[Maritime] Le retour des grands voiliers...

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5189
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par Raminagrobis » 22 mars 2013, 13:18

A la réflexion, on ne peut pas détacher le mode de transport des volumes transportés et de la nature des marchandises. Avant l'arrivée des navires modernes de grands tonnages moderne, le transport par voilies coutait très cher.

Encore au XIXe siècle, un clipper mobilisait une centaine d'hommes d'équipage pour transporter 2000 à 5000 tonnes de marchandises. En comparaison, un super porte contenair actuel transporte 150 000 tonnes de marchandises, et né"cessite une quinzaine d'hommes d'équipage. Je vous laisse imaginer l'impact sur le cout des transport.

Du coup avec des trasports aussi cher, il n'était pas envisageable de commercer sur de grandes distances des productions de consommatyion courante : céréales, légumes, viande, bois de construction ou combustible, pierres de tailles... Tous ces produits étaient produits et consommés localement.

Le commerce international ne concernait donc QUE des produits de luxe.

Les principaux produits qui transitaient dans les ports ou les relais de caravanes étaient donc les épices (poivre, safran, cardanonne, gimgembre, cannelle, curry), la soie, les teintures (comme la cochenille qu'exportait la pologne), les vins et alcohols les plus luxueux, l'encens (longtemps principale exportation du Yemen), la gomme arabique, des bois précieux pour la marqueterie, les perles, les pierres précieuses, les métaux précieux, la nacre, l'ivoire....

Ca a commencé à changer au XIXe siècle, puis massivement au XXe.

Aujourd'hui tous ces produits existent encore (sauf l'ivoire, du moins officielllement), mais représentent une fraction infinitésimale (en tonnage) du commerce mondial.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 02 juin 2014, 15:22

Une expérience de transport à la voile en France :
Comment amorcer la transition énergétique des échanges maritimes ? Les océans redeviendront-ils infranchissables ? Le transport à la voile semble être la seule alternative durable et respectueuse de l'environnement.

La société de transport à la voile TransOceanic Wind Transport - TOWT, propose une solution permettant une réduction drastique des émissions polluantes.

C'est à bord de « Notre Dame De Rumengol », le plus gros bateau de charge traditionnel en activité de France, que TOWT – Transport à la voile s'apprête à effectuer à nouveau un transport autour de la Bretagne du 19 juin au 13 juillet 2014.

En fonction d'un cahier des charges précis, quelque 700 milles (soit 1.126 kms) seront parcourus, en une quinzaine d'escales, pour livrer 150 références de produits locaux bretons à des partenaires distributeurs, de la Vendée au Trégor. Les derniers kilomètres des livraisons seront effectués avec un utilitaire électrique.

...........
Image
http://www.enerzine.com/1036/17339+le-t ... role+.html

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par Lansing » 02 juin 2014, 22:13

Cette "expérience" est une opération de sauvetage pour l'association qui gère ce rafiot.
C'est une gabare de 1946 classée monument historique qui a servi à tout et n'importe quoi, surtout comme sablier.
Ils n'ont pas de quoi l'entretenir et ont lancé une souscription pour le caréner.
Il est évident que ce type de bateau lourd et lent ne sera jamais utilisé pour transporter commercialement du fret un jour.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 04 juil. 2015, 12:32

L'Hermione, superstar à New-York ce 4 juillet
http://lci.tf1.fr/monde/amerique/l-herm ... 29523.html

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 14 mars 2017, 20:30

Un navire de Maersk Tankers testera les mâts rotors Flettner

Publié le 14/03/2017 lemarin.fr

La propulsion par le vent a-t-elle un avenir dans le transport maritime ? Le groupe danois Maersk veut y croire et annonce l’installation courant 2018 de deux mâts rotors Flettner à bord d’un de ses navires transporteurs de produit raffinés, le Long Range 2 de 109 647 tonnes de port en lourd.

Image
Deux mâts rotors Flettner de 30 mètres de haut seront installés à bord du "Long Range 2" et testés en conditions réelles
d’exploitation durant plus d’un an. (Photo montage Norsepower)

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... s-flettner

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 19 mars 2017, 13:16

Il y a un ferry qui expérimente les cylindres à effet Magnus :
Wind power the next innovation in shipping

March 15, 2017 evwind

More than a century after shifting away from wind power, the shipping industry is looking at ways to harness ocean breezes once again — this time to reduce reliance on fuel.

The latest effort by Denmark’s Maersk Tankers uses rotating cylinders about 30m high that can function as hi-tech sails. The company, a unit of AP Moeller Maersk, said it would begin testing on one of its tankers and could add the technology to as many as four dozen ships.

Industry executives said previous efforts to harness the wind didn’t catch on with shipping operators as either the cost of such technologies was too high or tests didn’t yield the expected fuel savings. However, the lightweight and relatively cheap rotating sails show more promise, they said.

The cylinders are made with lightweight composite materials by Finland-based Norsepower Oy, and cost €1 million to €2 million ($1.4m-$2.8m) to fit to a ship, depending on its size. The design takes advantage of the so-called Magnus effect, in which a spinning object drags air faster around one side, creating a difference in pressure that moves it in the direction of the lower-pressure side.

The sails are already in use on a ferry operated by Dutch shipping firm Bore and are expected to be installed on a Viking Line cruise ship. Maersk’s trial run of the technology is a joint venture with Norsepower, Royal Dutch Shell and Britain’s Energy Technologies Institute, an industry group focused on alternative fuels.

Image

..............
http://www.evwind.es/2017/03/15/wind-po ... ping/59113

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 12 juin 2017, 22:40

Le plus grand paquebot à voiles carrées du monde mis à l'eau en Croatie

Publié le 12/06/2017 lemarin.fr

Le futur navire amiral de la compagnie monégasque Star Clippers a été mis à l’eau samedi 10 juin dans le chantier naval croate Brodosplit.

Avec 162 mètres de long pour une capacité de 300 passagers et 150 membres d’équipage, ce Flying Clipper sera lors de son entrée en service prévue pour 2018 le plus grand paquebot à voiles carrées du monde.

Cette réplique du cinq mâts barque France II livré en 1913 par les forges et chantiers de la Gironde disposera de 6 347 m2 de voiles qui devraient lui permettre d’atteindre les 20 nœuds en conditions de vent favorable. Le navire, qui affiche une jauge brute de 8 700 tonnes, dispose aussi de deux moteurs électriques alimentés par quatre groupes électrogènes pour une vitesse de 16 nœuds.

Image
Le « Flying Clipper » devrait démarrer son service commercial en 2018. (Photo : DR)

Classé au DNV GL, ce voilier à coque en acier applique les règles de construction les plus modernes, dont la norme Safe Return to Port exigée depuis juillet 2010 pour les nouveaux navires à passagers de plus de 120 mètres de long.

Comme ses collègues à moteurs, le Flying Clipper dispose de deux salles de machine et d’une passerelle de secours.

Classé glace, il pourra aussi naviguer en Arctique et Antarctique. Quatrième navire de Star Clippers, il rejoindra les trois autres paquebots à voile Royal Clipper (227 passagers) , Star Clipper et Star Flyer (170).

Image
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... en-croatie

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8401
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par kercoz » 15 juin 2017, 14:02

Vous verrez qu'on transportera du pétrole avec du vent !
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 23 août 2017, 20:25

Un nouveau projet de navire de charge à voiles

Publié le 23/08/2017 lemarin.fr

Sur le papier pour le moment, peut-être au chantier demain, le Quadriga est un quatre-mâts voiturier de 170 mètres de long, 25 mètres de large et 74 mètres de haut de la quille au sommet des mâts.

Fin comme un oiseau, il pourra filer 10 à 12 nœuds grâce à ses 5 000 m² de voilure et ses moteurs diesel-électrique, pour commencer. Probablement 14 à 16 nœuds dans quelques années, promet le promoteur du projet, la société Sailing Cargo, basée à Hambourg.

Récemment rejoints par le Lloyd’s Register, les concepteurs du projet Quadriga espèrent bien voir leur voilier de charge naviguer prochainement.

Image
Une vue d’artiste du Quadriga, le plus grand navire de charge à voiles… sur le papier. (Illustration : Sailing Cargo)

Ce voiturier dont les concepteurs promettent qu’il permettra une réduction de « de 80 % des rejets de CO2 » aura une capacité de 3 000 CEU (Car Equivalent Unit). C’est beaucoup moins que les 5 000 CEU d’un grand roulier de Wallenius Wilhemsen. Mais « compte tenu des contraintes de la navigation à voile, aujourd’hui nous ne savons pas construire plus grand », explique Uwe Köhler, initiateur du projet chez Sailing Cargo, tout de même très fier de ce Quadriga, qui sera, assure-t-il, « le plus grand navire de charge à voiles, et un projet rentable ».
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... rge-voiles

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 24 oct. 2017, 21:50

Les bateaux d'Airbus tractés par le vent

Olivier James Usine Nouvelle 19/10/2017

Image

Drôle de scène pour qui navigue cet automne entre Bordeaux et Bristol : l’imposant navire d’Airbus de 127 mètres de long transportant les ailes de l’A 380 est tracté par… un cerf-volant. Plus précisément une aile volante. C’est la première campagne de tests de cette structure souple en polyester et fibres de carbone, baptisée SeaWing, destinée au fret maritime. Elle serait capable de générer une économie de carburant de 20 %, une manne alors que ce poste représente 50 % des coûts opérationnels des navires. C’est ce qu’assurent ses créateurs, une équipe d’une dizaine d’experts issus des rangs d’Airbus qui a fini par constituer en 2016 une société indépendante, AirSeas. « La force de notre projet réside dans la combinaison de deux transferts clés de l’aéronautique vers le maritime, qui ont abouti à la conception d’une aile aérodynamique automatisée et au traitement des données pour l’optimisation de la route », résume Vincent Bernatets, le patron de cette spin-off d’Airbus. L’équipe a mis au point des ailes de traction de 500 et 1 000 m² qui ajustent automatiquement leur positionnement. AirSeas propose aussi un système d’optimisation de route, en fonction des données météorologiques et océanographiques, qui indique les moments les plus propices pour déployer l’aile. L’équipe s’est entourée de spécialistes du domaine maritime, le bureau d’études norvégien LMG Marin et l’École nationale supérieure maritime (ENSM) de Nantes, et a reçu une aide de 15 millions d’euros. « Notre objectif est de pénétrer 15 % de la flotte mondiale de bateaux d’ici à 2030 et de créer jusqu’à 2 000 emplois », prévoit Vincent Bernatets. Après Airbus comme client de lancement – la flotte de navires sera équipée en 2019 –, AirSeas s’attaquera aux spécialistes du fret maritime.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... nt.N600768

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 31 mai 2018, 20:19

Un porte-conteneurs de CMA CGM équipé d’un kite à l’horizon 2020

Publié le 31/05/2018 lemarin.fr

Lors des Assises du nautisme et de la plaisance, organisées les 29 et 30 mai, l’ancien skipper et ingénieur Yves Parlier a précisé le calendrier qui le lie à la compagnie CMA CGM pour son projet Beyond the sea.

Soit l’équipement d’une gigantesque aile de kitesurf de 400 m2, à horizon 2020. L’objectif est ensuite d’aller jusqu’à 1 600 m2. « CMA CGM nous a indiqué qu’à partir de 5 % d’économie, ils étaient prêts à équiper toute leur flotte », a précisé Yves Parlier qui estime que, pour un porte-conteneurs de 350 mètres de long doté d’une aile de 1 600 m², l’économie réalisée serait de plus de 20 %. « Une économie non négligeable sachant que jusqu’à 60 % du budget d’exploitation du bateau est consacré au carburant », commente-t-il.

