Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Hubu II
Kérogène
Kérogène
Messages : 88
Inscription : 28 déc. 2008, 17:34

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par Hubu II » 31 août 2009, 03:00

Apparamment tout les secteur de l'aérien ne conaissent pas tant la crise que ca !!

En ce qui concerne les ventes de Jet privé à voir le reportage de TF1 ca à pas l'air de se vendre si mal que ca en cette période !!

Au faite les jet privés et les avions présidentiel comme l'Air Force One d'Obama seront t-ils aussi concernés par ce système ?

Avatar de l’utilisateur
Alain75
Condensat
Condensat
Messages : 611
Inscription : 10 avr. 2006, 12:54

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par Alain75 » 31 août 2009, 03:20

Calme toi un peu Hubu 2.3, c'est clair que les charters vont s'écrouler avant les jets privés, pourquoi, t'étais en Grèce ?

Hubu II
Kérogène
Kérogène
Messages : 88
Inscription : 28 déc. 2008, 17:34

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par Hubu II » 31 août 2009, 05:53

Lol
Non je suis résident dans les Antilles Française donc inévitablemement captif de ce moyen de transport qu'est l'avion que j'emprunte régulièrement pour aller à Paris et que j'adore d'aillieur et ce malgré les Air Crash sur National Géo que je regarde en plus pas mal ces dernières semaines ou j'en voit des morts en avions et de la ferraille tordu !!! :shock:

D'aillieur je pense que les territoires les plus éloignés vont le plus souffir dans la civilisations de l'après pétrole vue que les transports sont importants

Oui c'est sur même à 300$ les jet privée ne seront jamais mort mais je demandais juste si ils étaient concerné par la directive de l'Europe

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 14 mars 2011, 13:52

Air et Cosmos publie 2 pages dans son n° du 11 Mars 2011 sur les émissions de CO2 du secteur aérien Européen.
Le transport aérien planche sur ses émissions de CO2.
Le 31 Mars 2011, 4000 compagnies aérienne doivent avoir remis leur rapport sur leurs émissions actuelles de CO2.

Le quota d' émissions sera fixé pour commencer à 212.9 millions de t de CO2 pour l' année 2012.

Ce chiffre c' est 97% des émissions de la moyenne 2004, 2005 et 2006.

En 2013 le quota sera descendu à 208.5 millions de t de CO2 et rester à ce niveau jusqu' en 2020.

ici aussi : http://www.developpementdurablelejourna ... rticle7581
Transport aérien : Vers des quotas de CO2 au sein de l’UE

9 mars 2011,

La Commission européenne a franchi un nouveau pas vers le calcul des quotas de CO2 pour l’aviation disponibles à partir de 2012.
La Commission européenne a franchi une nouvelle étape, le 7 mars, dans la préparation de l’inclusion intégrale de l’aviation dans le système d’échange de quotas d’émission de CO2 de l’UE. Elle a fixé le niveau des émissions historiques du transport aérien qui sera utilisé pour calculer le nombre de quotas pour l’aviation à partir de 2012 (1).
Pour atténuer les effets du transport aérien sur le climat, l’UE a en effet décidé de plafonner les émissions de CO2 produites par les vols au départ ou à destination d’aéroports de l’UE à partir de 2012. Tout comme les installations industrielles, les compagnies aériennes recevront des quotas échangeables correspondant à un certain niveau d’émissions de CO2 par leurs avions par an.
L’aviation représente environ 10 % des émissions de gaz à effet de serre couvertes par le système d’échange de quotas d’émission de l’UE.
L’Europe a fixé les quotas de CO2 pour le secteur aérien

10 Mars 2011

La Commission européenne a déterminé les quotas d’émissions de CO2 qui seront alloués au secteur aérien : 219 476 343 tonnes.

Les quotas d’émissions de CO2 qui seront alloué au secteur aérien, leur "droit à polluer", s’élèvent à 219 476 343 tonnes. Ce chiffre, déterminé par la Commission européenne, est basée sur la moyenne des émissions des compagnies soumises au système d’échange de quotas d’émissions (SEQE) de l’UE, pour les années 2004, 2005 et 2006. Dès 2012, plus de 4000 compagnies aériennes arrivant dans l'UE ou partant de celle-ci, seront soumises à cette nouvelle législation. 97% de ces quotas seront attribués gratuitement en 2012, puis 95% en 2013 et pour les années suivantes. Les compagnies devront payer, chaque année, le nombre de tonnes de CO2 émises dépassant ce montant. D’après les calculs de la Commision européenne, « si une compagnie aérienne faisait payer à ses clients la totalité du coût du CO2, compte tenu des prix actuels du carbone, le prix d'un billet aller retour en classe économique de Bruxelles à New York augmenterait d'environ douze euros. ». Beaucoup moins que les surcharges carburant appliquées actuellement suite à l’augmentation des prix du pétrole.
http://www.lechotouristique.com/l-europ ... rien,45494

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 13 oct. 2011, 10:04

dans Air & Cosmos du 30 Sept 2011

Image

et en cherchant sur le web je trouve :
Transport aérien et échange de quotas d'émissions

08/10/2011actualites-news-environnement.com

Le 6 Octobre dernier, l’Avocate Générale de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un avis positif concernant l’inclusion de l’aviation internationale au sein du marché européen de quotas de CO2 à partir du 1er janvier 2012.

Cet avis fait suite au dépôt d’une plainte auprès de la CJCE par plusieurs compagnies aériennes américaines lui reprochant une entorse aux règles de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

Il faut savoir que la directive européenne incriminée prévoit de couvrir l’ensemble des vols au départ et à l’arrivée du territoire européen, quelque soit la nationalité de la compagnie aérienne concernée.

De plus, la directive subit également de plein fouet les attaques de plusieurs pays parmi lesquels la Chine, les États-Unis et la Russie qui contestent le droit de l’Union européenne de réglementer sur son territoire les émissions de gaz à effet de serre issues de l’aviation dans la mesure où cela impacte leurs compagnies aériennes, peut on lire dans un communiqué de presse.

Quand on sait que l’aviation représente, tous modes de transports confondus, le plus émetteur d’entre eux, et que sa contribution aux émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne est comprise entre 5 et 12%, sans oublier que les émissions de ce secteur progressent à un rythme effréné (+83% depuis 1990, année de référence du protocole de Kyoto), le RAC-France se félicite de cet avis.

L’avocate générale a estimé que la directive européenne n’enfreint pas les traités internationaux adoptés dans le domaine de l’aviation et respecte la souveraineté des états.

Sébastien Blavier responsable du pôle international au RAC-F, note à cet effet : « Unilatéralement, l’UE doit se montrer ambitieuse sur la prise en compte de l’impact de l’aviation sur le changement climatique, d’autant que les négociations internationales au sein de l’OACI piétinent depuis des années.»

Même si l’avis de l’avocate général n’est pas contraignant, il pourrait, toutefois, influencer très certainement la décision définitive de la CJUE qui devrait être intervenir d’ici la fin de l’année.

En attendant, le RAC espère que cet avis permettra de tirer vers le haut les prochaines négociations internationales sur le changement climatique, ainsi que le prochain G20, où des décisions importantes sont attendues quand à la réduction des émissions émanant du transport international maritime et aérien.

Le transport aérien international contribue au phénomène de réchauffement climatique en produisant divers types d'émissions polluantes - dioxyde de carbone, traînées de condensation, oxydes de nitrogène, etc.

Malgré les progrès technologiques de l'industrie aéronautique, les réductions d'émission de gaz à effet de serre n'ont pas été suffisantes pour compenser la rapide croissance du trafic aérien mondial (50% au cours de la dernière décennie).
http://www.actualites-news-environnemen ... sions.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 13 oct. 2011, 10:59

Une taxe de 2 à 12 € de plus par vol et par billet aérien en 2012

Les billets d'avions pourront être majorés en Europe à partir de 2012 pour aider les compagnies aériennes à payer leurs émission de CO2, c'est ce qu'a annoncé lundi la Commission européenne. L'Europe estime la facture totale des compagnies à 380 millions d'euros en 2012.


Près de 900 compagnies aériennes européennes et non européennes sont concernées par cette contribution obligatoire annoncée par l'Europe comme contribution à la lutte contre le réchauffement climatique. Cette taxe imposée par l'UE dans son espace aérien, très contestée et attaquée devant la Cour européenne de Justice par l'Association des transporteurs aériens des Etats-Unis, devrait connaître son sort le 6 octobre prochain, lorsque l'avocat général de la CEJ rendra son avis. Mais sans attendre, la Commission européenne a fait ses calculs et annoncé lundi que les compagnies pourraient majorer leurs billets d'avion pour compenser, et Bruxelles a évalué cette augmentation entre 2 et 12 euros pour un vol, soit un surcoût de 4 à 24 euros pour un aller-retour transatlantique. Comme nous le demandions hier, qui paiera, finalement ?

Les compagnies aériennes desservant l'Union européenne seront contraintes, à partir de 2012, à payer un dédommagement pour 15% de leurs émissions de CO2 sur le trajet, avec pour objectif de réduire ces émissions. Libre à elles de répercuter ou non sur le prix des billets, mais il n'y a guère de doutes qu'elles n'ont pas les moyens d'assurer cette hausse de leurs coûts. La Commission calcule qu'au prix du marché du CO2, ces 15% vont leur coûter 380 millions d'euros en 2012. "Les compagnies aériennes connaissent avec certitude le nombre de quotas (droits à polluer) qu'elles recevront à titre gratuit chaque année jusqu'en 2020. Au prix courant du marché, ces quotas gratuits -- 182 millions de tonnes en 2012, 172 millions de tonnes en 2013 et les années suivantes-- représentent plus de 20 milliards d'euros sur la prochaine décennie", a souligné dans un communiqué la commissaire en charge du Climat Connie Hedegaard. "Grâce à ces revenus potentiels, les compagnies aériennes pourraient investir dans la modernisation des flottes, l'amélioration de l'efficacité énergétique et l'utilisation de carburant aviation non fossile", a-t-elle préconisé. L'aviation compte pour 3% des émissions de gaz à effet de serre émises chaque année.
http://www.deplacementspros.com/Une-tax ... 11315.html

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7665
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par phyvette » 13 oct. 2011, 23:00

Une taxe de 2 à 12 € de plus par vol et par billet aérien en 2012
Un an de limonade va coûter plus cher en taxe qu'un billet d'avion.
Les députés en rajoutent une louche. Depuis ce mercredi soir, ce ne sont plus seulement les colas, nectars et autres boissons enrichies en sucre qui subiront une nouvelle taxe gouvernementale. Les versions "light", dans lesquelles les édulcorants remplacent le sucre, entrent à leur tour dans la danse. Après un doublement de la taxe initiale annoncé par le gouvernement la semaine dernière (le droit d'accise par hectolitre passe de 0,54 euros à 7,16 euros et non plus 3,58),
Un litre par jour ça fait ; 3.5 hl*7.16€ = 25.06€
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par mahiahi » 14 oct. 2011, 10:07

Moi je m'en fous pour les sodas, je n'en bois pas, mais je vois les dégâts du coca light : ma belle-mère a doublé de volume en 10 ans (sans exagérer) et elle en boit un magnum par jour (oui, oui)
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 20 déc. 2011, 17:36

Aviation : l'UE maintiendra sa taxe carbone malgré les pressions américaines


La Commission européenne entend maintenir son projet d'obliger les compagnies aériennes à payer pour leurs émissions polluantes dans l'UE, si la justice avalise cette décision mercredi, et ce malgré des menaces américaines de mesures de rétorsion.

"Il n'est pas question de renoncer", a affirmé mardi à l'AFP un responsable européen, "c'est une loi approuvée par l'Union européenne".

L'UE a décidé en 2008 d'obliger toutes les compagnies aériennes desservant les pays de l'Union, donc y compris les étrangères, à racheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2 à compter du 1er janvier 2012, pour lutter contre le réchauffement climatique.

La loi prévoit des sanctions pécuniaires d'un montant de 100 euros par tonne de CO2 et une interdiction de vol dans l'UE pour la compagnie réfractaire.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a enjoint l'Union européenne de "renoncer" à cette taxe carbone ou "au moins de différer" sa mise en oeuvre, sous peine de "mesures appropriées".

Elle a formulé cette menace dans une lettre en date du 16 décembre, dont l'AFP a obtenu copie, adressée à la commissaire chargée du Climat, Connie Hedegaard, avec copie au président de la Commission José Manuel Barroso, au président de l'UE Herman van Rompuy, à la représentante de la diplomatie européenne Catherine Ashton et au commissaire aux Transports Siim Kallas.

La Commission européenne s'est refusée à tout commentaire sur cette missive. Elle a indiqué attendre la décision que va rendre mercredi la Cour européenne de justice sur un recours introduit par plusieurs compagnies américaines.

L'avocat général de la juridiction de Luxembourg a jugé le système européen d'échange de quotas d'émission de CO2 conforme au droit international et la Cour devrait suivre son avis, selon la plupart des experts du secteur.

Mme Hedegaard est ulcérée par les lourdes pressions de l'administration américaine.

"L'Union européenne a toujours respecté les lois américaines et nous attendons que les Etats-Unis respectent la législation européenne", a-t-elle averti en novembre.

L'Association des compagnies aériennes européennes (AEA) a déploré mardi la "politisation" de l'affaire.

"Même si la Cour européenne de justice juge le système européen légal, cela ne va pas empêcher l'hostilité vis-à-vis de la manière dont il a été imposé", a souligné le secrétaire général de l'AEA, Ulrich Schulte-Strathaus.

"Cette confrontation politique ne peut se résoudre qu'à Montréal, via l'OACI", a-t-il affirmé.

"Cela fait quinze ans que nous attendons que l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) conclue un accord, quel qu'il soit", répond la Commission.

L'OACI, institution des Nations unies créée en 1944 pour promouvoir le développement sûr et ordonné de l?aviation civile dans le monde, a adopté début novembre une résolution non contraignante dans laquelle elle recommande d'exempter les compagnies étrangères de la taxe carbone.

Le texte a été soutenu par 26 des 36 membres de l'OACI, dont les Etats-Unis, la Chine et la Russie.

Les compagnies européennes redoutent d'être victimes de rétorsions, a souligné la représentante de l'Association des compagnies internationales (IACA) Sylviane Lust.

"Si ces tensions débouchent sur une guerre commerciale, il n'y aura pas de vainqueur", a pour sa part averti le directeur général de l'Association des compagnies régionales européennes (ERA).

L'obligation de payer pour 15% des émissions de CO2 devrait coûter 380 millions d'euros (528 millions de dollars) en 2012 aux compagnies desservant l'UE et cette facture annuelle augmentera encore en 2013, le quota d'émissions attribué gratuitement étant ramené de 85% à 82%.

Aux Etats-Unis, la Chambre des représentants a adopté un projet de loi interdisant aux compagnies aériennes américaines de s'acquitter de cette taxe.

