Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8655
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par Remundo » 06 mars 2019, 13:09

il faut produire des biokérozènes... mais ça risque d'être plus cher...

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par mobar » 06 mars 2019, 13:30

Remundo a écrit :
06 mars 2019, 13:09
il faut produire des biokérozènes... mais ça risque d'être plus cher...
Pour l'aviation le moins lourd, c'est le biohydrogène ;)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8655
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par Remundo » 06 mars 2019, 15:22

la production, stockage et transvasement de H2 sont des sujets énergivores.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8419
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par kercoz » 06 mars 2019, 15:40

C'est le transport aérien qu' il faut plafonner, et non ses émissions. Dans le contexte futur et même actuel, les 2/3 des déplacements aériens n' ont aucune pertinence.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13360
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par GillesH38 » 06 mars 2019, 16:21

vouais et on fait comment? un "comité de pertinence des vols aériens" à l'échelle mondiale qui aura une compétence élargie à tous les pays et qui va publier une liste limitative des vols autorisés ?

le monde entier fonctionne sous la loi du marché, et il est bien évident que ça ne va pas s'arrêter du jour au lendemain. Et en plus si on régule les avions, qui va décider de savoir si les autres consommations sont pertinentes ou pas ?

donc, soyez un peu réalistes : il n'y a que la baisse du pouvoir d'achat consécutif à des crises qui limitera les consommations.

*** suite modéré ***
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par mobar » 07 mars 2019, 07:09

GillesH38 a écrit :
06 mars 2019, 16:21
vouais et on fait comment? un "comité de pertinence des vols aériens" à l'échelle mondiale qui aura une compétence élargie à tous les pays et qui va publier une liste limitative des vols autorisés ?

le monde entier fonctionne sous la loi du marché, et il est bien évident que ça ne va pas s'arrêter du jour au lendemain. Et en plus si on régule les avions, qui va décider de savoir si les autres consommations sont pertinentes ou pas ?

donc, soyez un peu réalistes : il n'y a que la baisse du pouvoir d'achat consécutif à des crises qui limitera les consommations.

*** suite modéré ***
c'est la baisse de la disponibilité du pétrole qui limitera les consommations!
Les crises elles sont dans les têtes des dominés, les dominants ne se sont jamais si bien portés
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8419
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par kercoz » 07 mars 2019, 07:45

mobar a écrit :
07 mars 2019, 07:09


c'est la baisse de la disponibilité du pétrole qui limitera les consommations!
Les crises elles sont dans les têtes des dominés, les dominants ne se sont jamais si bien portés
C'est ce sujet que j' a tenté d'aborder, Gilles. La limitation de CO2 produit par le transport aérien doit elle passer UNIQUEMENT par des recherches technologiques. Bien que difficiles à imaginer il serait vertueux que des solutions se fassent sur la limitation des trajets. Elle devrait se faire inéluctablement par le cout du carburant, mais celui ci échappant aux taxes, doit on accepter le constat évoqué par Mobar ?
La limitation des trajets terrestre et des productions de rejets industriels est déja courante, même si elle n'est pas permanente. Dire que c'est la "fatalité" mondialiste qui nous impose ce modèle non modifiable, c'est avouer l' irrationalité du modèle qui n'accepterait pas de corrections rétroactives.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8655
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par Remundo » 07 mars 2019, 08:17

pour diminuer une consommation, il y a naturellement 2 façons : supprimer le besoin, ou bien fournir le service avec un coût énergétique inférieur

le renchérissement des hydrocarbures amène dans un premier temps aux approches technologiques (l'efficacité énergétique), la pénurie complète amènera dans un 2ème temps à réduire les trajets, voire à les supprimer pour le commun des mortels.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par mobar » 07 mars 2019, 19:17

Tu arrives à supprimer pas mal de trajets aériens qui concernent le bussiness, pour les vacances et les touristes c'est autre chose
Z'ont tjrs du mal à partir en vacances par Skype les blaireaux :-"

surtout qu'avec le low cost, tu trouves des A/R Bangkok pour moins de 400€
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 07 mars 2019, 22:01

[Analyse] Contre le CO2, l’aérien devra rompre avec ses habitudes

Olivier James Usine Nouvelle le 07/03/2019

Si le transport aérien ne représente que 2 % des émissions mondiales de CO2, la croissance du trafic contraint le secteur à devoir trouver des solutions. A long terme, seules des ruptures technologiques et un mécanisme mondial contraignant pourront permettre d'infléchir la courbe.

En matière de lutte contre les émissions de CO2, le transport aérien fait figure de passager clandestin. Contrairement à une grande partie de l’industrie, et à l’automobile en particulier, il n’est soumis à aucune réglementation internationale, libre comme l’air d’émettre du CO2 comme bon lui bon semble. Certes, le transport aérien, représentant 2 % des émissions mondiales, n’est pas le principal contributeur au réchauffement de la planète. Mais avec une croissance du trafic mondial de 4 à 5 % par an, sa part promet de s’envoler.

Le secteur n’est pas resté les bras ballants, sans doute poussé aussi par des motivations économiques, de moindre consommation de carburant allant de pair avec des gains de compétitivités accrus. Des accords au niveau de l’OACI (Organisation de l'aviation civile internationale) prévoient une neutralité carbone à partir de 2020 puis une division par deux des émissions en 2050, par rapport à 2005. Pour y parvenir, l’industrie mise dans un premier temps sur la modernisation de la flotte par des avions moins énergivores, l’amélioration de la gestion du trafic aérien et le système CORSIA (Régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale) prévu pour 2021.

Vers une régulation mondialisée

En France, les dirigeants du Corac (Conseil pour la recherche aéronautique civile), qui tisse des liens entre l’Etat et l’industrie depuis dix ans, en ont bien conscience : ces leviers ne suffiront pas pour répondre aux objectifs de 2050. "Après 2030, nous devrons aller vers des configurations d’avions qui n’existent pas aujourd’hui", prévoit Stéphane Cueille, directeur R&T de Safran et président du comité de pilotage du Corac. Secteur conservateur s’il en est, l’aéronautique devra être en mesure de trouver des ruptures tout en maintenant ses exigences de sécurité.

Mais au-delà des technologies, seul un mécanisme international contraignant sera à même de réguler les émissions de tout le secteur de manière efficace. "La position européenne témoigne d'un fort alignement malgré la diversité des acteurs, assure Jean-Brice Dumont, directeur de l'ingénierie d'Airbus et membre du comité de pilotage du Corac. Je pense que l'on pourra imposer certains éléments de régulation dès lors que les roues d'un avion touche le sol européen." A défaut, les initiatives locales risquent de favoriser le phénomène de distorsion de concurrence.
https://www.usinenouvelle.com/article/c ... es.N815250

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8419
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par kercoz » 08 mars 2019, 08:01

Usine Nouvelle a écrit :
07 mars 2019, 22:01
[Analyse] Contre le CO2, l’aérien devra rompre avec ses habitudes

Olivier James Usine Nouvelle le 07/03/2019

Mais au-delà des technologies, seul un mécanisme international contraignant sera à même de réguler les émissions de tout le secteur de manière efficace. "La position européenne témoigne d'un fort alignement malgré la diversité des acteurs, assure Jean-Brice Dumont, directeur de l'ingénierie d'Airbus et membre du comité de pilotage du Corac. Je pense que l'on pourra imposer certains éléments de régulation dès lors que les roues d'un avion touche le sol européen." A défaut, les initiatives locales risquent de favoriser le phénomène de distorsion de concurrence.



On retrouve ici le phénomène irréversible (à cliquet) de la dynamique mondialiste:
La globalisation induit un problème qui ne pourrait se résoudre que par plus de mondialisation. La solution du problème est, bien sur hypothétique et surtout repoussée à plus tard...et si le problème reste entier, c'est la faute à ceux qui s' opposent à la globalisation.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par energy_isere » 08 mars 2019, 08:14

Kercoz, la pour l'aviation le problème c est d'arriver à prendre une décision mondiale sur une taxe carbone spécifique aviation et uniformisée dans le monde et qui va inévitablement se heurter à toute l'industrie de la construction des avions et du transport aérien.

