Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonnement

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5501
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par sceptique » 20 févr. 2013, 11:40

De toute façon l'équation économique était plus que douteuse. Le système d'échange de batteries (à raison 200 kg par voiture) ne pouvait être que complexe et coûteux pour la conception de la voiture et les centres d'échanges.
Si on met tout à bout le prix de revient final du "km loué" est exorbitant.
Le système AutoLib + Velib me paraît bien plus raisonnable. D'ailleurs il existe alors que BetterPlace en est resté au stade prototype et surtout "aspirateur à fond d'investissement". Un nième piège à gogo donc.

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par navidad » 20 févr. 2013, 12:31

Il est clair que ça fait une lourde artillerie a utiliser tous 'les 100km.

À la limit, en Israël, pays petit ayant de la haine viscérale pour ses voisins produçteurs de pétrole, il y avait une petite chance de succès, mais ailleurs, le prix de revient kilométrique je me semble pas viable.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5501
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par sceptique » 20 févr. 2013, 14:14

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/0 ... -vente.php
Le groupe Bolloré annoncera jeudi la mise en vente aux particuliers de sa petite voiture électrique Bluecar, bien connue des franciliens qui peuvent l'utiliser dans l'agglomération parisienne depuis décembre 2011 en libre-service via Autolib'.

Le PDG du groupe, Vincent Bolloré, a prévu de présenter les modalités de cette mise en vente, à commencer par le prix du véhicule, lors d'une conférence de presse à Paris. "Vincent Bolloré ne voulait pas mettre cette voiture à la vente avant qu'elle n'ait été testée, et quel meilleur test qu'Autolib' ou la location longue durée", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Après les véhicules électriques en libre service lancés en Ile-de-France, le groupe Bolloré a décidé de proposer également sa Bluecar en location longue durée, de trois à vingt mois. L'offre lancée cet automne s'adresse avant tout aux Franciliens et prend la forme d'une formule tout compris à 500 euros par mois, incluant la location de la voiture, la recharge sur les bornes Autolib', l'assurance ainsi que la mise à disposition d'une borne à domicile et l'assistance en Ile-de-France.

C'est le même véhicule, de couleur bleu marine, et équipé de la même technologie de batterie LMP (Lithium Métal Polymère) qui devrait être proposé à la vente.

Le service Autolib' a franchi en début d'année le cap du million de locations.
500 Euros/mois ! Bigre. C'est tout compris, d'accord. Mais on a quoi en thermique pour 500 Euros/mois et disons 12000 km par an ? :-D
Et tout cela pour un véhicule tout juste capable, et encore (éviter le 130 km/h :-( ), de rallier Dijon depuis Paris avec l'oeil rivé sur la jauge...C'est d'ailleurs le grand paradoxe : elle a été conçu pour le 130 km/h mais il ne faut surtout pas rouler à cette vitesse sous peine de liquider les batteries en 100 km. N'est-ce pas Remundo ?

Il ferait mieux de proposer un vrai véhicule électrique uniquement adapté à la ville et aux basses vitesses (grand maxi 80 km/h) ce qui permettrait de le sortir à la moitié ou au quart du prix (voire moins) indiqué, selon la taille, le nombre de places, la (non :lol: ) performance.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par mahiahi » 23 févr. 2013, 10:31

En ville, il y a (souvent) des transports en commun qui font mieux : la voiture de location a un intérêt pour un besoin exceptionnel, en général avec transport de charge, souvent pour des transports extra urbains.
La voiture de location électrique aurait un intérêt pour la limitation de la pollution atmosphérique en ville (uniquement), donc pour les transports de charge : véhicule spacieux avec large coffre, bridé en vitesse, avec une autonomie peu importante.
En l'état actuel des choses, elle a peu d'utilité
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65001
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par energy_isere » 15 mai 2013, 18:30

Quel avenir pour Better Place ?

Ils n'avaient déjà pas beaucoup de constructeurs (un, en fait) qui voulaient utiliser leur système... Et bien Renault veut déjà faire une pause.

http://www.leblogauto.com/2013/05/renau ... place.html
Carlos Ghosn a récemment affirmé que Renault allait cesser, au moins temporairement, ses investissements vers les véhicules électriques équipés d’un système rapide d’échange de batterie. Une nouvelle qui fragilisera à coup sûr le modèle économique de Better Place en Israël et au Danemark.

Préférant optimiser la taille des batteries pour maximiser l’espace intérieur des véhicules électriques, le PDG de Renault affirme que l’avenir est aux véhicules électriques à batteries fixes, in extenso non échangeables autre part qu’en concession. Le volume du coffre est l’exemple le plus frappant: alors que le coffre de la Renault Zoe a une capacité de 338l, celui de la Fluence ZE ne dépasse pas 320l. La berline est pourtant plus longue de 70 centimètres par rapport à la citadine.

La promesse de Better Place est de remplacer une batterie vide par une batterie complètement rechargée en 5 minutes. Cette promesse est valable en supposant qu’il n’y ait pas d’autres véhicules présents en station d’échange (chaque station ne pouvant prendre en charge qu’un véhicule à la fois). En admettant qu’il y ait, par exemple 6 véhicules en attente, l’échange de batterie durera alors au minimum 30 minutes. Hors, ce temps correspond à une charge rapide sur une borne de recharge publique (standard CHAdeMo 50kW).

D’autre part, le budget d’une station d’échange rapide est de l’ordre d’1 million d’euro lorsqu’il ne devrait pas dépasser 100.000€ pour une borne de recharge (une borne de recharge coûtant elle-même entre 10.000€ et 20.000€).

Enfin, alors que Renault s’est engagé à livrer 100.000 Fluence ZE dans le cadre de sa collaboration avec Better Place, seuls quelques 2.000 véhicules ont trouvé preneur depuis le lancement du service au Danemark et en Israël 18 mois plus tôt. Dans un laps de temps similaire, Nissan a vendu 50.000 Leaf mondialement.

A ce jour, aucun constructeur autre que Renault n’a montré un intérêt suffisant pour proposer un véhicule électrique équipé du système Quick Drop de Better Place. Néanmoins, le constructeur français devrait proposer en septembre une version de la Fluence ZE remaniée: la batterie devrait avoir une plus grande capacité et la consommation électrique devrait être légèrement réduite pour améliorer l’autonomie.

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par navidad » 17 mai 2013, 21:18

energy_isere a écrit :Quel avenir pour Better Place ?

Ils n'avaient déjà pas beaucoup de constructeurs (un, en fait) qui voulaient utiliser leur système... Et bien Renault veut déjà faire une pause.
C'est surtout l'inverse.
Les clients ne veulent pas du système Betterplace (intrinsèquement trop onéreux) dont Betterplace n'a plus a acheter de voiture à Renault.
Si jamais les clients reviennent vers Betterplace en nombre (on peut toujours rêver), Renault continuera à fournir des voitures à Betterplace.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65001
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par energy_isere » 21 mai 2013, 18:53

Renault tourne le dos au système de batteries interchangeables de Better Place

Usine Nouvelle 21 Mai 2013

Renault va cesser d'investir dans les système de bateries interchangeables de l'israëlien Better Place, a annoncé Carlos Ghosn dans une revue spécialisée danoise début mai. Un revirement alors que cette solution semblait une alternative séduisante à la borne de recharge.

Remplacer la batterie à plat de son véhicule électrique plutôt que de la recharger. Cette idée, portée par la start-up Better Place, avait séduit Renault et en particulier son patron Carlos Ghosn lors du salon de Davos en 2007. L'homme d'affaires israélien Shai Agassi, à la tête de Better Place, avait ainsi convaincu le constructeur français d'investir dans ce projet en soutenant la mise en place d'un réseau de station d'échange de batteries et en proposant un véhicule adapté à ce concept, la Fluence.

"Les batteries interchangeables ne sont plus la principale orientation"

Mais aujourd'hui, face aux difficultés rencontrées par Better Place qui a perdu plus de 800 millions de dollars en 2012, Renault met un frein à son implication dans ce projet. "Quand vous observez les tendances globales, nous devons conclure que les batteries interchangeables ne sont plus la principale orientation pour les véhicules électriques. La tendance et la demande vont vers des batteries standards intégrées à plat sous le châssis", a ainsi expliqué Carlos Ghosn au journal danois Energiwach début mai. La dernière Zoé est ainsi conçue exclusivement pour une recharge par borne, un système que privilégierait désormais le constructeur.

"Le partenariat continue, il n'est pas question de l'arrêter. Après, il est sûr que nous nous concentrons sur l'existant plutôt que de travailler sur d'autres projets", avait précisé de son côté le directeur de Renault au Moyen-Orient aux Echos. Pour le moment donc, le déploiement de ce système de batteries interchangeables se limitera aux deux pays où il a déjà été lancé, Israël et le Danemark, et la Fluence devrait rester l'unique véhicule compatible.

Une entreprise menacée de faillite

Better Place serait actuellement menacée de faillite. Les ressources de l'entreprise lui permettraient ainsi de tenir jusqu'au mois d'août 2013 seulement. D'après le site spécialisé CleanTech Republic, Better Place miserait pour sa survie sur des projets de développement en Chine ou sur une réorientation de son activé vers la location de batteries traditionnelles.
http://www.usinenouvelle.com/article/re ... ce.N197345

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65001
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par energy_isere » 27 mai 2013, 11:47

BETTER PLACE mis en faillite.
La faillite de Better Place, un coup dur pour la voiture électrique de Renault

La Tribune 27 Mai 2013

Renault essaye de minimiser l'impact de la faillite de Better Place. Pourtant, la firme auto française avait beaucoup misé sur le spécialiste du changement rapide de batteries pour voitures électriques.

Renault essaye de minimiser, ce lundi, l'impact de la faillite de Better Place, spécialiste du changement rapide de batteries pour voitures électriques, un système longtemps vanté par Carlos Ghosn, PDG du constructeur français. Un coup dur. La banqueroute de l'israélo-américain "ne remet nullement en cause" la stratégie dans le véhicule électrique, affirme l'ex-Régie dans un communiqué. Certes, mais la vente des berlines Renault Fluence électriques n'en sera que plus difficile! Renault a vendu plus de 4.000 Fluence électriques à ce jour, produites en Turquie. Au total, la firme tricolore a écoulé depuis deux ans 25.250 véhicules "zéro émission" (Fluence, Kangoo, Twizy, Zoé).

Résoudre partiellement le problème d'autonomie

Renault, qui était partenaire mais pas actionnaire de Better Place, n'a pas souhaité donner le montant de ses investissements dans ce partenariat, pour lequel il a notamment développé une technologie ("Quick Drop") permettant le changement rapide de la batterie du véhicule électrique. Ce système permet de résoudre, en partie du moins, le grave problème de l'autonomie, qui plombe les voitures électriques, dont le rayon d'action est d'une centaine de kilomètres à peine pour une Fluence comme nous l'avons testé nous-même. Avec ce système, un automobiliste à court d'autonomie peut faire procéder à un échange de batteries dans une station dédiée et repartir. Cette technologie permet dans des petits pays comme Israël ou le Danemark d'utilisr le véhicule électrique comme seule voiture d'un ménage. Elle reste toutefois problématique. Il faut que les stations soient bien approvisionnées, qu'elles soient nombreuses et que le temps de changement des batteries ne soit pas trop long. Des conditions difficiles à réunir.

1% du volume de ventes total

Le réseau Renault en Israël et au Danemark continuera d'assurer le service après-vente des Fluence "Zéro émission" et des batteries de ces véhicules. Le millier de Renault Fluence électriques vendues par la marque au losange -essentiellement en Israël, ainsi qu'au Danemark et aux Pays-Bas - représente "à peine un peu plus de 1% du volume total" des ventes de véhicules électriques de Renault-Nissan à ce jour, a fait valoir ce lundi matin Gilles Normand, directeur des opérations de Renault en Asie-Pacifique. "C'est une des pistes qui ne marche pas, mais le futur du véhicule électrique n'est absolument pas remis en cause", a-t-il précisé.

Loin des 100.000 véhicules

En 2009, Better Place et Renault espéraient 100.000 véhicules électriques vendus en Israël et au Danemark jusqu'à 2016, pour des ventes au final cent fois moindres. "Quand vous voulez être leader sur un segment, il faut prendre des risques. Lorsque vous ouvrez le chemin d'une innovation aussi importante que le véhicule électrique, il ne faut surtout pas fermer les portes, au contraire", a plaidé Gilles Normand. Renault va désormais "regarder" s'il abandonne ou non la technologie "Quick Drop" - dont Better Place était le seul client. "Il pourrait y avoir d'autres gouvernements ou sociétés intéressées", assure-t-on laconiquement chez Renault. Voire.

850 millions de dollars

Better Place, qui, selon la presse israélienne, a englouti 850 millions de dollars depuis sa création par l'entrepreneur Shai Agassi en 2007, disposait d'une cinquantaine de stations (38 en Israël, 17 au Danemark). La compagnie israélo-américaine a annoncé samedi qu'elle allait demander sa liquidation judiciaire, faute de pouvoir lever des fonds supplémentaires. Better Place s'était allié à Renault en 2008 pour installer les infrastructures. Dans un communiqué, Better Place a expliqué avoir saisi la cour du district de Lod, près de Tel-Aviv, "pour demander sa dissolution et la nomination d'un liquidateur temporaire". Celle-ci survient après que son principal partenaire financier Israel Corp. a annoncé à la Bourse de Tel-Aviv qu'il ne participerait pas à l'actuel tour d'investissement, "étant donné qu'aucun investisseur n'était intéressé".
http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... nault.html

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5501
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par sceptique » 27 mai 2013, 13:11

On peut compter et recompter c'est beaucoup trop cher. Et avec un service rendu plus que médiocre par rapport à un véhicule thermique.
La faillite est la seule solution raisonnable.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9850
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par Remundo » 27 mai 2013, 19:46

boh c'était compliqué comme "business model"

Y'avait plus simple à faire sur les véhicules électriques, notamment avec une soft hybridation de type range extender, quitte à rouler à l'éthanol ou au biodiesel pour faire "green", tellement les quantités nécessaires de carburant seraient petites.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9850
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par Remundo » 04 juin 2013, 10:35

Un brin de provoc' chez Moteur Nature...
Better Place disparait, la voiture électrique est sauvée !


L'annonce de la liquidation d'une entreprise n'est pas à priori une bonne nouvelle, mais dans le cas de Better Place, société israelienne qui s'était lancé dans l'échange de batteries automatisée pour voitures électriques, tous les partisans de l'électrique peuvent s'en réjouir. Cela n'avait jamais été dit clairement, mais les voitures électriques conçues pour des échanges de batterie nombreux et rapides, sont de mauvaises voitures électriques.
Quelques remarques techniques intéressantes dans l'article.

Moteur Nature a toujours été dubitatif, voire critique sur le projet Betterplace, et maintenant que le projet est mort, il enfonce le clou...

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Projet Betterplace: les véhicules électriques à abonneme

Message par navidad » 04 juin 2013, 12:31

en même temps "moteur nature" n'est qu'un site "moteur" destiné à faire du greenwashing.

Répondre