Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par sherpa421 » 30 oct. 2017, 16:46

Remundo a écrit :
28 oct. 2017, 16:06
...la Vendée est... l'une des régions les plus dynamiques en France sur le plan économique.
C'est un département, pas une région. Et c'est certainement plus dynamique d'un point de vu économique que la creuse. Mais ça me semble abusif de qualifié ce département d'un des plus dynamique.
C'est vrai que ça part de bas, alors les progrès sont facilement visibles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des ... r_habitant
En dehors du classement de la Vendée, je trouve que ça illustre bien le problème d'aménagement du territoire : les riches de plus en plus riche, les pauvres de plus en plus pauvres.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8774
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par Remundo » 30 oct. 2017, 17:20

on n'est pas obligé de lire "région" au sens administratif... :roll: Monsieur le Préfet.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 04 nov. 2017, 21:17

Le transporteur routier Jost mise sur le gaz naturel liquéfié

Mer 25/10/2017 — Une commande qui fera date.

Image

Si plusieurs constructeurs promettent déjà des poids lourds électriques, on se rend déjà bien compte que leur autonomie, et la problématique de la recharge de leurs énormes batteries, feront qu'ils ne pourront remplacer le diesel. Il existe cependant une autre solution, le gaz naturel liquéfié (GNL, ou LNG en anglais). C'est le gaz naturel ordinaire, mais fortement refroidi, ce qui aboutit à le liquéfier, pour être plus dense. De nombreux poids lourds fonctionnant au GNL sont déjà en service en Autriche, en Allemagne ou en Italie, mais le groupe Jost va plus loin.

La société belge vient de passer commande de 500 poids lourds au GNL ! Des Iveco Stralis. C'est une bonne nouvelle pour l'environnement, puisque les camions au GNL rejettent quelques 10 % de CO2 en moins que leurs équivalents diesel, tout en étant moins bruyants, et avec une combustion plus propre. Mais c'est aussi une décision audacieuse, qui doit faire réagir les énergéticiens, voire les pouvoirs publics. La France en effet, manque encore cruellement de stations de GNL, et si on veut voir circuler dans l'hexagone des centaines de camions, il faut se doter des infrastructures de distribution nécessaires.
http://www.moteurnature.com/29104-le-tr ... l-liquefie

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 14 janv. 2018, 13:01

Gaz naturel véhicule: 8 projets soutenus pour déployer 2 100 véhicules et 100 stations

AFP parue le 11 janv. 2018

Huit projets développés par des collectivités et des entreprises pour déployer des véhicules roulant au gaz naturel, moins polluant que le gazole, et des stations d'approvisionnement ont été sélectionnés et obtiendront un financement public, a annoncé le gouvernement jeudi.

Au total, les huit lauréats de cet appel à projets, lancé en 2016 sous l'égide de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), doivent permettre d'installer en France dans les quatre prochaines années 100 nouvelles stations d'approvisionnement de gaz naturel véhicule (GNV) et de mettre en service plus de 2 100 véhicules équivalent poids lourds dédiés au transport de marchandises, détaille un communiqué.

La région Bretagne prévoit par exemple de déployer 9 stations et de mettre en circulation plus de 180 véhicules sur son territoire. Le groupe de gaz industriels Air Liquide porte également un projet de 24 stations et de 600 véhicules à l'échelle nationale. Les autres projets impliquent des collectivités en Vendée ou Nouvelle Aquitaine, des entreprises de l'énergie (Total, Engie), ou encore des PME et des grands groupes du transport (XPO, Jacky Perrenot, etc.). Les projets sélectionnés "représentent plus de 381 millions d'euros d'investissements dont 30 millions d'euros d'aides de l'Etat", à travers le Programme d'investissements d'avenir, précise le communiqué.

Le gaz naturel véhicule (GNV) n'est pas encore largement diffusé, mais il peut se substituer au gazole, beaucoup plus émetteur de particules fines. Il est aussi moins cher, même si les modèles de véhicules sont plus chers à l'achat. Son potentiel est important dans le transport routier de marchandises et de personnes (bus, cars, etc.).

La France compte actuellement 38 stations publiques et quelques milliers de poids lourds en circulation. Le soutien de l'Etat vise à "impulser une dynamique décisive en vue d'atteindre les ambitions européennes et nationales de carburants alternatifs", précise le gouvernement et l'Ademe dans leur communiqué. La loi française sur la transition énergétique votée en 2015 prévoit que 3% des poids lourds roulent au gaz naturel en 2023, soit une multiplication par dix de la consommation de gaz carburant.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ons-180111

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 25 févr. 2018, 14:40

Par chez moi :
Grenoble : la Semitag commande 13 bus GNV supplémentaires

17/02/2018

Après avoir officialisé en fin d’année dernière une commande de 35 bus standard fonctionnant au gaz naturel, la Semitag vient d’acter la commande de 13 autobus GNV complémentaires.

Une nouvelle fois, c’est le constructeur suédois Scania qui a remporté le marché à travers une consultation réalisée par l’intermédiaire de la centrale d’achat UGAP. Ces treize autobus, des Citywide Low Entry LE, seront livrés d’ici au mois de septembre et viendront s’ajouter aux 35 CityWide LF commandés fin 2017 par l’agglomération grenobloise.

« Cette commande vient compléter notre offre en véhicules au gaz. Ils seront affectés à la ligne 25, une ligne interurbaine avec des inters arrêts courts. Les Citywide rempliront ainsi parfaitement leur rôle d’autobus facile d’accès et offrant plus de places assises que leurs homologues circulant dans le centre-ville », a précisé Christine Rochex, responsable matériel roulant à la Semitag.

Dotés d’une boîte de vitesses automatique à six rapports ZF, les bus au gaz de Scania sont animés par un moteur de 9 litres développant jusqu’à 280 ch de puissance et capable de fonctionner au gaz naturel mais aussi avec sa version renouvelable, le biogaz.

Engagé depuis 2002, dans le développement du gaz naturel, la Semitag dispose actuellement d’une flotte de 220 bus standard dont 56 hybrides et 74 GNV auxquels s’ajoutent 32 modèles articulés. Desservant les 49 communes de l’agglomération, le réseau compte atteindre les 100 millions de voyages en 2020.
http://www.gaz-mobilite.fr/actus/grenob ... -1866.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 13 mars 2018, 19:05

Total va exploiter la plus grande station française de gaz naturel pour véhicule

le 13/03/2018

Total va assurer la construction et l'exploitation de la plus grande station-service de gaz naturel pour véhicule (GNV) en France, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). L'entreprise gazière annonce par ailleurs qu'elle consacrera 100 millions d'euros dans son budget investissement à l'ouverture de 110 points d'avitaillement en GNV d'ici 2022.

Total a annoncé le mardi 13 mars vouloir construire et exploiter la plus grande station-service française de gaz naturel pour véhicule (GNV) à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Cette annonce fait suite à un appel d’offres de Sigeif Mobilités remporté par Total. L’entreprise se voit donc confier une concession d’exploitation de 10 ans qui couvre la commercialisation et la maintenance du site.

La station, destinée aux camions, se situera sur une plateforme logistique du port de Gennevilliers. Les travaux devraient débuter cet automne pour une ouverture au printemps 2019. La station disposera de quatre pompes ne fournissant que du GNV et sera ouverte 365 jours par an, 24 heures sur 24. L’entreprise a diffusé un aperçu du futur site en images de synthèse (voir vidéo ci-dessous).

“Le GNV reste à ce jour le seul carburant alternatif propre répondant aux contraintes économiques et opérationnelles actuelles des professionnels du transport et de la mobilité en France”, explique l’entreprise dans un communiqué. Total s’est par ailleurs engagé à ce qu’au moins 10 % des volumes commercialisés soient d’origine renouvelable (bio-GNV).

Un objectif de 25 stations par an

En 2022, l’entreprise gazière française souhaite opérer par ailleurs 110 points d’avitaillement. Pour parvenir à cette objectif, elle devrait investir 100 millions d’euros et ouvrir 25 stations par an. A ce jour, Total ne compte que huit stations GNV en France.

Au total, selon GRTgaz, la France dénombrerait 43 stations publiques fournissant du GNV, en dehors des stations privées dont peuvent disposer certaines entreprises ou collectivités. Un réseau encore limité qui s’explique notamment par la réticence des transporteurs mais appelé à grandir. Selon GRTgaz, 250 stations publiques sont déjà prévues pour 2020.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... le.N665679

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 17 mars 2018, 20:53

Vannes. Une station gaz pour les poids lourds au Prat

16 mars 2018 Ouest France

L’installation des bornes de recharges électriques terminées, Morbihan énergie installe des stations gaz. Après Locminé, la deuxième du Morbihan vient d’ouvrir sur la zone du Prat à Vannes.

Le diesel de plus en plus banni, les poids lourds vont pouvoir rouler au gaz naturel dans le Morbihan. Après Locminé en 2017, Vannes a inauguré ce vendredi sa première station de distribution de gaz naturel véhicule (GNV). Les camions, bus et autres véhicules professionnels roulant au gaz peuvent y faire le plein. La station est calibrée pour recevoir jusqu’à quatre camions en même temps pour des pleins qui durent un petit quart d’heure, comme pour du diesel. Les chauffeurs ont le choix entre trois types de gaz, du méthane classique (comme le gaz de ville), du bio méthane issu de méthaniseurs locaux ou un mélange des deux.

Du gaz pour remplacer le diesel

« Le gaz coûte entre 15 et 20 % moins cher que le diesel », fait savoir Christophe Laly, directeur de 56 Énergies qui espère voir une vingtaine de camions faire le plein chaque jour ces premières semaines avant que la fréquentation ne passe à plus d’une cinquantaine d’ici quelques années. « Il n’y avait pas de station. Comme pour les voitures électriques, il a fallu amorcer la pompe, explique Jo Brohan, président de Morbihan énergies. Tout propriétaire hésite à acheter un véhicule s’il n’est pas sûr de pouvoir le ravitailler ! » Avec deux pompes dans le Morbihan, à Locminé et Vannes, et bientôt une dizaine dans la Bretagne, les transporteurs vont pouvoir être rassurés.

Image

Premier à se montrer intéressé par le GNV, Régis Denoual, à la tête de la société de transport du même nom à Elven, a déjà acheté un camion roulant au gaz et en a commandé deux de plus. « Il y a un réel intérêt écologique et nos clients sont demandeurs de transports plus propres. Le coût à l’achat est plus important (de l’ordre de 30 %), mais il l’est moins sur l’exploitation avec un retour sur investissement sur deux à trois ans », calcule le chef d’entreprise qui se spécialise sur la logistique et la redistribution sur les villes.
https://www.ouest-france.fr/bretagne/va ... at-5625681

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 07 mai 2018, 14:31

Total va ouvrir une station pour rouler au gaz naturel à Reims

Par L'union | Publié le 02/05/2018

Suite à un appel d’offres, Total s’est vu attribuer la construction et l’exploitation du premier point d’avitaillement en gaz naturel véhicule dans la Marne. Le site ouvrira à Reims fin 2018.
http://www.lunion.fr/89103/article/2018 ... urel-reims

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 01 nov. 2018, 19:35

GNV et bioGNV : dix-neuf lauréats pour l'appel à projets de l'Ademe

Environnement Magazine le 10 oct 2018

Début octobre au Mondial de l’Auto, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), a annoncé les résultats de son appel à projets GNV et bioGNV, lancé dans le cadre de son fonds air et mobilité, afin de favoriser le développement des stations GNV et bioGNV, notamment dans les « zones blanches ».


Dix-neuf lauréats ont été sélectionnés par l’Ademe dans le cadre de son appel à projets GNV et bioGNV. Celui-ci « vise à favoriser une répartition homogène sur le territoire national de stations d’avitaillement ouvertes au public distribuant du GNV » et à « créer les conditions d’un déploiement de la filière GNV dans des zones présentant des déficits locaux de stations GNV/bioGNV mais ayant suffisamment d’acteurs locaux et de demande pour permettre l’implantation d’une station », rappelle l’Ademe dans un communiqué.

Ainsi, l’implantation de dix-neuf stations est soutenue, ainsi que l’acquisition de plus de 471 véhicules pour 65 bénéficiaires, « ce qui représente un montant total de 4,2 millions d’euros », indique l’Ademe. Parmi les territoires concernés, on trouve Chartres (Eure-et-Loir), Laon (Aisne), Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), Quimper (Finistère), Draguignan (Var), ou encore Marolles-sur-Seine (Seine-et-Marne). La majorité des projets lauréats sont situés dans la partie Nord et Nors-Ouest de la France. Quatre lauréats sont situés en région Paca.
https://www.environnement-magazine.fr/m ... jets-ademe

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 20 janv. 2019, 09:24

Le GNV gaz naturel carburant a décollé en Allemagne

Mer 09/01/2019 — Un exemple pour la France.

Réduction des émissions de CO2, réduction des émissions toxiques, le gaz naturel est un carburant avantageux pour les automobiles. D'autant plus qu'il est aussi moins cher. Mais bizarrement, les italiens étaient à peu près les seuls à l'avoir compris en Europe. C'était le seul pays où les voitures au Gaz Naturel pour Véhicules (on l'appelle GNV, mais c'est le même gaz qui est distribué dans les maisons), représentait une part substantielle du marché. Mais l'Italie n'est plus seule. Après plusieurs années d'une politique volontariste, et d'une offre produits qui s'est bien étoffée, il s'est vendu l'année dernière en Allemagne, 10 804 voitures particulières neuves alimentées au GNV.

On avait l'habitude de parler du marché du GNV, comme d'une niche de quelques centaines de voitures par an, mais à plus de 10 000 ventes dans l'année, c'est désormais un vrai marché. Ce qui n'est pas encore la cas en France, puisqu'il s'y est vendu un peu moins d'une centaine de voitures GNV (monocarburation et bicarburation) dans toute l'année 2018. Notre illustration montre un modèle non disponible en France, un break Skoda Octavia G-Tec. Avec un moteur turbo à injection directe de 110 ch, il peut parcourir 350 km au GNV, tout en possèdant un réservoir d'essence de 50 litres. On peut aller loin...

Quand l'avenir s'annonce incertain, l'Allemagne a compris l'intérêt de diversifier ses sources d'énergie. Et alors que la France commence à faire pas mal autour de la méthanisation, il serait logique que le développement de voitures au GNV suive bientôt. Encore une fois, l'Allemagne montre l'exemple à la France.
https://www.moteurnature.com/29680-le-g ... -allemagne

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 24 mars 2019, 14:29

Le gaz carburant confirme son développement

22 févr. 2019

Si le parc demeure encore modeste, les immatriculations de poids lourds fonctionnant au gaz naturel pour véhicules progressent rapidement en France. La filière, soutenue par plusieurs mécanismes incitatifs, bénéficie d’un maillage de stations d'avitaillement plus dense.

Présentés le 15 février à Paris par l’Agence française du gaz naturel pour véhicules, les chiffres de la filière GNV sont au beau fixe dans le transport routier. Après une croissance des immatriculations de 78 % l’an passé, le parc poids lourds alimenté au gaz compte aujourd’hui 2.282 véhicules de plus de 3,5 tonnes.
Quant aux stations publiques distribuant du gaz naturel compressé (GNC), liquéfié (GNL) ou les deux, son réseau en compte désormais 123, dont une centaine accessible aux camions. "Avec l’ouverture d’environ 70 nouvelles stations GNV cette année, la filière confirme son objectif de 250 points d’avitaillement en 2020", déclare Jean-Claude Girot, président de l’AFGNV.

Mécanismes incitatifs

L’année 2018 a vu confortés et étendus les programmes d’accompagnement en faveur de la filière, dirigés vers les transporteurs pour compte propre et public. Ces aides couvrent le carburant "avec le gel de la TICPE au taux de 2017 pendant cinq ans offrant une visibilité jusqu’en 2022. De plus, à l’instar des autres carburants, le gaz bénéficie de la récupération totale de TVA", rappelle Véronique Bel, directrice Mobilités chez GRDF.
Côté véhicules, le suramortissement a été prolongé par la dernière loi de finances jusqu’en 2021 et son taux est désormais fonction du type de véhicule : 40 % pour les plus de 16 tonnes, 60 % entre 3,5 tonnes et 16 tonnes, 20 % pour les utilitaires de 2,6 à 3,5 tonnes. Le coût de la carte grise fait l'objet d'une exonération partielle ou totale. Quant au maillage de stations GNV, il est soutenu par les programmes Ademe dont les aides apparaissent dans la réalisation de plus de 90 % des points d’avitaillement publics.