C'est grâce à l'absence de taxe Carbone que l'aviation commerciale s'est développée à ce point et que le quidam peut aller en Thaïlande et en revenir pour aussi peu que 400 euro.

Perso je me suis interdit ces voyages touristiques en avion il y a plus de 10 ans. Depuis que je suis sur ce forum en fait.

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 619
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par emmort » 08 mars 2019, 10:02

kercoz a écrit :
08 mars 2019, 08:01

On retrouve ici le phénomène irréversible (à cliquet) de la dynamique mondialiste:
La globalisation induit un problème qui ne pourrait se résoudre que par plus de mondialisation. La solution du problème est, bien sur hypothétique et surtout repoussée à plus tard...et si le problème reste entier, c'est la faute à ceux qui s' opposent à la globalisation.
Je sais que c'est sans doute l'objet d'un autre fil mais quelle est l'alternative à la globalisation pour des problèmes globaux??
Le CO2 et le climat , les transports aériens et maritimes, la pollution..... Tant que l'on pourra dire, je ne fais rien parce que le voisin ne fait rien au nom de la sacro-sainte compétitivité, pas de solutions!!

Oui, la globalisation est en marche et le sera de manière inéluctable, reste à la gérer au mieux. Le monde est trop petit que pour ignorer ses voisins fussent-ils sur les autres continents!

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8419
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par kercoz » 08 mars 2019, 10:16

emmort a écrit :
08 mars 2019, 10:02
kercoz a écrit :
08 mars 2019, 08:01

On retrouve ici le phénomène irréversible (à cliquet) de la dynamique mondialiste:
La globalisation induit un problème qui ne pourrait se résoudre que par plus de mondialisation. La solution du problème est, bien sur hypothétique et surtout repoussée à plus tard...et si le problème reste entier, c'est la faute à ceux qui s' opposent à la globalisation.
Je sais que c'est sans doute l'objet d'un autre fil mais quelle est l'alternative à la globalisation pour des problèmes globaux??
.....

Oui, la globalisation est en marche et le sera de manière inéluctable, reste à la gérer au mieux.
Einstein disait qu' on ne peut règler un problème avec le processus qui lui à donné naissance.
L' économie ( au sens noble du terme)du vivant est un système complexe, et un modèle complexe ne conserve sa stabilité que s' il est morcelé, auto-organisé. Prigogine avait écrit cette phrase au conseil de l' Europe pour plaider pour une subsidiarité descendante et pour dénoncer la tentation centralisatrice.
D' un autre coté, je suis persuadé que cette dynamique globalisatrice potentiellement présente dans le modèle étatique n' a pu se développer que grâce à l' énergie gratuite. Elle est donc condamnée à terme, sauf à remplacer des esclaves virtuels par des esclaves vivants.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 619
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: Plafonnement des émissions de CO2 du transport aérien ?

Message par emmort » 08 mars 2019, 11:09

kercoz a écrit :
08 mars 2019, 10:16

D' un autre coté, je suis persuadé que cette dynamique globalisatrice potentiellement présente dans le modèle étatique n' a pu se développer que grâce à l' énergie gratuite. Elle est donc condamnée à terme, sauf à remplacer des esclaves virtuels par des esclaves vivants.
Parfaitement d'accord mais, ici et maintenant, les problèmes globaux doivent se régler globalement. Tant qu'un Trump (par exemple) fait le con dans son coin, les problèmes mondiaux ne se résoudront pas. ( Pour autant qu'il y aie eu un essai de solution, je suis d'accord).

Pour moi, il faut donner plus de moyens aux institutions multipartites (ONU, EU,...) dans les domaines qui dépassent les frontières.

Répondre