Libéralisation de l'énergie en France

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Message par AJH » 30 juil. 2006, 08:35

... et pour replacer un peu les idées dans "l'autre sens" http://tiki.societal.org/tiki-index.php ... tePublique

Mais , bon dieu, vous ne voyez pas que la "publicité" faite autour de la dette, après celles sur la retraite et sur le déficit de la Sécu, sont des manipulation néolibérales pour nous mettre en condition d'accepter de plus en plus de sacrifices ? :roll:
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Avatar de l’utilisateur
laffreuxthomas
Condensat
Condensat
Messages : 580
Inscription : 30 sept. 2005, 14:10
Localisation : Bénin
Contact :

Message par laffreuxthomas » 30 juil. 2006, 10:53

ha ha quand j'ai vu ça hier je savais que tu passerais par là. La solution pour vous mettre d'accord tous les deux, c'est d'abandonner l'Etat et sa dette. Comme ça, finis les remboursements sur le dos du peuple, terminées les manipulations des horribles néolibéraux pour faire la publicité de la dette. :-D

(ça y est vous êtes d'accord)

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Message par AJH » 30 juil. 2006, 11:56

laffreuxthomas a écrit :ha ha quand j'ai vu ça hier je savais que tu passerais par là.
... je pouvais vraiment pas faire autrement :-D ;
Ceci dit, pas d'accord avec ta solution , mais c'est dimanche, alors je me repose ;-)
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

pat43
Charbon
Charbon
Messages : 271
Inscription : 02 août 2006, 20:33
Localisation : 43

Message par pat43 » 03 août 2006, 19:53

AJH a écrit :... et pour replacer un peu les idées dans "l'autre sens" http://tiki.societal.org/tiki-index.php ... tePublique

Mais , bon dieu, vous ne voyez pas que la "publicité" faite autour de la dette, après celles sur la retraite et sur le déficit de la Sécu, sont des manipulation néolibérales pour nous mettre en condition d'accepter de plus en plus de sacrifices ? :roll:
effectivement les dettes des etats sont fictives, elles sont reglees par l'inflation ou la repudiation, ceux qui veulent les apurer ne declenchent que des bains de sang. voir l'efficacité nulle des politiques depuis 1992 : faire des economies : la dette continue de progresser, le deficit se stabilise car les effets recessifs gomment toutes les economies faites.

jusqu'en 1973 d'ailleurs, le deficit etait reglé par la planche à billet (avances automatiques du tresor), ce qui est curieux, c'est que depuis que cette pratique a cessé on s'est apreçu : que l'inflation avait accéléré, ainsi que la croissance de la masse monetaire.
- avec ça, il a décimé une panzer-divizion.
- il était dans l'artillerie ?
- Mais non, tu suit pas, il etait dans la LI-MO-NA-DE.
michel Audiard a propos d'une boisson d'homme au gout de pomme.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60027
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 16 sept. 2006, 14:13

GDF-Suez : les députés votent l'ouverture du marché de l'électricité à la concurrence

Le marché de l'électricité devrait être ouvert à la concurrence à partir du 1er juillet 2007. Par 32 voix de droite contre 14 de gauche, les 46 députés présents dans l'Hémicycle au moment du vote ont adopté, vendredi 15 septembre, le premier article du projet de loi sur l'énergie.

Ce premier article pose le principe du libre choix pour les entreprises et les particuliers de leur fournisseur d'électricité, avec la possibilité pour ceux qui le souhaitent de conserver le tarif réglementé. Il précise également les conditions pour que les foyers les plus modestes puissent bénéficier d'un tarif social de l'électricité, déjà existant.

Les députés, qui ont commencé de débattre de ce texte il y a une semaine, vont ensuite engager l'examen des huit articles suivants qui, comme le premier, transcrivent en droit français des directives européennes de juin 2003, prévoyant l'ouverture totale des marchés de l'énergie à la concurrence au 1er juillet 2007. L'ouverture du marché du gaz est prévu à l'article 2 du projet de loi.

ENCORE 124 500 AMENDEMENTS À EXAMINER


C'est l'article 10 du texte qui devrait poser le plus de problèmes. C'est celui qui prévoit la privatisation de Gaz de France pour permettre sa fusion avec Suez. Privatisation qui avait déclenché une bataille parlementaire sans précédent, avec le dépôt de quelque 137 500 amendements par l'opposition. Après l'adoption du premier article, il reste environ 124 500 amendements à examiner.

La fin de l'examen de ce projet de loi est prévue pour le 22 septembre. Il n'est pas exclu, en raison du nombre d'amendements, que les débats soient prolongés d'une semaine. A moins que l'opposition - comme elle l'a fait jeudi et vendredi - ne décide de réduire considérablement le nombre de ses intervenants. Ou que le gouvernement utilise la procédure prévue par l'article 49-3 de la Constitution, qui permet d'adopter un texte sans vote, si une motion de censure n'est pas votée.

Le Monde 16 Sept 2006.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60027
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 28 sept. 2006, 18:56

GDF : L'article 10 sur la privatisation a été adopté

Les députés ont achevé hier, comme prévu, l'examen du projet de loi sur la privatisation de GDF, préalable à sa fusion avec Suez. Le vote solennel interviendra mardi prochain et portera sur l'ensemble du texte qui comprend également une clause sur l'ouverture totale du marché de l'énergie dès le 1er juillet 2007 comme exigé par les directives européennes.

L'article 10 du projet de loi qui prévoit une diminution de la part de l'Etat au capital de GDF de plus de 70% à plus du tiers a été adopté mercredi par 91 voix contre 39. Le projet de fusion entre Suez et GDF stipule que la part de l'Etat devrait être de 34% du capital de la future entité, au-delà du seuil de la minorité de blocage. L'Etat pourra donc continuer à exercer un rôle prépondérant et notamment bloquer toute modification des statuts.

L'adoption de cette mesure permet à la fusion Suez-GDF de franchir une nouvelle étape. La commission européenne doit encore statuer sur le projet, une réponse est attendue le 17 novembre. Enfin, plus des deux tiers des actionnaires de Suez devront donner leur feu vert au projet de fusion.
Boursorama le 28 Sept 2006

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Message par Alter Egaux » 30 sept. 2006, 15:28

Il n'y a plus qu'à prier pour que Royal passe en 2007, pour renationaliser.

Si les libéraux contiennent, ils vont vendre ma culotte et mes bijoux de famille. ;)

... Pardon, c'est vrai, ma culotte, c'est déjà fait, elle vient de Chine. :-D

Pour info, le Canard enchainé a estimé que "Albert Frère" va se faire 500 millions d'euro sur l'opération. Correct, pour une fin d'année.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 30 sept. 2006, 16:28

Alter Egaux a écrit :Il n'y a plus qu'à prier pour que Royal passe en 2007, pour renationaliser.
Si tu crois à cette histoire-là...
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60027
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 05 oct. 2006, 21:16

Electricité : Suez accepterait de céder 3 000 MW

Lundi, la rumeur était déjà lancée. Aujourd'hui, cela semble se confirmer. Suez aurait accepté de céder 3 000 megawatts de capacité de production d'électricité en Belgique, rapporte le quotidien Belge : L'Echo.

Le chiffre évoqué représente environ un tiers de la capacité totale de génération d'électricité de Suez en Belgique. L'Echo indique également que Suez a accepté d'abaisser les prix de l'électricité en Belgique, sans donner davantage de précisions.

Cette action intervient alors que le gouvernement belge craint que la fusion de Suez avec Gaz de France confère à l'entité combinée une position dominante en Belgique.
enerzine le 05 Oct 2006

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60027
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 24 nov. 2006, 20:35

ATEL investit dans une centrale à gaz de 400 MW en France

Le groupe énergétique Suisse Atel, va implanter une centrale à cycle combiné de gaz d’une puissance de 400 MW à Bayet (03 - Allier).

Même si elle reste spécialisée dans le négoce des produits physiques et financiers traditionnels tels que le charbon, le gaz, le pétrole et les certificats de CO2, Atel entend s'appuyer durablement sur le développement de ses propres capacités de production en Europe.

La Suisse mise à part, Atel réalise environ 80 % de son chiffre d’affaires global dans les autres pays européens (Italie, Allemagne, Scandinavie, France et Europe Centrale/Est).

En France, Atel commercialise de l’énergie auprès de 200 sites industriels et produit 7 milliard de KW/h d'électricité par an. Ce qui représente 5 % du marché français.

Le coût d'investissement de la centrale est estimé à 240 millions d’euros et son exploitation est prévu en janvier 2010.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60027
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 24 nov. 2006, 20:54

Marché européen de l'énergie, Bruxelles riposte

Dès janvier 2007, la Commission européenne proposera de nouvelles mesures pour renforcer la concurrence sur le marché européen de l'énergie.

De la parole aux actes. Bruxelles a déjà plusieurs fois évoqué la nécessité de séparer les activités de production et de gestion afin de stimuler la concurrence entre les groupes énergétiques.

"Nous avons l'intention de proposer de nouvelles mesures sur la propriété et le couplage (de la production et de la gestion du réseau), et sur le régulateur européen, afin de libérer le marché au bénéfice des consommateurs énergétiques", a déclaré le président de la Commission José Manuel Durao Barroso.

A moyen terme, la Commission Européenne envisagerait également d'harmoniser le pouvoir des autorités nationales de régulation.

Sur le territoire français, le Réseau de Transport de l'Electricité (RTE) existe depuis le 1er juillet 2000. Sa création est la conséquence de l'ouverture du marché français et Européen de l'électricité, qui impose la séparation au sein d'EDF des fonctions de production d'une part, de celle de transport d'autre part, de manière à garantir un accès équitable à tous les fabriquants d'électricité (concurrents d'EDF) souhaitant vendre de l'énergie électrique à des clients français.

Mais en pratique, la situation est plus floue. Car même si depuis le 1er septembre 2005, la RTE est devenue une société anonyme à part entière, elle dépend encore d'EDF.
Enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60027
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 01 déc. 2006, 21:24

POWEO : Les travaux de la centrale de Pont-sur-Sambre démarrent

Poweo a donné à Siemens l'ordre d'engagement de travaux concernant sa première centrale de type CCGT (cycle combiné à gaz). Les travaux, qui démarrent ce vendredi, devraient durer vingt-cinq mois jusqu'à la mise en condition commerciale. La centrale sera localisée sur le territoire de la commune de Pont-sur-Sambre (Nord) et aura une capacité de production de 412 MW. Une telle centrale peut produire jusqu'à 2,5 TWh par an, l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 400 000 foyers soit celle de près d'un million de français.

L'investissement total est estimé à 233 millions d'euros échelonnés jusqu'à la mise en service, y compris les coûts de raccordement aux réseaux d'électricité, de gaz et d'eau. Le financement de ce projet sera assuré notamment par une ligne de crédit de 207 millions d'euros en cours de mise en place.

En complément de Pont-sur-Sambre, trois autres sites ont d'ores et déjà été sélectionnés à Beaucaire (Gard), Toul (Meurthe-et-Moselle) et au Havre (Seine-Maritime) pour accueillir des capacités de production additionnelles de type cycle combiné à gaz, ou à charbon propre en ce qui concerne le Havre. Le plan industriel de Poweo prévoit de porter la capacité de production à 3 400 MW à l'horizon 2012, dont 600 MW en énergies renouvelables.
Boursorama

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60027
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 07 déc. 2006, 12:56

Gaz de France va constuire une centrale électrique en Bretagne

Le 6 décembre 2006, André Merlin, Président du Directoire de RTE, et Jean-François Cirelli, Président Directeur Général de Gaz de France, ont signé un contrat de réservation de production électrique, à partir d’une nouvelle centrale de 200 MW qui sera implantée dans la région de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor).

La Bretagne est l’une des régions françaises dont l’alimentation électrique s’avère particulièrement fragile. Véritable « péninsule électrique », elle connaît en outre une croissance annuelle de 2,5% de sa consommation électrique, supérieure à la moyenne française (1,7%).



Actuellement, la région Bretagne ne produit que 5% de sa consommation électrique. Son approvisionnement est donc assuré par l’acheminement d’énergie électrique à partir des régions voisines via le réseau public de transport de RTE.

Face à cette situation, le Conseil Régional Bretagne a déjà engagé une démarche structurée de concertation en vue de l’adoption prochaine de son Plan Energie.

A court terme, afin de renforcer la sécurité du réseau électrique breton, RTE a lancé un appel d’offres pour la réservation de production électrique supplémentaire, localisée dans la région de Saint-Brieuc. Quatre sociétés ont répondu à cet appel d’offres.


RTE a attribué le marché à Gaz de France, qui a présenté la meilleure offre technique et commerciale. Gaz de France va engager la construction d’une installation de production d’électricité de 200 MW fonctionnant au gaz naturel.


Cette installation sera localisée dans la zone industrielle des Châtelets dans la communauté d’agglomération de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor). Elle sera mise en service en 2010. Gaz de France, propriétaire et exploitant de la centrale, en commercialisera l’énergie. Mais RTE pourra y faire appel en cas de situation tendue de l’alimentation électrique régionale.

RTE pourra ainsi disposer, grâce à ce contrat d’une durée de 10 ans, d’une puissance électrique supplémentaire permettant de mieux équilibrer le réseau breton en cas de forte consommation, et de renforcer de ce fait sa sécurité.

Pour une meilleure insertion dans l’environnement, RTE raccordera cette centrale au réseau public de transport d’électricité par une liaison souterraine à 225 000 Volts.
enerzine

th
Condensat
Condensat
Messages : 683
Inscription : 18 sept. 2005, 22:54
Localisation : Toulouse

Message par th » 07 déc. 2006, 13:47

Pour une meilleure insertion dans l’environnement, RTE raccordera cette centrale au réseau public de transport d’électricité par une liaison souterraine à 225 000 Volts.
Et a quand un rejet souterain du CO2 produit ? C'est vrai qu'il ne se voit pas...

"the greatest shortcoming of the human race is our inability to understand the exponential function"- Bartlett.

patrice
Kérogène
Kérogène
Messages : 32
Inscription : 28 juil. 2005, 20:49

Message par patrice » 28 déc. 2006, 12:40

Attention à la date du 1ier juillet 2007. Après cette date, tout locataire qui déménagera sera obligé de souscrire un contrat d'électricité au "prix du marché" (c'est-à-dire plus cher). L'appartement (ou la maison) qu'il libérera de ce fait quittera aussi le secteur régulé.

Le but est de forcer tout le monde à payer plus cher l'électricité, non pas pour obliger aux économies (cela pouvait être obtenu avec le monopole public), mais pour remplir la poche des actionnaires des sociétés privées et d'EDF. Cette obligation a été obtenue grâce au Conseil Constitutionnel.


Seuls y échapperont les propriétaires habitant leur logement.

Les préavis étant de trois mois (hors cas spéciaux comme les mutations), il est temps, pour ceux qui envisageaient un déménagement, d'anticiper si possible l'opération. Penser également à signer un bail aussi long que possible (6 ans), en espérant que d'ici là, une faillite du système (comme en Californie) ou une révolte populaire change les choses.

Répondre