Premiers petits avions electriques

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 11 juin 2015, 15:11

Google: Un drone solaire s'écrase au Nouveau-Mexique

09 Juin 2015

Le drone solaire Solara 50 s’est écrasé dans le désert américain du Nouveau-Mexique (Etats-Unis), le 1er mai à proximité d’Albuquerque. Ce drone solaire géant, construit par Titan Aerospace pour Google, avait pour mission de tester la possibilité de mettre en place un service de connexion à Internet partout sur le globe, y compris dans les régions les plus reculées.

Un drone de 50 mètres d’envergure

Selon Bloomberg, ce drone de 50 mètres d’envergure, censé voler au-dessus des zones de trafic aérien, s’est écrasé peu de temps après son décollage, sans faire la moindre victime. Google se veut, malgré tout, toujours optimiste quant à la faisabilité de ce projet.

Le Solara 50 qui sera lancé à terme pour la mise en place de cette Internet planétaire sera, lui, plus imposant encore que le prototype accidenté. Le grand rival de Google, Facebook, nourrit également ce même projet. La société de Mark Zuckerberg s’était d’ailleurs, elle, félicitée du succès de son premier test, en mars dernier
http://www.20minutes.fr/high-tech/16263 ... au-mexique

Image
Le drone Solara 50 de Titan Aerospace, construit pour que Google relie le monde à Internet / Crédits : Titan Aerospace

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 30 juin 2015, 17:07

Il y a eu une maquette du E-Fan 2.0 exposé au salon du Bourget.

Image
A full scale static mock up of the E-Fan 2.0 electric pilot training aircraft on display at the Paris Air Show (Credit: Paul Ridden/Gizmag)

Source : http://www.gizmag.com/airbus-e-fan-2-pa ... 015/38068/

Image

l' E-FAN 1.0 à droite et le 2.0 maquette à gauche :
Image
http://www.aerobuzz.fr/aviation-general ... ur-l-e-fan
Sur le stand Airbus, est également présentée la maquette de la version 2.0 de l’E-Fan, c’est-à-dire l’avion biplace côte-à-côte qui doit être produit en série dans le futur. Il s’agit de l’appareil sur lequel travaille Daher DAHER DAHER-SOCATA, pôle Aéronautique & Défense de DAHER, associe les métiers de constructeur d’avions, de fabricant d’aérostructures, et de prestataire de services industriels et logistiques. Ces activités sont soutenues par des spécialités technologiques de pointe.

DAHER-SOCATA est notamment spécialiste dans les procédés d’injection (RTM) et d’infusion (LRI), les thermoplastiques, le drapage automatisé et les procédés hors autoclave. DAHER-SOCATA est fortement engagé dans le développement d’aérostructures composites thermoplastiques avec une usine dédiée à Nantes (France) et un effort continu dans la Recherche & Technologie (R&T). , partenaire du projet. Il y a encore beaucoup de travail, mais les moyens que consacre Airbus à ce programme devraient permettre d’accélérer la connaissance du problème.
La communication qui est faite autour aussi. Et dans cette stratégie, la prochaine date à retenir, est le 10 juillet, jour où Didier Esteyne devrait s’envoler d’Angleterre aux commandes de l’E-Fan 1.0 pour rejoindre Calais. La traversée de la Manche par l’avion électrique devrait susciter des retombées médiatiques. Airbus va s’y employer. C’est un moyen de faire progresser la connaissance de la propulsion électrique et de fédérer les moyens, n’en déplaisent aux détracteurs de l’E-Fan.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 10 juil. 2015, 16:05

Airbus E-Fan: le premier avion électrique traverse la Manche

L’avion du futur sera-t-il 100% électrique? Le monde de l’aviation a franchi un premier cap vers cet objectif vendredi 10 juin, avec la première traversée de la Manche par un avion électrique, l’E-Fan d’Airbus Group. Près de 110 ans après l’exploit de Louis Blériot dans son Blériot XI, l’appareil, 500kg et 9,6 mètres d’envergure, a relié sans encombre Lydd (Royaume-Uni) à Calais en 37 minutes environ. «Ce n'est pas seulement une victoire, mais aussi le début d'une grande innovation», s’est félicité Jean Botti, directeur technique et innovation d’Airbus Group.
...........................
Image

http://www.challenges.fr/challenges-soi ... anche.html[/quote]

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 14 juil. 2015, 12:45

Hi Hi un pilote de cri cri est venu narguer l' E-fan la veille ! :lol:
H. Duval réussit la première traversée de la Manche en avion électrique

En levée de rideau de la traversée de l’E-Fan prévue le vendredi 10 juillet, Hugues Duval a réalisé, jeudi 9 juillet, une traversée aux commandes de son Cricri MC15-E électrique. Contrairement à l’E-Fan qui prévoit de décoller de l’aérodrome anglais de Lydd, le Cricri s’est fait larguer par sa navette (Broussard) à mi-chemin entre Calais et la côte anglaise. Il est allé virer ensuite du côté de Douvres avant d’entamer sa traversée (38 km environ à 150 km/h) qui a duré 17 minutes. Il s’est posé à Calais. Les puristes souligneront que le Cricri électrique n’a pas décollé d’Angleterre.

Il n’en demeure pas moins que l’équipe d’Airbus qui prépare la mise en scène médiatique de la traversée de l’E-Fan n’a pas vu d’un bon œil débarquer Hugues Duval, jeudi matin, sur l’aérodrome de Calais, où est attendu l’E-Fan à l’issue de sa traversée. Contrairement à Pipistrel, le trouble-fête breton a pris tout le monde par surprise. Pour lui, la traversée qu’il a réalisée s’inscrit plus dans une logique de défi que dans celle d’un projet industriel.

C’est avec ce même Cricri motorisé par Electravia que Hugues Duval a battu son premier record de vitesse dans la catégorie aviation électrique (260 lm/h en septembre 2010), porté depuis à 283 km/h (juin 2011).

Image
http://www.aerobuzz.fr/aviation-general ... a-premiere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 01 août 2015, 12:21

Image
Eraole, l'avion du futur

Eole, Dieu du vent et Ra, Dieu du soleil donnent naissance à Eraole®, qui va écrire une nouvelle page dans l’histoire de l’aviation.

Dans le cadre du salon du Bourget 2013, Raphaël Dinelli a annoncé le 18 juin devant les professionnels de l’aéronautique et des médias, le lancement du premier VOL TRANSATLANTIQUE SANS ESCALE ET SANS EMPREINTE CARBONE à bord d’Eraole®, avion électrique hybride "solaire / bioénergie" !

Au printemps 2015, cet avion du futur décollera de Saint Pierre et Miquelon, territoire français et lieu emblématique des premiers défis de l’histoire de l’aviation pour :
- une traversée en silence et sans émission de CO2 au-dessus de l’immensité de l’océan atlantique : 4 000 km et 40 heures de vol sans escale, avec une arrivée médiatisée pour la clôture officielle du salon du Bourget le 21 juin 2015
- un record historique signant une rupture technologique sans précédent, optimisant l’énergie solaire et la propulsion hybride longue distance dans l’aviation du futur
- le fruit des programmes croisés de recherche appliquée (solaire, éolien, bioénergie, composites...) de la Fondation Océan Vital dirigée par Raphaël Dinelli, au service des grands enjeux énergétiques et environnementaux de demain.

Avec Eraole®, la Fondation fait le pari de l'avion à propulsion électrique hybride solaire / hydrogène : 43 m2 de cellules photovoltaïques associées à des batteries lithium et une pile à combustible. Un défi énergétique et une rupture technologique à la mesure de l'ambition portée par ce prototype audacieux.
............
En version "1er vol transatlantique", Eraole® sera un monoplace électrique hybride solaire/bioénergie (envergure 14 m, longueur 7,5 m, masse 750 kg). Il pourra être industrialisé en version biplace électrique (masse 472 kg) et proposé sur le marché des clubs-écoles de pilotage.
http://www.up-magazine.info/index.php/a ... n-du-futur

visiblement ca à plus d'un an de retard.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 01 août 2015, 12:25

En voila les derniéres news :
Vendée : il construit l'avion du futur

Par Damien RaveleauPublié le 07/07/2015 |

Raphaël Dinelli est un homme de défis sur mer puis bientôt dans les airs. Après 3 participations au Vendée Globe, l'ancien navigateur construit actuellement aux Sables d'Olonne un avion électrique pour traverser l'Atlantique grâce à l'énergie solaire et à un biocarburant à base d'algues.

Image

Eraole® et le 1er vol transatlantique sans empreinte carbone constituent un challenge historique, à la mesure de l’ambition portée par ce prototype. Depuis plusieurs années, au sein de son Laboratoire Océan Vital, Raphaël DINELLI effectue des recherches autour des énergies renouvelables : solaire, éolien, bioénergie algale.

Le projet d’innovation ERAOLE® met en œuvre 2 premières mondiales :
- l'utilisation de cellules photovoltaïques à très haut rendement en couche mince, flexible, ultra légère, participant à la résistance mécanique de la structure de l’aile que le Vendéen a développées et brevetées aux Sables d'Olonne.
- la propulsion électrique mêlant énergie solaire et carburant à base d'algues. Lorsque l'énergie solaire ne sera plus suffisante pour alimenter l'avion en électricité, un moteur sera mis en route pour en générer à nouveau. Il utilisera alors un algocarburant : une bioénergie issue de micro-algues.

Dans les prochains mois, Raphaël Dinelli fera les premiers essais avec son avion et prévoit sa tentative de traversée de l'Atlantique sans escale en 2016 selon les contraintes techniques et météorologiques rencontrées.

D'ici là, l'avion Eraole® sera présenté par la France à "COP21-Paris 2015", la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, en décembre 2015 au Bourget !
http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 65544.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 04 nov. 2015, 18:14

HY4 : l’avion de tourisme à hydrogène

Par Jean-François Preveraud Usine Nouvelle le 04/11/2015

Le DLR présente un projet d’avion de tourisme à 4 places uniquement propulsé par une pile à combustible utilisant l’hydrogène. Il permettrait de relier des villes proches disposant d’aérodromes urbains rendus possibles par l’absence de nuisances.

Image

Le centre de recherche aérospatiale allemand, Deutsches zentrum für luft und raumfahrt (DLR), a présenté lors du salon World of Energy Solutions à Stuttgart le HY4, un projet d’avion de tourisme à pile à combustible utilisant l’hydrogène.

« Avec le HY4, nous voulons apporter l’électro-mobilité au monde du transport aérien et démontrer la faisabilité de cette technologie », a expliqué Josef Kallo, coordinator of electrical aviation au DLR, lors de la présentation officielle du projet.

Le HY4 sera équipé d’une pile à combustible basse température dotée d’une membrane d’échange de protons (Proton Exchange Membrane – PEM) et d’un moteur électrique d’une puissance de 80 kW qui autorisera une vitesse maximale d’environ 200 km/h et une vitesse de croisière de 145 km/h. Selon la vitesse, l’altitude et la charge, l’autonomie du HY4 pourra varier entre 750 et 1 500 kilomètres.

En vol de croisière, la pile à combustible assurera seule l’alimentation du moteur électrique, celle-ci sera aidée par une batterie lithium pour fournir le surcroît de puissance nécessaire au décollage et à la montée en altitude.

Il est intéressant de noter l’architecture originale de l’appareil constitué de 2 fuselages placés de chaque côté de la nacelle moteur, le tout étant réuni par l’aile. Selon ses promoteurs, cette conception du fuselage double permet une répartition optimale des composants d’entraînement et une capacité totale de chargement supérieure. Chacun des fuselages peut accueillir deux occupants. La masse maximale de l’HY4 sera de 1 500 kilogrammes.

Les promoteurs de ce projet zéro émission envisagent de créer des Electric air taxi qui permettraient de connecter facilement des villes proches équipées d’aérodromes urbains, rendus possibles du fait du peu de nuisances (bruit, émissions…) et de la faible longueur de piste nécessaire au décollage grâce au couple élevé du moteur électrique.

On trouve parmi les partenaires de ce projet le fabricant de piles à combustible Hydrogenics, le constructeur aéronautique Pipistrel, l’Université de Ulm et H2FLY, une spin-off du DLR, qui sera chargée de tout le processus de développement et de certification, puis de l’exploitation du HY4.

