Conférence environnementale des 14 et 15 Septembre 2012

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4265
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: Conférence environnementale des 14 et 15 Septembre 2012

Message par matthieu25 » 17 sept. 2012, 11:52

Je pense que dans le futur, les compagnies automobiles et aériennes vont sacrifier la sécurité faute de moyens...
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7712
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Conférence environnementale des 14 et 15 Septembre 2012

Message par Remundo » 17 sept. 2012, 11:57

mahiahi a écrit :
rico a écrit :Visiblement les ingénieurs s'emploient plutôt à pondre des bagnoles plus grosses plus puissantes.
Oui, la faute entre autres aux normes de sécurité de plus en plus draconiennes, qui obligent à ajouter des dispositifs de plus en plus sophistiqués et donc de la masse et de la complexité, qui ne sont rentables qu'avec de gros modèles
Lesquels sont surmotorisés, sont donc des bombes d'énergie cinétique.

Les autres véhicules se renforcent et ainsi de suite... on fait d'abord la course aux 5 étoiles Euro NCAP, puis sur les routes qui voient passer des tombereaux thermiques entre 1500 et 2000 kg à toute berzingue déplaçant raremement plus de 2 personnes et avalant 8L/100 km de Diesel...

ça s'appelle la bêtise. :idea: On roulait aussi bien dans les années 1970/1980 avec des véhicules de moins de 1000 kg et de moins de 100 Ch.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51548
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Conférence environnementale des 14 et 15 Septembre 2012

Message par energy_isere » 21 sept. 2012, 10:39

Transition écologique : le gouvernement précise sa "feuille de route"


Le ministère de l'Ecologie et de l'Energie a publié jeudi soir les détails de la "feuille de route pour la transition écologique", qui met en oeuvre le programme d'action décidé suite à la conférence environnementale des 14 et 15 septembre.

Jean-Marc Ayrault avait présenté en clôture de la conférence les grandes lignes de cette "feuille de route" écologique, qui veut notamment, selon le Premier ministre, "rompre avec le tout nucléaire pour la production d'électricité, avec le tout pétrole pour les transports".

Côté énergie, le texte précise les questions au programme lors du débat sur la transition énergétique, de novembre à juin : efficacité énergétique, sobriété, réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité, choix en matière d'énergies renouvelables, financement de la transition énergétique.

Les précisions en matière d'énergie concernent essentiellement le photovoltaïque et la fiscalité des carburants.

Le gouvernement dit qu'il "réexaminera les dépenses fiscales relatives à l'usage des énergies fossiles" afin "d'orienter progressivement la fiscalité vers des usages sobres en émissions".

Sur le solaire, outre le nouvel appel d'offres lancé avant fin 2012, "la baisse annuelle des tarifs d'achats sera plafonnée à 20% par an". Les tarifs dans certaines catégories bénéficieront d'un bonus de 10% "en fonction de l'origine de composants des panneaux photovoltaïques". Dans une interview à l'AFP, la ministre Delphine Batho avait plaidé la semaine dernière pour "le patriotisme écologique".

Le nombre de petits projets (0 à 100 kilowatts) pouvant bénéficier des meilleurs tarifs sera doublé, a-t-elle indiqué.

Autres nouveautés, la création d'un fonds et d'une mission pour soutenir la filière bois, et le lancement d'un "plan national biogaz".

Le malus automobile sera durci pour les véhicules les plus émetteurs de CO2. En matière de carburants, le gouvernement confirme la baisse de l'avantage fiscal en faveur des biocarburants en 2014 et sa suppression "d'ici fin 2015".


Pour "faire de la France un pays exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité", la feuille de route confirme qu'une Agence nationale de la biodiversité sera instituée, et que seront créées des protections localisées des ressources halieutiques.

D'ici fin 2012 un plan abeilles sera finalisé et d'ici fin 2013 un plan pollinisateurs sauvages. Le parc marin de Picardie-Côte d'Opale sera créé.

Le gouvernement s'engage en outre à "freiner au niveau national l'artificialisation nette des espaces agricoles et naturels", avec un calendrier prévu pour début 2013 dans le cadre du projet de loi sur le logement.

Un nouveau plan agriculture biologique sera établi "d'ici mi-2013", avec l'objectif de "doubler d'ici fin 2017 par rapport à fin 2012 le pourcentage de surface agricole utile en agriculture biologique".

L'efficacité du plan Ecophyto, qui a échoué à faire diminuer l'utilisation des pesticides, sera évaluée d'ici fin 2012 avec des mesures de renforcement "immédiatement après". Le gouvernement "reviendra au principe ferme d'interdiction d'épandage aérien".

Pour "prévenir les risques sanitaires environnementaux", le texte rappelle le soutien gouvernemental à la proposition de loi sur l'interdiction du bisphénol A et informe qu'un groupe de travail sera mis en place sur les perturbateurs endocriniens "pour élaborer d'ici juin 2013 une stratégie nationale".

L'expertise sur les effets des radiofréquences sera actualisée, "le volet environnemental du plan cancer sera renforcé".

Pour "améliorer la gouvernance environnementale, la feuille de route prévoit notamment l'organisation à la fin du printemps 2013 d'"Etats généraux de la modernisation du droit de l'environnement".
http://www.boursorama.com/actualites/tr ... b6bcde9a63

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités