Le granulé de bois

Isolation, maisons écologiques, écoconstruction... c'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le granulé de bois

Message par energy_isere » 03 juin 2017, 20:20

Atlas des producteurs de granulés de bois, la production française passe à 1,28 million de tonnes en 2016

Posté par Frédéric DOUARD le 26 mai 2017

Notre enquête 2017 auprès des producteurs de granulés confirme que la production 2016 en France a dépassé les 1,28 million de tonnes soit 300 000 tonnes de plus qu’en 2015 (+31% d’augmentation des volumes). Ce résultat est la conséquence logique de l’accroissement continu de la production depuis 2005, mais aussi du retour à la normale après deux hivers anormalement doux.

L’enquête a été menée auprès de la totalité des 106 producteurs français dont vous trouverez le détail dans les pages de notre atlas.
......................
https://www.bioenergie-promotion.fr/511 ... s-en-2016/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le granulé de bois

Message par energy_isere » 20 mars 2019, 20:08

La Société européenne des bois muscle son unité de production de pellets dans le Tarn

MARINA ANGEL Unsine Nouvelle le 20/03/2019

La Société européenne des bois (Seb) va investir 4 millions d'euros dans le développement de son unité de production de granulés de bois au Bout-du-Pont-de-l'Arn (Tarn). Le chantier sera engagé en juin 2019.

Spécialisée initialement dans l'exploitation forestière et la première transformation de bois, la Société européenne des bois (Seb) poursuit sa stratégie de croissance en musclant ses activités de transformation. Après avoir fortement développé ses activités de scierie, avec une capacité de production portée de 15 000 m3 de bois travaillé en 2004 à près de 100 000 m3 par an en 2018, la société a décidé de muscler une activité de production de pellets, lancée en 2017 dans le cadre d'un premier investissement de 1 million d'euros. "Un nouveau programme de 4 millions d'euros d'investissement, programmé pour 2019, va nous permettre de multiplier par quatre cette production de granulés bois", précise Jean-Marc Chabbert, directeur général de la Seb.

Passer de 5 000 à 20 000 tonnes de pellets par an.

Le dispositif, très automatisé, prévoit un système de convoyage pour récupérer directement la matière première (plaquettes et sciure) sous les machines de sciage et la transporter vers l'unité voisine de granulation. L'investissement prévoit par ailleurs une chaudière biomasse où les écorces seront valorisées pour le séchage des plaquettes et de la sciure, avec la mise en place d'un tunnel de séchage. Les premiers travaux de génie civil seront engagés dans le courant du mois de juin 2019. L'ensemble des nouvelles installations devrait être opérationnel pour la fin de l'année 2019. A l'arrivée, l'objectif est de passer d'une production annuelle de 5 000 tonnes de pellets en 2018 à environ 20 000 tonnes pour 2020. Côté emploi, l'effectif de la société sera conforté par la création de trois à quatre emplois supplémentaires.

Créée en 1983, la Seb emploie une trentaine de salariés sur ses trois activités d'exploitation forestière, de scierie et de production de granulés de bois. Elle a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros et table sur plus de 13 millions d'euros d'ici trois ans.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... rn.N820420

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le granulé de bois

Message par energy_isere » 01 sept. 2019, 09:10

La consommation de granulés de bois en France a passé 1,5 million de tonnes en 2018

Publié par Frédéric DOUARD

Depuis 2004, la notoriété du chauffage au granulé de bois progresse rapidement en France et le nombre d’utilisateurs augmente. En effet, 95 % des utilisateurs recommandent ce mode de chauffage, cela contribue à une image positive et un développement des ventes

Et à la fin 2018, les barres du million d’appareils installés et du million et demi de tonnes consommées ont été franchies !

La production et consommation de granulé de bois en France

Sur le marché Français, la production de granulé progresse et permet de parler d’un marché auto suffisant. La consommation a été de 1,56 million de tonnes en 2018 soit une hausse de 8%. L’import et l’export ayant comme chaque année joué le rôle de variable d’ajustement.

Image

Les imports ont progressé de 3,7% pour atteindre 275 000 tonnes. Ils représentent 17,6% de la consommation nationale soit une stabilité par rapport aux années précédentes. Les producteurs français ont quant à eux exportés 190 000 tonnes de granulé.

Les ventes d’appareils au granulé en 2018 en France

Les ventes continuent de grimper : + 14 % pour les poêles à granulé et + 44% pour les chaudières. Les poêles représentent toujours 90% du nombre d’appareils à granulé vendus. La hausse des ventes de chaudières s’explique notamment par la mise en place d’aides attractives du gouvernement pour sortir du fioul et inciter au choix d’une énergie renouvelables : CITE étendu au coût de l’installation et au frais de démontage de la cuve à fioul, « Coup de pouce économie d’énergie », augmentation de la prime à la reconversion (selon conditions de ressources), etc.

Pourquoi les ventes d’appareils au granule de bois passent devant les appareils à bûches ?

La filière française du granulé de bois se réjouit de constater que les ventes des poêles et chaudières à granulé ont fortement augmenté (respectivement + 12% et + 44%) et que pour la première fois, en 2018, elles ont dépassé celles des appareils à bûches (hors inserts).

Si les ventes d’appareils au granulé dépassent celles de la bûche (hors inserts), c’est parce que ce combustible high-tech a non seulement acquis une grande notoriété et est très apprécié : il offre des avantages distinctifs qui répondent aux besoins des consommateurs en termes de confort, de facilité d’utilisation, de fiabilité et de performance. Il répond aussi à une problématique environnementale forte puisqu’il a des émissions de particules extrêmement faibles.

En effet, le granulé de bois est le combustible idéal pour une combustion optimisée. C’est un combustible homogène et sec (taux d’humidité inférieur à 10%) avec un haut pouvoir calorifique (en moyenne 4800 KWh/t). La combustion automatisée permet d’amener exactement le volume de combustible et d’oxygène (plus difficile à atteindre avec un chargement manuel). Bien que les appareils à bûches soient déjà très performants et que les bûches disposent aujourd’hui de labels de qualité efficaces, le granulé est imbattable sur le taux d’humidité et l’homogénéité du combustible.

La récente étude réalisée par INERIS « Enseignement des études à l’émission sur la combustion du bois en foyers domestiques » confirme ses éléments. Elle observe que l’amélioration des conditions de combustion est un point essentiel pour réduire les émissions polluantes. En effet, sur un cycle complet, environ 80 % des émissions polluantes ont lieu durant les 10 à 15 minutes après l’allumage à froid de la première charge de bois ou à chaud des charges de bois suivantes (rechargement). Les facteurs d’influence des émissions sont l’humidité du bois, l’allure de fonctionnement de l’appareil (optimisation de la puissance), la charge et la qualité de bois utilisée, le tirage et le vieillissement des appareils. Les tests d’évaluation des performances environnementales ont montré qu’un certain nombre de technologies permettaient de minimiser les émissions polluantes.

.......

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le granulé de bois

Message par energy_isere » 09 sept. 2019, 15:51

Une news qui va bien avec le post au dessus.
Cogra engage 11 millions dans une usine de granulés de bois

SYLVIE BROUILLET Usine Nouvelle le 09/09/2019

Poussé par un marché porteur, le fabricant de granulés de bois Cogra basé à Mende (Lozère) va bâtir une usine sur son site de Craponne-sur-Arzon, en Haute-Loire, pour 11 millions d’euros. Livrée à l’été 2020, elle portera la capacité de production totale à 200 000 tonnes par an.

Image
Cogra va lancer la construction d’une nouvelle usine de granulés de bois d’une capacité de production de 75 000 tonnes par an à Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire)

Fabricant de granulés de bois né à Mende (Lozère) en 1982, Cogra va lancer la construction d’une nouvelle usine d’une capacité de production de 75 000 tonnes par an à Craponne-sur-Arzon, en Haute-Loire, afin de "saisir les opportunités de croissance du marché", commente le président-directeur général Bernard Chapon.

Elle sera bâtie à côté d’un site de production existant (50 000 tonnes) en échange d’un investissement de 11 millions d’euros. 12 postes seront créés pour la faire tourner.

Les terrassements seront lancés sous peu et après quelques mois de travaux, la nouvelle usine devrait ouvrir à l’été 2020. Elle intègrera une station de pré-broyage et la ligne de production privilégiera les plaquettes. "Craponne-sur-Arzon est idéalement situé, souligne Bernard Chapon. Le rayon d’approvisionnement n’est que de six kilomètres et sera encore réduit par la future ouverture d’une nouvelle scierie d’un partenaire historique."

La future usine portera la capacité de production totale à 200 000 tonnes, car la société lozérienne possède aussi une unité de 75 000 tonnes à Séverac d’Aveyron alimentée par les bois des forêts de Lozère et du Tarn. "Aujourd’hui, nous produisons à peu près 100 000 tonnes, calcule Bernard Chapon. Nous comptons atteindre rapidement les 200 000 tonnes. Le marché français du chauffage domestique est très porteur. Il y a quelques années, l’offre faisait la demande, aujourd’hui la demande appelle la production."

Cotée en bourse sur Euronext Growth depuis 2011, la PME emploie actuellement 48 personnes dont 16 à Mende, qui reste un siège bien positionné entre les deux sites industriels. Cogra a présenté pour son exercice 2018-2019 (clos en juin) un chiffre d’affaires de 24,4 millions d’euros, en croissance de 11 %. Les ventes de granulés ont gagné 9 % à 19,9 millions d’euros et la distribution de poêles et chaudières 35 % à 4,1 millions d'euros. L’EBITDA atteint 10 %. "Dans le futur, nous comptons maintenir, voire consolider, ce chiffre", soutient Bernard Chapon.
https://www.usinenouvelle.com/article/c ... is.N881995

Répondre