Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Isolation, maisons écologiques, écoconstruction... c'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par energy_isere » 05 mai 2011, 17:51

Consommation d'énergie du secteur résidentiel

La maîtrise de la consommation d’énergie est un enjeu majeur du développement durable, en particulier dans la lutte contre le changement climatique, à travers l’atteinte du « facteur 4 » (Grenelle de l’environnement), qui vise à diviser par 4 les émissions annuelles de gaz à effet de serre d’ici 2050.
En 2008, le secteur résidentiel a consommé 45 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), soit un tiers de l’énergie finale consommée en France. Entre 1985 et 2008, la consommation d’énergie domestique a progressé de 19 %, sous l’effet conjugué de l’accroissement du nombre de logements et du taux d’équipement des ménages en appareils électriques et électroniques.

Le chauffage est l’usage énergétique dominant des logements, avec 70 % de la consommation totale en 2008. Depuis 2000, on constate une légère baisse de la consommation d’énergie pour le chauffage. Cette baisse est attribuable au renforcement de la réglementation thermique dans la construction neuve et aux travaux réalisés dans les logements existants, soutenus notamment par les déductions fiscales mises en place.

L’électricité spécifique, c’est-à-dire hors chauffage, eau chaude et cuisson, est le second poste de consommation d’énergie dans l’habitat et celui dont la croissance est la plus forte.

Image

La consommation d’électricité pour les usages spécifiques a été multipliée par 2 entre 1985 et 2008, en raison de la progression de l’équipement électrodomestique : électroménager, multimédia, climatisation, etc. La multiplication des appareils dans les habitations a plus que compensé l’amélioration de la performance énergétique de nombreux appareils électroménagers.
http://www.enerzine.com/14/11947+consom ... iche+.html

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7654
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par phyvette » 07 avr. 2012, 21:18

Evolution du basculement de l'électricité vers le gaz dans les logements neufs sur les 10 dernières années.

Image

Lien
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13321
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par GillesH38 » 08 avr. 2012, 09:35

Attention il s'agit du taux d'équipement des logements neufs, qui ne représentent que 1% du parc par an environ. L'évolution des taux d'équipements réels est bien plus lente. Je ne sais pas quel est l'impact réel sur le CO2, les pointes demandant de rallumer les centrales thermiques ont un très mauvais bilan CO2, mais si il ne fait pas trop froid, le chauffage à l'électricité nucléaire est plus économe en CO2. Au total, ça ne doit pas changer grand chose ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7654
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par phyvette » 08 avr. 2012, 09:54

Le fait le plus intéressant de ce graph c'est la faible importance des autres modes de chauffage des logements neufs, moins de 10%, et en particulier de chauffage au mazout.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8606
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par Remundo » 08 avr. 2012, 10:54

Et l'on comprend sans difficulté pourquoi le réseau électrique Français est au bord de la rupture dès qu'il fait froid...

Pensez donc avec tout ce bel effet Joule dans les habitations... pendant que le double de cette quantité de chaleur se gaspille, heu pardon, se dissipe dans les aéroréfrigérants des centrales thermiques...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par energy_isere » 22 oct. 2013, 17:08

D'où viennent les inégalités de consommation d'électricité en France?

L'Expansion.com avec AFP - publié le 22/10/2013

Les ménages français les plus "électrivores" consomment 6 à 9 fois plus que les plus économes. Un écart lié notamment à un suréquipement en appareils électroménagers et une utilisation intensive de ces derniers.

Les inégalités en France se retrouvent dans la consommation d'électricité. Les 20% des foyers français les plus "électrivores" consomment en effet six à neuf fois plus d'électricité que les 20% les plus sobres, selon le troisième baromètre AFP-Powermetrix publié mardi.

"Ces écarts s'expliquent par un suréquipement en appareils électroménagers +courants+ mais très électrivores et par une utilisation plus intensive de ces mêmes équipements", souligne Wattgo, la start-up qui mesure ces données.

Ces mesures ont été faites en été, période durant laquelle le chauffage n'est pas utilisé, afin de mieux comparer les consommateurs entre eux (un foyer qui se chauffe au gaz a de gros écarts avec un foyer tout électrique, par exemple).

Résultat: si un foyer français affiche une consommation moyenne instantanée en été de 395 watts, les 20% les plus consommateurs sont à 879 watts, tandis que les plus sobres sont à 99 watts, soit un rapport de un à neuf.

"Même quand on retire l'impact d'équipements très fortement consommateurs d'électricité que sont le chauffage électrique, chauffe-eau électrique, climatisation et piscines, les écarts restent très élevés: on constate que le rapport entre la consommation des 20% les plus électrivores et des 20% les moins électrivores, reste de 1 à 6, ce qui est considérable", souligne Wattgo.

Le baromètre Powermetrix est basé sur des mesures effectives de consommation dans un panel représentatif d'un millier de personnes, via des capteurs sur les compteurs dont il exploite les résultats. Au final, en été, un quart des ménages français représente 50% de la consommation des particuliers. Et le quart le plus sobre seulement 5%.

Des gros consommateurs à cibler pour économiser l'énergie
Quand 25% de la population consomme environ la moitié de l'électricité d'un pays, il est sans doute plus logique d'aller chercher des pistes d'économie ou des incitations à consommer moins au sein de ces très gros consommateurs", relève Luc Rouach, codirigeant de Wattgo. Des chauffe-eau plus efficaces et mieux pilotés, ainsi que de l'électroménager plus performant, sont donc "des vecteurs importants d'économie", souligne-t-il.

Mais les foyers électrivores se démarquent aussi par un usage important des équipements: machines à laver la vaisselle ou le linge quatre fois par semaine, ou trois séchages de linge hebdomadaires, "qui sont très sensiblement plus élevés que la moyenne nationale", note Wattgo.

Parmi les foyers les plus consommateurs, on trouve une très forte proportion d'habitants de maisons (85%) et un équipement en appareils électroménagers très puissants. En l'occurence un sèche-linge (environ 3.000 watts en moyenne de consommation instantanée) dans 63% des cas, un lave-vaisselle (environ 1.500 watts) dans 89%, un four (à près de 100%), au moins deux réfrigérateurs (36%) et un congélateur indépendant (69%).

"Ces foyers possèdent également davantage d'équipements électroniques (consoles de jeu, ordinateurs) ou multimédia (plusieurs téléviseurs) mais qui ne sont pas les plus électrivores du foyer", relève Wattgo.

Les chauffe-eau électriques représentent eux une consommation considérable "qui multiplie par deux la consommation électrique estivale moyenne" selon le baromètre, et se retrouvent chez 75% des gros consommateurs en été.

Mais comme pour le chauffage, un grand nombre de ménages utilisent pour leur eau chaude, non pas de l'électricité mais des énergies fossiles, chaudières à gaz et fioul en particulier, ce qui rend la comparaison plus délicate. La France, notamment du fait de son recours massif à l'électricité, a un taux important de chauffage électrique (31% environ) et de chauffe-eau électrique (45%), selon l'Ademe.
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/ ... 08768.html

Dommage qu' il n'y ait nulle part dans l' article une conso annuelle en KW.h, je ne sais pas me situer la dedans.
(2200 kW.h par an y compris chauffage electrique)

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7654
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par phyvette » 22 oct. 2013, 19:19

energy_isere a écrit :Dommage qu' il n'y ait nulle part dans l' article une conso annuelle en KW.h, je ne sais pas me situer la dedans.
(2200 kW.h par an y compris chauffage electrique)
Suffit de demander :
La consommation moyenne d'une famille en énergie électrique est de 6762 Kwh par an soit 0.0002 Kwh à chaque seconde. Un chiffre qui a eu tendance à augmenter avec la multiplication des appareils électriques dans les ménages.
http://www.planetoscope.com/nucleaire/3 ... -kwh-.html
Tout n'est pas sur la facture.
Comparer sa facture avec celle d'autrui n'est souvent pas facile, car le compteur électrique ne totalise pas forcément tout ce qu'on consomme.
http://www.energie-environnement.ch/eco ... lectricite
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9754
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Consommation d'énergie du secteur résidentiel

Message par mobar » 22 oct. 2013, 23:03

Remundo a écrit :Et l'on comprend sans difficulté pourquoi le réseau électrique Français est au bord de la rupture dès qu'il fait froid...

Pensez donc avec tout ce bel effet Joule dans les habitations... pendant que le double de cette quantité de chaleur se gaspille, heu pardon, se dissipe dans les aéroréfrigérants des centrales thermiques...
Dont le nuke fait partie.

Les 350 TWh d'électricité produite par le nuke français gaspille 700 TWh de chaleur aux petits oiseaux et petits poissons, pour le plus grand plaisir des gros poissons d'EdF, Areva, Bouygues et consorts

Faudra un jour mettre un terme à toutes ces conneries et à leur cortège de dégâts irréparables
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre