Une centrale nucléaire pour les transports des français

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Berthier
Brut léger
Brut léger
Messages : 446
Inscription : 19 sept. 2005, 21:46

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par Berthier » 26 sept. 2009, 20:03

Sceptique : le fait de passer d'une voitures moyennes thermiques à une petite voiture électrique sera déjà une régression pour nos concitoyens.

Tu es un partisan des vélos électriques et des voiturettes (moi aussi pour les étudiants , célibataires, etc..)
Mais ceux-ci ne correspondent pas au besoin des familles (courses, rôle de taxi pour les enfants)

Disons que la réalité sera entre 30 millions de vélos électriques et 30 millions de voitures électriques.

À Fribourg, je crois que les déplacements se répartissent entre 3 tiers égaux : vélos, TC, et voitures.

On peut aussi partir d'une analyse de marché : si on revient au PIB de 1973, il y avait alors 15 millions de voitures.

Le parc se renouvelle de 2 millions de voitures par an, on peut très bien avoir 15 millions de VE en 7 ans.
ni chaud ni froid a écrit :C'est moi, ou on passe a coté des milliers de kilomètre fait par des camions pour alimenter nos villes où l'on roulera avec nos pots de yaourts électrifiés ?
Pour les transports de marchandises, Jean Leroy du collectif Sauvons le Climat a eu la proposition suivante : installer des caténaires sur les autoroutes pour permettre le déplacements de camions hybrides. C'est techniquement possible.

La demande électrique ne décroîtera pas, ils nous faut des RNR.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5190
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par Raminagrobis » 26 sept. 2009, 21:21

Berthier a écrit : Pour les transports de marchandises, Jean Leroy du collectif Sauvons le Climat a eu la proposition suivante : installer des caténaires sur les autoroutes pour permettre le déplacements de camions hybrides. C'est techniquement possible.
Ouais bon ce serait une sorte de ferroviaire au rabais, ça. Ca peut s'imaginer pour des lignes passagers, aussi.

Sur les trains, le retour du courant se fait par les rails. Dans une solution sur pneus (trolley bus, ou "trolley camions"), c'est évidemment impossible, du coup il faut deux caténaires, ce qui complique beaucoup les choses, surtout pour les intersections (il faut des systèmes en "toile d'araignée").

Les autoroutes ont un tracé relativement sinueux (les rayons de courbures peuvent descendre sous les 500 m), ce qui ne permet pas de faire circuler des véhicules lourds à des vitesses très importantes.

De plus, des bus ou camions, même alimentés électriquement, resteront moins efficaces énergétiquement que des trains, par l'aérodynamique et parce que les pneus sont moins efficaces que les roues en acier sur des rails.

On peut envisager après 2030, de convertir de cette façon certaines autoroutes, avec un traffic automobile réduit : on transforme les deux voies centrales en voies pour trolley bus et "trolley camions", avec des caténaires, éventuellement en les séparant des autres voies par des ptites barrières. Mais ça restera limité, en capacité comme en vitesse (sans doute <150 km/h), et inférieur à tout point de vue à une voie ferrée.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1719
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par hyperion » 26 sept. 2009, 21:46

j'ai le m^me point de vue, il me parait limpide que nous sommes loin du climax en matiere de demande electrique.
je prefererai bien sur que la production soit le plus délocalisé possible, mais en france, il y aura surement des rnr.
sceptique, la depression entretenu avec un prix du gas induit trop faible ne reflete que la gabegie de l'organisation actuelle des transports et de la mondialisation fondés sur les hydrocarbures.
la crise telle que tu la décris se terminera par une relocalisation de la production.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Berthier
Brut léger
Brut léger
Messages : 446
Inscription : 19 sept. 2005, 21:46

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par Berthier » 26 sept. 2009, 23:05

Raminagrobis a écrit :
Les autoroutes ont un tracé relativement sinueux (les rayons de courbures peuvent descendre sous les 500 m), ce qui ne permet pas de faire circuler des véhicules lourds à des vitesses très importantes.

De plus, des bus ou camions, même alimentés électriquement, resteront moins efficaces énergétiquement que des trains, par l'aérodynamique et parce que les pneus sont moins efficaces que les roues en acier sur des rails.

On peut envisager après 2030, de convertir de cette façon certaines autoroutes, avec un traffic automobile réduit : on transforme les deux voies centrales en voies pour trolley bus et "trolley camions", avec des caténaires, éventuellement en les séparant des autres voies par des ptites barrières. Mais ça restera limité, en capacité comme en vitesse (sans doute <150 km/h), et inférieur à tout point de vue à une voie ferrée.
Sur les autoroutes américaines la vitesse est de 90 km/h, il ne s'agit pas d'aller très vite et de concurrencer le train en vitesse.
Le transport routier garde sa souplesse de porte à porte. Le trajet moyen doit être de l'ordre de 200 km, mais lorsqu'il prend les voies rapides et ils sont contraints à le faire, il récupère le très bon rendement du moteur électrique.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par sceptique » 26 sept. 2009, 23:58

Berthier a écrit :Sceptique : le fait de passer d'une voitures moyennes thermiques à une petite voiture électrique sera déjà une régression pour nos concitoyens.
Tu es un partisan des vélos électriques et des voiturettes (moi aussi pour les étudiants , célibataires, etc..)
Mais ceux-ci ne correspondent pas au besoin des familles (courses, rôle de taxi pour les enfants)
D'accord, on n'échappera pas à la régression.
Une voiturette (maxi 70 km/h, 500 kg) peut avoir 4 places et même 6.
Pour les courses on redécouvrira le commerce de proximité, à pied.
Le "taxi pour les enfants" est un luxe de riches. Population qui va se réduire. Et puis, un un vélo électrique tricycle tandem caréné peut héberger 2 (voire 3) jeunes enfants sur la banquette arrière.
Raminagrobis a écrit :Sur les trains, le retour du courant se fait par les rails. Dans une solution sur pneus (trolley bus, ou "trolley camions"), c'est évidemment impossible, du coup il faut deux caténaires, ce qui complique beaucoup les choses, surtout pour les intersections (il faut des systèmes en "toile d'araignée").
Les autoroutes ont un tracé relativement sinueux (les rayons de courbures peuvent descendre sous les 500 m), ce qui ne permet pas de faire circuler des véhicules lourds à des vitesses très importantes.
De plus, des bus ou camions, même alimentés électriquement, resteront moins efficaces énergétiquement que des trains, par l'aérodynamique et parce que les pneus sont moins efficaces que les roues en acier sur des rails.
On peut envisager après 2030, de convertir de cette façon certaines autoroutes, avec un trafic automobile réduit : on transforme les deux voies centrales en voies pour trolley bus et "trolley camions", avec des caténaires, éventuellement en les séparant des autres voies par des petites barrières. Mais ça restera limité, en capacité comme en vitesse (sans doute <150 km/h), et inférieur à tout point de vue à une voie ferrée.
Un point de détail. Sur autoroutes les intersections ne posent guère de problèmes : jamais vu ! 8-)
Les camions actuels roulent parfaitement à 90 (et plus :-( ) sur autoroutes.
On peut même baisser la vitesse à 50 km/h avec des pneus plus durs consommant moins. Et une résistance aérodynamique divisée par 3 ou 4. Le camion, sur de telles autoroutes en mode caténaire avec "courant porteur d'information", peut être en mode automatique et le chauffeur piquer un petit roupillon. 800 km à 50 km/h en 16 heures sans fatigue ou 9 heures en conduite fatigante, cela se discute.
Sachant qu'à l'avenir le transport de marchandises va s'effondrer il n'y aura plus de quoi remplir des trains.
hyperion a écrit :la crise telle que tu la décris se terminera par une relocalisation de la production.
Je pense plutôt à une suppression de la production, encore plus efficace !

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par mobar » 27 sept. 2009, 08:09

sceptique a écrit :
hyperion a écrit :la crise telle que tu la décris se terminera par une relocalisation de la production.
Je pense plutôt à une suppression de la production, encore plus efficace !
Avant ou après la suppression des cons-sots-mateurs?
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par Troti » 27 sept. 2009, 18:11

mobar a écrit : Avant ou après la suppression des cons-sots-mateurs?
Ah non, mater sa voisine est un plaisir simple qui pourra résister au PO.

Pour transformer une voies d'autoroute en voie spéciale trolley, finalement, pourquoi pas. Si l'idée parait loufoque au premier abord, c'est il me semble techniquement faisable, avec un accrochage/décrochage automatique, un suivi de trajectoire lui aussi automatique.
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Berthier
Brut léger
Brut léger
Messages : 446
Inscription : 19 sept. 2005, 21:46

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par Berthier » 29 sept. 2009, 12:39

Sceptique, tu penses que la production va s'effondrer, il faut que tu dises jusqu'à quel niveau.

Le taxi pour les enfants ne sera pas un luxe mais une nécessité, car l'urbanisme a déjà déterminé de grande zone de densité faible de population.

La voiturette 4 à 6 places dont tu parles, c'est la 106 électrique (à un quintal près), et ça nous fait du 10 kWh au 100 soit 1kW de puissance pour recharger par jour. ce n'est pas un vélo électrique.

Après la crise, on repart sur d'autres bases : nucléaires, troc, potager etc... mais la vie continuera.

Il faut essayer d'avoir des ordres de grandeurs réalistes.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par sceptique » 29 sept. 2009, 13:57

Berthier a écrit :Sceptique, tu penses que la production va s'effondrer, il faut que tu dises jusqu'à quel niveau.
Une réponse de Normand : au rythme de l'économie ! En tous cas les infrastructures actuelles vont être surabondantes. Inutile, par exemple, de faire de nouvelles voies ferrées.
Berthier a écrit :Le taxi pour les enfants ne sera pas un luxe mais une nécessité, car l'urbanisme a déjà déterminé de grande zone de densité faible de population.
La voiturette 4 à 6 places dont tu parles, c'est la 106 électrique (à un quintal près), et ça nous fait du 10 kWh au 100 soit 1kW de puissance pour recharger par jour. ce n'est pas un vélo électrique.
Après la crise, on repart sur d'autres bases : nucléaires, troc, potager etc... mais la vie continuera.
Il faut essayer d'avoir des ordres de grandeurs réalistes.
Le véhicule minimal capable d'emmener un adulte et 2 jeunes enfants c'est, à la base, un vélo couché caréné tricycle. Quelques dizaine de kg (maxi 100 ou 200). Par exemple de 1.20 m de haut et 1.20 de large.
Avec une motorisation suffisante pour aller à 40, 50 ou 70 km/h selon les versions.
Et sa consommation est de l'ordre de 1 à 4 kWh aux 100.

On est très, très loin d'une 106.

Voici un exemple "de base" que beaucoup ici connaissent ( site http://generationsfutures.chez-alice.fr/ ) :
http://generationsfutures.chez-alice.fr ... nspeed.jpg

Il "suffit" de retirer les pédaliers, de mettre un carénage léger, un plancher, un moteur-roue et 1-4 kWh de batteries (10-40 kg).

Ou encore :
http://generationsfutures.chez-alice.fr ... cityel.jpg
site : http://www.cityel.de/
Dernière modification par sceptique le 29 sept. 2009, 13:59, modifié 1 fois.

Berthier
Brut léger
Brut léger
Messages : 446
Inscription : 19 sept. 2005, 21:46

Re: Une centrale nucléaire pour les transports des français

Message par Berthier » 29 sept. 2009, 23:29

sceptique a écrit :
Berthier a écrit :Le taxi pour les enfants ne sera pas un luxe mais une nécessité, car l'urbanisme a déjà déterminé de grande zone de densité faible de population.
La voiturette 4 à 6 places dont tu parles, c'est la 106 électrique (à un quintal près), et ça nous fait du 10 kWh au 100 soit 1kW de puissance pour recharger par jour. ce n'est pas un vélo électrique.
Après la crise, on repart sur d'autres bases : nucléaires, troc, potager etc... mais la vie continuera.
Il faut essayer d'avoir des ordres de grandeurs réalistes.
Le véhicule minimal capable d'emmener un adulte et 2 jeunes enfants c'est, à la base, un vélo couché caréné tricycle. Quelques dizaine de kg (maxi 100 ou 200). Par exemple de 1.20 m de haut et 1.20 de large.
Avec une motorisation suffisante pour aller à 40, 50 ou 70 km/h selon les versions.
Et sa consommation est de l'ordre de 1 à 4 kWh aux 100.

On est très, très loin d'une 106.

Voici un exemple "de base" que beaucoup ici connaissent ( site http://generationsfutures.chez-alice.fr/ ) :
http://generationsfutures.chez-alice.fr ... nspeed.jpg

Il "suffit" de retirer les pédaliers, de mettre un carénage léger, un plancher, un moteur-roue et 1-4 kWh de batteries (10-40 kg).

Ou encore :
http://generationsfutures.chez-alice.fr ... cityel.jpg
site : http://www.cityel.de/
CityEl est un véhicule individuel,

pour une 2+2 donc sans coffre : c'est la reva
http://www.cityel.de/elektroauto_reva_10000.htm

700 kg
7 à 10 kWh/100 km

Je pense plutôt que la Dyane electra : http://www.cadichonne.net/DyaneElectrique.php
ou la 106 électrique ou i-Mev auront des diffusion plus importantes.

On est plus prêt des 10 kWh/100 km, suivant l'occupation ça ne nous fait que 2,5 à10 kWh/100
Pleine la petite citadine électrique, est aussi économe que le vélo électrique individuel. mais ce ne sera pas son coefficient d'occupation moyen durant l'année.

N'oublions pas le problème d'alimentation électrique c'est seulement l'hiver et l'hiver, les gens aiment êtres protégés des intempéries :
En hiver grosse campagne de covoiturage, de transport en commun, de limitation des températures de chauffage, etc...
Et le printemps revenu : on sort les vélos électriques et le coefficient d'occupation des citadines électriques baisse.

On est obligé de le reconnaître : un véhicule 4 places+coffre est beaucoup plus souple qu'un véhicule léger individuel. Même si nous sommes partisans d'une société fondée plus sur les déplacements en vélos, nous vivons dans un urbanisme façonné par la bagnole....

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Infrastructure à mettre en place pour le Véhicule Electrique

Message par energy_isere » 27 avr. 2011, 19:42

Véhicule décarboné : l’Etat veut accélérer les travaux sur la recharge

Le 27 avril 2011 Usine Nouvelle

Le gouvernement a lancé le 27 avril un nouvel appel à manifestation d’intérêt (AMI), piloté par l’Adem, en faveur du développement des véhicules électriques, et notamment de leurs recharges.

Les ministères de l’Ecologie et de l’Economie ont fait savoir qu’il fallait donner un coup d’accélérateur à la mise en place de points de recharge de voitures électriques en France. L’objectif étant de pouvoir permettre le lancement de quelque deux millions de véhicules électriques en France d’ici à 2020. Pour y parvenir, il faudrait installer près de 400 000 bornes accessibles au public et plus de quatre millions de bornes de recharge privées, selon les chiffres officiels.

L’AMI, lancé aujourd’hui et ouvert jusqu’au 16 décembre 2013, devrait inciter équipementiers, fournisseurs d’électricité et collectivités locales à élaborer des projets de systèmes de recharge de voitures électriques. Dans le détail, l’appel comprend une phase pilote entre 2011 et 2015 pour la création d’infrastructures publiques pour voitures décarbonées avec l’octroi par l’Etat de subventions couvrant jusqu’à 50% de l’investissement.

Cette décision a été prise au lendemain de la remise par le sénateur UMP Louis Nègre d’un livre vert sur les détails techniques, juridiques et économiques des infrastructures. Il est notamment prévu que les projets proposés respectent la norme européenne en matière d’équipement électrotechnique, garantissent une utilisation simple et fiable en matière de paiement entre autres.

Selon les données du gouvernement, le véhicule décarboné représenterait un marché d’environ 20 à 50 milliards d’euros par an à compter de 2020 en Europe, dont 7,5 milliards d’euros en France.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Infrastructure à mettre en place pour le Véhicule Electr

Message par energy_isere » 28 avr. 2011, 14:21

Long article sur le sujet dans Enerzine : http://www.enerzine.com/1036/11895+born ... alee+.html
Bornes de recharge : la note pourrait s'avérer salée

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Infrastructure à mettre en place pour le Véhicule Electr

Message par navidad » 28 avr. 2011, 14:35

Il faut peut être aussi attendre avec d'investir (bêtement) de l'argent publique :


http://www.automobile-magazine.fr/actua ... lectriques
Le secret qui méritait d’être volé...

La pseudo-affaire d’espionnage qui secouait Renault a lamentablement fait Pschitt ! Mais nous sommes en mesure de vous révéler que les futures électriques de Losange recèlent bien un véritable secret industriel.
Annoncée par un concept futuriste, la prochaine citadine électrique du Losanc...

Compte tenu de l’autonomie encore limitée des actuelles batteries lithium-ion, Renault pourrait bien posséder un réel avantage technologique et financier sur ses concurrents. Les informations dont nous disposons démontrent qu’à partir de la Zoé de 2012, les électriques de la marque seront capables d’effectuer de la recharge rapide (80% de la charge en 30 minutes) sans nécessiter une borne facturée au minimum 15.000 € ! De quoi redonner une polyvalence acceptable à des électriques dont l’autonomie, en plus du prix, reste un des points faibles. Pour cela, Renault est le seul à faire appel à un moteur électrique spécifique, capable d'effectuer une partie du travail de conversion du courant, habituellement opérée par la très coûteuse borne de recharge rapide

Un équipement de conversion simplifié restera toutefois nécessaire entre le compteur et la voiture, mais son tarif (entre 1.500 et 2.000 €) serait 7 à 10 fois moins élevé que celui d’une borne de charge rapide. Si cela reste un peu cher pour les particuliers, cette alternative s’avère financièrement très attractive pour les gestionnaires de certaines flottes d’entreprises. Et nombre de centres commerciaux pourraient trouver un intérêt à cette particularité. Par exemple en offrant, avec un investissement raisonnable, une recharge rapide gratuite sur leurs parkings pour un certain montant d’achat.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Infrastructure à mettre en place pour le Véhicule Electr

Message par energy_isere » 28 avr. 2011, 14:43

Pour cela, Renault est le seul à faire appel à un moteur électrique spécifique, capable d'effectuer une partie du travail de conversion du courant, habituellement opérée par la très coûteuse borne de recharge rapide
c' est parfaitement incompréhensible.

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Infrastructure à mettre en place pour le Véhicule Electr

Message par navidad » 28 avr. 2011, 14:51

A suivre, rien n'est certain, mais il serait dommage d'investir de l'argent public (que l'on n'a pas, soit dit en passant) pour faire une Borne, si dans un an et demi, on peut faire 7 fois plus avec le même argent.

Répondre