La Chine a pour sa part menacé l'UE de rétorsions commerciales, notamment contre le constructeur Airbus, si ses compagnies ne sont pas exemptées de cette taxe.
http://www.boursorama.com/actualites/av ... 13187ab5a8

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5190
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par Raminagrobis » 24 déc. 2011, 00:05

phyvette a écrit :
Une taxe de 2 à 12 € de plus par vol et par billet aérien en 2012
Un an de limonade va coûter plus cher en taxe qu'un billet d'avion.
Les députés en rajoutent une louche. Depuis ce mercredi soir, ce ne sont plus seulement les colas, nectars et autres boissons enrichies en sucre qui subiront une nouvelle taxe gouvernementale. Les versions "light", dans lesquelles les édulcorants remplacent le sucre, entrent à leur tour dans la danse. Après un doublement de la taxe initiale annoncé par le gouvernement la semaine dernière (le droit d'accise par hectolitre passe de 0,54 euros à 7,16 euros et non plus 3,58),
Un litre par jour ça fait ; 3.5 hl*7.16€ = 25.06€
Ouais enfin si tu bois un litre de soda par jour, bonjour le diabète :lol:
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 05 janv. 2012, 20:47

Quotas de CO2 : les compagnies aériennes chinoises contestent

Pékin vient d’annoncer qu’elle ne coopérerait pas avec Bruxelles sur le système de droit à polluer pour les compagnies aériennes entré en vigueur au 1er janvier.

"Bien entendu, la Chine ne va pas coopérer avec l'Union européenne sur l'ETS" (système d'échange d'émissions), a expliqué Chai Haibo, secrétaire général adjoint de la China Air Transport Association (CATA), jeudi 5 janvier.

D’autre part, il a réitéré sa menace de rétorsion commerciale. Cela serait envisagé au niveau des plus hautes autorités chinoises, notamment au sein des ministères des Finances et des Affaires étrangères et de l'agence de planification économique NDRC.

La Chine vient donc adjoindre son nom à la longue liste des pays farouchement opposés à cette loi. 26 des 36 membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), ont adopté une résolution recommandant l’exemption de la taxe carbone UE pour les compagnies étrangères. Parmi eux, les Etats-Unis, la Chine et la Russie.

Aux Etats-Unis, la Chambre des représentants a même voté une loi interdisant aux compagnies de se soumettre à cette directive.

Cependant, le 21 décembre dernier, la Cour européenne de Justice a rejeté un recours américain. "L'application du système d'échange de quotas d'émission à l'aviation ne viole ni les principes de droit international coutumier en cause ni l'accord 'ciel ouvert'", affirmait-elle.

Parallèlement, l'Association internationale du transport aérien (Iata) a manifesté sa déception. "C'est décevant", a déclaré un porte-parole de l'Iata, Chris Goater. "Notre position n'a pas changé. La seule façon de résoudre" la question "est de négocier au sein de l'aviation civile internationale", a-t-il ajouté.
http://www.usinenouvelle.com/article/qu ... nt.N165903

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 09 janv. 2012, 20:46

Ryanair fera payer ses coûts d'émission de CO2 par ses passagers :

DUBLIN (Reuters) - Ryanair a annoncé lundi son intention d'instaurer dès la semaine prochaine une surcharge de 0,25 euro par billet pour couvrir le coût de 18 à 20 millions des permis d'émission de dioxyde de carbone (CO2) dont la compagnie aura besoin cette année conformément au nouveau mécanisme mis en place par l'Union européenne.

La première compagnie à bas coûts d'Europe a ainsi décidé d'imiter l'américaine Delta Air Lines et l'allemande Lufthansa, qui ont déjà choisi de répercuter ce coût sur leurs tarifs.

"Nous ne sommes pas d'accord avec ça et nous ne pensons pas que cela aura un impact positif sur l'environnement", a dit un porte-parole de Ryanair à Reuters.

L'Union européenne a décidé de faire payer des droits d'émission de CO2 aux compagnies aériennes décollant ou atterrissant sur son sol ou sur celui de trois pays voisins dans le cadre du développement du marché mondial du CO2.

Ce mécanisme est critiqué par les compagnies et leurs fédérations, qui ont tenté en vain de le faire annuler par la justice communautaire.

L'IATA, l'Association internationale du transport aérien, a estimé que le coût global pour le secteur du mécanisme international de permis d'émission atteindrait 2,8 milliards d'euros d'ici 2020, contre 900 millions cette année.
http://www.boursorama.com/actualites/ry ... 79595fe7b2

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 06 févr. 2012, 11:49

Un bras de fer Chine Europe est engagé :
Taxe carbone sur les vols : la Chine interdit à ses compagnies de payer

Le gouvernement chinois a annoncé lundi avoir interdit à ses compagnies aériennes de payer la taxe sur les émissions polluantes, imposée par l'UE depuis le 1er janvier mais déjà rejetée par une vingtaine de pays dont les Etats-Unis, la Russie et l'Inde.

Une directive du gouvernement "interdit aux compagnies aériennes chinoises de participer au système européen ETS" de taxes sur les émissions de carbone "sans autorisation des autorités gouvernementales", et ajoute qu'il leur est aussi interdit de relever leurs tarifs pour compenser le coût de la mesure européenne.

L'ambassadeur de l'UE en Chine, Markus Ederer, a défendu la taxe mais a indiqué lundi que des négociations pourraient avoir lieu.

"Il y a plusieurs voies possibles, bilatérales, multilatérales ou peut-être juridiques", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, laissant entendre qu'une solution pour les compagnies chinoises pourrait être de payer une taxe carbone en Chine.

"Nous sommes prêts à des discussions sur des mesures équivalentes qui exempteraient les compagnies des pays concernés" du paiement de la taxe carbone européenne, a-t-il ajouté.

"Nous assistons à une lutte entre l'UE et la Chine sur cette question. Il faut voir si la Chine ne va pas prendre bientôt des mesures de rétorsion", a réagi pour sa part pour l'AFP Luo Yanyan, analyste chez China Merchants Securities basé à Shenzhen (sud).

Selon la Chine, la loi européenne coûtera 800 millions de yuans (97 millions d'euros) en 2012 à ses compagnies aériennes, et ce coût sera multiplié par quatre en 2020.

Interrogées sur la taxe par l'AFP, les compagnies China Eastern et China Southern se sont refusées lundi à tout commentaire.

Dans le monde, les compagnies aériennes chiffrent le surcoût total de la mesure pour le secteur à 17,5 milliards d'euros sur huit ans.

La Commission européenne pour sa part fait valoir que le surcoût par billet pour un vol long courrier aller-retour serait compris entre 4 et 24 euros seulement.

Par cette loi entrée en vigueur au 1er janvier, les Européens veulent obliger toutes les compagnies aériennes, quelle que soit leur nationalité, à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

Les arguments des Européens sont récusés par 26 des 36 membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), dont les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Ils ont adopté début novembre une résolution non contraignante recommandant d'exempter les compagnies étrangères de la taxe carbone de l'UE.

Allant plus loin, la Chambre des représentants aux Etats-Unis a adopté un projet de loi interdisant aux compagnies aériennes américaines de s'acquitter de cette taxe, dont la secrétaire d'Etat Hillary Clinton avait demandé aux Européens de suspendre l'entrée en vigueur.

Les compagnies américaines dénoncent une mesure discriminatoire et ont déposé un recours en Grande-Bretagne, mais leurs arguments ont été rejetés par la Cour européenne de justice.

Au début janvier, la Chine avait indiqué qu'elle ne coopérerait pas avec l'UE pour mettre en oeuvre la taxe qui venait d'entrer en vigueur et avait laissé entrevoir des représailles.

Dès la fin de l'année dernière, la China Air Transport Association (CATA), qui regroupe l'essentiel des compagnies chinoises, avait indiqué que "les compagnies chinoises ne participeraient pas à l'ETS, ne fourniraient pas de plan de surveillance carbone aux pays de l'UE et ne négocieraient pas de politiques préférentielles avec l'Union européenne".

Les compagnies refusant d'acquitter la taxe pourraient se voir imposer une amende d'un montant de 100 euros par tonne de CO2 ou, dans les cas extrêmes, se voir refuser le droit d'atterrir dans les 27 pays de l'UE.

Mais les transporteurs disposent d'un délai, car si la loi est déjà entrée en vigueur, ils ont la possibilité d'acheter leurs permis de droit à polluer pour 2012 jusqu'au 30 avril 2013, et aucune sanction ne sera applicable avant cette date.
http://www.boursorama.com/actualites/ta ... 73bf8e19c1

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 01 mars 2012, 10:45

Taxe carbone : Hong Kong Airlines envisage d'annuler la commande de A380

La compagnie aérienne Hong Kong Airlines pourrait annuler sa commande de dix gros-porteurs Airbus A380, selon des informations de presse parues jeudi, en raison des tensions entre la Chine et l'Union européenne sur la taxe carbone imposée par Bruxelles aux compagnies.

Cette législation européenne, entrée en vigueur le 1er janvier 2012, oblige les compagnies opérant dans l'Union européenne, quelle que soit leur nationalité, à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

Pékin a interdit aux compagnies chinoises de se conformer à cette législation.

Hong Kong Airlines, filiale du transporteur chinois Hainan Airlines, a indiqué être sous pression pour annuler sa commande, estimée à 3,8 milliards de dollars US à prix catalogue, selon le quotidien de Hong Kong, le South China Morning Post.

"Nous ne pouvons pas faire quelque chose qui est contre l'intérêt de notre pays", a déclaré le président de Hong Kong Airlines, Yang Jianhong, selon le quotidien.

La compagnie ne pouvait pas être jointe dans l'immédiat.

A Singapour, un porte-parole d'Airbus a indiqué à l'AFP qu'"il n'y avait pas pour le moment de changement sur le statut de la commande".

La livraison du premier A380 pour Hong Kong Airlines est prévue pour 2015.

La Chine, de même que les Etats-Unis, l'Inde et la Russie, s'oppose à cette taxe qui s'applique aux avions décollant ou atterrissant sur le sol de l'Union européenne.

Les compagnies devront s'acquitter de cette obligation au printemps 2013. Si elles ne se plient pas à la loi européenne, elles devront payer des amendes d'un montant de 100 euros par tonne de CO2 et pourront être interdites de vol dans l'Union.
http://www.boursorama.com/actualites/ta ... d1472bb637

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 08 mars 2012, 13:03

Airbus : Pékin bloque des ventes en représailles à la taxe carbone

08 Mars 2012

La Chine bloque des achats d'Airbus par les compagnies chinoises en représailles à la taxe carbone européenne, a révélé jeudi Louis Gallois, le patron de l'avionneur européen EADS.

"Airbus est frappé par des mesures de représailles. Le gouvernement chinois refuse d'approuver des commandes de longs courriers des compagnies chinoises", a déclaré M. Gallois en demandant à l'Union européenne de renoncer à appliquer cette taxe, face à la levée de boucliers qu'elle a suscité à travers le monde.

Les ventes de 45 appareils - 10 superjumbo A380 et 35 longs courriers A330 - sont en jeu, a souligné le patron d'EADS en présentant les résultats 2011 du groupe d'aéronautique et de défense. Six des A330 bloqués devaient être livrés en 2013 et 19 en 2014, a-t-il précisé.

Airbus a annoncé dans sa présentation de résultats qu'il voudrait porter la cadence de production du bi-réacteur A330 à 11 appareils par mois à partir du deuxième trimestre 2014, mais à condition que la taxe carbone ""n'impacte pas les commandes d'avions".

La législation européenne, entrée en vigueur le 1er janvier 2012, oblige les compagnies opérant dans l'Union européenne, quelle que soit leur nationalité, à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

26 des 36 membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), dont la Chine, les Etats-Unis et la Russie, contestent la mesure.
http://www.boursorama.com/actualites/ai ... 918726845e

Répondre