L' industrie automobile US sinistrée, puis renaissante

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' industrie automobile US sinistrée, puis renaissante

Message par energy_isere » 27 sept. 2018, 07:19

Ford Motor Company : Les taxes douanières sur les métaux coûtent $1 md à Ford

REUTERS | LE 26/09

Le PDG de Ford Motor a déclaré mercredi que les taxes douanières sur les métaux coûtaient un milliard de dollars (850 millions d'euros) au constructeur automobile américain.


James Hackett, qui s'exprimait lors d'une conférence à New York, a ajouté que les tarifs douaniers étaient très négatifs pour Ford et que le groupe se fournissait principalement auprès d'entreprises américaines.

Ford avait précédemment déclaré que même en achetant aux Etats-Unis la grande majorité de l'acier et de l'aluminium utilisés dans ses usines américaines, les tarifs douaniers pourraient entraîner une hausse des prix des matières premières américaines.

Les Etats-Unis ont annoncé en mars l'instauration de droits de douane de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium.
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 94373.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' industrie automobile US sinistrée, puis renaissante

Message par energy_isere » 29 oct. 2018, 22:27

GM plaide pour un plan national en faveur du véhicule électrique

Publié le 26/10/2018
WASHINGTON (Reuters)

General Motors a déclaré vendredi qu'il souhaitait que l'administration Trump soutienne un programme national pour favoriser les ventes de véhicules sans émissions polluantes comme les voitures électriques.

Le premier constructeur automobile des Etats-Unis a précisé qu'un plan sur le modèle des objectifs définis dans l'Etat de Californie pourrait permettre de voir circuler sept millions de véhicules électriques sur les routes américaines d'ici 2030.

La Californie a pris des engagements pour une énergie 100% propre d'ici 2045 ("Clean Air Act"), souhaitant notamment que les ventes de véhicules sans émissions polluantes atteignent 15,4% en 2025. Neuf autres Etats, dont ceux très peuplés du Maryland, du Massachusetts, du New Jersey et de New York, ont fixé des objectifs similaires.

L'administration Trump, qui s'est retirée de l'accord de Paris pour le climat signé sous la présidence de Barack Obama, a proposé de retirer à l'Etat de Californie le droit d'instaurer ses propres réglementations en matière d'émissions polluantes.
https://www.usinenouvelle.com/article/g ... ue.N761569

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' industrie automobile US sinistrée, puis renaissante

Message par energy_isere » 26 nov. 2018, 19:17

Etats-Unis: coupes sombres chez General Motors

Par RFI Publié le 26-11-2018

Rien ne va plus chez General Motors. Le constructeur automobile américain, dont les ventes sont en net recul, annonce une saignée dans ses effectifs en Amérique du Nord, moins 15%. Plusieurs usines vont fermer.

Dans le Michigan, le Maryland, l’Ohio, près de Toronto au Canada, et même ailleurs sur d’autres continents, au total, sept nouveaux sites, usines de fabrication et d’assemblage, vont cesser leur production. L'objectif est d'économiser 6 milliards de dollars. Les managers devraient être particulièrement touchés.

Car General Motors n’arrive plus à vendre ses berlines traditionnelles, les marques Chevrolet, Cadillac et Buick. Le marché américain se contracte. La concurrence étrangère fait rage.

A cela s’ajoute le contexte international. La guerre commerciale menée par Donald Trump, les droits de douane sur l’acier importé. D’après le groupe de Detroit, c'est une perte d’un milliard de dollars. Avant lui, ses concurrents Ford et Fiat Chrysler avaient, eux aussi, réduit la voilure dans leur zone traditionnelle.

GM, comme l’appellent affectueusement les Américains, tant ce groupe a épousé depuis sa création en 1908 l’histoire des Etats-Unis, avait subi la faillite il y a 10 ans, avant de renouer avec des bénéfices record.

Sa patronne Mary Barra promet de poursuivre la transition, certes longue et coûteuse, vers les véhicules électriques et autonomes, les nouveaux services de mobilité comme l'autopartage.
http://www.rfi.fr/economie/20181126-eta ... ral-motors

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' industrie automobile US sinistrée, puis renaissante

Message par energy_isere » 20 mars 2019, 19:13

Ford va produire un véhicule électrique dans un deuxième site nord-américain

Reuters 20/03/2019 DETROIT

Ford a annoncé qu'il allait lancer la production d'un véhicule entièrement électrifié dans un deuxième site en Amérique du Nord, le constructeur mettant en oeuvre un plan de 11 milliards de dollars (9,7 milliards d'euros) "d'électrification" de sa gamme annoncé il y a un peu plus d'un an.

Le deuxième constructeur automobile américain derrière General Motors précise qu'il allait à cet effet investir quelque 900 millions de dollars dans son usine de Flat Rock (Michigan), ce qui entraînera la création de 900 emplois d'ici 2023.

Cette usine, qui fabrique actuellement les Ford Mustang et les Lincoln Continental, emploie aujourd'hui 3.400 personnes. Les sommes que Ford va y injecter couvrent également le financement de la construction de la prochaine génération des Mustang.

L'usine de Ford à Cuautitlan, au Mexique, produira le premier SUV électrique du groupe à partir de 2020.

Dans le cadre du plan de 11 milliards de dollars annoncé en janvier 2018, Ford veut disposer d'une gamme de 40 véhicules électrifiés, soit 24 hybrides et 16 entièrement électriques.

Volkswagen et Ford se sont engagés en janvier à réfléchir à une collaboration sur le développement de véhicules électriques et autonomes, mais les deux ne sont toujours pas parvenus à s'entendre sur les modalités de cette alliance, avaient dit le mois dernier à Reuters des sources proches du dossier.

Lors d'un entretien téléphonique, Joe Hinrichs, président des opérations mondiales de Ford, a déclaré que les discussions avec Volkswagen étaient positives tout en ajoutant qu'il n'y avait rien à annoncer.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 8ea99d8666

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' industrie automobile US sinistrée, puis renaissante

Message par energy_isere » 26 avr. 2019, 20:19

La start-up Rivian fournira à Ford sa plateforme électrique
En investissant 500 millions de dollars dans Rivian, Ford accède à une plateforme électrique qui devrait lui permettre d'accélérer le lancement de ses futurs modèles « zéro émission ».


Le Point Auto avec AFP le 25/04/2019


Ford change de braquet. Annoncée mercredi – la veille des résultats trimestriels de Ford – son alliance avec Rivian s'inscrit dans le cadre du plan d'investissement de 11 milliards de dollars lancé l'année dernière par le géant américain pour se faire une place sur le marché de l'automobile électrique, en plein développement.

Le nouveau véhicule qui doit naître de la collaboration entre le géant et le petit poucet sera basé sur la plateforme Skateboard de Rivian.
Image
Ce dernier assemblera la plateforme pour le compte de Ford qui finira ensuite l'assemblage. Le véhicule, sur lequel les deux partenaires sont restés très discrets, viendra compléter la gamme tout électrique que Ford veut lancer le plus vite possible. Deux modèles ont d'ores et déjà été annoncés : un crossover électrique de la sportive Mustang, qui doit voir le jour en 2020, et une version électrique du pick-up vedette de Ford, le F-150.

Gagner du temps et de l'argent

« Nous apprenons beaucoup de cette entreprise (Rivian) et de ses dirigeants », a souligné le PDG de Ford, Jim Hackett, lors d'une téléconférence, pour expliquer ce partenariat entre l'un des plus grands groupes automobiles du monde et une start-up. Rivian, qui restera une entreprise indépendante, est une « opportunité (pour Ford) aussi bien en termes de coûts qu'en termes de vitesse » pour développer et commercialiser une nouvelle automobile, a souligné un des dirigeants de Ford. « La vitesse est une part importante de l'équation mais nous sommes convaincus qu'en nous appuyant sur un skateboard déjà existant et qui offre beaucoup de possibilités, nous pouvons aller plus vite et nous pouvons économiser de l'argent » sur le programme du nouveau véhicule, a-t-il ajouté.
..........................
https://www.lepoint.fr/automobile/la-st ... 24_646.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' industrie automobile US sinistrée, puis renaissante

Message par energy_isere » 21 mai 2019, 02:27

Ford Motor va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde

Par Le Figaro avec Reuters. Le 20/05/2019

Ford Motor a annoncé lundi qu'il allait réduire ses effectifs d'environ 10% avec la suppression de 7.000 emplois d'ici fin août dans le cadre d'un vaste de plan de restructuration destiné à lui faire économiser 600 millions de dollars (529,2 millions d'euros) par an.

Dans un courriel adressé aux salariés, Jim Hackett, le directeur général, a précisé que ces suppressions de postes se feraient par le biais de départs volontaires et de licenciements. Un porte-parole du constructeur automobile a aussi annoncé un gel des recrutements.

Environ 2.300 des postes supprimés se trouvent aux Etats-Unis.

Ford entend baisser de près de 20% le nombre de ses cadres supérieurs afin de simplifier les procédures administratives et d'accélérer la prise de décision, a ajouté Jim Hackett.

«Pour réussir dans notre secteur concurrentiel et positionner Ford dans un avenir en mutation rapide, nous devons réduire la bureaucratie, responsabiliser les managers, accélérer la prise de décision, nous concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée et baisser les coûts», a-t-il déclaré.

Répondre