Qui sont les verts ?

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Qui sont les verts ?

Message par Alter Egaux » 04 sept. 2006, 16:20

J’ai discuté récemment avec un vert qui m’a décrit 3 courants :

- courant à gauche : ils privilégient une orientation de la société civile à gauche (socialisme ?), mais avec une forte composante environnementale. En petite minorité par rapport aux 2 suivants.

- courant sociétal : ils privilégient un changement profond de société et de développement humain autour de l’environnement (sortie du pétrole, décroissance énergétique, etc…). Cette tendance a le soutien de Yves Cochet et de Noël Mamère, pour les plus connus.

- courant écologiste : ils privilégient l’environnement et rien que l’environnement. Sans changement de société. Cette tendance a le soutien de D. Voynet. Motion gagnante en 2006 (encore).

Je voudrais valider cette information. Car je dois le reconnaître, les verts sont pour moins un parti obscur et difficile à cerner. Par exemple, le fait que D. Voynet (et les verts) ait reçu 150 000 € du PS (par cause de presque faillite dénoncée dans le Canard enchaîné) me fait penser que la composante des verts qui a gagné sur Yves Cochet a une posture très socio libérale : on change rien, on accompagne la société actuelle.

Qui a ici une bonne vision des verts pour présenter un décryptage validant ou infirmant ce témoignage plus ou moins bien retranscrit ?

Car si cela est confirmé, les verts sont une coquille vide sans plus de stratégie que mettre un ou deux ours dans les pyrénéens et râler sur les futures marées noires.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: Qui sont les verts ?

Message par Lansing » 04 sept. 2006, 16:59

Alter Egaux a écrit : ...
les verts sont une coquille vide sans plus de stratégie que mettre un ou deux ours dans les pyrénéens et râler sur les futures marées noires.
Guère plus, c'est ce que j'ai toujours pensé, tu peux rajouter aussi, faire tourner la boutique, "ma petite entreprise".

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Qui sont les verts ?

Message par Alter Egaux » 04 sept. 2006, 17:18

Lansing a écrit :"ma petite entreprise".
C'est maintenant une triste chanson de pub, merci à nos élites maketings... :evil:
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1346
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Où sont les Verts ?

Message par paradigme » 04 sept. 2006, 21:41

Les Verts comment ça marche :

Primo il faut savoir que les Verts c'est 8000 adhérents... beaucoup sont des élus ou des proches des élus (familles, salariés, etc.). Les Verts ont fait le choix d'être à la remorque du Parti Socialiste. Le deal c'est : "on vous amène les voix des écologistes et vous nous donnez des sièges"

Deuxio les Verts sont la vitrine écologiste du PS.

Tertio les Verts ont de très bonnes places : Voynet élu sénatrice par les socialos, etc.

Le problème c'est qu'à ce petit jeux ils n'auront bientôt plus d'électeurs...

En fait le plus gros problème des Verts c'est de suivre comme le PS, l'UDF, l'UMP, le FN et consort les lobbys industriel de France et d'ailleurs.

La majorité actuelle des Verts ne souhaitent pas un changement radical de la société (décroissance) mais seulement une adaptation de la machine. Preuve en est leur soutient au OUI à la constitution européenne.

Bref les Verts, permettent au système de continuer, avec les Verts c'est seulement le chaos atténué... pas vraiment réjouissant !

Je vote Bové, il est pas parfait mais au moins il est courageux !

Avatar de l’utilisateur
Cassandre
Modérateur
Modérateur
Messages : 2495
Inscription : 14 sept. 2005, 02:18
Localisation : Toulouse

Re: Où sont les Verts ?

Message par Cassandre » 04 sept. 2006, 23:09

paradigme a écrit :La majorité actuelle des Verts ne souhaitent pas un changement radical de la société (décroissance) mais seulement une adaptation de la machine. Preuve en est leur soutient au OUI à la constitution européenne.
Je vois pas le rapport…
regarder Oléocène
« No fate but what we make » (Sarah) « If you're listening to this, you are the resistence. » (John)

Avatar de l’utilisateur
thorgal
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1955
Inscription : 05 nov. 2005, 17:55
Localisation : Copenhague

Message par thorgal » 05 sept. 2006, 10:39

@Cassandre :

dans l'esprit de pas mal, OUI a la consitution signifie acceptation de la societe neo-liberale-economique-capitaliste-...

si la position officielle des Verts est OUI a la constitution, ca veut dire qu'ils ne remettent pas en cause le modele de societe actuel prevalant dans les pays industrialises (economie productiviste "liberalisee"). Ce qui peut etre vu comme une contradiction chez certains ecolos qui voient en l'ecologie un courant de "pensee" constestataire car cette economie productiviste liberalisee est en pratique anti-ecologique.
Never under-estimate the predictability of stupidity - Bullet Tooth Tony

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1346
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Les Verts et la constitution européenne

Message par paradigme » 05 sept. 2006, 14:18

Les Verts et la constitution européenne

En effet Thorgal a raison, car même si cette constitution européenne proposait des avancées sur la représentation des minorités et sur d'autres points, cette même constitution européenne était totalement faite pour et par les lobbys et notamment les multinationales. Bref, cette Europe c'était l'Europe néo-libérale, celle la même qui ici ou là-bas aux USA fait que les riches sont tj plus riches et les pauvres tj plus nombreux.

J'ai mis du temps à comprendre pourquoi les Verts français et la majorité des Verts européens étaient pour.

En fait c'est très simple, pour que ce projet néo-libérale passe il fallait donner un peu aux minorités, pour qu'elles ne fusillent pas le projet (comme cela c'est passé en France). Donc cette constitution auraient permis au Verts d'avoir une position plus forte dans les instances européennes, donc d'après les équipes dirigeantes de faire avancer leurs idées.

Mais l'erreur commise par ces Verts opportunistes c'est de ne pas avoir compris que les habitants de cette planète en ont ras-le-*** des politiques politiciennes. En ce qui me concerne l'idée d'écologie est à l'opposé d'une politique néo-libérale car l'écologie c'est d'abord le partage et la sobriété.

Bref les verts sont maintenant totalement discrédités par "le peuple" c'est con car du coup c'est l'écologie qui en a pris un coup !

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Message par Alter Egaux » 05 sept. 2006, 15:43

Pas grand chose à rajouter aux messages très justes de paradigme et thorgal, si ce n'est ceci :
cette même constitution européenne était totalement faite pour et par les lobbys et notamment les multinationales.
N'oublions pas que la commission européenne continue à faire son oeuvre libéral (par exemple, l'énergie va être totaliment libéralisé en juillet 2007, via une directive), et que un certain nombre de pays ont voté oui (grande majorité par vote parlementaire).

Enfin, je citerai Pierre Mendès-France prenant position à l’Assemblée Nationale contre le traité de Rome le 18 Janvier 1957 :
« Le projet du marché commun tel qu’il nous est présenté est basé sur le libéralisme classique du 20ème siècle selon lequel la concurrence pure et simple règle tous les problèmes. L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes, soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle au nom de la technique exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique au sens le plus large du mot nationale et internationale ».
Son analyse me parait, aujourd'hui, des plus perspicaces.

Merci aussi pour l'analyse des verts, paradigme. Cela rejoint mon intuition. Pas glop.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
Cassandre
Modérateur
Modérateur
Messages : 2495
Inscription : 14 sept. 2005, 02:18
Localisation : Toulouse

Message par Cassandre » 06 sept. 2006, 01:50

thorgal a écrit :@Cassandre :

dans l'esprit de pas mal, OUI a la consitution signifie acceptation de la societe neo-liberale-economique-capitaliste-...
Je sais ça ! Mais franchement, je n'ai pas compris comme ça cette constitution…
Toutes les saloperies étaient dans la partie 3, celle qui dit-on est déjà en vigueur…
Les parties 1 et 2 comprenaient de belles choses…

J'ai voté oui, et pourtant je souhaite la décroissance… c'est grave, docteur ?
regarder Oléocène
« No fate but what we make » (Sarah) « If you're listening to this, you are the resistence. » (John)

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Message par AJH » 06 sept. 2006, 07:10

Cassandre a écrit :
thorgal a écrit :@Cassandre :

dans l'esprit de pas mal, OUI a la consitution signifie acceptation de la societe neo-liberale-economique-capitaliste-...
Je sais ça ! Mais franchement, je n'ai pas compris comme ça cette constitution…
Toutes les saloperies étaient dans la partie 3, celle qui dit-on est déjà en vigueur…Les parties 1 et 2 comprenaient de belles choses…
Sans vouloir revenir sur le débat TCE...
Constitutionnaliser la partie III lui donnait une valeur juridique plus forte que de simples Traités, et cette partie ne pouvait plus être changé qu'à l'unanimité des 25...
Tu peux utilement lire http://ns35229.ovh.net/tiki.societal/ti ... Referendum
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1346
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

L'Europe et Mendès france

Message par paradigme » 06 sept. 2006, 07:29

Hello !

Merci à Alter Égaux pour le mot de Mendès France, effectivement cet homme avait une longueur d'avance, aujourd'hui le politique est à la remorque des marchands capitalistes.

Mea culpa, moi aussi Cassandre j'ai voté OUI à ce fameux traité, mais aujourd'hui il est clair que je suis totalement opposé à ce traité qui faisait la part belle à la marchandisation du monde quoiqu'en dise des pseudo hommes de gauche.

Il faut bien comprendre que le chaos arrive car la politique dans un monde néo-libéral c'est l'affaire des lobbys. Et les lobbys sont les relais des grandes entreprises et des multinationales, leur but est de faire tj plus de profits. Dans un monde qui veut tj plus de croissance, la seule issue c'est le chaos car nos ressources (celles de la Terre) sont finies.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13213
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: L'Europe et Mendès france

Message par GillesH38 » 06 sept. 2006, 07:40

paradigme a écrit :Il faut bien comprendre que le chaos arrive car la politique dans un monde néo-libéral c'est l'affaire des lobbys. Et les lobbys sont les relais des grandes entreprises et des multinationales, leur but est de faire tj plus de profits. Dans un monde qui veut tj plus de croissance, la seule issue c'est le chaos car nos ressources (celles de la Terre) sont finies.
Il faut bien comprendre aussi que le commerce mondial ne fait qu'acheminer les produits que tout le monde achète dans les magasins...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
thorgal
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1955
Inscription : 05 nov. 2005, 17:55
Localisation : Copenhague

Message par thorgal » 06 sept. 2006, 07:47

le serpent qui se mange la queue en quelque sorte ...

C: - pourquoi tu vends ?
P: - parce que tu achetes!
...
P: - pourquoi tu achetes ?
C: - parce que tu vends!
c'etait un petit dialogue entre P(roducteur) et C(onsommateur) ...
Never under-estimate the predictability of stupidity - Bullet Tooth Tony

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Message par Alter Egaux » 06 sept. 2006, 09:28

GillesH38 a écrit :Il faut bien comprendre aussi que le commerce mondial ne fait qu'acheminer les produits que tout le monde achète dans les magasins...
Certes, GillesH38.
Mais nous sommes dans une situation maintenant de presque Non choix. En effet, si on prend le cas du textile, depuis l’ouverture des quotas à la Chine par la très libérale OMC, nous sommes devant une situation où le consommateur à le choix entre le « Made In China » et le « Made In China ». J’ai fait l’expérience d’aller voir même chez des marques prestigieuses comme Christian Lacroix leurs lieux de production et l’Asie tient maintenant une bonne place, alors imagines des marques moins luxueuse comme Celio ou H&M (c’est presque du 100%). J’ai aussi abordé des marques de prêt à porté haut de gamme (pantalon à 225 €) et c’est du 80% Chinois.

Bref, il est facile maintenant de taper sur le méchant consommateur, mais le contexte a changé. Ce qui est peu coûteux ou très cher vient du même lieu : un pays d’esclave en dictature.

Tu me diras alors que je peux acheter des biens locaux, mais cela est devenu très difficile (voir grande distribution), cela a un coût aussi (bio, marché, petite enseigne) et le tout est devenu rare.

Bref, le problème aujourd’hui, c’est de modifier notre contexte, sinon pratiquement tout nos biens auront entre 20 000 km et 40 000 km, quelque soit leur prix.

Pour en revenir au TCE, j’ai bien entendu voté Non (pourtant, au début, j’étais pour un Oui type « il faut peut être avancer à petit pas »), j’ai aussi fait une campagne intensive sur internet (gros forum) et une campagne locale (comité du Non, marché, voiture caravane, débat citoyen et contradictoire). De très nombreux gens ont fait comme moi, et cette poussée citoyenne a fait basculer le vote malgré les médias acquis au néolibéralisme.

En fait, le vote sur le TCE était avant tout comment trouver une information alternative. Sinon, c’était faire confiance à nos politiques préférés, et comme ils étaient pour à 90%, c’était vite vu.
Le débat sur le TCE a dessinée une ligne Maginot entre les socio libéraux d’un coté (avec les ultra libéraux aussi), et les antilibéraux et adeptes d’une vrai rupture immédiate, et cela dans tous les partis (à l’UMP comme au PS). Avec quelques nuances, malgré tout. Perso, c’est le second camps qui l’a emporté : le peak oil et le climat mérite une politique de rupture, et vite. Nous n’avons plus le temps de laisser une Europe sociale et énergétique se faire dans 20 ans, 40 ans. Il faut aller vite et les petits pas qui ressemblent à des grandes marches arrière sont devenus ridicules.

Bien entendu, lorsque je parle de rupture, ce n’est pas celle de Sarkozy, qui lui a un réseau d’entreprises multinationales derrière lui, il est donc dans la lignée ultra libérale que l’on subit depuis 20 ans en France (voir le soutien inconditionnel des patrons de presse pour Nicolas Sarkozy en mp3, ogg ou rm)
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

dubyda
Charbon
Charbon
Messages : 273
Inscription : 08 mai 2005, 17:50
Localisation : 48.63N02.80E

Message par dubyda » 06 sept. 2006, 11:17

Pour moi, l'écologie ne devrait pas être un parti mais un contre pouvoir incontournable, dont l'existence serait affirmée dans la constitution des pays. On s'aperçoit qu'il y a des "écolos de gauche" et des "ecolos de droite" chacun flattant la majorité en place alors que l'écologie devrait être complètement indépendante du pouvoir en place. Peut être que ça viendra mais peut être trop tard.

Répondre