Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 11 nov. 2013, 13:57

Voiture électrique : couac pour Renault-Nissan

Le Monde 11 Nov 2013

L'objectif que s'était fixé le groupe Renault-Nissan de vendre 1,5 million de voitures électriques d'ici à la fin de 2016 est trop ambitieux, admet le patron du groupe Carlos Ghosn. "Nous ne l'atteindrons pas. Au rythme actuel, je le vois plutôt quatre ou cinq ans plus tard", déclare M. Ghosn dans les colonnes du quotidien économique britannique Financial Times daté du lundi 11 novembre. "Nous devons admettre que c'est plus lent que nous ne le prévoyions. Mais cela est dû au fait que nous pensions que la construction d'infrastructures irait plus vite. Or ce n'est pas le cas", a argué M. Ghosn.

Le constructeur français commercialise déjà quatre véhicules électriques en Europe, et Nissan, qui en a présenté deux pour l'instant, doit prochainement atteindre le même nombre. Le premier véhicule 100 % électrique de Nissan, la Leaf, ne s'est vendu qu'à un peu plus de 80 000 exemplaires dans le monde depuis son lancement, à la fin de 2010. Les deux partenaires ont déjà investi quelque 4 milliards d'euros dans les voitures électriques.

Carlos Ghosn a longtemps prédit que l'électrique devrait représenter 10 % du marché mondial en 2020, mais le marché est pour l'instant loin d'être en phase avec cet objectif.
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Théotrace2
Condensat
Condensat
Messages : 554
Inscription : 25 sept. 2010, 15:28

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par Théotrace2 » 11 nov. 2013, 19:54

c'est ce que je disais ici : viewtopic.php?f=15&t=12532&p=350849&hilit=2021#p350849

donc les nouveaux impôts vont mathématiquement continuer de pleuvoir au-delà de 2016 \:D/
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux spectateurs qui discutent sur les forums. Adios.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 05 févr. 2014, 17:44

Les quatre raisons pour Renault de croire encore à Zoé

27 Janvier 2014 Usine Nouvelle

Renault continue de croire au succès de sa Zoé, malgré le démarrage poussif des ventes. A l'occasion du premier anniversaire de la citadine 100% électrique, retour sur les 4 principales raisons d'espérer pour le constructeur.

Un an après son lancement commercial, c'est l'heure du premier bilan pour la Zoé. Et avec seulement 5 500 unités vendues en France en 2013, un peu plus de 10 000 en Europe, le véhicule 100% électrique de Renault est encore bien loin du triomphe attendu.

Face à ce démarrage poussif, Carlos Ghosn, patron de Renault-Nissan, a d'ailleurs annoncé en novembre dernier une révision à la baisse des ambitions des deux constructeurs dans ce domaine. L'alliance, qui commercialise également depuis quatre ans la Nissan Leaf, a repoussé de cinq ans son objectif commun de vendre 1,5 million de véhicules électriques d'ici à 2016. Un mauvais signal alors que, chez Renault, on continue de croire au succès de la citadine, en avancant 4 raisons principales :

1/ Des technologies de batterie en amélioration

Renault a opté pour un modèle de location de batterie, le propriétaire d'une Zoé n'est donc pas propriétaire de celle-ci. Le constructeur garde ainsi la main sur une pièce maîtresse de son véhicule et n'exclut pas de la faire évoluer avec les avancées technologiques. "Aujourd'hui, on assiste à une petite guerre entre les fournisseurs de batteries, qui investissent massivement dans des programmes de recherche et développement, explique Vincent Carré, directeur commercial des ventes électriques de Renault. Grâce à cette course aux solutions innovantes, "les technologies liées à la batterie progressent bien plus vite que prévu", souligne-t-il. Le système de location de batterie permettrait ainsi à l'utilisateur de Zoé de voir son modèle évoluer sans avoir à remettre la main à la poche.

2/ Une montée en puissance des infrastructures

C'est la raison invoquée par Carlos Ghosn pour justifier le flop de l'électrique : le manque d'infrastructures. En 2012, le gouvernement s'était engagé à l'installation de 30 000 bornes de recharge publique d'ici à 2015. Or, à fin 2013, on en comptait seulement 2 000, soit une pour dix voitures électriques en circulation selon l'association professionnelle pour le développement de la mobilité électrique (Avere). Chez Renault, on espère donc que le gouvernement mettra les bouchées doubles en 2014 pour respecter son objectif et favoriser le développement du troisième marché mondial pour le véhicule électrique, après les Etats-Unis et le Japon.

3/ Une offre commerciale en évolution

Renault a également annoncé une série de nouveautés en 2014 pour renforcer l'attractivité de la Zoé. En ligne de mire, une réponse à la principale inquiétude des utilisateurs : la recharge. A partir du mois de mars, le constructeur va enfin proposer un câble compatible avec les prises classiques de 220 volts (à 600 euros...). Jusqu'à présent, les utilisateurs pouvaient recharger leur Zoé uniquement sur une borne ou sur la "wall box" (une borne de recharge installée à domicile). Renault fait également évoluer l'offre d'abonnement autour de la batterie de son véhicule électrique, en ajoutant une formule "petits rouleurs" pour les personnes qui effectuent moins de 5 000 kilomètres par an

4/ Un partenariat plus poussé entre Renault et Nissan

Avec la Leaf et la Zoé, l'alliance Renault-Nissan s'adjuge actuellement une part de marché de près de 70% dans le véhicule électrique au niveau mondial. Une avance que les deux groupes comptent bien conserver alors que de plus en plus de concurrents se positionnent. Après la i3 de BMW et e-up! de Volkswagen, Renault s'attend en effet à voir débarquer une vingtaine de modèles au cours des prochaines années. Le projet de rapprochement des services d'ingénieries de Renault et Nissan pourrait ainsi permettre aux deux groupes de développer des véhicules plus fiables et moins coûteux à produire, de quoi contribuer à démocratiser le développement du véhicule électrique, en le rendant plus accessible à l'achat.
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... oe.N235661

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 21 févr. 2014, 14:20

Carlos Ghosn à l'AFP: les ventes de voitures électriques "augmentent"

Afp | 21 Février 2014

Le PDG des constructeurs Nissan et Renault, Carlos Ghosn, a assuré vendredi à l'AFP que les ventes de véhicules électriques continuaient d'augmenter malgré un démarrage plus lent que prévu, après avoir signé pour Nissan un accord avec le Bhoutan.


Question: Pourquoi être venu au Bhoutan où le marché est encore balbutiant ?

Réponse: Je veux appuyer la volonté du Premier ministre d'y implanter les véhicules électriques. Ce pays dit : +l'avenir ce sont les véhicules électriques, je veux baser mon transport dessus pour préserver mon environnement+. C'est un point important car c'est le premier pays qui le dit de manière aussi claire, et qui met en place les législations, les réglementations, les taxations nécessaires pour que ça marche. On veut encourager cette politique qui consiste dès le départ à dire: à la veille de mon développement, je fais le choix clair des véhicules électriques.

Il a tout pour réussir , car il produit de l'électricité via l'hydro-électrique et n'émet donc pas de CO2. Il ne veut pas importer de pétrole car il se préoccupe de sa balance des paiements. C'est donc un showcase mondial (une vitrine, NDLR), mais c'est aussi un business: d'abord, les véhicules officiels, les taxis, les familles aisées. On commence par ce créneau mais le Bhoutan va se développer: on parle de centaines de voitures mais j'espère bien qu'il y aura quelques milliers derrière.


Q: Les ventes mondiales de véhicules électriques n'ont pas décollé aussi vite que vous l'espériez. Qu'est ce qui vous fait demeurer confiant ?

On avait fixé 1,5 million d'unités vendues en cumulé pour Renault et Nissan d'ici à 2016, on l'a repoussé à l'horizon 2020. On admet tous que le développement des ventes est plus lent qu'on ne le pensait, mais les chiffres continuent d'augmenter. La Leaf a passé les 100.000 et atteint un rythme de pratiquement 60.000 par an. Du côté de Renault, le volume de ventes des Zoé va augmenter en 2014. Tout est très corrélé au développement des infrastructures, mais les concurrents arrivent, c'est un signe qui ne trompe pas.


Q: Les nouvelles synergies annoncées entre Renault et Nissan préfigurent-elles une intégration des deux entreprises ?

R: Ces synergies laissent les marques et cultures intactes et très distinctes, les entreprises autonomes. On ne s'arrêtera pas là, mais c'est une logique de développement de synergies et pas d'intégration. Les marques sont en effet très liées au pays, avec une identité japonaise forte, une identité française forte, et liées aussi à l'implantation locale. L'objectif est de dégager 4,3 milliards d'euros de synergies en 2016. En 2013, on estime avoir atteint 2,8 milliards.
http://www.rtl.be/info/monde/internatio ... ugmentent-

Jack Ryan
Kérogène
Kérogène
Messages : 3
Inscription : 13 févr. 2014, 17:34
Localisation : Lille
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par Jack Ryan » 22 févr. 2014, 03:23

Salut :)
A mon avis les véhicules électriques sont de bonne usage. Certes des amis de la nature mais il faut savoir que la production n'est pas à la hauteur des attentes du marché. Devoir rechargé sa batterie apres un voyage moyen ou bien pire : la faire changer apres qu'elle soit HS apres 5 ou 6 ans avec un prix exorbitant c'est inacceptable :)


ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1630
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par ni chaud ni froid » 28 mars 2014, 09:44

7.450 euros HT
+ un loyer minimum de 50€/mois sur les batteries.

Pour un véhicule 1 place avec 180 l / 75 kg de charge utile...Un truc m'échappe quand même, là.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8655
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par Remundo » 28 mars 2014, 11:30

ben c'est juste une connerie sur le plan tarifaire...

et pourtant je suis très favorable au VE...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 08 avr. 2014, 11:50

Renault lance sa Zoé en Norvège, pays leader du véhicule électrique

07 Avril 2014

En mars dernier, 20% des véhicules vendus en Norvège étaient des véhicules électriques...dont seulement 16 Renault Zoé. Cette erreur de casting est corrigée.

Renault, premier constructeur de véhicules électriques, pouvait-il rester longtemps hors du premier marché mondial du véhicule électrique? Bien sûr que non. Mais les stratèges en marketing du groupe français attendaient d’avoir tous les atouts en main pour ne pas rater leur entrée dans la compétition qui sévit désormais dans le pays entre constructeurs de véhicules électriques. Adaptation au froid scandinave, disponibilité d’un câble pour prise ordinaires... étaient autant de conditions sine qua none pour réussir.
En Norvège, Renault ne sera pas un pionnier. Actuellement, un véhicules sur cinq vendus est un véhicule électrique ou un hybride rechargeable. L'année dernière, les ventes de voitures électriques ont représenté 5.5 % du marché des voitures particulières, soit 7.882 immatriculations.

La Nissan Leaf en tête en 2013................

Début 2014, la Tesla Model S détrône la Nissan Leaf...................

Renault en challenger

C’est dans ce contexte très concurrentiel qu’arrive la Renault Zoé, disponible depuis le 24 mars en Norvège (16 exemplaires ont été immatriculés au cours du mois de mars). Ces véhicules ont été proposés à l’essai pour rouler en grande première sur des pistes d’athlétisme et 6 ateliers ont permis de présenter et de mettre en avant les atouts de Renault Zoé notamment le système de recharge (prise caméléon).
Contrairement à l'offre faite en France, la Zoé est vendue en Norvège avec ses batteries. Elle est proposée en trois niveaux de finition.

..................................
http://www.largus.fr/actualite-automobi ... 37383.html

Avatar de l’utilisateur
Pi-r2
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 384
Inscription : 03 janv. 2008, 07:12

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par Pi-r2 » 09 avr. 2014, 13:43

Remundo a écrit :ben c'est juste une connerie sur le plan tarifaire...

et pourtant je suis très favorable au VE...
+1, mais je ne supporte la notion d'abonnement.
les bonnes idées triomphent toujours, c'est d'ailleurs à cela qu'on reconnait qu'elle étaient bonnes

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 07 mai 2014, 20:54

Les clients de Zoé aiment la recharge sur une prise ordinaire

06/05/2014 — Ventes en hausse.

La Zoé est une bonne auto, mais ses ventes avaient beaucoup faibli après l'euphorie de son lancement l'année dernière. Pour relancer son auto, Renault avait eu l'idée de la proposer désormais avec un câble permettant la charge sur une prise domestique ordinaire. Les clients ont visiblement apprécié. Les immatriculations sont en hausse pour le quatrième mois de suite, et ont été de 403 autos en avril. Cela reste bien sûr très faible. Il faudrait un minimum de 10 000 ventes annuelles à des particuliers en France, pour qu'on puisse considérer que les ventes soient honorables, mais toute hausse est bonne à prendre.
Livrer la Zoé en série avec un câble de recharge occasionnelle était une bonne idée, mais on rappellera encore une fois que ce type de recharge, en plus d'être lent, est inefficient. Il faut plus de kWh pour recharger une Zoé sur une prise normale, que sur une wallbox 32A. L'achat d'une wallbox est aussi un signe de confiance en la mobilité électrique. Quel propriétaire de Zoé n'a pas la sienne ?
http://www.moteurnature.com/actu/uneact ... s_id=27409

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 23 mai 2014, 21:07

Renault confirme avec LG Chem
— Mais on attend la rationalisation.


22/05/2014 moteurnature

Hier en Corée du Sud, Renault a confirmé qu'il utiliserait des cellules LG Chem pour la prochaine génération de ses modèles électriques. Ce n'est pas une surprise, puisque la Zoé comme la Fluence Z.E. utilisent déjà des batteries en provenance de LG Chem. Et on n'oubliera pas d'ajouter que l'entreprise sud coréenne est un leader mondial, puisqu'elle fabrique aussi les cellules de la batterie de la Chevrolet Volt, ou celles de la Hyundai Sonata hybride. Il reste à savoir si Nissan va suivre. C'est en effet un paradoxe que s'il y a énormément de pièces standardisées entre les Renault et les Nissan essence et diesel (le même diesel 1.5 L dCi équipe aussi bien le Kangoo que la Clio, que le Qashqai), il n'y en a quasiment aucune entre les Renault et Nissan électriques. La Nissan Leaf utilise ainsi des cellules de batteries produites par une joint-venture entre Nissan et NEC. On verra donc si Nissan signe aussi avec LG Chem, sans oublier de remarquer que plus personne ne parle de fabriquer des batteries en France.
http://www.moteurnature.com/actu/uneact ... s_id=27430

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 10 sept. 2014, 19:22

Véhicules électriques : Renault et Bolloré, main dans la main

10 Sept 2014 enerzine

Louant leur complémentarité, le constructeur automobile Renault et le conglomérat industriel français Bolloré ont décidé de s'allier dans le domaine du véhicule électrique.

Le Groupe Renault possède un savoir-faire à la fois sur la conception, le développement et l'industrialisation de véhicules électriques (ZOE, Kangoo, Twizy) alors que le Groupe Bolloré se positionne plutôt comme un acteur majeur du stockage de l'électricité et de l'auto-partage de véhicules 100% électriques.

Accord de coopération industrielle

Le Groupe Bolloré a décidé de confier progressivement à Renault, l'assemblage de ses Bluecar (jusque-là uniquement fabriquées en Italie). L'assemblage de ces véhicules sera réalisé à l'usine Renault de Dieppe (Seine Maritime, France) à compter du second semestre 2015.

L'usine de Dieppe est spécialisée dans la production de petites séries. Un nouvel atelier de montage sera spécifiquement créé au sein de l'usine pour pouvoir produire ce type de véhicule. L'accès à un outil de production moderne et adapté à ses fabrications, permettra à Bolloré d'obtenir une réduction significative de ses coûts.

Création d'une société commune dans l'auto-partage

Alors que plusieurs villes ont été amenées à prendre des mesures coercitives pour freiner la circulation automobile afin de faire face aux problématiques de qualité de l'air et de circulation, les Groupes Renault et Bolloré ont décidé de créer une joint-venture, dont l'objet sera de conquérir et d'installer des solutions complètes d'auto-partage de véhicules électriques en France et en Europe. Cette société sera détenue à 30% par le Groupe Renault et à 70% par le Groupe Bolloré.

Dans le cadre de cet accord, les réseaux d'auto-partage de Lyon (Bluely) et Bordeaux (Bluecub) proposeront dès le second semestre 2014 à leurs clients la possibilité d'utiliser la Twizy, véhicule aux usages différenciés et complémentaires de la Bluecar, déjà disponible en auto-partage à Lyon et à Bordeaux.

L'introduction de véhicules Renault (Twizy et ZOE) dans la flotte d'auto-partage sera progressive pour atteindre dès que possible 30% de la flotte de véhicules électriques mis en service.

.............
http://www.enerzine.com/1036/17608+vehi ... main+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 15 sept. 2014, 22:21

Renault prêt à produire la Fluence électrique en Chine

Usine Nouvelle le 15 septembre 2014,

Renault a proposé aux autorités chinoises de produire sur place sa berline électrique Fluence, grâce à laquelle il espère faire une percée sur un marché qui pourrait devenir le premier mondial.

Le groupe automobile français construit actuellement sa première usine en Chine où il fabriquera pour commencer, à partir de 2016-2017, des crossovers. Mais le groupe n'entend pas en rester là, Pékin venant d'élaborer un vaste plan de soutien à la filière électrique locale.

"Nous avons dans notre projet d'assembler Fluence en Chine, nous l'avons annoncé aux autorités chinoises et nous leur avons dit que nous sommes prêts à lancer d'autres véhicules électriques si nécessaire", a déclaré lundi Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, en marge des essais presse de la nouvelle Twingo.

"Aujourd'hui nous n'avons pas encore l'autorisation officielle", a-t-il précisé, tout en se disant confiant d'obtenir ce feu vert rapidement au vu de l'intérêt manifesté la veille au Technocentre de Renault par le vice-Premier ministre chinois, Ma Kai, pour la gamme électrique du constructeur.

Carlos Ghosn estime qu'une fois l'autorisation pour Fluence obtenue, la production de la voiture électrique en Chine pourrait commencer également vers 2016-2017.

"Je ne veux pas louper le train du véhicule électrique en Chine. Le pays, très probablement, deviendra le premier marché des véhicules électriques assez vite", a-t-il ajouté.


BATTERIES CHINOISES
..........


Le marché chinois constituerait une aubaine pour la Fluence électrique, dont la production pour l'Europe, de Turquie, a été arrêtée dans le sillage de la faillite de la société Better Place pour laquelle le modèle avait été développé.

....................
http://www.usinenouvelle.com/article/re ... ne.N284665

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les ambitions de Renault dans le véhicule électrique

Message par energy_isere » 01 nov. 2014, 11:54

Malgré La Poste, la voiture électrique de Renault ne décolle pas

Alain-Gabriel Verdevoye le 01-11-2014

Renault a livré le 5.000ème Kangoo électrique à La Poste ce vendredi. Mais les ventes de modèles "zéro émission" restent dérisoires. Renault en a vendu 9.100 à peine dans le monde sur neuf mois.

Carlos Ghosn a remis ce vendredi à La Poste les clés du 5.000ème Kangoo électrique. Le PDG de Renault et Philippe Wahl, patron de La Poste, ont signé par la même occasion, à la plate-forme Courrier d’Issy-les-Moulineaux, un partenariat sur la recherche et le développement de véhicules postaux "zéro émission" à autonomie accrue et de petit gabarit.

Malgré les grandes proclamations et les effets d’affichage, le véhicule électrique ne décolle pas. Au 31 juillet, le parc français comptait à peine 36.000 véhicules électriques (particuliers et utilitaires), sur un total de plus de… 38 millions, selon les données de l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere). L'Agence fédérale allemande de l'automobile (KBA) estime pour sa part que tout juste 12.000 voitures électriques étaient en circulation au 1er janvier 2014 outre-Rhin.

Des volumes de vente faibles

La France est certes en pointe. Mais les volumes y demeurent extrêmement faibles. Sur les neuf premiers mois de l’année, 6.920 voitures électriques à peine ont été immatriculées dans l’Hexagone, soit 0,5% du marché tricolore, ainsi que 3.120 utilitaires. La citadine Zoé reste largement en tête, avec 3.441 immatriculations, devant la Nissan Leaf, la Bolloré Bluecar. Mais cela ne suffit pas. Très loin de là. Et dire que Renault affirmait il y a quelques années pouvoir saturer le site de Flins (Yvelines) avec la seule Zoé qui y est produite !...

Aujourd’hui, l’ex-Régie est devenue nettement plus prudente et laconique. Au dernier Mondial de l’auto parisien porte de Versailles, elle n’exposait d’ailleurs, dans la plus grande discrétion, qu’un seul exemplaire de Zoé électrique. Renault reconnaît n’avoir vendu au total que 9.100 véhicules électriques (Kangoo, Zoé, Fluence Z.E.) dans le monde sur les neuf premiers mois de 2014, en chute de 24% sur 2013. Face au 1,98 million de véhicules essence ou diesel commercialisés sur la période par la firme au losange, c’est dérisoire!
.................
http://www.challenges.fr/entreprise/201 ... tor=RSS-16

Répondre