Interrogé sur la longue genèse des projets de voiles destinées à soulager la consommation des navires de commerce, il a précisé que les premiers jalons avaient été posés au début des années 2000 par une société concurrente, l’allemande Skysails, avec une solution inspirée des ailes à caissons du parapente. « Or, c’est une solution très dure à envoyer et récupérer, développe Yves Parlier. La rigidité de l’aile de kitesurf résout 75 % de ces problèmes. »
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... eance-2020

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 30 août 2018, 21:37

Des mats rotors sur un pétrolier de Maersk

Publié le 30/08/2018

Pour la première fois, un pétrolier va tester la propulsion vélique en mode auxiliaire avec l’installation de deux mâts rotors à bord du Maersk Pelican.

L’installation de ces deux mâts de 30 mètres de haut pour cinq mètres de diamètre fournis par l’équipementier finlandais Norsepower a été réalisée dans le port de Rotterdam.

Construit en 2008 en Chine dans le chantier Dalian Shipbuilding, ce transporteur de pétrole brut de 244,6 mètres de long pour 42 de large et une capacité de 109 647 tonnes de port en lourd est affrété par le groupe pétrolier Shell.

Des techniciens de la société de classification Loyd’s Register superviseront la série de tests qui doit démarrer en septembre en condition réelle d’exploitation.


Économiser entre 7 et 10 % de la consommation

Avec des vents favorables, Norsepower estime que ces mâts rotors peuvent permettre d’économiser entre 7 et 10 % de la consommation énergique globale du navire. La société finlandaise a déjà équipé le roulier Estraden exploité en mer du Nord par P&O ferries avec deux mâts de 18 mètres de haut et trois mètres de diamètre.

En 2018, en retrofit, le ferry finlandais Viking Grace motorisé au gaz carburant a lui aussi été doté de deux mâts de 24 mètres de haut et quatre mètres de diamètre.

Présent dans le transport du pétrole (Maersk Tankers), le remorquage (Svitzer), l’offshore (Maersk Drilling et Maersk Supply Service) et le conteneur (Maersk Line), le groupe AP Møller-Maersk est à la recherche de nouvelles technologies pour réduire sa facture de carburant.

Ayant écarté la solution des épurateurs de gaz d’échappement (scrubbers) de même que le gaz naturel liquéfié comme carburant pour opter pour les nouveaux fuels à faible teneur en soufre, le groupe estime que l’introduction de la limite mondiale de soufre à 0,5 % au 1er janvier 2020 lui coûtera deux milliards de dollars de plus. Presque le double de sa facture carburant en 2017 qui était de 3,7 milliards de dollars.

Image
Le transporteur de brut « Maersk Pelican » équipé à Rotterdam de deux mâts rotors va débuter sa série de tests en mode opérationnel. (Photo : Norsepower)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -de-maersk

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 29 oct. 2018, 20:59

Le prototype de voile SolidSail installé sur « Le Ponant »

Publié le 29/10/2018 lemarin.fr

Mise au point par les bureaux d’études des Chantiers de l’Atlantique, en collaboration avec le cabinet d’architecture navale SDI, la voile SolidSail a été installée vendredi 25 octobre sur le paquebot Le Ponant, à Marseille.

Image
La voile SolidSail (présentée ici sur SilenSeas, le concept de paquebot à voiles des Chantiers de l’Atlantique), sera testée dans quelques jours en conditions réelles, au Cap vert, sur « Le Ponant ». (Photo : Chantiers de l’Atlantique)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -le-ponant

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58610
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par energy_isere » 19 nov. 2018, 20:59

Ultrabulk teste à son tour la propulsion à voile

Publié le 19/11/2018 lemarin.fr

L’armateur danois veut équiper de voiles un navire dédié à l’importation de biomasse pour une centrale électrique anglaise.

Image

Le projet vise à équiper de voiles un vraquier d’Ultramax.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... sion-voile

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9787
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Maritime] Le retour des grands voiliers...

Message par mobar » 20 nov. 2018, 14:09

kercoz a écrit :
15 juin 2017, 14:02
Vous verrez qu'on transportera du pétrole avec du vent !
ça coute moins cher que de transporter du vent avec du pétrole :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre