Politique energétique mandat de E.Macron

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Politique energétique mandat de E.Macron

Message par energy_isere » 09 mai 2017, 19:27

Les cinq casse-tête énergétiques du président Macron

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 08/05/2017

Candidat, Emmanuel Macron s’est engagé à poursuivre le travail mené par "Ségolène" en matière d'environnement. Mais tenir les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 n’aura rien d’un parcours de santé.

Ah bon !? Il y avait un volet écologie dans le programme d’Emmanuel Macron ? "La transition énergétique est un des fils rouges de la campagne d’Emmanuel Macron. Certes cela ne s’est pas entendu. Il n’a peut-être pas été bien vendu, mais le programme il y est", affirmait Corinne Lepage, quelques jours avant le second tour de la présidentielle 2017. L’ancienne ministre de l’Environnement, ralliée au candidat d’En marche ! en janvier 2017, reconnait que c’est un sujet avec lequel Emmanuel Macron n’est pas forcément à l’aise. "Il maîtrise assez bien les questions climatiques et le mot transition climatique est dans tous ses discours, rappelle sa porte-parole environnement. Mais lorsqu’il s’agit de dérouler les mesures, il est plus à l’aise avec le travail ou l’éducation." On avait remarqué.

Qu’importe, l’écologie et la transition énergétique étaient effectivement présentes dans son programme aux chapitres transport, agriculture, santé environnementale et alimentation, avec l’objectif de 50% de produits locaux de la restauration publique et privée. "Elle sera aussi présente en politique internationale, prévient Corinne Lepage. Emmanuel Macron veut donner au rôle majeur à la France dans l’application de l'Accord de Paris et la lutte contre le dérèglement climatique."

Emmanuel Macron s’est effectivement engagé publiquement, dans son discours du 1er mai, à poursuivre le travail de "Ségolène", en matière de transition énergétique et environnementale. Plus facile à dire qu’à faire. Car si la ministre de l’Ecologie et de l’Environnement n’a effectivement pas ménagé ses efforts pour faire adopter la loi de transition énergétique pour la croissance verte en 2015 et faire publier les décrets d'application… il reste beaucoup à faire pour tenir les objectifs. A commencer par relever ces cinq défis.

1 - Réformer la gouvernance d’EDF

Impossible de tenir l’objectif de 50% de nucléaire dans le mix électrique français à l’horizon 2025, comme le prévoit la loi, si l’Etat ne peut pas imposer ses décisions, de fermeture de centrales notamment, à EDF alors qu’il en détient 84% du capital. Car même si, candidat, Emmanuel Macron a déclaré qu’il n’était plus question de lier la fermeture de la centrale de Fessenheim à la mise en service de celle de Flamanvile, en l’état, il ne peut l’imposer.

2 - Obtenir une évaluation du coût réel du nucléaire

Sans ces données, même avec l’audit de 2018 de l’ASN sur la mise aux normes des 58 réacteurs nucléaires français, impossible de décider sur l’avenir du nucléaire. Le grand carénage, EDF l’évalue à 50 milliards d’euros, la Cour des comptes à 100 milliards et cela pourrait être plus. On ne sait pas si EDF, en difficulté, pourra payer. D’autant que le nucléaire finit par ne plus être rentable face aux énergies renouvelables. Et s’il est clair que l’on ne peut pas sortir du nucléaire d’un seul coup aujourd’hui, il est temps de penser dans le temps la manière dont on pourrait en sortir.

3 – Décentraliser la production d’énergie

Ségolène Royal a montré la voie en rendant légale l’autoconsommation collective. Mais pour effectivement créer une filière renouvelables en France, créatrice d’emplois, il va falloir libérer encore plus les énergies (et l’épargne) des territoires et des citoyens. Certes, le programme d’Emmanuel Macron prévoie 15 milliards d’euros pour accélérer la rénovation thermique de l’habitat et du tiers secteur, tout en formant les professionnels nécessaires. Mais pour développer le solaire et l’éolien en France, il faut plus impliquer riverains, et surtout simplifier les procédures et les outils de financement. Pas si simple.

4 – Imposer un prix du carbone européen

Emmanuel Macron a pris l’engagement de passer à 100 euros, par étapes, le prix de la tonne de CO2. La France ne pourra pas le tenir seule. Il va falloir au président négocier une politique européenne qui fixera ce prix-là à l’échelle européenne.

5 – Trancher sur l’exploitation d’hydrocarbures en France

En mai 2016, alors qu’il était ministre de l’Economie, Emmanuel Macron avait défendu, lors du colloque Cyclope 2016, la mise en place "d’un corpus qui rend acceptable l’exploitation de notre sous-sol, les minerais comme les hydrocarbures". Il avait tout de même tempéré ce propos en précisant à l’attention du PDG de Total, Patrick Pouyanné, qui allait lui succéder à la tribune, que cela "ne [voulait] pas dire que tout est possible". En clair, pas de gaz ni d’huiles de schiste. Mais interrogé par le WWF en février 2017, le candidat d’En marche ! affirmait ne plus vouloir accorder de permis pour exploiter les hydrocarbures fossiles en France. "Il faut avoir une vraie stratégie de sortie des énergies fossiles, avec un calendrier. […] C’est important - et j’ai connu ça en tant que ministre – les nouveau permis d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures : je prends l’engagement de ne plus en donner." En tant que président, il va devoir choisir.

Aurélie Barbaux avec Myrtille Delamarche


http://www.usinenouvelle.com/article/le ... on.N536399

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par mobar » 09 mai 2017, 19:32

Que des points sur lesquels le Président n'a aucun autre pouvoir que celui de proposition
L'enfumage continu en temps réel!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par energy_isere » 09 mai 2017, 19:37

mobar a écrit :Que des points sur lesquels le Président n'a aucun autre pouvoir que celui de proposition
L'enfumage continu en temps réel!


Quel enfumage ?

On sait trés bien qu' un président à des pouvoirs limités.
A lui de faire bouger ses ministres et ministéres.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7132
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par Remundo » 09 mai 2017, 19:39

et c'est du Made by Macron : "oui, non, peut-être, bien au contraire"

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6551
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par rico » 09 mai 2017, 19:59

J'ai lu je ne sais plus où que Macron était PDG d'une société spécialisée dans la fabrication de BIDONS.

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4202
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par matthieu25 » 09 mai 2017, 20:47

Il est pour la relance de mine de crystal. ? :twisted:
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7132
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par Remundo » 09 mai 2017, 21:26

sur les "bidons":
ah c'est pour ça que certains l'appellent "Macreux"... ou bien que son programme est vide... :roll:
Dernière modification par Remundo le 09 mai 2017, 21:39, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6551
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par rico » 09 mai 2017, 21:37

Y'a pas de hasard.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par energy_isere » 10 juin 2017, 13:34

Transition écologique: la « feuille de route » du gouvernement présentée en juin

AFP parue le 06 juin 2017

Le gouvernement présentera en juin la "feuille de route" de sa politique climatique, avec "une volonté d'agir vite", a annoncé l'Élysée mardi, au terme d'une table ronde avec des ONG et des chercheurs.

Ce "programme de travail" comprendra notamment des engagements sur l'interdiction des nouveaux permis de recherche sur les hydrocarbures, la rénovation énergétique des bâtiments, notamment publics, la révision de la taxe carbone ainsi que de la fiscalité du diesel, a précisé l'Élysée.


La discussion sur ce programme, traduction des engagements de campagne d'Emmanuel Macron, doit débuter mercredi en Conseil des ministres. Le gouvernement veut aussi agir pour faire aboutir la négociation au niveau européen sur une taxe sur les transactions financières dont le produit financerait les politiques de développement et de protection du climat. Cette table ronde a été organisée après la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris.

Seule décision concrète annoncée mardi, la création d'un site internet pour faciliter l'accueil des chercheurs du monde entier, notamment américains, qui voudraient postuler pour venir en France travailler sur des programmes concernant le climat. Un moyen de donner corps à l'appel du président Macron jeudi aux chercheurs et entrepreneurs américains.

La table ronde, présidée par Emmanuel Macron, a réuni mardi une vingtaine de membres d'ONG, entrepreneurs, chercheurs et experts, ainsi que les ministres Nicolas Hulot (Transition écologique), Jean-Yves le Drian (Europe et Affaires étrangères) et Frédérique Vidal (Recherche). Cette réunion était aussi l'occasion de "réaffirmer une message de solidarité envers les victimes des changements climatiques", a indiqué Nicolas Hulot à l'issue de la réunion.

La France va également poursuivre sa "diplomatie climatique", a souligné le ministre. "C'est l'effet inattendu de la décision des Etats-Unis: il y a des coalitions nouvelles en train de se créer entre États, entre États et collectivités, entre États et acteurs économiques, et avec des États américains. C'est cette coalition que nous allons renforcer", a-t-il conclu.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... uin-170606

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par mobar » 10 juin 2017, 17:15

Remundo a écrit :et c'est du Made by Macron : "oui, non, peut-être, bien au contraire"
Ne pas oublier, le "en même temps" et le "je suis d'accord avec vous"

Vous le voulez comment?
Bien profond!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique energétique mandat de E.Macron

Message par energy_isere » 17 nov. 2017, 19:17

Nucléaire: le compte à rebours a commencé pour le gouvernement

AFP le 17/11/2017

Le gouvernement a entamé l'élaboration de la future feuille de route de la transition énergétique, des travaux qui s'annoncent mouvementés avec la contrainte de concrétiser sa promesse d'une trajectoire claire sur le nucléaire.

En annonçant la semaine dernière le report, après 2025, de la réduction de la part du nucléaire à 50% de la production électrique, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, l'a assuré: "dans un an, nous aurons un scénario totalement planifié. Nous serons capables de savoir combien de réacteurs, à quelle échéance et sur quel critère nous allons parvenir à cet objectif".

Ce délai d'un an correspond au moment où le gouvernement doit rédiger la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), une feuille de route de la transition énergétique pour la période 2019-2023.

Un calendrier confirmé par le Premier ministre Edouard Philippe devant les députés cette semaine. Il a aussi promis "une trajectoire crédible" pour réduire la part du nucléaire.
..................
http://www.boursorama.com/actualites/nu ... ecaedd940e

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité