Premiers petits avions electriques

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 07 janv. 2016, 21:20

Une future Twizy volante ?
Un drone capable de transporter des gens, présenté au CES

Par Julien Bergounhoux Usine Nouvelle le 07 janvier 2016

Ehang, un fabricant de drone chinois, a profité du Consumer Electronic Show de Las Vegas pour dévoiler le 184, un drone géant capable de transporter un passager sur une courte distance.

Image

Le fabricant de drone Ehang avait prévenu qu'il ferait une "annonce majeure" au Consumer Electronics Show de Las Vegas. Il n'a pas déçu. L'entreprise chinoise a présenté le 6 janvier le prototype du 184, un quadricoptère surdimensionné capable de transporter une personne dans les airs de façon complètement autonome.

UN QUADRICOPTÈRE GÉANT

Ce "véhicule de transport personnel" (FPV) est le troisième produit de l'entreprise, après deux versions du Ghost, un drone récréationnel classique. Il fait la taille d'une petite voiture, 2 mètres x 1 m sans les hélices (3,8 m x 3,8 m avec) et pèse 200 kg (sa structure est en fibre de carbone). Il est capable de voler pendant 23 minutes jusqu'à 500 m d'altitude et à une vitesse maximale de 100 km/h.

De quoi couvrir une distance d'environ 15 km, avec un occupant dont le poids maximal serait de 120 kg. Tout électrique, il lui faudrait ensuite entre 2 et 4 heures pour recharger ses batteries. Il est aussi équipé de l'air conditionné, d'une connexion 4G et d'un espace de stockage pour un sac à dos. Ehang annonce vouloir commercialiser le 184 courant 2016, pour une somme comprise entre 200 000 et 300 000 dollars.


Une ambition difficilement réalisable

L'avantage du Ehang 184 par rapport à un bon vieil hélicoptère ? Il est complètement autonome, du décollage à l'atterrissage. La destination peut-être indiquée à l'aide d'une application mobile. Reste le problème de la sécurité et des réglementations. Les drones récréationnels sont déjà dans le viseur des autorités de régulation un peu partout dans le monde, qu'il s'agisse de la DGAC en France ou de la FAA aux Etats-Unis. Un véhicule de cette taille, et qui plus est censé transporter un pilote, n'a aucune chance d'être autorisé à voler en l'état.

Car les aéronefs à voilure tournante requièrent déjà de manière générale une attention particulière à la sécurité dû à leur mode de fonctionnement, mais le problème est magnifié dans le cas du Ehang 184. Pourra-t-il corriger sa trajectoire en temps réel pour éviter un obstacle en fonction de la densité de l'air ou de conditions climatiques difficiles ? Qui effectuera les contrôles avant un vol pour s'assurer que tout est en ordre ? Autant de questions auxquelles Ehang devra répondre s'il veut être pris au sérieux.
http://www.usinenouvelle.com/article/un ... es.N372380

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 16 févr. 2016, 18:19

La NASA envisage un avion électrique à 9 passager de 500 kW pour un premier vol en 2019.

Pour le moment ils bricolent des maquette à échelle réduite avec 18 moteurs électriques.
The NASA engineers plan to devise a nine-passenger plane with a 500-kilowatt power system ready for flight by 2019. Even before this date, the researchers intend to take off with an experimental electric plane, called Sceptor. The acronym stands for Scalable Convergent Electric Propulsion Technology and Operations Research and is based about a small conventional P2006T plane from Italian manufacturer S.R.L. Costruzioni Aeronatiche Tecnam, modified for electric propulsion. The design modifications focus on the wing that will replaced by a completely newly designed wing with 18 (yes, eighteen) albeit rather small propellers.

This idea goes back to NASA’s Leading Edge Asynchronous Propeller Technology (Leaptech) research activities started in 2015. The experimental carbon composite airfoil integrates 18 electric motors that drive the same amount of propellers. The energy is stored in lithium iron phosphate batteries.
............
Image
............
dans : http://www.smart2zero.com/en/e-flying-q ... sMgsI34Ozk

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 16 févr. 2016, 18:23

ha, en Français :
Sceptor : le projet d'avion électrique de la Nasa

11/02/2016 Air&Cosmos

Image
Voilure d'essai avec moteurs électriques intégrés © Nasa

Alors que des projets d’avions électriques se concrétisent en Europe et en Asie, les chercheurs de la Nasa se penchent également sur la question, notamment à travers le programme Sceptor (Scalable Convergent Electric Propulsion Technology and Operations Research).

Derrière cet acronyme mystérieux, se cache un programme qui consiste à retrofitter un avion existant avec une voilure expérimentale dotée de moteurs électriques intégrés. Pour mener à bien ce programme, l’Agence américaine compte transformer un petit bimoteur à aile haute Tecnam P2006T.

Selon les ingénieurs qui travaillent sur ce programme au centre de recherche Armstrong de la Nasa, l’avantage d’utiliser un avion existant et de permettre une comparaison de la performance de l’appareil expérimental avec celle de la plateforme d’origine. Une campagne d’essai impliquant un P2006T a déjà eu lieu au mois de septembre dernier dans le but de recueillir les données de référence.

Un deuxième exemplaire de l’appareil est actuellement en cours d’assemblage. Il doit être livré à la Nasa d’ici un an pour intégration de la nouvelle voilure en préparation du premier vol prévu d’ici deux ans.

Pour l’instant, les techniciens du centre Armstrong sont en train de réaliser une première série d’essais au sol d’une voilure expérimentale de 9,5 m équipée de 18 petits moteurs électriques (voir photo). Celle-ci a été montée sur un camion d’essais spécialement adapté pour tester la voilure à des vitesses allant jusqu’à 120 km/h. Ces essais ont déjà permis de mettre en évidence une portance à basse vitesse deux fois plus importante que celle d’un système traditionnel.

A l’horizon 2019, la Nasa a l’ambition de mettre au point un avion capable d’emporter neuf passagers. Toutefois, selon les chercheurs de l’Agence, il est possible que celui-ci soit doté d’un système de propulsion hybride (moteurs électriques + turbine à gaz), vu les 500 kW de puissance nécessaires pour le faire voler.
http://www.air-cosmos.com/sceptor-le-pr ... nasa-62861

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 03 mai 2016, 21:47

Suite de ce post du 04 Nov 2015 viewtopic.php?p=381918#p381918

Des nouvelles du HY4 Allemand, cet avion quadriplace expérimental à pile à hydrogène devrait faire son premier vol cet été.

Image

Being the first four-seat passenger plane relying primarily on a hydrogen fuel cell, the HY4 will take off to its maiden flight during the upcoming summer. The powertrain of this twin-fuselage, single-engine plane consists of a hydrogen storage unit, a low-temperature hydrogen fuel cell and a high-performance battery. The fuel cell converts the hydrogen energy directly into electric energy, powering the propeller. The only by-product in this process is pure water. If the hydrogen needed for the conversion process is generated in an electrolysis process powered through renewables, the HY4 flies completely emission-free.
................
http://www.smart2zero.com/news/fuel-cel ... thin-reach

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 21 juin 2016, 19:02

La Nasa veut des avions plus efficaces, plus écologiques et moins bruyants grâce au prototype électrique X-57 "Maxwell"

Pierre Monnier Usine Nouvelle le 21/06/2016

Equipé de 14 moteurs électriques, le X-57 a été présenté par la Nasa le 17 juin à Washington lors du forum annuel de l’aviation et de l’aéronautique. Les ingénieurs de la Nasa cherchent à prouver que la propulsion électrique sera plus efficace et plus écologique.

Image

Le projet est l’un des points clés du programme New Aviation Horizons. Au cours des 10 prochaines années, la Nasa compte révolutionner la recherche aéronautique avec ses X-planes. Ces démonstrateurs technologiques doivent permettre des avancées majeures du secteur. Comme en 1947, où le X-1, premier X-plane de l’histoire, avait était le premier appareil à franchir le mur du son.

"L'ouverture d'une nouvelle ère de l'aviation"

Le X-57 a été présenté par Charles Bolden lors du forum annuel de l’aviation et de l’aéronautique organisé à Washington. "Avec le retour des X-planes et la capacité de recherche de la Nasa", l’administrateur de la Nasa a estimé que "le X-57 sera la première étape dans l’ouverture d’une nouvelle ère de l’aviation".

Equipé de 14 moteurs électriques, l’avion surnommé "Maxwell" devra prouver que l’électricité réduira par cinq les besoins énergétiques d’un avion privé. En intégrant la technologie du X-57, les voyageurs pourraient donc bénéficier d’une diminution du carburant utilisé, mais aussi du coût des opérations de maintenance pour les petits avions allant jusqu’à 40%.

En plus de son efficacité, les ingénieurs de la Nasa s’attendent à ce que le X-57 soit bénéfique à l’environnement. Grâce à une propulsion électrique, le X-57 se débarrassera de ses émissions carbonées (........). L’agence américaine envisage également une réduction des bruits de moteur, comme les conducteurs de voiture électrique s’en sont rendu compte. Cela pourrait donc satisfaire les populations avoisinant les aéroports.
http://www.usinenouvelle.com/article/la ... ll.N398032
............La totalité des moteurs ne sera utilisée que lors des phases de décollage et d’atterissage. Lors du vol, seuls deux d’entre eux (les plus importants) seront nécessaires pour garder une vitesse de croisière de 280 km/heure. ...

Image
http://www.journaldugeek.com/2016/06/20 ... lectrique/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 05 juil. 2016, 19:35

Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique


Le 4 juillet 2016, Siemens a fait voler pour la première fois en public son Extra 330LE équipé d’un moteur électrique de 260 kW. L’avion de voltige a décollé à une masse de près de 1.000 kg.

Image

Comme l’avait annoncé au salon de Friedrichshafen, fin avril 2016, Frank Anton, le directeur du département avion électrique du centre de recherche de Siemens, l’avion de voltige Extra 330LE propulsé par un moteur électrique a volé en début d’été. Son premier vol a eu lieu le 24 juin 2016, sur l’aérodrome de Hünxe, dans le nord de l’Allemagne. Il a duré une dizaine de minutes.

Jusqu’à la présentation publique du 4 juillet sur l’aéroport Schwarze Heide, près de Dinslaken (Allemagne), l’appareil a enchainé plusieurs vols d’essais. Il est équipé d’un moteur électrique SP260D, pesant 50 kg, développé par Siemens en collaboration avec le constructeur aéronautique allemand Grob. L’impressionnante série de batteries qui l’alimente ont été fournies par le constructeur slovène Pipistrel. Il s’agit de deux packs de comprenant chacun 14 modules Li-Ion de 18,6 kWh et pesant au total environ 300 kg. La masse au décollage de l’avion électrique est légèrement supérieure à celle de l’avion à moteur à essence.

Image
Le moteur électrique SP260D de 260 kW et ses batteries (300 kg) qui propulsent l’Extra 330LE de Siemens
..............
L’intérêt de l’Extra 330 est sa masse maximale au décollage qui avoisine les 1.000 kg d’où une charge utile conséquente susceptible qui offre la possibilité de tester des moteurs puissants et les batteries qui lui sont associées. Un cadre tubulaire a été implanté en avant de la cloison pare-feu pour faciliter les montages expérimentaux. La cellule étant certifiée pour résister à des facteurs de charges élevés (+/- 10g), l’Extra 330LE va permettre également de pousser les tests des différents composants de la motorisation électrique.
http://www.aerobuzz.fr/aviation-general ... xtra-330le

pas d' infos sur l' autonomie car 260 kW ça doit vite sécher les batteries.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 07 juil. 2016, 13:33

Le moteur électrique de l' avion ci dessus ne pèse que 50 kg !
Impressionnant la puissance massique.
The motor, developed by Siemens, has a performance of 260 kilowatts at a weight of just 50 kilograms

Image
Compact yet powerful: This photo illustrates
the small form factor of Siemens' e-motor

http://www.smart2zero.com/news/e-plane- ... king-motor

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 04 oct. 2016, 18:10

suite de ce post du 03 Mai 2016 viewtopic.php?p=389589#p389589
Le premier avion quatre places propulsé à l'hydrogène a décollé

Cédric Soares Usine Nouvelle le 04/10/2016

Pour la première fois à Stuttgart quatre personnes ont pu prendre place à bord d'un avion propulsé à l’hydrogène.

Le Centre Aérospatial Allemand (DLR) a procédé le 29 septembre 2016 sur le tarmac de l’aéroport de Stuttgart à l’essai du HY4 premier avion quatre places alimenté exclusivement à l’hydrogène

Image

Le Centre Aérospatial Allemand (DLR) a procédé le 29 septembre 2016 sur le tarmac de l’aéroport de Stuttgart à l’essai du HY4 premier avion quatre places alimenté exclusivement à l’hydrogène.

L’appareil est issu du fruit de la recherche sur la propulsion à hydrogène du centre de recherches basé outre Rhin. L’implémentation de la technologie résulte d’un partenariat avec plusieurs industriels. Hydrogenics, groupe canadien spécialiste de la production et du stockage de l’énergie produite à base d’hydrogène, a conçu la pile à combustibles servant à alimenter l’avion. Pipistrel constructeur d’avions ultraléger slovène a assemblé le fuselage.

La propulsion réalisée par le couplage de la pile à combustibles et du moteur électrique ne génère aucune empreinte carbone contrairement aux systèmes de propulsions classiques alimentés par du kérosène.

Avec un moteur de 80 Kilowatts, le HY4 permet à quatre personnes d'effecteur des vols sur un rayon compris entre 750 et 1500 km à une vitesse de croisière de 145 km/h.

Il ne s’agit pas du premier décollage d’un avion utilisant cette technologie. Dès 2008, le centre Boeing Research & Technology Europe a fait voler un planeur pendant près de 20 minutes à 3300 pieds. Depuis, les initiatives industrielles se multiplient à l’image d’Airbus ou Safran.

La route vers des avions de ligne motorisés à l’hydrogène est encore longue. D’après André Thess, responsable du Centre Aérospatial Allemand, le projet vise avant tout à améliorer la technologie de propulsion à hydrogène et à long terme de l’utiliser dans des vols régionaux pouvant transporter jusqu’à 19 personnes.
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... le.N445747

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 06 oct. 2016, 19:54

Battery-powered manned helicopter takes flight

October 03, 2016 // By Nick Flaherty

A full size helicopter powered by lithium-ion batteries has taken off in what the developers believe is the first such flight.

Image

The helicopter, a used Robinson R44 modified by Tier 1 Engineering ( Costa Mesa, CA ), flew for a five-minute cruise flight to 400 feet altitude with a peak speed of 80 knots. "I'm very pleased to achieve this historic breakthrough in aviation," said Glen Dromgoole, President of Tier 1 Engineering in a statement. "Never before has a manned helicopter performed a vertical takeoff, cruise and landing solely on battery power, and we are thrilled to have further achieved 400 feet altitude and 80 knots during our first full test flight."

The Tier 1 Engineering team designed and integrated all of the helicopter sub-systems, which included eleven 700-V, 100-Ah Brammo lithium polymer batteries weighing 500 kg, twin electric motors and a control system from Rinehart Motion Systems in a helicopter that weighs 1100kg. The five-minute flight on September 21 drained approximately 20% of the battery energy, giving the prototype a 20 mile (30km) range.

"We expect to improve the endurance using higher energy density batteries, a more efficient electrical drive system, and ultimately a more aerodynamic airframe," said Dromgoole. "We removed the Lycoming IO-540 internal combustion engine, installed a custom mount for the electric motors and a reduction gearbox to interface with the existing drivetrain but no changes were made to drive train or flight control system. The engine bay contains the motor controllers and cooling system for the electric drive components and the battery modules are supported by a lightweight composite panel and attached to the landing gear under the belly."

There are two three-phase permanent magnet synchronous motors which are stacked together to provide redundancy in the event of a motor failure.

The project is funded by Lung Biotechnology to produce an Electrically-Powered Semi-Autonomous Rotorcraft for Organ Delivery (EPSAROD). All flights were accomplished at the Los Alamitos Army Airfield under a special airworthiness certificate in the experimental category. Lung Biotechnology intends to apply the EPSAROD technology to distributing manufactured organs for transplantation to major hospitals with much less noise and carbon footprint than current technology.

http://www.tier1engineering.com
http://www.smart2zero.com/news/battery- ... s_id=86726

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 09 oct. 2016, 13:53

L' avion à Hydrogéne du DLR Allemand est en fait une version à H2 + pile à combustible de l' avion électrique Taurus G4 du constructeur Pipistrel :

Image

Image

https://www.technologicvehicles.com/fr/ ... -technique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 16 oct. 2016, 12:39

PIPISTREL Alpha Electro (prototype name was WATTsUP), the new 2-seat electric trainer: the greenest way of learning to fly!

Performance of the Alpha Electro 2-seat electric trainer is tailored to the needs of flight schools. Short take-off distance, powerful 1000+ fpm climb, and endurance of one hour plus a 30 minute reserve. The Alpha Electro is optimized for traffic-pattern operations, where 13% of energy is recuperated on every approach, increasing endurance and at the same time enabling short-field landings.

Ivo Boscarol, CEO of Pipistrel says: "With the ever growing cost of fuel it is time to rethink pilot training. Our solution is the first practical all-electric trainer! Technologies developed specially for this aircraft cut the cost of ab-initio pilot training by as much as 70%, making flying more affordable than ever before. Being able to conduct training on smaller airfields closer to towns with zero C02 emissions and minimum noise is also a game changer! Alpha Electro meets microlight and ASTM LSA criteria, as well as standards for electric propulsion and is already certified in France. More countries will follow soon and we are applying for an exemption with the FAA to allow training operations as an S-LSA. Alpha Electro is our 5th electric aircraft project and the second to result as a commercial product."

Image

Image

The prototype WATTsUP was developed in partnership with Siemens AG, who provided the electric main propulsion components, and represents the next generation of Pipistrel's electric aircraft. Every single element of aircraft has been refined to be lighter, more efficient and more reliable. The 85 kW electric motor only weighs 14kg and is more powerful than the popular Rotax 912 series, typically used on microlights and LSAs. The 17 kWh battery pack is dual-redundant and designed to be either quickly replaceable within minutes or charged in less than one hour, thanks to the next generation of Pipistrel's Battery Management technology. The airframe uses proven features from hundreds of Pipistrel's aircraft flying worldwide.
http://www.pipistrel.si/plane/alpha-electro/overview

PIPISTREL est en Slovénie

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 26 oct. 2016, 21:26

Airbus lève le voile sur son projet de taxi volant

26 oct 2016

Airbus confirme le premier vol d'un prototype dès 2017 et une mise sur le marché en 2020.
Le taxi volant électrique doit éviter les embouteillages des grandes villes.


Image
La commercialisation de Vahana doit intervenir dès 2020./photo Airbus

Airbus prépare déjà le mode de transport de demain. Son centre d'innovation californien baptisé A3 a confirmé que son projet de taxi volant verrait bien le jour dès 2017 avec le vol du premier prototype. Ce centre d'innovation basé dans la Silicon Valley aux États-Unis travaille en effet à la mise au point d'un aéronef autonome baptisé «Vahana» (notre édition du 24 août). Airbus compte bien mettre en service dans un futur très proche une flotte de ces hélicoptères urbains totalement autonomes afin de résoudre les problèmes de circulation dans les grandes villes. Le centre A3 vient de dévoiler le design de «Vahana» et ses grandes spécificités techniques. Le taxi sera propulsé par huit moteurs à hélices entièrement électriques et ne pourra transporter qu'un seul passager ou bien des colis. Les designers l'ont conçu pour être le plus petit possible afin de pouvoir atterrir et décoller (à la verticale) d'à peu près n'importe où dans les centres urbains.

Comme il le fait actuellement pour un VTC, le client utilisera son smartphone pour commander son taxi qui s'affranchira des bouchons en volant au dessus du trafic. Le taxi sera autonome c'est-à-dire sans pilote même si dans un premier temps un pilote sera bien présent à bord

Toutefois, le survol de zones urbaines densément peuplées demeure délicat. Airbus assure qu'il travaille avec les autorités de l'aviation civile afin de rendre possible le transport de passagers par voie aérienne avec un aéronef autonome. La question de la sécurité sera cruciale. La firme aéronautique a prévu des parachutes de secours qui se déploieront instantanément en cas d'incident même à très faible altitude. L'avionneur toulousain a déjà décroché un accord pour tester Vahana au-dessus du campus de l'université de Singapour pour livrer des colis dans un premier temps. La commercialisation doit être lancée en 2020.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/10 ... olant.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8655
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Remundo » 26 oct. 2016, 21:53

energy_isere a écrit :Le moteur électrique de l' avion ci dessus ne pèse que 50 kg !
Impressionnant la puissance massique.
Oui, c'est connu. Les moteurs électriques ont une densité de puissance très forte.

Mais... si tu veux alimenter ce moteur électrique, aucun pack de batteries de moins de 3-400 kg n'a la carrure pour tenir 10 minutes les 260 kWh... (43 kWh). Et une demi-tonne, quel poids mort pour un avion !

Dis d'une autre façon : il faut en complément un moteur thermique...

Le gros avantage de ces moteurs électriques légers et puissants : on peut les implanter un peu partout, dans une approche multi-rotors, et même orientables, de façon à développer des VTOL (vertical take off and landing) ou chez nous les Francophones ADAV : avion à décollage et atterrissage verticaux. Il suffit d'amener une paire de cuivre sur chaque moteur, sans contrainte de transmission mécanique. En complément un système qui pilote la puissance et l'orientation de chaque moteur, en fonction du désir du pilote.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 28 oct. 2016, 20:53

Volta, l'hélicoptère conventionnel 100% électrique, fait son premier vol de démonstration

AFP le 19 oct. 2016

"Volta", un hélicoptère conventionnel 100% électrique, a réalisé mercredi son premier vol piloté de démonstration sur l'héliport de Paris-Issy-les-Moulineaux. Le petit appareil a volé pendant quelques minutes à quelques mètres au dessus du sol, en présence de la ministre de l'Environnement et de l'Energie Ségolène Royal.

Image

La ministre a expliqué vouloir encourager "ces sauts technologiques" estimant que Volta était le "type de projets" qu'elle souhaitait soutenir, en raison notamment de sa "dimension éducative extrêmement forte". "C'est avec des ruptures technologiques qu'on réussira à maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2 degrés", a-t-elle poursuivi, rappelant que l'aviation représente plus de 2% des émissions mondiales de CO2.

Le prototype -qui a été développé par l'Ecole nationale de l'aviation civile (Enac) et Aquinea, une TPE à l'origine du projet basée à Pompertuzat (Haute-Garonne)- est un hélicoptère dit "conventionnel", équipé d'un seul rotor à pas variable et d'un rotor auxiliaire situé à l'arrière de l'appareil.

Selon ses concepteurs, "la concurrence allemande et chinoise propose des hélicoptères multi-rotors à vitesse variable semblables aux drones". Leur objectif est de développer un appareil biplace dédié à la formation des pilotes et au vol de loisirs, puis à terme, de lui faire intégrer le trafic aérien dans des conditions d'utilisation commerciale.

L'appareil, présenté par le ministère comme une "première européenne", a été conçu à partir d'un ancien prototype d'hélicoptère de loisirs qui n'a jamais fonctionné. Son système de batterie électrique, développé exclusivement pour le projet, lui assure une autonomie énergétique de l'ordre de 14 minutes. Chaque vol permet en moyenne, d'éviter l'émission de 13 kg de CO2 et 24 g d'oxyde d'azote (grâce à une production électrique décarbonée comme en France) par rapport à un hélicoptère à motorisation « classique ».

Avec une durée de vie de 350 heures, la batterie de Volta, d'un poids de 150 kg, permet « d'économiser » jusqu'à 17 000 litres de carburant selon ses concepteurs. Son autonomie "record, au delà des trois minutes atteintes par les prototypes actuels" le différencie des autres appareils expérimentaux, précisent-ils.

Le directeur de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) Patrick Gandil a pour sa part annoncé la décision de créer à l'ENAC "une nouvelle filière de formation tournée vers les nouveaux modes de motorisation et les nouvelles énergies pour l'aviation". Avec Volta, "on a fait un pas supplémentaire, car il n'y a pas de technologie plus exigeante en termes d'énergie embarquée" que l'hélicoptère, a-t-il ajouté.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ion-161019

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8655
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Remundo » 28 oct. 2016, 22:18

vraiment des blagueurs... un hélico, c'est encore plus incohérent à électrifier qu'un avion.

10 minutes de vol, t'as pas sitôt décollé que 50% de la batterie est fumée... et en plus ça ne plane pas...

Répondre