Habitat et qualité de vie...

Isolation, maisons écologiques, écoconstruction... c'est ici.

Modérateur : Modérateurs

Archi-Tournesol
Kérogène
Kérogène
Messages : 98
Inscription : 21 mai 2006, 21:19
Contact :

Message par Archi-Tournesol » 22 mai 2006, 22:34

greenchris a écrit :Il faut que l'on te fasse un dessin, un immeuble nécessitera toujours beaucoup moins de matériaux et d'isolants qu'une maison individuelle pour obtenir une consommation équivalente.
J'y peut rien, c'est comme ça, la géométrie de base ne peut que difficelement être contredite.

Prend des cubes et compte les surfaces extérieures.


---------------------

C'est vrai mais de façon TRES RELATIVE....!!!!

TU VAS PAS ACHETTER UNE VOITURE QUI TE PLAT PAS PARCEQU'ELLE CONSOMME 6,1 Littre alors que celle qui te "plaît super" fait 6,15 L de consommation...!!!
C'est ce que je veux dire...
De ne pas continuer à faire des faux choix à cause de faux problèmes...

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 22 mai 2006, 23:02

[-X c'est pas "très relatif". Au contraire, c'est très important ! Les déperditions d'une maison individuelle sont les suivantes:

30% toiture
25% murs
20% air renouvelé
13% vitres
7 % sols
5% ponts thermiques


Si tu as des voisins au dessus en dessous et à côté de toi, tu économises facilement 60-70% de ta facture énergétique de chauffage ! (Sans même parler du surcoût des matériaux à la construction...)
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Archi-Tournesol
Kérogène
Kérogène
Messages : 98
Inscription : 21 mai 2006, 21:19
Contact :

Message par Archi-Tournesol » 23 mai 2006, 07:13

Je connais ces chiffres de déperditions comme beaucoup d'entre nous...

Mais pourquoi faire des mauvais choix pour la qualité de vie alors que la différence pas bien importante peut-être apportée par le soleil en énergies renouvelables ?

Moi, j'ai en horreur cette vision d'entassement des gens dans des immeubles concentrationnaires...
Oui, je préfère le JARDIN même si le prix à payer est un gaspillage de place...

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 23 mai 2006, 15:56

Tu oublies le gaspillage de matériaux et d'énergie.
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Archi-Tournesol
Kérogène
Kérogène
Messages : 98
Inscription : 21 mai 2006, 21:19
Contact :

Message par Archi-Tournesol » 24 mai 2006, 07:04

greenchris a écrit :Tu oublies le gaspillage de matériaux et d'énergie.



Peut être mais c'est voulu...
Mais toi tu oublie ce que l'on GAGNE par ailleurs...

Faudrait pouvoir chiffrer ça...!
mais là c'est vrai que c'est pas façile, car c'est une spéculation statistique...

Je persiste à penser que quand les gens vont bien ou mieux, on fait des économie... même d'énergie...

PlantaBaja
Kérogène
Kérogène
Messages : 32
Inscription : 30 avr. 2006, 12:59
Localisation : RP

Message par PlantaBaja » 24 mai 2006, 14:23

Sur le plan de l'agrément, l'oposition maison/appartement me paraît très subjective. Il y a (et de plus en plus quand on fait un tour en banlieue) des maisons individuelles très "cages à lapin", avec des espèces de jardin sans doute imbibés d'engrais et de pesticides, et des immeubles superbes. Et quand tu passes des heures en trajets divers où est la qualité de la vie ?

Perso si je gagnais au loto je préfèrerais un (grand) appartement.

Et pour les HLM il y a au centre de Paris des HLM qui font tout à fait envie...

Avatar de l’utilisateur
toto
Condensat
Condensat
Messages : 752
Inscription : 18 févr. 2006, 17:51
Localisation : Oisans

Message par toto » 24 mai 2006, 15:50

Archi-Tournesol, on n'en veut plus des gars pleins de bonnes intentions qui veulent faire notre bonheur malgré nous. Tes collègues d'hier ont voulu agrémenter le quotidien des masses laborieuses. Conclusion; les masses laborieuses se sont sauvées et seuls les sans grades sont bien obligés d'accepter de vivre dans ces zones délaissées.
Laisse nous faire notre bonheur nous-même. Tu peux continuer à dessiner, mais reste-z'en au dessin. S'il te plaît, ne construis jamais rien.
Merci.
Un coup de spleen? Oléocène et ça repart! (des fois)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49566
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 11 juil. 2012, 08:52

Nantes, capitale verte de l'Europe en 2013

Pourquoi la commission européenne a-t-elle choisi de donner à Nantes, le titre de Capitale verte de l'Europe en 2013, après Stockholm en 2010, Hambourg en 2011, Vitoria Gatez en 2012 et avant Copenhague en 2014 ?


...................


http://www.jactiv.ouest-france.fr/actua ... -2013-6951

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7590
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Habitat et qualité de vie...

Message par kercoz » 11 juil. 2012, 14:35

J' aime bien le message d'avant , de ToTo
Je me demandais pourquoi j'aimais bien ma vieille baraque , mur de 50 à 70 cm pierre et terre , des tas de dépendances bricollées autours , qqs fuites au toit , une pente girondine ou la fuite est "fonctionnelle" parce que trop faible , et que les Bobo's voisins qui s'évertuent a isoler la toiture se plantent puisque ça fuit et pourrit un max .....grenier aéré obligatoire !
Je crois que les anciens suivaient des "raisons" qui ne sont pas les notres ....qui nous paraissent stupides , pas rentables etc ....coulois ou escaliers de 1,50m, hauteurs sous plafond de plus de 3m (jusqu'a 3,5 m) , chambres de 4x5m )...Façade a l' ESt parce qu'on privilégie la fraicheur a la chaleur...!
Mais je ne peux plus dormir ds une boite de 3x3,5x 2,2 ...! impossible j'étouffe !...je ne recule pas qd je croise qqun ds le couloir .... La logique immédiate et le putain de gain de productivité a souvent tout faux ;....les clapiers modernes a double flux , n'intègrent pas , ds leur cout , le fait de reconstruire ts les 20 ans (DTU du matos isolant et autre) ...La seule solution fiable et modulable est la modulation de l'espace habitée en fonction des saisons.......La solution de secour et de repli etant , pour moi le salon ...plutot le demi salon : 6,5o x 4 avec cheminée qui peut servir de refuge tout a la fois dortoir, cuisine et lieu de vie .le reste etant sauvegardé hors gel (tant pis pour les orchis)........
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

ni chaud ni froid
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1133
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Habitat et qualité de vie...

Message par ni chaud ni froid » 12 juil. 2012, 13:06

Chacun ses paradoxes, je suis formé au bâtiment, je bosse sur des projets BBC/passifs, étanches à l'air et tout le tralala...

... Et à la prochaine saison je quitte mon bel appart en ville pour "m'enterrer à la campagne" comme le disent ma famille, mes amis et mes collègues.

franchement, Je ne crois pas que la qualité de vie en étant en centre village avec maison mitoyenne ancienne et jardin sur l'arrière soit pire que de vivre en appart dans une banlieue comme la mienne à lyon, bien reliée au tissu urbain central, avec métro pour aller dans le centre, la nécessite de faire quelques bornes en caisse pour faire jouer les enfants ailleurs que dans la rue ou dans des parcs sol-en-plastique-pour-pas-que-la ville-ait-un-procès-si-le-niard-se-casse-une-patte.

Bien sur c'est dans le village c'est des logements anciens donc niveau déperdition c est pas top, par contre au niveau énergie globale on ne me fera pas croire que c'est mieux la métropole de 1 millions de péquins : Commerces de détails à 0min de la baraque, temps de travail nécessaire à l'achat du patrimoine / 2.5, possibilité de cultiver 3 légumes. Je réévaluerai ces choix quand les minots feront des études... mais pour l'instant c'est gagnant sans équivoque possible.

Ensuite, opposer HLM et nouvelle maison rurale c'est un point de vue un peu biaisé. Il y a encore pas mal de régions ou des campagnes se dépeuplent. Il y a bien des néo-ruraux à proximité des grandes villes mais dans ces régions le solde migratoire et le vieillissement de la population dans les zones rurales permettent de conclure à la diminution des populations. Réhabitons et Réhabilitons déjà les baraques de village et de hameaux anciens, plutôt que de construire des pavillons à la derche dans des lotissements pour des urbains qui veulent du vert (pelouse/thuya/laurier/piscine), et le bilan énergétique global change un poil.

Ensuite sur la construction en ville, HLM ou pas HLM, aujourd'hui pour être sensiblement provocateur la différence entre un immeuble "standing" et un immeuble de "chômeurs" c'est le standing des parties communes, l'emplacement, et de moins en moins les surfaces des apparts. Je ne parle pas de l'immobilier de luxe hein...

Ensuite, je rejoins le constat d'archi-tournesol sur l'aspect qualité de vie des immeubles dans les lieux populaires (Ni bourgois, ni miséreux) : la sociabilité à pas mal évoluée, les populations aussi, et l'immeuble dans les zones urbaines intermédiaires devient franchement particulier : locataires en majorités (donc pas d'investissement personnel dans le lieu), promiscuité, isolation acoustique en berne... Pas franchement jouasse, voir un poil violent. A mon sens c'est un mix de socio économique, de culturel, et d'urbain, et non pas qu'une question de physique des échanges énergétiques en milieu tempéré.
Dernière modification par ni chaud ni froid le 12 juil. 2012, 13:53, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7590
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Habitat et qualité de vie...

Message par kercoz » 12 juil. 2012, 13:36

Gaffe nichaud ...la pollution majeure de ces situations est le ...BRUIT .....des blaireaux en caisse , 4x4, camions , motos et autres squads ....l'enfer ! parce qu'ils roulent plus vite qu'en ville ..meme 60/80 c'est trop ! ....ne JAMAIS choisir un habitat direct sur un axe ....mini 50 m ...a la limite une prox de voie ferrée est moins traumatisante ...et moins cher .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

ni chaud ni froid
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1133
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Habitat et qualité de vie...

Message par ni chaud ni froid » 12 juil. 2012, 13:54

merci pour le conseil ! effectivement la voie ferrée généralement c'est pas du tout un mauvais calcul

le bienheureux
Kérogène
Kérogène
Messages : 22
Inscription : 19 déc. 2011, 18:49

Re: Habitat et qualité de vie...

Message par le bienheureux » 12 juil. 2012, 18:42

Sans oublier les couloirs aériens de l'aeroport le plus proche ou les bases militaires avec mirages qui s'entraînent tous les jours!!!!

ni chaud ni froid
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1133
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Habitat et qualité de vie...

Message par ni chaud ni froid » 12 juil. 2012, 19:33

Oui, on dévie un peu de l'habitat quand même. Les nuisances, il y en aura toujours et chacun voit midi à sa porte, pour moi il vaut mieux être prêt d'un aéroport que juste à coté d'une ferme d'élevage porcin intensif, par exemple.

J'ai vécu toute mon enfance pas loin loin d'une voie ferroviaire, les trains de marchandises passaient la nuit. Je me mettais à la fenêtre et écoutais le son, dans la fraîcheur de la nuit et les lumières de la ville. Pour moi c'est poétique un bruit de train, ça m'évoque le voyage, pas de problème de dodo... Je suis pas sur que ce soit vrai pour une ligne TGV ou un avion de ligne...

En parlant de campagne, pour revenir à nos moutons, pour moi le problème est l'approche comparative des solutions HLM en banlieue lointaine VS pavillon neuf dans le monde rural.
On se coupe du contexte social : aujourd'hui le boulot est en ville, tout le monde n'a pas les moyens d'une baraque neuve + le prix du terrain,
On se coupe d'autres solutions : comme évoqué réno dans l'existant, habitat dans des bourgs ruraux, dans des villes moyennes

Au final la question pour moi c'est pas pourquoi on construit pas que des maisons écolos, mais plutôt l'intitulé du topic : Comment on construire un modèle urbain et sociétal compatible avec la pénurie à venir, qui soit un minimum attrayant en terme de qualité de vie ?

A ce moment là, chacun généralement à son utopie un poil totalitaire qu'il penserait souhaitable d'imposer à tous, c'est d'ailleurs un peu le danger à venir de la période que nous vivons (entre crises d'identité, énergétiques et économiques). Mon "utopie" perso est l'absence d'utopie : que les plus motivés tracent leur sillons, les autres suivront ou pas...ou finiront par suivre parce qu'ils considèrent que tel modèle est le moins pire.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7590
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Habitat et qualité de vie...

Message par kercoz » 13 juil. 2012, 07:19

ni chaud ni froid a écrit :En parlant de campagne, pour revenir à nos moutons, pour moi le problème est l'approche comparative des solutions HLM en banlieue lointaine VS pavillon neuf dans le monde rural.
On se coupe du contexte social : aujourd'hui le boulot est en ville, tout le monde n'a pas les moyens d'une baraque neuve + le prix du terrain,

Si tu compares Charybe et Sylla , le choix va etre tragique .Mais le fait est qu'il n' est pas question de choix ...Du moins , s'il est encore possible de faire un choix , celui ci devrait etre lucide sur une conjecture a moyen terme (20/60 ans si bosse aussi pour ses enfants). et non pas sur le modèle actuel qui par definition ne peut etre "durable" .
C'est comme si on travaillait a améliorer sa technique de surf, le choix des vagues, les qualités de la planche .... etc ......Alors qu'on sait que dans 6 heures la plage sera a sec ......
Discuter sur un futur possible , c'est deja essayer de conjecturer le modèle qui va se stabiliser apres la déplétion energetico-economique ....Et les variables dominantes sont incontournable ..: energie dispo /indiv chutant de 150 à 30 ou 50 kw...
L' éventail des modèles possibles résultant de ces chiffres contraints sont limités .....je pourrais développer et soutenir la thèse que l' urbain n'aura plus de raison d'etre du fait de son appro et que les activités qu'elle procure n'auront , pou la pluspart , plus de raison d'etre . ....Ce n'est pas de l'idéologie , c'est juste un constat physique .....Le modèle urbain , s'il se maintient (effet de rémanence ou "collage" , sera le signe qu'on est en dictature .
Qd au choix ideologique "totalitaire" ....par ex , si l' urbanité se "force" , il m'etonnerait qu'on laisse en paix ceux , qui comme moi ferait un choix tendant a l'autosuffisance , circuit-courts ....On me forcerait cerainnement a alimenter ds inactifs en ville .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité