Politique des Energies Renouvelables en France

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 25 janv. 2019, 22:20

Renouvelables: La France vise un rythme soutenu d'appels d'offres

Publié le 25/01/2019 PARIS (Reuters)

La France prévoit un rythme soutenu d'appels d'offres dans l'éolien terrestre et le solaire photovoltaïque afin de doubler ses capacités de production d'électricité renouvelable en dix ans, selon le projet de programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) publié vendredi.

Le texte, qui décline les objectifs du pays par filières énergétiques pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028 et va être soumis à consultation, confirme en outre que quatre à six réacteurs nucléaires du parc actuel d'EDF seront fermés d'ici à 2028, y compris les deux unités de Fessenheim (Haut-Rhin) au printemps 2020.

Selon le calendrier prévu de développement des renouvelables, des appels d'offres représentant près de deux gigawatts (GW) de capacités d'éoliennes terrestres et trois GW dans le solaire seront lancés chaque année sur la période 2019-2024.

Pour multiplier par environ 2,5 les capacités installées d'éoliennes terrestres et par 5 à 6 le parc solaire français en dix ans, environ 14.500 mâts seraient installés sur le territoire métropolitain à horizon 2028, contre 8.000 à fin 2018, et le développement des parcs photovoltaïques nécessiterait d'exploiter 365 km2 au sol et 175 km2 de toitures.

Dans l'éolien en mer posé, au-delà des 500 mégawatts (MW) du projet de Dunkerque prévus cette année, la PPE vise l'attribution de 1.000 MW en 2020 et de 1.000 à 1.500 MW en 2023-2024, le gouvernement demandant aux industriels de réduire leurs coûts avec des prix cibles inférieurs à 70 euros par mégawatt-heure (MWh) pour Dunkerque et de 60 euros en 2023-2024.

Le gouvernement prévoit d'engager 30 milliards d'euros de soutiens publics supplémentaires sur la période 2018-2028 - qui seront investis en 20 ans et s'ajouteront à des dépenses déjà programmées de 95 milliards - afin d'augmenter la production d'électricité renouvelable de la France de 100 térawatts-heure par an.

L'exécutif fait valoir que le développement des énergies renouvelables sera ainsi "10 fois moins coûteux que ce qui a été réalisé par les gouvernements précédents, reflétant la forte baisse des coûts de ces filières".


LE REPORT DE LA BAISSE DU NUCLÉAIRE OFFICIALISÉ

Emmanuel Macron avait présenté les grandes lignes de la PPE fin novembre 2018, officialisant à cette occasion le report de dix ans de l'objectif de réduction d'environ 75% à 50% de la part du nucléaire dans la production d'électricité du pays, désormais prévue pour 2035.

Pour atteindre ce nouvel objectif, qui nécessitera de changer la loi, 14 des 58 réacteurs du parc actuel d'EDF seront arrêtés d'ici à la même échéance.

La PPE reprend également l'engagement du chef de l'Etat de fermer les dernières centrales à charbon françaises d'ici à fin 2022.

La synthèse du texte ne mentionne pas l'hypothèse récemment émise par le ministre de la Transition écologique François de Rugy d'une prolongation de la durée de vie de la centrale de Cordemais (Loire-Atlantique) au-delà de la fin du quinquennat avec le remplacement d'une partie du charbon par de la biomasse.

Elle souligne toutefois que "l'Etat n'accordera pas de soutien financier pour les projets de production d'électricité à partir de biomasse".

La PPE réaffirme en outre le développement du gaz "vert" - du biométhane produit par des déchets, notamment agricole -, avec 7 à 9 milliards d'euros de soutiens publics et une part de 7 à 10% visée en 2030 en fonction des baisses de coûts demandées aux industriels.

Parmi les objectifs structurants du texte figurent, à l'horizon 2023, la rénovation de 2,5 millions de logements, le remplacement de 10.000 chauffages au charbon et d'un million de chaudières au fioul par du chauffage à base d'énergies renouvelables ou de gaz haute performance, ainsi que 1,2 million de voitures particulières électriques.

A l'horizon 2028, la France cible en outre une baisse de 14% de sa consommation finale d'énergie et une réduction de 35% de sa consommation primaire d'énergies fossiles par rapport à 2012.
https://www.usinenouvelle.com/article/r ... es.N798360

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par Raminagrobis » 27 janv. 2019, 15:20

lien La chaleur solaire bénéficiera désormais du taux de tva réduit, comme les autres sources de chaleur renouvelable
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10467
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par mobar » 27 janv. 2019, 16:44

Quand est ce qu'ils vont bien pouvoir taxer l'air que l'on respire? :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 07 févr. 2019, 01:57

L'énergie hydraulique a encore tiré la production d'électricité renouvelable l'an dernier en France

AFP le 06 févr. 2019

Les énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité, biomasse, etc.) ont fourni 22,7% de l'électricité consommée en 2018 en France, une proportion en nette hausse sur un an (+4,1 points) grâce aux barrages qui ont bénéficié de bonnes conditions hydrologiques.

Au total, la production d'électricité à partir d'énergies vertes a progressé de 21,9% l'an dernier, selon un bilan réalisé par les gestionnaires de réseaux RTE et Enedis, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et l'association des distributeurs d'électricité (Adeef).

Ces performances marquent un rebond alors que l'an dernier, les énergies renouvelables n'avaient couvert que 18,4% de la consommation de courant française, un chiffre en net recul par rapport à 2016, en raison de la baisse de la production hydroélectrique. Cette dernière représente en effet toujours la majorité des capacités et de la production d'électricité renouvelable dans le pays.

Fin 2018, le parc des énergies renouvelables totalisait une capacité de 51 171 mégawatts (MW), quasiment en ligne avec l'objectif prévu par la Programmation pluriannuelle de l'énergie 2016-2018 (51 700 MW). 2 494 MW ont été raccordés durant l'année, soit un peu moins qu'en 2017, et toujours tirés par l'éolien (1 559 MW) et le solaire (873 MW), qui ont couvert respectivement 5% et 2,1% de la consommation nationale d'électricité.

Pour le solaire toutefois, la France n'a rempli que 84% de l'objectif fixé par la précédente PPE, note ce "Panorama de l'électricité renouvelable". La filière des bioénergies (bois, méthanisation, etc.) a gagné 74 MW en 2018.

La nouvelle PPE couvrant la période 2019-2023, prévoit d'atteindre un parc installé d'énergies renouvelables électriques de 74 000 MW, dont 24 600 MW pour l'éolien terrestre et 20 600 MW pour le solaire.
https://www.connaissancedesenergies.org ... nce-190206

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 20 févr. 2019, 07:52

Biométhane: des dizaines d'acteurs demandent un soutien à Macron

AFP le 19 févr. 2019

Des dizaines d'acteurs du biométhane (régions, syndicats professionnels, associations environnementales...) interpellent Emmanuel Macron pour lui demander de soutenir la filière, dans un texte rendu public mardi, alors que les ambitions ont été revues à la baisse.


"Nous, acteurs engagés dans la transition énergétique et climatique, croyons au développement du biométhane en France, en complément des actions de sobriété et d'efficacité énergétique", écrivent-ils dans une lettre adressée au président de la République et qui doit être publiée dans la presse.

Elle est signée par 42 acteurs allant de l'Association française du gaz (AFG) au syndicat agricole FNSEA, en passant par l'ONG de défense de l'environnement WWF et plusieurs grandes régions françaises.

"Nous ne pouvons nous passer d'une filière qui crée des revenus pour les agriculteurs, des emplois non délocalisables et contribue efficacement à la préservation des ressources et à la lutte contre le changement climatique", estiment les signataires.

"Faisons de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) un accélérateur au développement d'un modèle français durable de production de gaz renouvelable", plaident-ils. "Donnez aux acteurs des territoires les moyens d'accompagner l'émergence de cette énergie propre", demandent-ils à Emmanuel Macron.

Le projet de PPE présenté en janvier par le gouvernement réduit les ambitions sur le biogaz, qui devrait représenter 7% de la consommation de gaz en 2030 au lieu de 10% prévu dans la loi sur la transition énergétique.

La production de biométhane est pour l'instant bien plus coûteuse que celle du gaz naturel, si bien qu'elle nécessite "un soutien public conséquent", rappelle le gouvernement dans ce projet de texte.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ron-190219

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10467
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par mobar » 20 févr. 2019, 09:43

On a une idée des subventions qui sont distribuées pour soutenir le gaz naturel (chaudières à condensation, véhicules au GNV ...)?

Probablement bien au delà des subventions à la production de biométhane, avec comme dégâts collatéraux, une dépendance aux fournisseurs de GN, des infrastructures lourdes à financer, entretenir et démanteler ...

De toute façon le biométhane et les gaz de synthèse issu de biomasse ou de déchets ne pourront pas remplacer le gaz nat à la hauteur de nos consommations, si l'on souhaite une transition, va falloir apprendre à se passer du gaz plutôt que de vouloir le remplacer par des trucs encore plus problématiques que lui
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 20 févr. 2019, 13:53

mobar a écrit :
20 févr. 2019, 09:43

De toute façon le biométhane et les gaz de synthèse issu de biomasse ou de déchets ne pourront pas remplacer le gaz nat à la hauteur de nos consommations, si l'on souhaite une transition, va falloir apprendre à se passer du gaz plutôt que de vouloir le remplacer par des trucs encore plus problématiques que lui
Quel boulet ce Mobar.

Tout ce qu' on pourra faire en biogaz en France est bon à prendre et c'est de l' argent qui ira pas remplir les poches de Gazprom, des Norvégiens , Algeriens etc ....
Pour une fois qu' on arrive a faire du renouvelable sans trop dépenser à l' étranger comme les panneaux solaires achetés aux Chinois qui ont cassés les prix.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10467
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par mobar » 20 févr. 2019, 14:32

On consomme 500 TWh de gaz nat actuellement dont moins de 1% de biométhane
Si on produit 10 fois plus en 2030 soit 5 TWh, on sera dans l'épaisseur du trait
Va falloir diminuer de 495 TWh notre conso de gaz, si on veut se passer de nos fournisseurs historiques :-"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 20 févr. 2019, 15:12

10% ce n' est pas l'épaisseur du trait.

Et quand on s'apercevra qu' on arrivera à 10 % de biométhane, et bien on visera 20%.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10467
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par mobar » 20 févr. 2019, 16:11

energy_isere a écrit :
20 févr. 2019, 15:12
10% ce n' est pas l'épaisseur du trait.
Et quand on s'apercevra qu' on arrivera à 10 % de biométhane, et bien on visera 20%.
5 TWh/500 TWh ce n'est pas 10% mais 1%!
Sinon, tu préjugerais que la consommation de gaz nat ne va pas progresser d'ci 2030?
D'après Engie, on consommera 30% de plus qu'aujourd'hui en 2030, soit 650 TWh
5 TWh de biométhane en 2030 ça ferait donc 0.7% de notre conso de gaz, l'épaisseur du trait je confirme!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 22 mai 2019, 20:38

Éolien et solaire battent des records de production au premier trimestre 2019

R.D., le 21/05/2019

Selon le Panorama de l'électricité renouvelable, les parcs éolien et solaire ont battu leurs records de production. Au premier trimestre 2019, les énergies renouvelables ont couvert plus de 20 % de la consommation électrique française.

Les énergies renouvelables en France continuent de prendre de l'ampleur. Au premier trimestre 2019, les parcs éolien et solaire ont chacun battu leurs records de production, selon le Panorama de l'électricité renouvelable établi par cinq acteurs de l'énergie (SER, RTE, Enedis, Adeef et l'Agence Ore).

Concernant l'éolien, la filière a pour la première fois dépassé la barre des 10 TWh produits, soit une hausse de 2,8 % par rapport aux trois premiers mois de l'année dernière. Sur le seul mois de mars, le taux de couverture de la consommation par l'énergie éolienne se situe au dessus des 10 %. Au total, la puissance du parc éolien s'élève à 15.352 MW, dont 243 MW raccordés entre janvier et mars. Pour rappel, l'objectif à fin 2023 fixé par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) est compris entre 21.800 MW et 26.000 MW.

A moindre mesure, l'électricité produite par le solaire atteint 2,3 TWh sur le premier trimestre, soit une hausse impressionnante de +50,8 % par rapport à l'année dernière. Sur un an, la production monte à 11 TWh, couvrant un peu plus de 2 % de la consommation des Français. Sur les trois premiers mois de 2019, 157 MW ont été reliés au parc solaire, faisant grimper sa puissance totale à 8.684 MW, encore loin de l'objectif de la PPE. A fin 2023, la filière devra atteindre un total situé entre 18.200 MW et 20.200 MW.

Plus de 20 % de la consommation électrique couverte par les énergies renouvelables

Autre record, la production de bioénergies électriques dépasse pour la première fois les 2 TWh, représentant une hausse de 4,4 %. Au total, la puissance de son parc est de 2.043 MW. De son côté, l'hydroélectrique a fourni 14,1 TWh, en forte baisse de -30,4 % par rapport au début de l'année 2018. Cette chute s'explique par la faible pluviométrie de l'hiver selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER). Cette dégringolade se mesure aussi sur la puissance du parc. En effet, sur 25.532 MW, seulement 22 MW ont été raccordés au premier trimestre 2019.

Toutes filières confondues, la puissance du parc électrique renouvelable s'élève à 51.610 MW, au 31 mars 2019, dont 439 MW provenant d'installations raccordées en début d'année. Au cours du premier trimestre, les 28,5 TWh produits ont permis de couvrir plus de 20 % de la consommation d'électricité de France. Pour rappel, l'objectif de la transition énergétique est de faire grimper ce taux à 40 % d'ici 2030. "Les réseaux de transport et de distribution continuent d'évoluer pour permettre l'intégration de la production d'électricité renouvelable tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, ainsi que la qualité d'alimentation des consommateurs", conclut le SER.
https://www.batiactu.com/edito/eolien-e ... -56483.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 27 juin 2019, 07:39

Electricité d'origine renouvelable: SNCF et Voltalia signent un contrat de long terme

AFP parue le 26 juin 2019

La SNCF et le producteur d'électricité renouvelable Voltalia ont signé un contrat d'achat d'énergie sur le long terme, d'une ampleur inédite en France,
ont-ils annoncé mercredi dans un communiqué.

SNCF Énergie (filiale de SNCF Mobilités) et Voltalia ont signé un contrat d'achat direct d'électricité renouvelable de 25 ans, "le premier contrat de cette ampleur signé entre un producteur renouvelable et un grand consommateur indépendant en France", indiquent-ils dans ce communiqué commun. C'est aussi l'un des dix plus importants en Europe, soulignent-ils.

Le contrat porte sur une puissance de 143 MW et devrait produire entre 3 et 4% de la consommation d'électricité nécessaire à la circulation des trains de la SNCF à horizon 2022-2023.

Ce type de contrat de gré à gré, négocié sur le long terme par les entreprises avec les producteurs, est connu sous son nom anglais de "corporate PPA" (pour "power purchase agreement"). Il est très répandu aux Etats-Unis et se développe peu à peu en France.

Ce contrat lie directement SNCF Energie à trois centrales solaires que Voltalia va construire, détenir et exploiter dans le sud de la France.

Il est "inédit par son niveau de prix (significativement inférieur au marché)", a indiqué Mathias Emmerich, directeur général délégué chargé de la sécurité et la performance chez SNCF Mobilités, sans toutefois en dévoiler le montant.

La SNCF s'est fixé la double ambition d'atteindre d'ici à 2035 le "zéro émission" (particules et gaz à effet de serre) et le "zéro déchet".

Voltalia, qui vient de lancer une augmentation de capital de 376 millions d'euros, se félicite de son côté d'un contrat qui va lui "permettre de croître de 76%" en France.

"Nous allons poursuivre nos démarches auprès des grandes entreprises qui veulent s'approvisionner en électricité renouvelable à prix compétitif", a indiqué son directeur général, Sébastien Clerc, cité dans le communiqué.
https://www.connaissancedesenergies.org ... rme-190626

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 31 août 2019, 17:40

De nouveaux appels d'offres pour l'énergie solaire photovoltaïque

REUTERS•30/08/2019

Le gouvernement français annonce vendredi le lancement de nouvelles périodes d'appel d'offres en vue de développer quelque deux gigawatts d'énergie solaire photovoltaïque, dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l'énergie engagée début 2019.

Le gouvernement entend porter la capacité de production d'énergie solaire photovoltaïque de 9,1 GW actuellement à 35,6 à 44,5 GW en 2028.

Deux périodes d'appels d'offres seront ouvertes pour des projets photovoltaïques au sol, respectivement en janvier 2020 (pour 850 MW) et juin 2020 (pour 1 GW), précise dans un communiqué le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Une autre période est prévue en février 2020 pour les projets photovoltaïques sur bâtiment pour 300 MW, après une période déjà prévue de 300 MW en octobre prochain.


Les cahiers des charges seront publiés prochainement sur le site de la Commission de régulation de l'énergie, indique le ministère.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 950e84c864

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 02 nov. 2019, 23:13

Les prévisions de Xerfi sur le décollage de l'énergie photovoltaïque en France métropolitaine

En se basant sur le Panorama de l'électricité renouvelable, l'étude estime que l'Hexagone devrait atteindre en 2019 les 9.500 MW de puissance installée et cumulée pour le parc de centrales photovoltaïques. En 2020, ce chiffre grimperait à 11.000 MW, puis 13.000 MW en 2021, 15.800 MW en 2022 et 19.000 MW en 2023.
Source https://www.batiactu.com/edito/industri ... -57737.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 23 nov. 2019, 19:52

Renouvelables : 554 MW raccordés au troisième trimestre 2019

22 novembre 2019

Au troisième trimestre 2019, 554 mégawatts (MW) provenant de nouvelles installations renouvelables ont été raccordés aux réseaux d'électricité, selon le panorama trimestriel(1) publié par les gestionnaires de réseaux RTE, Enedis, les distributeurs (ADEef) et le Syndicat des énergies renouvelables (SER). Le photovoltaïque compte pour 296 MW et l'éolien pour 240 MW. Sur les douze derniers mois, 2 497 MW ont été raccordés, précise le document.

À la fin septembre, le parc éolien a représenté une puissance totale de 15 928 MW, en hausse de 1 576 MW sur un an. « L'objectif fixé à la filière par la Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE) à fin 2023 est compris entre 21 800 MW et 26 000 MW », rappellent les auteurs du panorama. Le parc solaire atteint 9 235 MW, avec 837 MW raccordés sur les douze derniers mois. L'objectif PPE est compris entre 18 200 MW et 20 200 MW d'ici la fin 2023. « L'hypothèse basse de cet objectif correspond à un rythme de raccordement de 500 MW en moyenne par trimestre », alerte le panorama.

Au cours du troisième trimestre 2019 la production renouvelable s'élève à 21,5 térawatt-heures (TWh), soit 21,9 % de la consommation d'électricité française. L'éolien a produit 6 TWh et le solaire 3,9 TWh. La production hydraulique atteint 9,7 TWh.
https://m.actu-environnement.com/actual ... 34476.html

Donc l'éolien plus le solaire vient de dépasser l'hydraulique (sur un trimestre).

Répondre