, 02:18
Localisation : Toulouse

Message par Cassandre » 04 août 2006, 16:42

PlantaBaja a écrit :De plus ils passent dans des rues très étroites où ils gênent pas mal : il n'est pas rare qu'ils montent sur les trottoirs.
Pour des lignes à petits trafics, les navettes ou minibus peuvent suffire tranquillement, elles peuvent même être électriques, pas faire un bruit… le top quoi !
Jägermeifter a écrit :Tout le monde a de quoi se payer un vélo, meme le clodo du coin.
Hum… le cours du vélo qui roule bien c'est pu c'que c'était mon brave homme… on va garder l'idée de prêt gratuit pour les plus modestes ? (comme le bus quoi !)
TOUTES les rues ont une piste cyclable d´environ 1 metre de large de chaque coté de la route
(mon rêve !)
Cela coute peu d´argent à installer et a un bilan énergétique superbe. La qualité de vie (stress, bruit, pollution, danger pour les enfants, etc...) est bien meilleure.
Bel exemple en effet ! :D
regarder Oléocène
« No fate but what we make » (Sarah) « If you're listening to this, you are the resistence. » (John)

Avatar de l’utilisateur
Roi fade
Goudron
Goudron
Messages : 109
Inscription : 05 août 2006, 14:32
Localisation : Berlin

Message par Roi fade » 08 août 2006, 12:08

Jägermeifter a écrit :En ville, de petits bus de 9 ou 15 places seraient pour beaucoup de villes beaucoup plus adaptés que les bus urbains classiques. Consommant beaucoup moins de diesel, ils pourraient devenir rentables malgré un coup du personnel plus grand. Cela permet aussi une plus grande flexibilité: plus de lignes différentes, plus de navettes aux heures de pointe mais pas plus de 15 personnes par Bus.
Des mini-bus de 9 ou 15 places? :shock: Voilà un non-sens énergétique absolu qui me surprend sur un forum dédié à la fin de l'âge du pétrole. Le transport en commun n'a de raison d'être que si on peut concentrer le maximum de flux de passagers par véhicules, et ainsi justifier la construction d'infrastructures "lourdes" (trolleybus, tramway, métro) moins gourmande en énergie dépensée/hab. Si c'est pour avoir des mini-bus de 9 places autant favoriser la voiture particulière 5 places catalysée, aérodynamique et légère qui présente à mon avis un bilan bien plus favorable :?

Même les villes moyennes ont l'utilité de transports en commun performants. Regardez Orléans, Nancy, Saint-Etienne, où les lignes "fortes" de tram/trolley ne désemplissent pas. :-o

Si les transports en commun sont peut fréquentés, il faut se poser les bonnes questions, à savoir comment diminuer la place de la voiture... avec la fin du pétrole bon marché on ne se trouvera plus dans une configuration où le transport en commun devra s'adapter à la ville, mais plutôt le contraire :D
Cependant la vraie solution au transport en ville de taille moyenne, et les petites aglomérations, c´est le vélo. Ce qu´il manque vaiment à mon avis, ce n´est pas des prets de vélo, ou encore moins plus de taxis, mais de vraies pistes cyclables. Tout le monde a de quoi se payer un vélo, meme le clodo du coin. Ce qui manque c´est la sécurité et la rapidité.
Moi aussi je suis cycliste et je trouve beaucoup d'avantages à ce mode de déplacement. Mais on ne peut pas dire que ce soit LA solution, loin s'en faut. D'ailleurs je ne vois pas pourquoi le vélo serait plus adapté aux petites villes qu'aux grandes villes, ni même pourquoi il n'aurait pas sa place dans les campagnes.

Seulement voilà, le vélo n'est pas accessible à tout le monde: personnes à mobilité réduite, bébés/enfants, personnes âgées, insuffisants cardiaques, malvoyants, malentendants, etc... par ailleurs le vélo ne correspond pas à certains usages: transports de charges volumineuses, de passagers en nombre, etc... quand bien même ces déplacements ne représenteraient que 5% de la totalité, une société juste ne saurait en faire abstraction. C'est pour celà que transports en commun et vélo ne sont pas opposables, mais complémentaires :)

Avatar de l’utilisateur
Roi fade
Goudron
Goudron
Messages : 109
Inscription : 05 août 2006, 14:32
Localisation : Berlin

Message par Roi fade » 08 août 2006, 13:00

Par ailleurs, pour rebondir sur le sujet des transports en commun gratuit, je me permets de m'opposer vigoureusement à des initiatives de ce type. La plupart des villes qui ont décidé de rendre gratuit leur réseau de TC sont rapidement revenues sur leur décision: matériel dégradé, agression de conducteurs-receveurs, clients malmenés, etc: rien de tel que la gratuité pour transformer les autobus en zone de non-droit. :?

Par ailleurs, la gratuité des TC ne me parait pas le moyen le plus judicieux de faire prendre conscience au public de la rareté et du coût de l'énergie, en leur proposant des déplacements à volonté sans bourse délier... Dans ce bas monde tous les services requiérant une forte quantité d'énergie sont payants, il n'y a aucune raison que le transport en commun déroge à la règle. :twisted:

De plus, l'idée que la gratuité des TC permettrait d'attirer de nouveaux usagers est à mon sens erronnée: faites un petit sondage parmi les automobilistes, et demandez-leur pourquoi ils n'utilisent pas les transports en commun. Pensez-vous que ça soit vraiment parce qu'ils les trouvent trop cher (sachant que titine est infiniment plus onéreuse)? :) Non, les raisons sont bien autre:
- question d'image perçue et de qualité du trajet
- question de pertinence des liaisons, de facilité d'usage et de fréquences
- question de la facilité et "accessibilité" de la voiture

Pour attirer des usagers aux TC il faut donc plutôt jouer sur ces trois paramètres:
- améliorer l'image du transport en commun, qui doit perdre sa vocation de "transport de masses populaires" qu'il a acquis en France au cours de l'ère de l'automobile-reine (campagnes de pub, opérations marketing, matériel valorisant, intégration paysagère), et surtout ne pas proposer la gratuité qui accentueraient encore l'image perçue de transport "bas de gamme" :-P

- réfléchir attentivement à la pertinence des liaisons, des dessertes, des fréquences, proposer un matériel suffisamment dimensionné et fonctionnel

- la priorité à mon sens: contraindre autant que possible l'usage de la voiture, pas forcément par des mesures financières (le coût croissant de l'essence assure déjà ce rôle de régulateur financier) mais plutôt par des mesures restrictives de circulation (zones piétonnes, réduction de voirie au profit des TC/vélos, suppression de stationnement dans le centre-ville, etc) :-D

Avatar de l’utilisateur
guino
Condensat
Condensat
Messages : 564
Inscription : 30 août 2005, 12:40
Localisation : 13 Marseille
Contact :

Message par guino » 08 août 2006, 14:11

:D :-D :shock: :lol:

Un minibus avec de 1 à 9 passagers est bien plus économique que 9 voitures 4 places avec 1 personne par voiture, car c'est la réalité de la circulation en ville...
Et en effet, la plupart des bus en dehors des heures de pointes ne transportent que très peu de passagers ...

La gratuité, non, un coût beaucoup plus bas , oui : la comparaison prix voiture / TEC n'est à l'avantage des TEC que si on se débarrasse de la voiture . Ce que peu de gens sont prets à faire : dans certains cas, ies TEC ne sont que très difficilement une alternative à la voiture.

Dans le cas où l'on garde sa voiture pour l'utiliser occasionnellement ( déplacements extra urbains, ou la nuit par exemple), et où l'on essaie de prendre le plus possible le bus ou le métro, on se rend compte que pour une personne seule ( je prendrai l'exemple de Marseille, où le ticket est assez cher il est vrai ...) : 1,20 € le ticket pour une personne, ça a l'air à peu près rentable par rapport à la voiture . Mais si on est 2 personnes, ou plus, la voiture consommera à peine plus d'essence, alors que le prix en métro ser à multiplier par le nombre de personnes. Et ça freine beaucoup de gens un peu écolos autours de moi ...
mai 2010. je passais de moins en moins, j'ai acheté mon terrain, commencé à le travailler. L'ambiance sur oléocène se dégrade d'une façon alarmante, peu réjouissant quant à la capacité de l'humanité à réagir à des crises.Je ne me sens plus à ma place ici.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1836
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 08 août 2006, 14:19

Roi fade a écrit :Par ailleurs, pour rebondir sur le sujet des transports en commun gratuit, je me permets de m'opposer vigoureusement à des initiatives de ce type. La plupart des villes qui ont décidé de rendre gratuit leur réseau de TC sont rapidement revenues sur leur décision
Quelles villes ?
Châteauroux pratique la gratuité depuis 4,5 ans. Jean-François Mayet (le Maire) en semble satisfait. Compiègne a également adopté les TC gratuits, de même que Vitré (paragraphe "Vie quotidienne")
Roi fade a écrit :: matériel dégradé, agression de conducteurs-receveurs, clients malmenés, etc: rien de tel que la gratuité pour transformer les autobus en zone de non-droit. :?
Jean-François Mayet, Maire de Châteauroux a écrit :Étant donné que le nombre des voyages par an est passé de 1 526 000 environ en 2001 (22 voyages par an par personne) à plus de 3 600 000 en 2005 (51 voyages par an par personne), il était inévitable que certaines petites dégradations (tags sur les sièges...) se produisent plus souvent.
La géologie pétrolière se moque de votre envie de conduire une automobile.

Répondre