Rouler en hybride et/ou prendre les TEC ?

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
irinet
Goudron
Goudron
Messages : 197
Inscription : 05 déc. 2005, 01:12

Message par irinet » 31 oct. 2006, 19:15

Bah je crois que pour Paris c'est pas un problème les TEC, à mon avis ils s'en sortent pas mal du tout. Le métro est d'une densité incroyable, en tout cas au centre, et puis pour les bus le problème c'est les voitures, pas la municipalité, qui d'ailleurs prends pas mal de décisions anti-autos (mais évidemment pas encore assez). Je pense que les problèmes sont souvent en périphérie, et l'exemple de la petite ceinture paraît absurde, sauf à considérer qu'elle est en bordure de beaucoup d'autres municipalités. A mon avis ça a joué un rôle. En plus, les RER et autres bus de banlieues sont encore trop peu efficaces et denses pour inciter à abandonner la voiture.
"Tu vois, tu n'es pas assez optimiste, là. Moi j'envisage un monde plein de sagesse, de bonté, et de télétubbies qui gambadent dans les champs"

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 02 nov. 2006, 15:34

Précisément, le problème c'est surtout les déplacements banlieue / centre et banlieue / banlieue.

La politique parisienne de "congestionnement forcé" du trafic auto peut avoir un impact sur les parisiens, qui peuvent prendre aisément les TEC, mais pas sur les banlieusards, souvent sans alternative.

De fait, la moitié des parisiens n'ont déjà pas de voiture...

Ainsi, les sommes dépensées ne pouvaient jouer qu'à la marge, et en définitive elles ont surtout un effet négatif par augmentation de l'exaspération générale et de la pollution de l'air.

Enfin je ne parle même pas des files de vélo sur les trottoirs comme sur le bd Magenta, c'est une catastrophe.

Donc c'est une politique globale qu'il fallait/faudrait mener, à l'échelon régional.
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

vincent à vélo
Kérogène
Kérogène
Messages : 34
Inscription : 16 mai 2006, 17:50
Localisation : Paris

Message par vincent à vélo » 02 nov. 2006, 17:31

Blackdress a écrit :Précisément, le problème c'est surtout les déplacements banlieue / centre et banlieue / banlieue.
La politique parisienne de "congestionnement forcé" du trafic auto peut avoir un impact sur les parisiens, qui peuvent prendre aisément les TEC, mais pas sur les banlieusards, souvent sans alternative.
De fait, la moitié des parisiens n'ont déjà pas de voiture...
Ainsi, les sommes dépensées ne pouvaient jouer qu'à la marge, et en définitive elles ont surtout un effet négatif par augmentation de l'exaspération générale et de la pollution de l'air.

Enfin je ne parle même pas des files de vélo sur les trottoirs comme sur le bd Magenta, c'est une catastrophe.

Donc c'est une politique globale qu'il fallait/faudrait mener, à l'échelon régional.
C'est surtout une politique sur le long terme. Tu trouveras ici (PDF), en pages 4 à 10, un dossier complet sur la ville de Gand (Gent) en Belgique qui a mis en place un plan vélo très efficace. On y décrit les différentes stratégies qu'a du adopter le pouvoir municipal pour arriver à ses fins, le temps que ça lui a pris, et (je raconte la fin) on y dresse un bilan assez positif (forcément, c'est une revue pro-vélo :) ) … Je ne dis pas que ça peut s'appliquer point-à-point à Paris, mais je veux illustrer par là que râler au bout de deux ou trois ans de "plan vélo" (comme se plaît à le faire l'opposition) n'a aucun sens car les changements se font sentir sur un laps de temps plus long, de l'ordre de la décennie.
Bonne lecture … !

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 03 nov. 2006, 22:38

J'espère que tu dis vrai.

Pour l'instant, il n'y a plus aucun moyen de transport individuel réellement praticable.

On n'en a pas assez fait pour le vélo pour qu'il devienne un moyen de transport réaliste pour aller bosser dans de bonnes conditions dans la plupart des cas (et je parle en connaissance de cause).

Dans le même temps, on a stigmatisé à l'excès les 2-roues à moteur, qui ont pourtant fait un bond de géant dans la dépollution : en moins de 7 ans ils ont subi 3 générations de normes Euro anti-pollution...

Et les couloirs de bus devraient leur être ouverts pour la sécurité de tous, alors que sous ce prétexte on fait actuellement exactement l'inverse.
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

no-voiture
Kérogène
Kérogène
Messages : 56
Inscription : 02 oct. 2006, 21:03

Message par no-voiture » 08 nov. 2006, 02:05

Les transports en communs sont bien souvent insuffisants pour se passer de voiture, mais cet argument est trop souvent utilisé pour justifier le tout voiture.
Les chiffres de l'INSEE pour 2005 sont :
Transports intérieurs de voyageurs (milliard voyageurs.km) :
  • Voitures particulières : 721,3
  • Autobus - cars : 43,9
  • transports ferroviaires : 89
Donc si chaque personne modifiait son comportement pour prendre les transports en commun au lieu de la voiture pour 5% de ses déplacements, cela représenterait une augmentation de 36,1 milliard voyageurs.km en faveur des TEC, soit une augmentation de 27%.
Cela donnerait une impulsion forte pour le développement des TEC. Reste à calculer l'énergie économisée.
Une voiture ayant un kilométrage annuel moyen de 13200 km (INSEE 2005), et un taux d'occupation de 1,82 personnes, cela signifie un effort individuel moyen de 1200 km annuels (un peu plus car les trajets en TEC sont souvent moins direct) à parcourir en TEC.
Cet objectif me paraît réaliste, en particulier face à des personnes peu sensibilités aux problèmes du pic.
C'est cette optique que je préfère privilégier face aux solutions bonne conscience (Prius - biocarburants).

no-voiture
Kérogène
Kérogène
Messages : 56
Inscription : 02 oct. 2006, 21:03

Message par no-voiture » 08 nov. 2006, 02:09

Blackdress a écrit :Concernant les trams, l'exemple de Bordeaux est une réussite de mon point de vue, tant architecturale que pour les transports (et les trams n'ont pas de caténaires !).
C'est effectivement très encourageant, et cela montre que les gens sont prés à utiliser les TEC quand ils sont de qualité.
Pour les caténaires, il faut nuancer : seuls les beaux quartiers ont droit à l'alimentation par le sol, pour les autres, c'est toujours des caténaires.

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 08 nov. 2006, 09:02

no-voiture a écrit : C'est cette optique que je préfère privilégier face aux solutions bonne conscience (Prius - biocarburants).
Encore une fois pourquoi vouloir systématiquement opposer les deux, c'est se priver d'une partie non négligeable des progrès possibles !

Après tout, je ne vois pas en quoi effectuer 10 % de ses déplacements en TEC serait plus vertueux que diminuer de 50 % (voire plus) ses rejets polluants sur les déplacements résiduels en voiture. Il faut évidemment mener les deux efforts simultanément.

Parfois je ressens vraiment le réflexe anti-voiture à 2 balles qui décrédibilise totalement votre position.
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

vincent à vélo
Kérogène
Kérogène
Messages : 34
Inscription : 16 mai 2006, 17:50
Localisation : Paris

Message par vincent à vélo » 08 nov. 2006, 09:52

Blackdress a écrit :Dans le même temps, on a stigmatisé à l'excès les 2-roues à moteur, qui ont pourtant fait un bond de géant dans la dépollution : en moins de 7 ans ils ont subi 3 générations de normes Euro anti-pollution...
Et les couloirs de bus devraient leur être ouverts pour la sécurité de tous, alors que sous ce prétexte on fait actuellement exactement l'inverse.
Les motards et scooteristes sont les bienvenus dans les couloirs de Bus. Il leur suffit d’acheter un ticket auprès de la RATP, et d’attendre à l’arrêt de leur choix le passage du Bus pour y monter et profiter pleinement du couloir.
:-D

no-voiture
Kérogène
Kérogène
Messages : 56
Inscription : 02 oct. 2006, 21:03

Message par no-voiture » 08 nov. 2006, 10:34

Blackdress a écrit :Après tout, je ne vois pas en quoi effectuer 10 % de ses déplacements en TEC serait plus vertueux que diminuer de 50 % (voire plus) ses rejets polluants sur les déplacements résiduels en voiture. Il faut évidemment mener les deux efforts simultanément.

Parfois je ressens vraiment le réflexe anti-voiture à 2 balles qui décrédibilise totalement votre position.
Comparé à une twingo (5 L/100km) une prius (4 L/100km) ne représente qu'une économie de 25%. De plus ton raisonnement est erroné car tu supposes le remplacement de tout le parc automobile par des véhicules hybrides. Alors que je ne propose que le remplacement de 5% des trajets. Il n'est pas réaliste de supposer le remplacement de plus de 5% des véhicules par des hybrides à court terme. (Un taux annuel de 5% de remplacement par des hybrides signifie que 40% des voitures neuves sont des hybrides ! - la durrée de vie moyenne d'une voiture que j'ai utilisé est de 8 ans)
Si tu a bien lu mon message, je ne propose pas de supprimer les voitures, mais seulement d'en réduire l'utilisation. Il y a certainement des trajets que tu effectue aujourd'hui en voiture et que tu pourrais faire en TEC sans modifier grandement ton mode de vie.
Par contre, une prius est en effet préférable pour les déplacements résiduels en voiture, mais une prius coûte plus du double d'une twingo, dans ces conditions, elle ne peut pas devenir une voiture de masse, de sorte que les économies d'énergie, même à long terme, que permet cette voiture, ramené à l'ensemble du parc automobile, resterons faibles.
Enfin ton parti pris anti-TEC est tout aussi discutable.

Avatar de l’utilisateur
irinet
Goudron
Goudron
Messages : 197
Inscription : 05 déc. 2005, 01:12

Message par irinet » 08 nov. 2006, 13:43

Après tout, je ne vois pas en quoi effectuer 10 % de ses déplacements en TEC serait plus vertueux que diminuer de 50 % (voire plus) ses rejets polluants sur les déplacements résiduels en voiture. Il faut évidemment mener les deux efforts simultanément.

Parfois je ressens vraiment le réflexe anti-voiture à 2 balles qui décrédibilise totalement votre position.
Plus simplement, une voiture dure 8 ans. Un système de transports en commun développé, un mode de vie réaliste du point de vue des transports, et une mentalité populaire qui change, ça dure quelques décennies.

On investit dans le futur si on montre tout de suite le seul chemin praticable à long terme.
"Tu vois, tu n'es pas assez optimiste, là. Moi j'envisage un monde plein de sagesse, de bonté, et de télétubbies qui gambadent dans les champs"

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 08 nov. 2006, 15:31

no-voiture a écrit : Comparé à une twingo (5 L/100km) une prius (4 L/100km) ne représente qu'une économie de 25%.

(...)

Enfin ton parti pris anti-TEC est tout aussi discutable.
Premièrement une twingo consomme bien plus que 5 l / 100 en ville.

Cela dit, il existe une version GPL moins chère et moins polluante, seul problème personne ou presque ne le sait (on n'en veut, ou n'en trouve etc.).

Deuxièmement je ne suis ABSOLUMENT pas "anti-TEC", que j'ai abondamment expérimenté, simplement avec un peu de réalisme il faut avouer qu'ils sont loin de permettre une alternative à tous les déplacements motorisés.

Au risque de me répéter, je milite donc pour une approche offensive globale mais pragmatique.

Au fait, merci au passage à la commission européenne de nous imposer des normes anti-pollution (hélas encore bien trop laxistes pour le diesel) et bientôt de rejets de CO², car on voit bien que rares, très rares sont les particuliers ou les constructeurs à s'imposer spontanément des limites.
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 08 nov. 2006, 15:36

irinet a écrit : Plus simplement, une voiture dure 8 ans.
Et alors, est-ce une raison pour s'arrêter d'aller vers des voitures moins polluantes ?
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

vincent à vélo
Kérogène
Kérogène
Messages : 34
Inscription : 16 mai 2006, 17:50
Localisation : Paris

Message par vincent à vélo » 08 nov. 2006, 16:27

Même quand elle ne roule pas, une voiture pollue.

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 08 nov. 2006, 16:43

Comment?

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Message par matthieu25 » 08 nov. 2006, 20:54

vincent à vélo a écrit :Même quand elle ne roule pas, une voiture pollue.
Il faut la fabriquer, de plus, c'est une pollution visuelle. :D
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Répondre