Politique des Energies Renouvelables en France

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9113
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Appel d' offre Biomasse

Message par mobar » 15 juil. 2017, 09:19

Analyse des EnR en France
http://www.rte-france.com/sites/default ... 170522.pdf
Les prix continuent de baisser et les puissances d'augmenter
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Appel d' offre Biomasse

Message par energy_isere » 17 sept. 2017, 14:45

Mauvais début d'année pour l'éolien, le solaire s'en sort mieux

Batirama.com 31/08/2017

Le développement du parc éolien français s'est essouflé au premier semestre 2017, tout comme la production de courant à partir de vent, tandis que le solaire s'en sort mieux.


Au 30 juin, le parc éolien français atteignait 12,3 gigawatts (GW), avec 519 nouveaux mégawatts (MLW) raccordés au premier semestre, en baisse de 9% par rapport à la même période de l'an dernier, "qui avait constitué un record", selon des données publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

La production d'électricité éolienne a pour sa part reculé de 7,1% sur les six premiers mois de l'année, du fait de conditions de vents défavorables. Elle a atteint 11,1 térawattheures (TWh) et a représenté 4,5% de la consommation électrique française sur la période, contre 4,8% au premier semestre 2016.

Ralentissement du parc solaire photovoltaïque

Le développement du parc solaire photovoltaïque a lui aussi ralenti, avec 233 MW raccordés au réseau, contre 343 MW au premier semestre 2016. Au total, le parc solaire français représentait une puissance de 7,4 GW au 30 juin.

La production est toutefois en nette hausse (+10%) par rapport au premier semestre de 2016 et a couvert 1,7% de la consommation électrique française, contre 1,5% l'an dernier.

La France s'est fixé comme objectif de tripler la puissance du parc solaire photovoltaïque d'ici 2023 pour atteindre une fourchette située entre 18.200 et 20.200 MW, et prévoit de se hisser à entre 21.800 et 26.000 MW en éolien à la même date.

Le biogaz et le biométhane en progression

Le ministère a également publié l'état des lieux des filières du biogaz et du biométhane (production de gaz et d'électricité à partir de déchets organiques). Fin juin, 519 installations produisaient de l'électricité à partir du biogaz en France, soit une puissance installée de 405 MW (+15 MW) et 920 gigawattheures produits sur le premier semestre (-1%).

35 installations injectaient du biométhane dans les réseaux de gaz (du biogaz épuré pour être compatible avec le gaz naturel transporté dans les réseaux) soit 9 installations de plus que fin 2016. Elles ont produit 97 GWh (+13%) sur le premier semestre. La France vise une production de 8 TWh en 2023.
https://www.batirama.com/article/15084- ... mieux.html

Solaire PV + éolien + Biomethane en generation electrique = 12.3 + 7.4 + 0.4 = 20.1 GW

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8309
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Le solaire photovoltaique commence à étre compétitif

Message par kercoz » 12 nov. 2017, 19:43

Une nouvelle publication de Jancovici sur les Enr:
https://jancovici.com/transition-energe ... -fastoche/
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2349
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Le solaire photovoltaique commence à étre compétitif

Message par Glycogène » 12 nov. 2017, 20:45

A un endroit il parle de GW à la place de GWh => Je propose de lui retirer son diplôme de l'X :D

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9113
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le solaire photovoltaique commence à étre compétitif

Message par mobar » 12 nov. 2017, 21:19

Glycogène a écrit :
12 nov. 2017, 20:45
A un endroit il parle de GW à la place de GWh => Je propose de lui retirer son diplôme de l'X :D
Il évite également d'intégrer dans le cout du nuke : le démantèlement, la gestion des déchets sur des siècles, le coût d'accidents majeurs inévitables et répétés dans un monde 100% nuke ... encore un exercice de style destiné à convaincre les rabougris du bulbe

Mais faut bien propager la bonne parole s'il veut garder les commandes de ses sponsors! :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8347
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le solaire photovoltaique commence à étre compétitif

Message par Remundo » 12 nov. 2017, 22:01

j'ai lu un peu en diagonale,

c'est assez brillant, je dirais même "rayonnant", mais on ne s'attend pas à autre chose de Janvocici

Il mobilise toute sa cervelle (performante !) pour vendre de la soupe nucléaire à n'en plus finir.

Je crois, sans enthousiasme, qu'il faudra qu'on se garde quelques centrales nucléaires, ça c''est sûr à court-moyen terme... mais avoir un mix électrique à 25% de nucléaire et 75% d'EnR n'est pas délirant.

Et oui il faudra faire des STEP, inonder des régions, et oui renforcer le réseau, et oui avoir des batteries domestiques, mieux utiliser le réseau (par ex les machines à laver peuvent tourner le jour, tout comme les cumulus d'eau chaude etc...)

pour les pointes, avoir du thermique à flamme, peut-être plus certes, mais aussi développer le réseau qui peut puiser dans les batteries de véhicules électriques...

La cogénération domestique aussi pour effacer la pointe hivernale.

Il faut rappeler que Desertec capable de fournir 100% de l'électricité Euro-méditerranéenne sur des décennies chiffrait à 500-1000 milliards d'euros... soit le budget annuel militaire des USA...

Quant au nucléaire, rien que Fukushima est estimé à près de 200 milliards d'euros...

ça coûterait combien un Fukushima dans la région Lyonnaise ? Jancovici qui calcule si bien...

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9113
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le solaire photovoltaique commence à étre compétitif

Message par mobar » 12 nov. 2017, 22:15

Remundo a écrit :
12 nov. 2017, 22:01

ça coûterait combien un Fukushima dans la région Lyonnaise ? Jancovici qui calcule si bien...
On va finir par le savoir bientôt avec les branquignols qui sont aux manettes, et le pire c'est que ce ne sera pas des calculs de coin de table
On n'a jamais été si prêt!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8309
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le solaire photovoltaique commence à étre compétitif

Message par kercoz » 12 nov. 2017, 22:37

Remundo a écrit :
12 nov. 2017, 22:01


c'est assez brillant, je dirais même "rayonnant", mais on ne s'attend pas à autre chose de Janvocici



Je crois, sans enthousiasme, qu'il faudra qu'on se garde quelques centrales nucléaires, ça c''est sûr à court-moyen terme... mais avoir un mix électrique à 25% de nucléaire et 75% d'EnR n'est pas délirant.

J' ai mis ce lien, bien que perso je ne partage pas son option nuke, pour ses capacités d'analyse sur le pseud-omiracle des ENR. Dans la vision actuelle ( bien trop optimiste) d' une décroissance cool et business as usual , le 25% nuke est la seule possibilité. Mais dans les modèles bien plus probable d'effondrement plus rapide, des calculs réalistes montrent l' impasse de la version bisounours des ENR. Il me semble évident qu'il faudrait étudier un modèle de repli plus viable, plus bas technologiquement. Le solaire thermique par ex, plutôt que PV usine a gaz peu résilient..... modèle de repli appuyé sur la moitié de l' énergie actuelle par blaireau.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9113
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le solaire photovoltaique commence à étre compétitif

Message par mobar » 13 nov. 2017, 06:28

Ce n'est pas un modèle de repli qu'il faut inventer, ni même une adaptation de l'actuel!
c'est un nouveau modèle construit sur les bases des nouveaux savoirs et des nouvelles contraintes
L'automobile n'a pas été conçue en améliorant la diligence ni l'ampoule électrique en améliorant la bougie

Il faut repenser les usages, les applications, les formats et concevoir un système énergétique qui intègre les nouvelles contraintes

Le nuke et le thermique à flamme sur base fossile sont en perte de vitesse pour des raisons fortes et leur déclin puis leur disparition sont inéluctables
De même que les usines à gaz centralisées qui n'offrent aucune sécurité d'approvisionnement dans un monde soumis aux risques croissants d'attentats

c'est un gros boulot, mais ça tombe bien il y a des millions, voire des milliards de chômeurs de par le monde une occasion unique de leur donner du boulot

Il y a une autre solution, c'est de les faire se battre pendant quelques décennies pour ramener le niveau de la population mondiale au niveau de l'ére préindustrielle, la méthode Trump, ça pourrait marcher aussi!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8309
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Politique des Energies Renouvelables en France

Message par kercoz » 13 nov. 2017, 07:45

mobar a écrit :
13 nov. 2017, 06:28
Ce n'est pas un modèle de repli qu'il faut inventer, ni même une adaptation de l'actuel!
c'est un nouveau modèle construit sur les bases des nouveaux savoirs et des nouvelles contraintes
L'automobile n'a pas été conçue en améliorant la diligence ni l'ampoule électrique en améliorant la bougie

Il faut repenser les usages, les applications, les formats et concevoir un système énergétique qui intègre les nouvelles contraintes

Il y a une forme d'exponentielle dans le lien entre l' énergie et la technologie -science que tu ne peux transgresser. Avec 50% d'énergie dispo par individu, il n'est pas certain que la fabrication d' ampoules elec soit possible techno -économiquement...la bougie , pas de problème.
Pourtant la science, plus par son savoir, aquis grace à l' énergie gratos, peut améliorer certaines pratiques vitales ( agri et médecine par ex). Le fait d'avoir divisé par 20 les dénivelés sur des trajets autrefois longs et pénibles apporte un gain de productivité définitif.
Pour l' élec, il est probable et souhaitable qu'elle soit priorisée ne serait ce que pour des usages comme les pompes à eau. L'eau sur l' évier pouvant être considéré comme une révolution majeure pour notre civilisation.
A première vue tu semble croire aussi à une sortie "par le haut", par la technologie. On ne résout pas un problème avec les instruments qui lui ont donné naissance ( Albert)
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9113
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par mobar » 13 nov. 2017, 18:35

Le seul instrument à l'origine de toutes les technologies qui t'entourent c'est le cerveau humain
Je suis pas sur que quiconque ait la possibilité de changer d'instrument
Tu as peut être une idée derrière la tête?
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par energy_isere » 13 nov. 2017, 18:43

mobar a écrit :
13 nov. 2017, 06:28

De même que les usines à gaz centralisées qui n'offrent aucune sécurité d'approvisionnement dans un monde soumis aux risques croissants d'attentats
Il n' y a pas d' exemple d' attentats sur des centrales à Gaz à ce jour.

Des attentats il y en a eu dans les pays Arabes sur des Oléoducs et des Gazoduc.

Et sur l'electricité le point faible c'est le réseau. Par exemple il ya eu des attentats sur les pylones des lignes electriques haute tension en Ukraine et en Crimée.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9113
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par mobar » 14 nov. 2017, 05:37

energy_isere a écrit :
13 nov. 2017, 18:43
mobar a écrit :
13 nov. 2017, 06:28

De même que les usines à gaz centralisées qui n'offrent aucune sécurité d'approvisionnement dans un monde soumis aux risques croissants d'attentats
Il n' y a pas d' exemple d' attentats sur des centrales à Gaz à ce jour.
Une usine à gaz, dans le language courant, c'est un système complexe qui peut partir en vrille dès lors qu'un clampin mal intentionné s'attaque à un maillon faible de la chaine de production ou de distribution
C'est le cas de presque tous les systèmes centralisés qui combinent forte puissance et de nombreux composants critiques
Un réseau électrique alimenté par quelques giga centrales est plus fragile que la même réseau alimenté par des millions de petits producteurs indépendants les uns des autres
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 592
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par emmort » 14 nov. 2017, 10:01

Un réseau électrique alimenté par quelques giga centrales est plus fragile que la même réseau alimenté par des millions de petits producteurs indépendants les uns des autres
Faux, si le pilotage fréquence, assuré par les grosses centrales, vient à manquer, le réseau va partir en défaut à tous les étages et il sera d'autant plus difficile à redémarrer que les petites unités ne sont pas gérées par des techniciens mais par des automatismes.

Autre problème: le danger posé par les systèmes se mettant en ilotage tout seul suite au déclenchement (volontaire ou non) d'un disjoncteur de ligne. entrrainant une tension non synchronisée en aval d'un disjoncteur ouvert!!!! danger pour travailler sur la ligne ou le disjoncteur et impossibilité pratique de refermer le disjoncteur!!

Le réseau actuel n'est simplement pas prévu pour cela (et il sera difficile de l'adapter). Je suis loin d'être spécialiste mais je ne vois que le pilotage des micro-producteurs par une unité centrale. Un réseau électrique est une machine fragile.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Politique des Energies Renouvelables en France

Message par sceptique » 17 nov. 2017, 15:25

Entièrement d'accord avec Emmort. Un réseau électrique est une chose fragile.
L'image d'Epinal soutenue par Mobar (des millions de petits producteurs indépendants) est incompatible avec la notion de réseau électrique. Dans ce cas chacun produira et consommera son courant ... quand il y en aura. Avec moult difficultés et surcoûts.

Et d'ailleurs du courant pour alimenter quoi ? Prenons, par exemple, l'électro-ménager. Et bien toutes ces machines sont fabriquées dans des usines qui ont besoin d'un courant fiable puissant que seules de grosses unités (nuke, charbon gaz, hydraulique) peuvent fournir. Et c'est encore pire avec les fournisseurs de ces usines : acier, cuivre, verre, peinture ...
Du coup dans un monde où on aurait seulement des petits producteurs d'électricité, cette électricité serait inutile faute d'appareils capables de la consommer. Comme le dit Kercoz, même une simple ampoule serait difficile à fabriquer sans grosses unités.
Dans ces conditions, on reviendrait plutôt à la bougie !

Répondre