Soutiens locaux et privés

À ces mesures nationales s’ajoutent des initiatives lancées par plusieurs collectivités territoriales pour l’achat de véhicules et la création de stations. On en dénombre sept sur le territoire complétées ou portées par des syndicats d’énergie locaux.
Les professionnels ne sont pas en reste, à l’image de la convention signée le 9 janvier par la FNTR et Arkéa mobilisant 50 millions d'euros de prêts à taux bonifiés pour faciliter l’investissement vers des camions "propres".
Associée au Crédit coopératif, l’OTRE propose également une offre de financement baptisée PREVair pour ses adhérents désireux s’équiper en véhicules "verts".
Englobant les poids lourds, bus, autocars et bennes à ordures ménagères, la flotte de véhicules lourds au gaz pourrait atteindre 55.000 unités en 2022, selon l’AFGNV et 220.000 en 2030, bénéficiant d'un réseau de 680 stations dans trois ans et 2.000 en 2030. La part de bioGNV pourrait, elle, atteindre 20 % en 2022 et 40 % en 2030 selon l'organisme.
https://m.lantenne.com/Le-gaz-carburant ... 46477.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 16 août 2019, 15:01

Ça alors, des Biélorussie imaginatifs :
La Palesse GS 4118K, la première moissonneuse fonctionnant au gaz

14 août 2019

En greffant un 8 cylindres alimenté au gaz naturel sur l’une de ses moissonneuses, Gomselmash démontre que des alternatives au gasoil peuvent s’envisager.
Des économies jusqu’à 50%

La Palesse GS 4118 K et une moissonneuse-batteuse tout ce qu’il y a de plus classique. C’est une conventionnelle à 5 secoueurs dotée d’un accélérateur de flux, un grand batteur de 800 mm et 350 chevaux sous le capot, pour une largeur maximale de travail de 9 mètres. Mais celle-ci a une caractéristique qui fait d’elle une machine unique sur le marché. En effet, elle roule au gaz naturel comprimé, ou GNC. Il s’agit de méthane compressé entre 200 et 300 bars sous forme gazeuse et qui peut être stocké à température ambiante, facilitant dès lors son utilisation quotidienne. Sur la Palesse, le V8 Cummins (Stage V) de 12 litres de cylindrée, au régime de GNC offre de 8 à 10 heures d’autonomie de travail et selon le constructeur, jusqu’à 50% d’économies de carburant par rapport au diesel.

En s’intéressant à cette technologie il y a quelques années en arrière, ce fabricant biélorusse a voulu s’affranchir de la hausse des prix du gasoil et des exigences environnementales. Le moteur fonctionnant au GNC associé à un système SCR (Selection Catalytique Réductive, avec injection d’AdBlue) permet de réduire les émissions de monoxyde de carbone de 2,5 fois, d’oxyde nitrique de 2 fois, d’hydrocarbures de 3 fois et de fumée de 9 fois. Gomselmash a aussi voulu apporter des réponses aux besoins de simplicité de ces machines, qui ne fonctionnent que quelques semaines par an, tout en garantissant le maximum de sécurité et des coûts d’entretien bas. Le coût d’entretien d’un véhicule au GNV est plus réduit estime le biélorusse, du fait de l’encrassement moindre du moteur, dû à la combustion plus propre du gaz. Il est donc possible d’allonger les intervalles d’entretien.

Après trois campagnes de tests dynamiques, Gomselmash estime qu’il est temps de mettre en production cette machine et la commercialiser. Le surcoût lié à cette technologie serait de 15% par rapport à une machine diesel, ce qui reste malgré tout intéressant compte-tenu des économies engendrées dans la globalité.

Qui est Gomselmash ?
.......
Lire https://www.farm-connexion.com/2019/08/ ... nt-au-gaz/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les voitures et véhicules au Gaz naturel

Message par energy_isere » 22 août 2019, 01:41

Par chez moi :
A Grenoble, la station GNV de La Tronche ouvre ses portes

02/08/2019 Michael TORREGROSSA

Opérée par Gaz Electricité de Grenoble (GEG), la station de La Tronche est ouverte depuis la fin du mois de juillet. Assurant la distribution de GNC et de sa version renouvelable, le bioGNC, elle est accessible 24h/24 et ouverte aux professionnels comme aux particuliers.

Symbolisant la nouvelle dynamique impulsée par GEG en faveur des infrastructures GNV sur le territoire de la métropole grenobloise, la nouvelle station GNV de La Tronche a officiellement ouvert ses portes le 29 juillet dernier. Idéalement située au carrefour de la Carronnerie, à proximité immédiate de Grenoble, elle peut accueillir tous types de véhicules. Ouverte à tous, elle accepte à la fois la carte bancaire et les badges abonnés.

A terme, GEG vise à avitailler près de 100 véhicules par jour. Produit localement, le bioGNV proposé sur la station est issu des boues du site d'épuration de l’Agglomération grenobloise, également opéré par GEG.
......
https://www.gaz-mobilite.fr/actus/greno ... -2361.html

Répondre