Le premier vol du HY4 est programmé pour l’été 2016.
http://www.industrie-techno.com/hy4-l-a ... gene.40809

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 02 déc. 2015, 21:21

Vidéo - Premier vol imminent pour Volta, l’hélicoptère 100% électrique

le 27/11/2015 aeronewstv.com

A l’abri des regards, dans un atelier de l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile), on procède aux derniers ajustements avant le premier vol de Volta. Cet hélicoptère tout électrique capable de voler à 150 km/h prendra les airs dans moins de quinze jours depuis l’aérodrome de Muret, près de Toulouse. Un aboutissement pour la société Aquinea qui travaille sur le projet depuis 2009. Un rêve aussi qui se concrétise.

Car il s’agit là du premier hélicoptère conventionnel électrique piloté. Son énergie, il l’a puise d’une batterie située derrière le cockpit.

Philippe Antoine, concepteur de Volta – Aquinea : « Toute la partie innovante se trouve en partie basse où là, nous avons deux moteurs et une électronique de puissance qui sert à les alimenter. L’ensemble étant alimenté par une batterie lithium qui se trouve à l’arrière. C’est ce gros module blanc qui fait environ 150 kg et qui procure entre 20 et 30 minutes d’autonomie à l’hélicoptère selon les conditions de vol. »

Plus écologique, moins bruyant et moins coûteux à l’utilisation et à l’entretien, les atouts d’un hélicoptère 100% électrique sont nombreux. Pour mener à bien ce projet, Aquinea s’est entourée de plusieurs partenaires. L’ENAC a notamment développé l’avionique, l’interface homme-machine (IHM) spécifiquement conçue pour un appareil électrique.

Stéphane Conversy, enseignant-chercheur à l’ENAC : « Ce qui est important de savoir par exemple c’est la température des batteries et la tension minimum. Cette interface permet donc d’indiquer au pilote quelle est la tension minimum et quelles sont les températures qui ont tendance à augmenter une fois que l’hélicoptère est en marche. Il faut donc surveiller constamment ces paramètres »

Volta est un démonstrateur. Son but n’est pas d’être commercialisé en l’état. Il s’agit d’une première étape vers un hélicoptère biplace 100% électrique destiné aux loisirs ou aux écoles de pilotage. Mais pour cela, il faudra doubler l’autonomie en vol de l’appareil. Un « Volta 2 » vendu sur le marché autour des 200 000 euros, dépendra donc essentiellement des progrès qui seront apportées aux batteries dans les années à venir.
http://www.aeronewstv.com/fr/industrie/ ... rique.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 13 déc. 2015, 13:59

Le Taurus Electro G2, un motoplaneur électrique qui se charge au soleil

Le 10/12/2015 à 09:36 - Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Le Taurus Electro G2, de l’entreprise slovène Pipistrel, est un planeur motorisé électrique biplace – donc un engin de loisir –, commercialisé depuis 2011, ce qui en fait un cas unique. Nouveauté : une remorque à cellules photovoltaïques permet de charger une batterie, sur laquelle pourra être connectée celle de l’avion, une fois celui-ci revenu au sol.

Image
Un Taurus Electro en vol. L'hélice, qui peut se dresser derrière le cockpit, est ici rétractée, tout comme le train d'atterrissage. Avec son envergure de près de 15 m, l'engin est alors un vrai planeur, offrant deux places côte à côte. © Pipistrel
http://www.futura-sciences.com/magazine ... eil-60778/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 02 janv. 2016, 21:04

Début de production pour le RX1E chinois

Le 6 dec 2015

Le biplace à motorisation électrique devrait être produit à 100 unités par an.

Le premier vol du biplace électrique RX1E, conçu au sein de la Liaoning General Aviation Institute et de la Shenyang Aerospace University, remonte au moins à l’été 2013. Avec sa cellule réalisée entièrement en fibres de carbone, l’appareil utilise des batteries lithium, se rechargeant en 1h30, devant lui assurer une autonomie de 40 à 60 mn. Elles alimentent un moteur Sineton de 30 kW (40 ch) assurant une croisière maximale d’environ 150 km/h.

Image

Image

Le biplace a été exposé dans différents salons aéronautiques dans le monde, les derniers étant notamment Aero à Friedrichshafen en avril 2015 et l’AirVenture à Oshkosh, en juillet 2015. Alors certifié, l’appareil attendait la certification des moyens de production pour pouvoir être diffusé. C’est désormais fait avec la production prévue via la Shenyang Aircraft Manufacturing Co. La société aéronautique annonce une production annuelle de 100 machines, pour l’école mais aussi l’observation ou des « usages agricoles ». Une trentaine aurait déjà été commandée.

La Shenyang Aircraft Manufacturing est une imposante filiale du groupe chinois AVIC ou Aviation Industry Corporation of China (propriété de l’Etat chinois), spécialisée dans la production d’avions civils (du léger à l’avion de ligne) et militaires (chasseurs et bombardiers), sans parler de réacteurs ou de drones. La société compterait 15.000 employés. C’est la Shenyang Aircraft Manufacturing qui avait débuté la production du LSA Model 162 SkyCatcher de Cessna avant que le constructeur américain n’abandonne en janvier 2014 ce programme, après avoir notamment rencontré des problèmes de qualité en production.
http://www.aerovfr.com/2015/12/debut-de ... e-chinois/

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9375
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Premiers petits avions electriques

Message par mobar » 03 janv. 2016, 19:28

Concept plane de l'Onera : Un quadriplace à motorisation électrique répartie
http://www.aerovfr.com/2015/06/concept- ... ur-lonera/
Image
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 03 janv. 2016, 20:15

Je vois dans le lien :?
.....Ce concept-plane « d’avion d’affaire personnel à propulsion répartie » n’ira pas au-delà de l’étude théorique, l’objectif étant de « faire émerger des technologies et concepts de rupture

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9375
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Premiers petits avions electriques

Message par mobar » 03 janv. 2016, 20:27

energy_isere a écrit :Je vois dans le lien :?
.....Ce concept-plane « d’avion d’affaire personnel à propulsion répartie » n’ira pas au-delà de l’étude théorique, l’objectif étant de « faire émerger des technologies et concepts de rupture
Pour une rupture, ce serait une rupture que pourrait rendre possible les nouvelles PAC à hydrogène et les algorithmes de controle commande de multi moteur à variation de fréquence, multi commandes ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 04 janv. 2016, 11:19

mobar a écrit :....Pour une rupture, ce serait une rupture que pourrait rendre possible les nouvelles PAC à hydrogène.....
l’autonomie du HY4 pourra varier entre 750 et 1 500 kilomètres.
.............
Les Allemands travaillent dessus, voir ''HY4 : l’avion de tourisme à hydrogène'' mon post au dessus du 04 Nov 2015.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 07 janv. 2016, 21:20

Une future Twizy volante ?
Un drone capable de transporter des gens, présenté au CES

Par Julien Bergounhoux Usine Nouvelle le 07 janvier 2016

Ehang, un fabricant de drone chinois, a profité du Consumer Electronic Show de Las Vegas pour dévoiler le 184, un drone géant capable de transporter un passager sur une courte distance.

Image

Le fabricant de drone Ehang avait prévenu qu'il ferait une "annonce majeure" au Consumer Electronics Show de Las Vegas. Il n'a pas déçu. L'entreprise chinoise a présenté le 6 janvier le prototype du 184, un quadricoptère surdimensionné capable de transporter une personne dans les airs de façon complètement autonome.

UN QUADRICOPTÈRE GÉANT

Ce "véhicule de transport personnel" (FPV) est le troisième produit de l'entreprise, après deux versions du Ghost, un drone récréationnel classique. Il fait la taille d'une petite voiture, 2 mètres x 1 m sans les hélices (3,8 m x 3,8 m avec) et pèse 200 kg (sa structure est en fibre de carbone). Il est capable de voler pendant 23 minutes jusqu'à 500 m d'altitude et à une vitesse maximale de 100 km/h.
http://www.usinenouvelle.com/article/un ... es.N372380

Répondre